New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 2.20

14 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 2.20 : Blink

Review réalisée par Ororo


L'incroyable Ken Harris

La grande vedette de cet épisode est le personnage de Ken Harris, interprété par un jeune acteur encore inconnu, Ian Kahn. On n'est pas prés d'oublier son nom ni son personnage absolument incroyable. Ian Kahn est l'invité, alors on va tuer d'entrée tout suspens : c'est lui le tueur. Mais ce n'est pas cela qui est important mais le genre "hors du commun" qu'il représente.

Ken Harris est un jeune casse-cou, qui n'a peur de rien. Mais pas parce que c'est un dur de dur... Non... Non... mais parce qu'il est insensible "naturellement" à la peur! Il est né comme ça et il est parti pour le rester car on ne se refait pas... Mais la peur est un sentiment humain, et ne l'éprouvant pas du tout, Boby dira de lui "C'est son don et sa malédiction."
Les activités de Ken Harris sont toujours axées sur la recherche de sensations fortes : plongée sous-marine, saut en parachutes, pompier volontaire, paris sur les jeux et les courses, chef de chantier en haut des gratte-ciels... etc. Ken Harris aime tenter le diable, c'est un jeune homme de tous les défis. C'est aussi quelqu'un qui a des capacités intellectuelles élevées car il a obtenu depuis 2 ans son diplôme d'ingénieur en bâtiment à l'Université d'Hudson, école très réputée. C'est là-bas qu'il a rencontré Kerry qui est tombée sous le charme de ce jeunot "qui transpire de confiance en soi", élément très important pour la gent féminine... Mais Kerry aurait du se méfier... L'amour rendant aveugle, comment elle aurait pu imaginer l'angoisse de sa future vie avec un tel jeune homme qui possédait un tel tempérament! Pourtant Kerry s'est marié avec Ken. Ils sont devenus des jeunes "papa et maman"...
Généralement, les "têtes brûlées" comme Ken, s'assagissent une fois marié, une fois Papa, une fois les responsabilités s'accumulant... Avec Ken Harris, que nenni! C'est tout le contraire même! Plus le temps passe, et plus il fait monter les enchères parce qu'il a ça dans le sang, et... revers de la médaille... plus le stress de Kerry augmente aussi! De Kerry, Ken a dit à Goren "C'est mon bâton de pèlerin!". Ken se lève tous les matins pour elle, tout ce qu'il entreprend, c'est pour Kerry. Le palais de Jade, il compte bien l'offrir à sa princesse! Ken est d'une gentillesse délicate avec elle et sa fidélité envers sa femme est irréprochable. Kerry devrait se féliciter d'être la femme d'un tel homme, mais cet homme là, a un goût extrême pour le risque qu'il ne peut réfréner. Et Kerry est impuissante contre çà car Ken ne cesse de lui répéter constamment "Je ne peux plus faire ce que j'accomplis, si tu n'as plu confiance en moi, ma puce!"

Voilà donc pour la personnalité "hors-norme" de ce Ken Harris, littéralement subjuguant!
-He doesn't blink : il ne cligne pas de l'oeil devant le danger mais le regarde bien en face!-

Les investigations se rapprochent de l'homme sans peur

Pénélope "Penny" Chai est retrouvée morte dans un parc. Cette jeune femme séduisante jouait et gagnait trop, dans une salle de jeux. Particulièrement douée pour les mathématiques, elle étudiait à l'université d'Hudson et avait mis au point un algorithme de probabilité pour le black jack. Son insolence de "gagnante systématique" s'est attiré les foudres du service de sécurité de l'établissement.
En effet, Boby remarquera qu'elle a les doigts fracturés en guise de punition. Mais Boby est troublé par l'examen de la scène de crime, qui n'offre aucune logique, pour lui c'est "trop bâclé" : "L'assassin a voulu se moquer de nous!".
Eames proposera : "Il est débile ou alors, la police ne l'effraie pas!"
A l'université d'Hudson, les amis de Penny sont dans leurs petits souliers quand ils voient débarquer notre duo d'inspecteurs, qui d'emblée voient très clairs avec eux. Goren et Eames soupçonnent que ces petits génies trempent dans des petites combines de paris de jeux et de course de chevaux, grâce à leur programme algorithmique infaillible. Mais qui est le cerveau de tout ça? Pour l'instant, ils l'ignorent...

