New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.13

11 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.13 : Married With Children

Review réalisée par Seb


En un mot : Très bon épisode sur le thème de l'adoption par des homosexuels…

Prégénérique : Un homme, visiblement alcoolique, est en train de boire dans une impasse, une femme arrive… C'est sa femme et elle n'est pas contente :
- Je croyais que tu étais parti chercher le journal ?
Alors que le couple s'explique, madame remarque du sang sur le sol, lève la tête… Le corps d'une femme est gît sur l'arbre qui surplombe la cour…
Première constatation des inspecteurs, la victime -une femme d'une petite quarantaine d'années- est tombée de l'immeuble (un hôtel luxueux), la trajectoire de la chute indique qu'il ne s'agit pas d'un suicide...

Lisa Winslow, la victime, était à l'hôtel dans le cadre de sa participation à une convention sur le basket-ball pour promouvoir une marque, de nombreuses célébrités de la balle orange participaient également à la convention.
Briscoe et Green se rendent au domicile de la victime et s'entretiennent avec une femme qui nous est présentée comme la sœur de Lisa par la femme de ménage. En apprenant le décès de Lisa, celle-ci éclate en sanglot et se demande comme elle va bien pouvoir annoncer la nouvelle à Sophie, la petite fille (6 ans environ) de Lisa…

Nos deux inspecteurs se rendent ensuite sur le lieu de travail de la victime et y apprennent que Lisa était lesbienne. Le soir du meurtre, Lisa avait passé la soirée avec deux basketteurs, le premier a un alibi en béton, ce n'est pas le cas du second qui -sous la pression- fini par lâcher qu'il a passé la soirée avec une groupie…
Interrogée, la jeune fille (mignonne, tout juste majeure (?) et définitivement pas très futée… Bref, une groupie quoi ;) confirme.
Briscoe : Vous êtes donc allé dans sa chambre ?
Groupie (Alicia) : Il est célèbre ! Je n'avais jamais 'été' avec quelqu'un de célèbre avant… "

En rentrant au commissariat, Briscoe et Green nous gratifie d'un échange qui fait mouche :
Green : Je suis content de ne pas avoir d'enfant…
Briscoe : Tu sais, ils ne sont pas tous comme Alicia… Certains sont pires !

Van Buren explique aux deux inspecteurs que les parents de Lisa sont là et qu'ils ont appris le décès de leur fille à la radio.
Green : On l'a dit à sa sœur et elle n'a rien dit à ses parents ?
Van Buren : À en croire ces derniers, Lisa n'a jamais eu de sœur…
Green : Quoi ?!?
Briscoe : Alors qui était cette femme ?
Van Buren : On a envoyé une patrouille et cette femme, quelle que soit son identité, a disparu et à emmené la petite avec elle…

Les parents de Lisa expliquent ensuite qu'ils n'ont jamais rencontré leur petite fille Sophie… Tout ce qu'ils sont en mesure de dire, c'est que, quelques années plus tôt, Lisa leur avait annoncé qu'elle avait rencontré une femme en Floride et qu'elles avaient l'intention d'adopter un bébé et de se marier là-bas.
Le couple s'était séparé deux ans plus tôt et c'est à ce moment que Lisa avait choisi de venir vivre à New York.

Briscoe et Green découvrent ensuite que Lisa avait eu recours aux services d'une avocate, celle-ci nous révèle tout d'abord la véritable identité de celle qui s'était présentée comme la sœur de Lisa, son nom est Renée Bishop, avant de nous expliquer que Renée n'avait aucun droit sur l'enfant puisque la loi en Floride interdit les homosexuels d'adopter, Lisa avait donc fait la demande d'adoption seule.

Renée et de Sophie finissent par être retrouvées dans une cafétéria, la mère de Sophie est également présente. Renée est appréhendée pour enlèvement tandis que la petite Sophie est confiée aux services sociaux.

Dans le bureau de McCoy, l'avocat de Renée conteste l'accusation, il ne s'agit pour lui que d'un désaccord concernant la garde de l'enfant. Serena fait remarquer que -légalement- il n'y aucun lien entre Renée et la petite fille…
Renée : Mais c'est ma fille !
McCoy : Ce n'est pas ce que dit la loi, aussi bien en Floride qu'à New York…
Pour expliquer sa présence au domicile de Lisa, Renée explique qu'une rencontre était prévue, elle devait déjeuner toutes les trois le jour qui a suivi le décès de Lisa.

