New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.07

8 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.07 : Floater

Review réalisée par Seb


En un mot : Un épisode convaincant malgré le relatif manque de subtilité d'un des personnages clés de l'affaire…

Prégénérique : Un pêcheur et un passant discutent de la propreté de l'eau, le passant est étonné que le pêcheur mange ce qu'il pêche (" vue la qualité de l'eau, vous avez intérêt à être vacciné contre le tétanos, la rage… ").
Soudain, ça mord… Le passant s'enthousiasme " J'ai entendu dire qu'il y avait des esturgeons de 100 à 200 livres ! "
Mais c'est un cadavre qui sort de l'eau…
Le corps est dans un état de décomposition très avancée, la seule chose que peuvent affirmer avec certitude les experts dépêchés sur les lieux, c'est qu'il s'agit d'une femme.

La légiste nous donne quelques éléments d'information supplémentaires, le cadavre a passé entre un et deux mois dans l'eau, la cause de la mort est la noyade et la victime a reçu un coup très violent au visage, son nez a été brisé… Cependant, rien ne permet, pour le moment, d'affirmer qu'il s'agit d'un homicide.
Le laboratoire maritime parvient à donner une estimation (à 100 blocs près…) de l'endroit où le corps est entré dans l'eau…
Après avoir ratissé la zone pendant des heures, un pendentif -avec la photo d'une jeune fille au centre- est découvert dans un parc … Green : " Ca pourrait appartenir à n'importe qui, mais on peut tout de même essayer de voir si ça peut nous mener quelque part ".

Un technicien travaille sur la photo de la jeune fille et -à l'aide de l'uniforme qu'elle porte- parvient à remonter à une école privée. Le proviseur demande tout de suite à nos deux inspecteurs s'ils ont du nouveau " à propos de la mère de Lena ". L'identité de la victime est donc quasiment établie, Briscoe et Green demandent les coordonnées du père de Lena, avant que la jeune fille n'entre dans le bureau et ne demande si sa mère a été retrouvée (pour la petite histoire, la jeune actrice n'est pas franchement convaincante…), Green se contente de répondre laconiquement : " On est surs de rien pour le moment ".
De retour au poste, l'empreinte dentaire de la victime correspond bien à celle d'Arianna, la mère de Lena. Arianna était greffière dans un tribunal familial, sa disparition était survenue en plein jour…
Lors de l'enquête sur cette disparition, le mari avait été mis hors de cause puisque sa secrétaire affirmait qu'il avait passé toute la journée à son bureau. Un témoin affirmait cependant avoir vu une femme correspondant au signalement d'Arianna pénétrer dans une grosse voiture noire… La voiture du couple correspond justement à cette description…

Interrogé, Gene, le mari de la victime, reconnaît que le couple avait traversé une période difficile, mais que la situation était en train de s'améliorer.
En enquêtant sur son premier mariage, nos deux inspecteurs découvrent que Gene s'était battu -sans succès- afin d'obtenir la garde de ses enfants. Afin d'éviter de vivre deux fois la même mésaventure, Gene avait fait signé un contrat de mariage à Arianna, celui-ci limitait le montant et la durée de versement d'une éventuelle pension alimentaire et surtout lui assurait la garde des enfants. Seul hic, cette dernière close est illégale et ne peut donc en aucun cas être appliquée.
Au bureau de Gene, sa secrétaire -qui est accessoirement son alibi- est une jeune femme terriblement sexy (mais, semble-t-il, au moins aussi idiote que sexy). Green et Briscoe sont quelque peu perplexe et estime qu'il est temps de procéder à une fouille du véhicule de Gene…

Elément décisif, des tâches de sang sont présentes dans la voiture. Nous savons maintenant où le nez d'Arianna a été brisé…
Gene -qui se préparait à quitter la ville avec sa fille (pour s'aérer l'esprit, dixit l'intéressé)- est appréhendé à son domicile...

Premier entretien entre McCoy et le prévenu et son avocat.
McCoy a obtenu une déposition de la secrétaire, celle-ci reconnaît avoir eu une liaison avec son Gene. Mais, coup de théâtre, Gene est capable d'expliquer le nez brisé de sa femme et le sang dans la voiture… Arianna avait eu un accrochage peu de temps avant sa disparition… L'assurance et la déclaration de police confirment ces affirmations. Toutes les preuves viennent de s'envoler en fumer…

Serena rend visite à une amie de la défunte, celle-ci était au courant des problèmes de couple d'Arianna et affirme que cette dernière voulait divorcer et qu'elle s'était attachée les services d'un certain Pattel, brillant avocat spécialisé dans ce type d'affaire. Questionné, Pattel (qui est incarné par Erick Avari, déjà vu dans l'épisode 1.01 - Prescription for Death… Ca remonte à un petit bout de temps :) nie avoir été contacté par Arianna.
Pourtant, Serena, en étudiant les comptes de la victime, découvre qu'Arianna avait signé un chèque de 500$ à Pattel… Confronté, ce dernier prétend avoir changé d'avis et décidé de ne pas défendre ses intérêts. Serena a également la preuve que Pattel a appelé Arianna la veille de sa disparition, l'avocat ne se démonte pas et rétorque qu'il l'a effectivement appelé pour lui dire qu'il allait lui rendre son argent.