Ken Harris sait rassurer son monde

Et ce cerveau, justement, a rassemblé "sa petite troupe" d'étudiants dans son appartement. Inutile de dire que les jeunots font carrément dans leur froc!
L'un dit : "Penny est morte!"
Ken placide : "On garde son calme."
L'étudiant enchaîne : "D'accord! Mais je ne veux plus participer à cette combine. Avant, je le faisais pour Penny et..."
Ken le coupe : "Quoi? Pour elle? Si j'avais su que tu le faisais uniquement pour la mettre dans ton lit, jamais je ne t'aurais mis sur ce coup avec moi!"
L'étudiant toujours affolé : "Mais Ken, tu ne comprends pas!"
Ken très zen : "Toi et Penny, vous n'étiez pas fait pour être ensemble! Crois-moi, tu auras d'autres nanas. Ne te dégonfles pas! Dis-toi que ce n'est pas ce que tu fais qui compte, mais ce que tu accomplis!"

Ken a réussi à canaliser l'inquiétude de l'un. Mais les autres ont des mines défaitistes. Intolérable pour Ken Harris qui essaye de regonfler le moral de sa troupe : "Vous avez intérêt à vous ressaisir! Les flics tirent dans le noir!"
Un autre étudiant inquiet : "Mais tu ne sais pas ce qu'ils savent!"
Ken très rassurant : "Alors, je vais le savoir!" -???????????-
Et sur son nuage, Ken les convainc définitivement : "Allez, c'est juste un petit contre-temps! Rentrez chez vous, et surtout : éclatez-vous!" -!!!!!!!!!!!!!!-

Kerry "donne" un sourire rassurant aux étudiants qui prennent congé. Mais, aussitôt partis, elle regarde son mari avec la mine de l'épouse soucieuse. Ressentant cela, Ken se rapproche d'elle avec la bouille de celui à qui on donnerait le bon Dieu sans confession! Et ses propos sont les suivant :
"Ma puce, il faut que je sorte pas longtemps! Juste une heure! Histoire de calmer ces gros nuls!"
Encore une fois, Kerry va essayer "doucement" de faire entendre raison à son diablotin d'époux :
"Tu as peut-être raison! Mais peut-être que cette fois, ça va trop loin!"
Car Kerry connaît parfaitement son homme, comme si elle l'avait fait, et elle sait très bien ce qu'il a en tête. Mais, ce dernier a une mine qui resplendit la confiance en soi. Et voyant ça, Kerry retombe sous le charme de son intrépide mari en lui rendant un sourire plein d'admiration. Car ce truc incroyable qu'a en tête son mari, et bien, il va le faire! Mais d'abord, un petit bisou pour la route... et dés que Ken s'en va à sa besogne, on va voir le visage de Kerry changeait du + au -.
C'est de nouveau la jeune Maman très angoissée, pour elle et son enfant, qui va se faire dés maintenant, un sang d'encre et ce, jusqu'au retour de son bien-aimé!

Le culot d'entrer dans la tanière du Lion

Ah, qu'elle a fait du bien, cette pause déjeuner à nos chers inspecteurs! Alex est d'attaque pour faire avancer ces dossiers, d'ailleurs elle s'y met d'entrée. Mais Boby s'est assis et regarde, intrigué, ces affaires... alors que tout semble nickel! Il demande à sa coéquipière : "Il ne te manque rien sur ton bureau?"
Alex, qui y regarde bien, constate que ces affaires ont un peu bougé. Mais celles de Boby ont, semble-t-il, fait l'objet de toutes les attentions : ses pages d'agenda ont été arrachées, ses post-it déplacés un peu partout, et surtout ces chemises sont très mal rangées... et en particulier, celle sur Pénélope "Penny" Chai qui a été "grugée". Très troublé, Boby se renseigne auprès d'un collègue : "Quelqu'un est venu dans mon bureau?"
On lui répond : "Mais oui! La personne qui avait rendez-vous avec vous!"
A ces mots, l'inspecteur prend une attitude très perplexe. Ces bras ballants, il les remonte et les croise... pour mieux réfléchir à ce blême inattendu! Il a beau avoir des journées chargées, le Boby, ce rendez-vous, cela ne lui dit rien du tout!
On lui précise : "Cette personne a dit, que vous lui aviez demandé,... de vous attendre ici!"

