New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 3.09

5 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 3.09 : Happy Family

Review réalisée par r lefourbe


Dans la famille Connors, vous voudriez l'assassin qui a méchamment labouré la gueule du patriarche. C'est bien légitime. Mais Goren, lui, s'est cassé le cul pendant 35 min à trouver le coupable alors je ne vais pas vous le dire en 4 lignes comme ça aussi simplement. L'avantage de cet épisode est sa structure particulièrement simple : un meurtre et des inspecteurs qui cherchent le coupable parmi tous les membres d'une même famille. Et bien sûr chacun a un mobile.

Prégénérique : un prégénérique comme je les aime car il présente tous les personnages de la famille Connors. Russel, le mari qui s'engueule dans la rue avec sa future ex femme Paula, la gouvernante Helen Reynolds et les enfants Sam et Jason, la sœur de Russel Brenda Friedman et son mari : le dr Ralph Friedman. Dernier personnage : Eddie Malloy, le nouveau compagnon de Paula Connors. Tout le monde suit ? La seule fausse note du prégénérique : le spectacle de fin d'année où Jason interprète l'Ave Maria. Sauf que le play back " sucks " et cela se voit. Le père s'est fait taper dessus, il ne pourra pas voir la prestation du fils adoré. Amen !

Générique et hop, entrée en scène du célèbre duo Goren et Bishop (G&B). On en oublierait presque Eames. Heureusement que les producteurs la font apparaître 30 sec dans chaque épisode souvent pour donner une pauvre pochette au lieutenant ou un rapport du légiste. Que sait-on ? Il sortait de sa douche lorsqu'il s'est fait frappé dessus avec une crosse de hockey, sûrement trouvée dans l'entrée avec les autres matériels de sport. Apparemment un cambriolage car on a dérobé une magnifique collection de timbres. Toutefois, Russel n'a pas essayé de fuir ni de prendre des statues posées sur la commode pour se défendre. Et les timbres ont été volés après le meurtre (du sang a été retrouvé sur du verre brisé). Le vol n'est donc pas le mobile. Heureusement, dehors Brenda Friedman et son mari, bien intentionnés, guident B&G vers le coupable idéal : le nouveau copain de Paula Connors qui est arrivé en retard au récital.
Paula Connors explique ce qui s'est passé : oui, Eddie a fait de la prison et oui, il est en liberté conditionnelle mais ils étaient ensemble toute la soirée. En fait, non. S'il est arrivé en retard c'est parce qu'il avait du travail. Elle a essayé de le joindre mais elle a eu sur l'associé de Malloy qui lui a dit les raisons du retard.
Au bout de 8 min on assiste enfin à l'apparition furtive de Eames. Des policiers on retrouvé une chemise ensanglantée et la crosse de hockey. Pas d'empreinte mais du sang sur le chemise par ailleurs sans odeurs de transpiration. Seule une trace au poignet jaunâtre intrigue les inspecteurs. Comme si l'agresseur avait transpiré du poignet après une activité du bras droit intense. Après analyse, ce n'est pas du tout ça, c'est juste le frottement d'un bracelet métallique.
Interrogatoire d'Eddie Malloy : il savait que Russel Connors était riche, mais la collection de timbre, c'est pas son truc, lui c'était plutôt les télés et les grilles pains. Mais Goren a l'œil et le bon. Il a remarqué la gourmette à la fois sobre et de bon goût qu'arbore le peintre-gigolo. Et il lui révèle la découverte de la police et les contradictions de Paula sur l'alibi. Il avoue alors avoir une liaison avec une autre fille et bien sûr Paula ne doit pas le savoir.
Interlude : Paula regarde une plaque avec une référence de clé lorsque son fils Sam crie, réveillé par un cauchemar. Mais elle rassure " ce qui t'a effrayé est parti ". Et voilà encore une phrase à double sens.
On revient avec les inspecteurs ce coup ci chez la petite copine d'Eddie, vendeuse de toupets et autres artifices capillaires d'un goût certain. Elle a fermé la boutique plutôt pour qu'ils soient tranquilles. Mais les miracles de la technologie n'ont plus de secret pour Goren et il découvre, grâce au voltage du téléphone (8 volts et pas 12 ni 27) que Paula savait pour l'écart d'Eddie. D'ailleurs, après vérification, ils savent qu'elle a fait appel à un spécialiste pour espionner son copain. Elle tue le mari et fait porter le chapeau au copain volage en souillant une de ses chemises. 40 millions dollars in the pocket. Le mot de fin revient à Bishop : "She killed 2 rats with one trap, dream come true". La capitaine Deakins ne semble pas très convaincu.