Serena décide de vérifier si Lisa avait prévu de déjeuner chez elle le jour en question, il devient rapidement évident que ce n'était pas le cas puisqu'elle avait un déjeuner professionnel très important qu'elle avait confirmé la veille.

Dans le même temps, McCoy s'entretient avec la mère de Renée -visiblement très affectée par les évènements- qui explique qu'elle est la famille de Sophie, si " Renée doit allée en prison, nous l'adopterons… Les parents de Lisa n'ont jamais vu la petite… Aujourd'hui, les services sociaux ont Sophie et refusent de me laisser la voir… "
McCoy est manifestement touché, mais refuse de promettre quoi que ce soit.

L'analyse des relevés téléphoniques de Lisa montre que Renée appelait très régulièrement, toujours entre 3 et 5 heures de l'après-midi (après l'école et avant le retour de Lisa…).
Ces appels ont cessé deux mois avant le meurtre, Lisa avait sans doute découvert que Renée appelait régulièrement Sophie et avait probablement interdit à celle-ci de continuer…

Serena rend visite à Sophie, la petite fille lui confie qu'effectivement elle parlait à sa " maman Renée " au téléphone et que sa " maman Lisa " avait été très fâchée lorsqu'elle l'avait découvert… Alors qu'elle s'apprête à partir, Serena croise la mère de Renée qui a réussi à obtenir le droit de visiter sa petite fille (merci McCoy !).

Dans la séquence suivante, nous apprenons que l'ADN de Renée a été trouvé sur une lentille de contact découverte sur le lieu de crime…

McCoy et Serena rendent donc visite à Renée (qui se trouve à la prison de Rikers) et lui offre de plaider coupable en échange d'une peine réduite, elle refuse. Renée s'inquiète de l'avenir de Sophie et insiste sur le fait que les parents de Lisa ne veulent pas de la garde de la fillette.
McCoy : Quoi qu'il arrive vous n'aurez pas la garde de Sophie.
Avocat de Renée : Pas nécessairement, nous allons attaquer la constitutionnalité de la loi qui nous en empêche.
McCoy : Les textes de loi de Floride n'ont rien à voir avec l'accusation de meurtre qui pèse contre votre cliente.
Avocat : Bien au contraire…
Southerlyn : Si vous gagner, Renée pourra demander la garde…
Avocat : Si elle accepte votre offre, elle sera considérée comme coupable et n'aura aucune chance d'obtenir la garde de Sophie…
McCoy (à Renée): Vous êtes mal conseillé, vous allez perdre sur les deux plans… Acceptez notre offre !
Renée : Non, je ne peux pas, je n'ai pas le choix…

Dans la séquence suivante, McCoy reçoit une motion visant à l'annulation des poursuites pour enlèvement (la loi floridienne venant d'être déclarée anticonstitutionnelle)… La motion est rejetée.
La défense demande l'autorisation de faire témoigner la fillette, ce que le juge accepte malgré l'opposition de McCoy.

Dès le début du procès, l'avocat de Renée met en avant le fait que le soir de son décès, Lisa était ivre, c'est ainsi qu'il interroge l'expert de l'accusation :
- Est-il possible que Lisa, ivre, se soit jetée sur Renée qui, en légitime défense, l'aurait repoussé, ce qui aurait entraîné la chute ?
Expert : Pas de la manière dont je lis les différents éléments…
Avocat : Mais est-ce possible, hypothétiquement ?
Expert : Tout est possible…

C'est ensuite au tour de Sophie de passer à la barre, l'avocat lui fait dire que c'était sa " maman Renée " qui s'occupait d'elle au quotidien avant la séparation du couple. Les questions de McCoy réorientent un peu le propos, en montrant que la petite aimait tout autant sa " maman Lisa ".

Renée explique ensuite la procédure d'adoption, n'ayant pas le droit d'adopter en tant que couple, il avait semblé logique que ce soit celle dont les revenus étaient les plus élevés qui fasse la demande d'adoption. Son avocat lui demande ensuite pourquoi les deux femmes se sont séparées :
Renée : Lisa m'a quitté, elle avait rencontré quelqu'un d'autre…J'ai pris un avocat, mais il m'a dit que je pouvais rien faire… J'ai tout perdu…
Avocat : Pourquoi être allée à l'hôtel de Lisa ?
Renée : J'y suis allé pour lui parler, trouver un moyen d'arranger les choses au mieux… Elle était ivre et violente, elle m'a dit qu'elle ne me laisserait jamais revenir dans la vie de Sophie, elle a dit que Sophie commençait à m'oublier…
Avocat : Que s'est-il passé ensuite ?
Renée : Je me suis sentie mal, je suis aller prendre l'air sur la terrasse, je suppose qu'elle m'a suivi, elle me poussait… Elle était bien plus forte que moi, j'ai eu peur… et j'imagine que j'ai du la pousser à mon tour puisqu'elle a perdu l'équilibre et est tombée…