A ces mots, Goren comprend le désordre de son bureau. C'est le cerveau de l'affaire Pénélope "Penny" Chai qui est venu en personne, se tuyauter sur ce que lui savait! Dans un premier temps, il est très impressionné par cette audace "énorme" :
"Il voulait savoir ce qu'on avait sur lui et pour cela, il n'a pas hésité à entrer dans la tanière du Lion!"
Eames en tombe des nues : "Mais il est complètement inconscient!"
Goren rétorque : "Non, c'est pire! Il ne connaît pas la peur!"

L'inspecteur parle en connaisseur car lui aussi est un homme d'audace et d'action, qui aime prendre des risques. Mais seulement, il aime bien préparer le terrain avant, et ces risques, il les évalue toujours avec justesse. D'habitude, c'est lui qui part en chasse contre les malfrats, Mais dans cette enquête Pénélope "Penny" Chai, c'est l'inverse qui s'est produit : c'est le gibier qui est venu au chasseur pendant sa sieste! Il réalise le culot monstre de celui qui est venu le défier, sans peur, dans son antre : il est d'abord très admiratif. Mais très vite, c'est un autre visage de Boby qui fait place : celui du joueur qui réclame sa revanche, et le moment venu, cet insolent, il va le fesser, foie de Robert!

Au sommet avec le "daredevil"

Goren a du faire "fonctionner ses neurones" d'une manière extrême pour pouvoir approcher cet "homme sans peur"! Patiemment, il a fait étudier au peigne fin, les résultats des dernières courses de chevaux. La Commission des Courses lui a trouvé quelqu'un qui a misé gros sur un tocard à 16 contre 1! Et cette personne, c'est bien sûr Ken Harris! Nos inspecteurs vont le retrouver sur son lieu de travail, à savoir, au sommet d'un building en construction!

Goren : "Mais quelle chance, vous avez eu, en pariant sur ce tocard!"
Ken modeste : "Oh, je n'ai gagné que 10.000 dollars, inspecteur!"
Eames s'interroge : "Vous avez un problème avec votre oreille?"
Ken relativise : "J'ai eu le tympan percé après une plongée sous-marine. Mais, c'est pas grand-chose!"-!!!!!!!!!!!-
Eames, inquiète : "Une plongée sous-marine? Moi, je n'oserai pas! La moindre erreur, et vous vous retrouvez dans le ventre des poissons!"
Goren poursuit : "Et c'est cela qui est passionnant, n'est-ce pas Ken?"
Ken rassurant : "Il suffit juste de garder son sang-froid!"-!!!!!!!!!!!-

Mais Ken est très actif : il ne cesse de se déplacer sur le chantier. Et pour cela, il faut passer de bloc de béton en bloc de béton, et surtout traverser les parties évidées sur de minces madriers! Ken est comme un poisson dans l'eau et Alex montre une aisance étonnante, digne d'une féline respectable! Seul, Boby a du mal à suivre, normal avec son gabarit, mais heureusement, Ken est là pour lui donner une sympathique assistance et le rassurer, quoique :
"Ne regardez surtout pas en bas, inspecteur!"
Goren : "C'est facile pour vous de dire ça, Ken!"
De là, où ils sont, la vue est magnifique sur la baie d'Hudson. Véritablement imprenable cette vue, c'est dire si c'est haut! Goren poursuit : "Vous aimez le goût du risque, Ken. Et c'est pour cela que vous aimez être ici, et non dans un bureau derrière un ordinateur!"
Ken ne le contredit pas : "Disons que j'aime bien être dans l'arène... pour voir avancer le travail!".