Serena oriente ensuite ses investigations sur la clientèle de Pattel.
Tous ses clients reconnaissent être conscients du fait que Pattel surfacturait ses services mais pensent que c'est le prix de la réussite (assurée ?)… Serena ne comprend pas pourquoi il avait, dans un premier temps, accepté de prendre Arianna comme cliente puisqu'elle ne correspondait au profil de ses clients (fortunés) habituels… Et si elle était au courant de ses arnaques à la facturation et qu'elle l'avait menacé de le dénoncer afin d'obtenir ses services ?
Notre jeune ADA s'entretient à nouveau avec Pattel et lui demande cette fois si ce n'est pas surprenant que ses affaires soient presque exclusivement traitées devant la juge Alexander.
Pattel répond que ça ne peut être que le fruit du hasard puisque les plannings sont tirés au sort par un greffier…

D'autres avocats sont dans le même cas que Pattel, leurs affaires sont étrangement souvent arbitrées par la juge Alexander. Serena va commencer par interroger un certain Raoul Welsh qui ne tardera pas à cracher le morceau :
" Je fais ce que j'ai à faire pour que mes affaires soient jugées par Mme Alexander… "
Concrètement, Welsh gonfle ses factures et verse un pot de vin très conséquent au greffier afin de figurer dans le planning d'Alexander. Cependant, Welsh n'a jamais eu affaire directement avec Alexander.
Dans la séquence suivante, Arthur Branch confie à McCoy et Serena que Ruth Alexander a été la plus brillante des étudiantes qu'il ait jamais eu.
Pour être fixé, il faudrait accéder aux dossiers de ses affaires pour voir si la juge a pris, ou non, des décisions aberrantes… La tâche ne sera pas forcément aisée puisque ce type d'affaires est souvent très ouvert aux interprétations multiples.
Branch décide de demander lui-même à Alexander d'ouvrir ses dossiers (afin d'éviter que l'enquête ne s'ébruite et que le nom d'Alexander ne soit traîné dans la bout par la presse).

Après avoir épluché les dossiers, la partialité de la juge ne fait plus aucun doute… Une femme alcoolique, narcissique et violente a par exemple obtenu la garde de ses enfants au nez et à la barbe de son mari. L'un des deux enfants est devenu drogué et l'autre est en situation d'échec scolaire.
Même si cela ne constitue pas une preuve formelle, un autre élément est troublant, la juge vit bien au-delà de ses moyens (son divorce lui a coûté très cher)…

Tout s'accélère ensuite, le jour du meurtre, la juge avait pris sa voiture (noire, correspondant à la description de la voiture dans laquelle serait montée Arianna le jour de sa disparition…) alors qu'elle se faisait habituellement conduire au tribunal. Son emploi du temps pour la journée en question est un véritable gruyère…

McCoy reçoit ensuite Pattel dans son bureau, après que celui-ci est commencé par jouer les innocents, McCoy étale ses cartes :
McCoy : Vous avez appelez Arianna entre deux appels passés à Alexander…
Pattel : Oui, mais ces appels n'étaient pas liés entre eux…
McCoy : Vous avez appelé pour organiser un rendez-vous entre les deux femmes ! Lorsque nous aurons mis à jour votre participation dans l'affaire de corruption, les jurés n'auront pas de mal à croire que vous vous êtes entendu avec le juge Alexander pour faire taire Arianna.
Pattel : Je peux vous donner la juge…
McCoy : C'est bien ce que je pensais…

Dans la séquence finale, McCoy s'entretient avec Ruth Alexander :
Alexander : Vous savez combien je gagne ?
McCoy : Environ 100.000$ ? (par an)
Alexander : 95 bruts…
McCoy : C'est beaucoup plus que ce que gagne la plupart des gens, plus que ce que je gagne… C'est beaucoup d'argent…
Alexander : Et vous savez combien je verse chaque mois à mon enfoiré d'ex-mari ?

Alexander justifie ses actes par son divorce difficile, à l'écouter, faire gagner ses femmes était une manière pour elle de se venger de ce que lui a fait subir son ex-mari… (une manière comme une autre de se donner bonne conscience…)
McCoy de rétorquer " et les intérêts de l'enfant, ça ne vous évoque rien ? "
Alexander s'offusque : " Bien sûr que si, je n'ai jamais pris de décision négative pour un enfant "
McCoy : " Vous avez privé Lena de sa mère… "
Et McCoy de faire part de ses éléments de preuve, les empreintes digitales et des cheveux d'Arianna ont été découverts dans la voiture de la juge, avant d'ouvrir une porte de sortie à Alexander : " C'était un accident, vous vouliez lui parler, vous n'avez jamais voulu lui faire de mal… "
Alexander (éclatant en sanglot): " C'est vrai, je ne voulais pas… Mais Arianna ne voulait pas céder… Elle ne voulait pas comprendre les conséquences de ses actes… Elle ne pensait qu'à se venger de son mari… "
McCoy de conclure : " Ca ne vous rappelle pas quelqu'un ? "

Un épisode pas forcément très original, mais néanmoins diablement convaincant. Cette histoire de juge corrompu est bien écrite et parfaitement crédible. Seul point faible, le personnage de la juge Alexander manque quelque peu de subtilité…

Quelques citations :

Green : How long has she been in the water ?
Experte : …A while…
Briscoe : Can you narrow that down a little ?
Experte : I would if I could…
Green : We 'll be lucky if we get an ID…
Briscoe : If we were lucky, we wouldn't have caught this case…

Gene : Have you ever been married detective ?
Briscoe : Once or twice…

Gene : Infidelity is the world worst hangover detectives… Whatever the tempory highs, you pay for it the next day in spades.

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 12/11/2003
Review en ligne depuis le 15/11/2003

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7