C'est ensuite au tour de McCoy de poser les questions :
- Melle Winslow vous avait-elle invité à son hôtel ?
Renée : Non.
McCoy : Savait-elle seulement que vous étiez à New York ?
Renée : Je ne sais pas.
McCoy : En réalité, vous avez été à son hôtel pour la prendre en embuscade ?
Renée : Non, j'y suis allé pour lui parler.
McCoy : Vous êtes allé à son hôtel, l'avez attaqué et l'avez assassiné…
Renée : Non, elle m'a attaqué, elle est tombée… c'était un accident…
McCoy : Vous n'avez pas appelé les urgences ou la police… Vous avez enlevé son enfant et avez pris le bus…
Renée : Mon enfant… Notre enfant… J'ai seulement fait ce que n'importe quel parent aurait fait… (…) Comment aurais-je pu enlever ma propre fille ? Si quelqu'un a été coupable de kidnapping, c'était Lisa…

On quitte ensuite le tribunal pour une très bonne scène entre McCoy et l'avocat de la défense dans un bar :
Avocat : Vous avez des enfants, Mr McCoy ?
McCoy : Qu'est ce que ça change ?
Avocat : Si quelqu'un essayait de les prendre, que feriez-vous ?
McCoy : Je me battrais dans les limites de la loi…
Avocat : C'est facile à dire pour vous, la loi est de votre côté… Même divorcé, vous restez père… Un camé qui vendrait sa fille 10$ a une chance de la récupérer… Renée n'en avait aucune !
McCoy : Renée Bishop peut elle adopter des enfants, se marier avec son amie ? Ce sont des questions pour d'autres cours et d'autres jours…
Avocat : Ce jour approche…
McCoy : Notre offre tient toujours, elle peut réduire sa peine de dix ans…
Avocat : Elle refuse, elle veut une chance de retrouver sa fille…
McCoy : Vous espérer qu'un des membres du jury soit gay…
Avocat : J'espère simplement qu'un des membres du jury ait des enfants…

Nous avons le droit aux excellentes argumentations finales des deux parties, McCoy met notamment en avant le fait qu'il ne s'agit pas ici de déterminer qui était la meilleure mère, où si la loi est injuste… Le problème n'est pas ce qu'a subit Renée Bishop, mais ce qu'elle a fait… Elle a tué Lisa Winslow…

Après délibération, le jury déclare l'accusé coupable (tant pour l'enlèvement que pour le meurtre).

Dans la dernière séquence, McCoy et Branch sont satisfaits du verdict qui -comme Branch le souligne- aurait été le même s'il avait s'agit d'un couple hétérosexuel.
Serena s'interroge :
- Tout cela serait-il arrivé si elles avaient été autorisées à adopter en tant que couple mariée ?
Branch : Elles connaissaient la loi, si elle ne l'aimait pas, elles auraient très bien pu quitter la Floride pour un autre état…

Très bon épisode encore cette semaine, les scénaristes ont abordé sous un angle très pertinent le sujet de l'adoption par des homosexuels en mettant en avant les problèmes moraux posés par l'interdiction de ce type d'adoption en montrant comment une mère peut se retrouver définitivement exclue de la vie de sa fille du jour au lendemain ou comment l'enfant peut se retrouver confié à la DDASS malgré le fait qu'une de ses grands-mères se batte pour en obtenir la garde…
Au niveau du script, j'ai bien aimé le fait qu'au début, Renée n'ait pas menti aux policiers sur son identité… Elle a menti à la nounou qui l'a ensuite présenté comme la sœur de Lisa aux inspecteurs, lorsque Green lui a demandé " Vous êtes la sœur de Lisa Winslow ? ", elle n'a pas répondu à la question et s'est contentée d'avoir l'air paniqué et de lâcher un " Que se passe-t-il ? ".

Quelques citations :

Southerlyn : " I'd rather observe an autopsy than go through that again… "

McCoy : I'm surprised you oppose gay mariage…
Branch : Well, I don't… Not necessarily approve it either… As far as I'm concern this is not of my business or the federal government…
Southerlyn : I can't believe we are on the same side of this !
Branch (ironique) : I may have to reconsider my position…

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 04/02/2004
Review en ligne depuis le 09/02/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7