Après ces dires, Ken s'en va de suite ailleurs, et très agilement, contourne un pilier de façade...
Comme d'habitude, Goren veut surprendre celui qu'il traque mais là, il va prendre un TRÈS gros risque : il essaye d'imiter Ken en contournant ce pilier, mais au final, sa position manque d'équilibre et donc... il vacille, prêt à... tomber du sommet du building! Mais Ken Harris, très prés, le retient in-extrémis, heureusement pour lui. Ken a agi instinctivement et son attitude impressionne littéralement Boby car Ken n'a montré aucune émotion. Il n'a pas crié, il ne frissonne même pas, il ne cligne même pas de l'oeil, il ne transpire même pas de sueur ni de peur. Il tient fermement cet inspecteur, qui trouve maintenant un appui sur le pilier, et Ken le relâche doucement, tout en lançant un regard profond dans celui de Boby. Les 2 hommes sont nez à nez, et Goren, la voie un peu tremblante : "Je comprends maintenant pourquoi! Vous ignorez la peur. Vous vous en moquez complètement même... Mais comment faites-vous?"

Ken sourie légèrement et ne détache pas son regard, plongé dans les yeux de Boby. Il semble se délecter de cette grosse frayeur de l'inspecteur, mais il pense peut-être, que cet inspecteur, il l'aurait mieux fait de le laisser tomber! Mais Eames était témoin, et de toute façon, ce qui est fait est fait! Car l'instinct ne se commande pas! Et Ken Harris le sait mieux que quiconque. Et c'est d'une manière très zen qu'il répond à Goren : "Si on panique, on meurt!".

Là encore, dans cette scène, Ken Harris vient encore de marquer "des gros points" contre Boby. Ne vient-il pas de lui sauver la vie? Boby a désormais une dette de vie envers lui. Et c'est pour cela, que l'on peut dire, que Ken Harris vient de frapper les esprits, et surtout celui de l'inspecteur Robert Goren! Jamais, il n'avait rencontré un tel personnage!

Kerry inquiète pour Ken

Mais les étudiants ont eu vent de cette visite des inspecteurs. Très paniqués, ils essayent d'en faire prendre conscience Ken Harris, qui lui, cherche, comme à son habitude, à les rassurer :
Ken : "Je ne comprends pas pourquoi, ces inspecteurs vous inquiètent! Ce sont 2 gros nuls! En particulier le type!" -????????-
Un dit : "Mais Ken, atterris! Ce ne sont pas des gros nuls! Ils t'ont retrouvé à toi aussi! Et ils en savent pas mal!"
Ken toujours très cool : "Ils savent que dalle! Je suis même allé vérifier moi-même! Les inspecteurs Goren et Eames, au 11° étage! Fais moi confiance, ils ont rien! Si tu me crois pas, vas vérifier toi-même!" -!!!!!!!!!!!!-
Un étudiant, très affolé, prend ces propos comme une insulte : "Mais, tu te fous de tout! Tu te fous de Penny! Tu te fous de nous!"

Mais là encore, d'une manière "très zen", Ken Harris trouvera les mots qui dissiperont les angoisses des étudiants. Ces derniers prennent congés. Mais Ken commence à en avoir un peu marre, de jouer celui qui "remonte constamment les bretelles!" Mais pourquoi, ils sont tous aussi angoissés alors qu'il n'y a pas le feu au lac? A cette question, pour lui, il n'existe pas de réponse, sinon que ce sont les autres qui sont "pas normaux" avec leur frousse!
Ken Harris a profité de la querelle de Pénélope "Penny" Chai avec les services de sécurité de la salle de jeu, pour la tuer! Car Ken ne lui faisait plus confiance! Et ces étudiants, qui font dans leur froc, il commence à en avoir sa claque! Il est temps pour Ken de changer de partenaires et si possible de trouver des hommes qui n'ont pas froid aux yeux! Des gars comme lui... quoi...

Mais Kerry, au fond d'elle-même, s'inquiète plus que jamais pour son mari, ce feu-folet, qu'elle aime tant, et qu'elle aimerait enfin protéger de lui-même! Pour la énième fois, elle va tenter, calmement, de dissuader Ken de ses nouveaux projets :
"Ken, je suis vraiment inquiète! Moi aussi, j'ai la trouille! Je pense qu'il est temps de tout arrêter! Pourquoi ne pas rentrer, maintenant, dans le rang?"
Mais Ken est très indulgent envers sa dulcinée, et très apaisé, il lui lance :
"Pas maintenant Kerry! Juste encore un dernier coup ma puce! Je le fais pour toi! Et ensuite, c'est promis, je raccroche!"