Vous aurez compris le principe : on va faire tout le tour de la famille pour voir qui a pu faire le coup
La mère : Paula Connors. Son mobile ? L'argent, la garde des enfants, l'adultère de son copain. La nourrice est incapable d'expliquer à quelle heure est réellement arrivée Paula Connors. De plus les inspecteurs apprennent que Paula a appelé un serrurier pour lui demander à quoi correspondait un numéro d'identification. C'étaient les références pour la clé de Russel Connors. C'est assez pour demander une perquisition et là il tombe sur : des vêtements de tailles différentes et une pharmacie qui aurait fait pâlir d'envie Elvis Presley à la fin de carrière. Elle était malade, sûrement un cancer. Ils trouvent également un reçu de blanchisserie prépayé. Les vêtements déposés correspondent à ceux d'une nurse. Pourquoi Helen Reynolds aurait-elle prépayé un nettoyage puis échanger les vêtements à l'intérieur du sac remis au blanchisseur. Nous avons notre prochaine suspecte.

La gouvernante : Helen Reynolds. Son mobile ? La garde des enfants et en seconde position l'argent. Elle venait de perdre son mari et son enfant dans un accident de voiture causé par un alcoolique. Le testament prévoyait qu'elle aurait eu la garde des enfants en cas de décès des parents. Elle a précipité le destin. Devant le sac de linge sale, elle ne se désarme pas. Elle explique que Mme Connors n'est pas malade, elle a juste de l'anémie. C'est le docteur Friedman (beau frère de Paula Connors et mari de la sœur du défunt) qui lui a dit. Il a abordé 2 semaines avant le décès de Russel la santé de Mme Connors. Les inspecteurs en prennent bonne note et évoque ce point avec la principale intéressée : Paula Connors. Elle ne l'a dit à personne mais les autorise à regarder son dossier médical.

Le beau frère : Ralph Friedman S'il n'était pas au courant pour la garde de la nourrice, il connaissait l'état de santé de Paula Connors , il avait tout intérêt à tuer son beau frère pour empocher les 40 millions de dollars. D'ailleurs, les inspecteurs retrouvent sur son ordinateur la trace d'une recherche sur le cancer. Le problème c'est que la recherche est trop précise par rapport à ce que pouvait savoir le dr Friedman en discutant avec la gouvernante. Le docteur explique que le mercredi (date des recherches médicales) il est en chirurgie mais lorsque les inspecteurs lui expliquent que quelqu'un a pourtant bien utilisé son ordinateur, il revient sur sa déclaration et avoue avoir réalisé la recherche et invite les inspecteurs à appeler son avocat pour d'autres questions. Là, Bishop nous fait part de son intelligence supérieure : " He had a alibi, he didn't use it ", et oui, personne ne s'en était douté. Goren remarque alors que l'allergologue de Jason (le fils Connors) se situe dans le même hôpital et le personnel se souvient l'avoir vu dans le bureau de son oncle le jour de la recherche.