Ces derniers mots, Kerry les a déjà entendus des centaines de fois! Ils ont fini par saper sa conviction, son moral : elle n'y croit plus depuis longtemps à ce "retrait" que Ken évoque tout le temps! Il en est incapable car c'est sa malédiction. Au contraire, Ken fait monter les enjeux mais il y a quelques jours, Kerry, dans le plus grand secret, a pris une décision "terrible" pour elle et son enfant. Elle a agi en "jeune maman" responsable. Si son époux apprenait "son acte", elle sait parfaitement qu'il en souffrirait beaucoup, surtout lorsque celui-ci lui rappelle ce qu'est le ciment de leur couple :
"Ma puce, j'ai tellement besoin que tu crois en moi. Sans ta confiance en moi, je ne suis rien!"

Ken ne le sait pas encore, mais il est trop tard! Kerry a "agi", contrainte par l'attitude de son "effronté" de mari, qui jamais, jamais, ne lui a laissé le choix! C'était Ken, ou elle et son enfant! Et même si son amour est immense pour Ken, Kerry a fait son choix! Pour ne plus angoisser! Pour ne plus stresser! Pour vieillir en paix! C'était elle ou lui! Et dans un déchirement profond, Kerry a choisi!

La fausse piste de Ken Harris : la Mafia !

Les inspecteurs l'ayant à l'oeil, Ken Harris se doit de trouver une stratégie et... des nouveaux partenaires! Mais, il faut que ces derniers remplissent certaines conditions, car les étudiants apeurés, Ken Harris en a sa claque. Pour lui, ils sont pas fiables. Alors, Ken recherche du solide!
Et c'est quoi du solide pour Ken Harris?
Réponse : des gens qui n'ont pas froid aux yeux! Qui peuvent investir gros dans des courses truquées de chevaux! Des gars qui peuvent porter le chapeau pour le meurtre de Pénélope "Penny" Chai! Des gus qui ignorent la peur comme lui! Des types qu'ils pourraient aisément séduire! Et surtout : des gros nuls!!!!!
Et de cette réponse, pour Ken Harris, il n'y a que les gens de la Mafia qui remplissent toutes les conditions! Et avec Ken Harris : aussitôt pensé, aussitôt fait! Il fait le pari d'être la coqueluche de la pègre locale, et les résultats sont là...

Ainsi, nos inspecteurs sont très étonnés de voir arriver dans leurs locaux, le meurtrier de Pénélope "Penny" Chai! Ralph Bannerman est donc ce pigeon que la mafia a envoyé "se trucider". Banerman a des dettes énormes de jeu envers la mafia qu'il ne peut rembourser, et logiquement, il se sacrifie. Mais Goren, très intrigué par ce coupable tombé du ciel, a tenté un bluff payant sur l'accent asiatico-américano de Penny, qui en fait, n'en avait pas! Immédiatement, nos inspecteurs recherchent les clients de l'avocat véreux de Banerman. A l'écran, c'est que du beau linge qui apparaît : les clients de cet avocat sont tous des mafieux! Ron et Boby sont sur les fesses :

Ron : "Est-ce que la mafia est derrière cette combine de courses de chevaux truquées ?"
Boby : "Maintenant, oui! Ken Harris a pourtant senti que l'on se rapprochait. Un homme normal aurait tout arrêté. Lui, non! Et au lieu de çà, il fait équipe avec les plus redoutables criminels de la ville! Et il fait monter les enchères! Parce qu'il a çà dans le sang!"

On retrouve notre "sympathique casse-cou" en compagnie de 2 personnes qui ont... de vrais têtes de mort! 2 gus qui, pour un mot de travers, mettent 6 pieds sous terre! Visiblement, ces 2 gros nuls, Ken Harris les a séduits en un tour de main. Il leur a montré la preuve qu'il avait déjà gagné 10.000 dollars à la dernière course. Il y a un gros nul d'étudiant qui bosse ce week-end au fichier-central des paris! Il y a ce programme mathématique à l'algorithme très complexe : là, aucune chance que ces 2 gros nuls de mafieux y pigent quelque chose. Et c'est pourquoi Ken Harris a pris des paris pour la somme incroyable de 160.000 dollars, somme versée par ces nullards de mafiosi bien sûr! Ken appelle donc son gros nul d'étudiant pour modifier les N° d'une course qui correspondent à 3 tickets pour la somme rondelette de 160.000 dollars. Son gros nul d'étudiant lui confirme qu'il a modifié et enregistré les 3 tickets, que tout est OK! Et c'est triomphalement, que Ken se dirige vers les guichets avec ses 2 nouveaux potes, qui eux, attendent de voir pour le croire. Ken leur a fait miroiter qu'il pouvait multiplier par 10 ou 20 leur mise, suivant le montant des paris de la course, bien sûr! Ken leur a tout expliqué simplement et pas trop vite, pour que ces 2 gros nuls comprennent bien! Et ces 2 nullards de mafioso ont été alléchés par un tel retour sur investissement, du garanti 100% sûr de chez Ken Harris, qui annonce triomphalement au guichet : "3 gagnants dans la poche!"
Mais on lui répond : "Non, désolé!". A ces mots, un mafieux retire ses lunettes noires : il est livide!
Mais Ken ne sourcille pas. Il dit calmement au guichet : "Mais, c'est impossible! Sur les 8 chevaux, on a 6 gagnants dans chaque groupe!". Nouveau refus au guichet. Alors, le mafieux dit à Ken : "On va en discuter dehors!"

Mais dehors, l'auteur de cet imprévu va se manifester et cet homme a une dette de vie envers Ken Harris. Telle la providence, Robert Goren extirpe Ken Harris des griffes des mafieux. Boby leur précise calmement : "Je vous l'emprunte pour quelques heures! Après, vous pourrez en faire ce que vous voudrez!".Les 2 mafieux, bernés jusqu'à l'os par Ken Harris, sont d'accord...

Insensible à la peur?

La Salle d'interrogatoire de la Section Criminelle? No problem pour Ken Harris! Même ici, son flegme fait merveille! Démonstration :

"Vous voulez me faire porter le chapeau avec ces 2 gros nuls de la Mafia? D'accord! Cela m'est égal! Je suis ici avec vous, et eux sont dehors! Ca baigne! -!!!!!!!!!!!-
Goren essaie de tempérer son optimisme : "C'est une façon de voir! Mais c'est un raisonnement à très court terme, Ken!"
Ron Carver essaye de lui faire prendre conscience de ce qu'il risque : "Vous êtes accusé d'avoir truqué des courses de chevaux, un délit mineur. Vous serez relâché d'ici quelques heures. Ca, c'est le premier plan!"
Eames tente de lui mettre la pression : "A mon avis, vous n'aurez aucune chance d'arriver au Métro du coin en un seul morceau!"
Ron poursuit : "Deuxième cas de figure : vous plaidez coupable pour le meurtre de Pénélope "Penny" Chai et vous ferez votre peine en isolement, sous la protection des services pénitenciers!"
Ken, sans se répartir de son sang-froid : "Je préfère le plan A!" -!!!!!!!!!!-
Mais Ron Carver tente de le mettre en garde : "Le plan A est votre condamnation à MORT!"
Ken Harris très flegmatique et toujours rassurant : "Je n'ai pas trop peur de la Mafia! Croyez-moi!"

Ron Carver en est tout retourné. Pour la 1° fois, son influence d'homme de loi est impuissante. Mais Ron va en apprendre une belle car Ken lui confie un "petit" secret... un de ceux dont il est assez fier : "Une fois, mon parachute a refusé de s'ouvrir à 15.000 pieds! J'ai pu le découper avec un canif! Il ne me restait plus que 3000 pieds!" -!!!!!!!!!!-
Boby réagit : "Et vous n'avez pas eu la trouille? Peur comme un type normal? Mais c'est dingue çà!"
Ken, rassurant et convaincant, comme d'hab : "C'est un don, je suppose! C'est ce qui me permet de me surpasser plus que n'importe qui! -!!!!!!!!!!!!-

A ces derniers mots, Boby reçoit enfin un précieux document. L'élément qui va faire pencher la balance en sa faveur. L'ayant entre les mains et satisfait de son contenu, dont il ne se doutait que trop bien, connaissant "l'animal" d'en face, Boby dit à Ken : "Vous ne voulez pas savoir comment va votre femme?"
Il va proposer à Ken d'assister à l'interrogatoire de Kerry derrière la glace. Ken est indigné car sa femme est l'être le plus innocent du monde pour lui. Il a du mal à accepter de telles méthodes. Mais il va entendre Boby, seul, interroger Kerry. Et l'inspecteur commence par la flatterie :