Le fils : Jason Connors Il a fait les recherches après avoir entendu parler sa mère de la maladie. La curiosité est un vilain défaut. Le visionnage de la cassette apporte des éléments aux inspecteurs. Si Jason avait eu réellement mal au ventre, il n'aurait pas pu chanter comme ça. Les raisons de son geste ? Des conversations avec le staff de l'école nous apportent des pistes. Les enfants étaient maltraités mentalement par leur père. Des exemples ? Leur père leur avait offert un téléphone portable pour pouvoir appeler en cas d'urgence. Et ben, ils l'ont jeté à la poubelle car si Russel leur a donné ce téléphone c'était pour qu'ils attrapent un cancer du cerveau. Un vendredi ils n'ont pas voulu suivre leur père pour le week end. Malheureusement Mme Connors n'a pas semblé inquiète après avoir été avertie de ces problèmes. Selon Goren, il faut chercher dans la plus tendre enfance de Sam et Jason pour expliquer une telle violence. Ils ont été adoptés et avant d'arriver aux USA, ils étaient en Roumanie dans un orphelinat où la vie ne devait pas être facile tous les jours. La violence fut un moyen pour Sam de mettre fin à l'indifférence puis au rejet de son père.

Scène finale : le récapitulatif de Hercule Poirot-Goren.
C'est une fin comme je les aime à la Hercule Poirot. Sous prétexte de savoir qui va garder les enfants, tout le monde est réunit sauf Eddie Malloy. Goren va énoncer les différentes pistes. Malloy a vraiment la tete de l'emploi mais il a un alibi. Ralph Friedman fait aussi un bon suspect. Il savait que sa belle sœur était malade. Russel tué, il gérait la fortune pendant la garde des enfants. Mais Bishop sert d'avocat, comment aurait-il pu trouver une chemise d'Eddie Malloy pour l'impliquer. Ce n'est pas le cas de Paula Connors. Elle aurait pu facilement piquer une chemise à Eddie pour la tacher de sang. Goren ne le croit pas, il aborde le cas Helen Reynolds. Elle avait autant la possibilité que Paula de prendre une chemise. Mais Goren avoue que qu'aucun d'eux n'a tué Russel. Il n'a qu'une autre possibilité : Jason. Tout le monde a compris à un moment que c'était Jason. Ralph Friedman lorsque il a vu l'utilisation de l'ordinateur et la bonne santé de Jason le soir du récital malgré un soit disant mal au ventre qui l'avait cloué aux toilettes avant le spectacle. Paula Connors lorsqu'elle a trouvé le numéro d'identification dans le pantalon de Jason et non d'Eddie. Enfin, Helen, lorsqu'elle a interverti le pantalon taché chez le blanchisseur. Goren remontre des photos de l'orphelinat. Jason ne craque pas. Paula avoue même avoir tué son mari. Il appelle à l'aide Helen qui explique au jeune homme que s'il dit la vérité il se sentira mieux. Jason vide son sac. Fin.

Note : 8/10

Résumé : bon épisode. Une structure simple, un jeu d'acteurs correct. A ce propos, on notera que le Dr Friedman (Josh Pais) est un régulier de L&O. Il joue le médecin légiste Borak (1ère saison + apparitions ultérieures). Il a également joué dans L&O SVU. Seule faiblesse de l'épisode : l'explication de la violence de Jason est un peu légère. Le montage du prégénérique peut apparaître trompeur : on croit à une simultanéité entre le spectacle et le meurtre. Mais avec le recul, c'est plutôt bien joué quand on connaît le meurtrier et le thème du spectacle. Enfin, la résolution finale est très proche de ce que l'on peut observer dans les romans d'Agatha Christie consacré au célèbre détective belge Hercule Poirot et très bien adapté à la télévision avec David Suchet (régulièrement rediffusé sur TMC). La scène finale est souvent la même : on réunit tout le monde dans une pièce et on s'explique. Le meurtrier sera démasqué à la fin.

Review réalisée par r lefourbe

Episode diffusé sur NBC le 23/11/2003
Review en ligne depuis le 05/01/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7