"Félicitation pour votre fils, Mme Harris! Il semble très actif... comme son Papa... avec ses plongées sous-marines et ses sauts en parachute! C'est l'angoisse pour vous à chaque instant, non?"
Kerry : "Non! Car Ken s'est entraîné très dur pour faire tout ça!"
Goren : "Vous vous êtes jamais demandé pourquoi il ne peut pas se tenir tranquille? Et d'être toujours à la recherche de sensations fortes!"
Kerry défend son homme : "Il n'est pas toujours comme çà!" - Derrière la glace, Ken jubile à cette réponse- Goren : "Son patron le trouve perturbé! Il joue avec les gens! C'est un manipulateur..."

A ce moment là, Boby approche un dictionnaire "psychologique" et met le doigt sur la définition qui correspond à la personnalité de son mari. Kerry la lit pour elle et Goren lui souffle "une personnalité psychopathique". Ayant lu çà, Kerry se lève très troublée et va devant cette glace qu'elle touche, tout en disant : "Non! Ken n'est pas comme çà! Il sait qu'il doit changer et il peut le faire!". Goren la contredit mais Kerry soutient mordicus : "De toute façon, mon mari ne peut pas mourir! Il s'en sortira toujours!"

A ces mots, Goren sort le "fameux" document. Il s'agit de la police d'assurance sur la vie de son mari. Dans le plus grand secret, Kerry avait fait augmenter la prime, la faisant passer de 200.000 dollars à 2 millions! Et derrière la glace, Ken peut même lire très nettement le document que Goren lui montre indirectement exprès! Il dit à Kerry : "Vous vouliez vieillir avec lui! Mais vous avez parié qu'il ne pourrait pas réussir!"- Derrière la glace, Ken montre des premiers signes de nervosité très nets- Kerry tient toujours ses mains sur cette glace et réalisant que Ken est maintenant au courant, elle craque inexorablement devant lui : "Je n'avais pas le choix! Il croit qu'il ne risque rien! Il n'arrêtera pas! Il n'arrêtera JAMAIS!"!"

Derrière la glace, Ken touche les doigts de sa femme qui pleure à seau! Kerry s'effondrant en larmes, la confiance de Kerry à son égard envolée, le mental de Ken se fissure inexorablement. Son amour pour Kerry, foudroyé en plein coeur, c'est toute la carapace de l'homme sans peur qui se lézarde! Ken Harris n'avait cessé de répéter qu'il ne serait plus rien sans la confiance de Kerry. Son bâton de pèlerin! Sa raison de vivre! Ken Harris est maintenant un homme vulnérable. Et c'est exactement ce que Goren recherchait!

De retour derrière la glace, Goren implacable lui lance : "En ce qui la concerne, vous avez fait votre temps! Ah, mais vous ressentez quelque chose! C'est nouveau pour vous!" Goren voyant Ken Harris à sa merci, pointe un doigt sur la poitrine de cet homme dont le stoïcisme s'est littéralement envolé. Ron Carver rappelle les deux plans et les aveux deviennent une formalité car Ken Harris, tel une coquille vide, avoue le crime de Pénélope "Penny" Chai, acceptant le marché de Ron, mais pour le plan B! Il demandera une protection à Carver qui voudra une précision : "Pour votre femme et votre enfant, Mr Harris?" Ken Harris : "Non! Pour Moi!". Ken Harris se fera arrêter et illico conduire en isolement.

En conclusion, Eames dira : "C'était inespéré de le voir avec les yeux rougis!" Carver répondra : "Après tout, il est peut être humain!" Goren penchera pour : "Optimiste!"

Note : 9/10.

Post-Scriptum : Ian Kahn a été très convaincant. Cet épisode est comme une lumière d'optimisme dans une 2° partie de saison 2 de CI, assez pessimiste! Ian Kahn et son personnage nous rappelle l'interprétation atypique de Mark-Paul Gosselaar dans SVU, qui avait "illuminé" un épisode très "noir"!

Review réalisée par Ororo

Episode diffusé sur NBC le 04/05/2003
Review en ligne depuis le 20/11/2003

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7