New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.15

9 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.15 : Veteran's Day

Review réalisée par Seb


En un mot : Un épisode moyen quoique assez symptomatique de l'opposition entre pro et anti-guerre qui règne actuellement aux Etats-Unis.

Prégénérique : Deux hommes marchent dans la rue et découvrent le cadavre d'un jeune homme, il a été étranglé…

Rodgers, la légiste, nous apprend qu'il a été étranglé d'une manière bien particulière, celui qui l'a tué savait parfaitement ce qu'il faisait (pression au bon endroit pour empêcher la respiration sans empêcher la carotide d'alimenter le cerveau… Cette pratique provoque la mort au bout de quelques secondes par un afflux de sang trop important au cerveau).
Le tueur pourrait très bien être un militaire ou un flic…

La victime est un certain Brian Teague, un jeune militant anti-mondialisation et anti-guerre qui a déjà été arrêté lors de manifestations.

L'enquête conduira à découvrir que, le soir du meurtre, deux pneus de la voiture de Teague avaient été crevés… La voiture sera retrouvée dans un garage près de chez les parents du jeune homme, on y apprend que Teague était seul au moment où le garagiste est venu récupérer le véhicule, cependant, l'homme se souvient que l'appel de Teague avait été passé depuis un lieu assez bruyant, probablement un bar…
Briscoe et Green commencent donc à faire la tournée des bars entourant le lieu du crime. Dans un bar d'anciens combattants, une femme se souvient avoir vu Teague passer son coup de téléphone, le barman semble assez mécontent de la voir parler aux inspecteurs.

Van Buren nous apprend ensuite que les légistes ont réussi à récupérer une emprunte sur la voiture de Teague, elle appartient à un ancien combattant, un certain Gibbon.
Celui-ci reconnaît avoir crevé les pneus de la voiture du jeune activiste avant de la rayer et se justifie :
" Il y avait un autocollant 'la France avait raison' "
Lorsque nos deux inspecteurs que tous les éléments conduisent à lui, l'homme dévoile son alibi…
C'est alors que Briscoe et Green décident de retourner questionner la femme qui avait vu Teague dans le bar d'anciens combattants, elle reconnaît ne pas avoir tout dit la première fois, Teague avait eu une altercation le soir de son assassinat, avec un certain Kenny qu'il accusait d'avoir crevé ses pneus…

Kenny Silva (l'excellent Paul Calderon, qui est décidément une guest star très régulière dans les séries L&O :) est appréhendé et mis en examen, il est défendu par Leon Chiles (dont c'est le retour, toujours sous les traits de Joe Morton).
McCoy et Serena sentent d'entrée que Silva va plaider la légitime défense et que son avocat va forcer le trait en présentant Silva comme un gentil militaire ayant servi son pays face à un jeune activiste ayant déjà été appréhendé à de nombreuses reprises, Serena va donc mener sa petite enquête afin de déterminer s'il était le 'délinquant' que ne va sûrement pas manquer de décrire la défense…
Première révélation, Kenny et Brian avait déjà eu une altercation par le passé, le premier demandait que le nom d'une rue soit attribué à un combattant décédé en Afghanistan (son propre fils en fait), ce à quoi Brian s'opposait fermement, arguant que cela reviendrait à glorifier une guerre injuste.
L'ex-femme de Silva explique que celui-ci avait été anéanti par la mort de son fils avant de parler de Gibbon… Jusqu'à présent nous ne savions pas qu'il y avait un lien direct entre celui-ci et Kenny, c'est ainsi que McCoy convoque Gibbon afin de lui poser quelques questions, sous la pression, l'homme reconnaît que Kenny lui avait indiqué la présence de la voiture, lorsqu'ils ont vu pénétrer Brian dans le bar, ils ont pris ça pour de la provocation, Kenny a alors suivi Brian… Lorsque Gibbon a retrouvé Kenny ce dernier ne cessait pas de répéter " Mais qu'est-ce que j'ai fait… "

Dans la séquence suivante, Chiles, l'avocat de Kenny, fait part de son intention de plaider l'Extreme Emetional Disturbance (EED), McCoy rétorque qu'une telle défense aurait pu être crédible si le meurtre était survenu dans le feu de l'action, mais ce n'est absolument pas le cas, Kenny a eu le temps de réfléchir et a délibérément suivi le jeune activiste avant de l'assassiner froidement…

Avant que le procès ne démarre, Branch nous fait part de sa relative sympathie pour ce père éploré (Hum… Quelle surprise !!! Sérieusement, qu'est-ce qu'il est réac' ce Branch !!!).
Dès l'entame du procès, McCoy tient à mettre en avant le fait que Teague était contre la guerre et non pas contre les soldats.
Chiles, pour sa part, insiste sur les arrestations passées du jeune militant.

C'est ensuite autour de la femme qui était présente dans le bar le soir du meurtre de témoigner, elle explique tout le monde se moquaient de Brian et de ce qui était arrivé à sa voiture, Brian a alors traité Kenny de lâche, ce dernier a répondu par des insultes. Elle précise ensuite que Kenny a quitté le bar 15 à 20 minutes après Brian… Chiles l'a fait ensuite insister sur l'état émotionnel de Kenny :
" J'ai cru qu'il allait avoir une crise cardiaque, il tremblait tellement… "

Après le témoignage de son ex-femme (qui ne nous avancera pas beaucoup…), c'est au tour de Kenny lui-même de répondre aux questions :
Chiles : Aviez-vous l'intention de faire du mal à Teague ?
Kenny : Non, je voulais seulement lui dire quelque chose, mais il refusait d'écouter… Il ne cessait pas de répéter que moi et mon fils étions des voyous, des animaux…
Chiles regagne alors sa place, McCoy se lève :
- Vous aviez déjà eu des divergences avec Teague par le passé
Kenny : Non
McCoy : La seule différence est que cette fois, vous étiez seul avec lui…
Kenny : Ce n'était pas mon intention, c'est simplement arrivé…
McCoy : " C'est simplement arrivé " ? Vous avez attendu 20 minutes pour le suivre, vous avez attendu le départ de la remorqueuse, vous l'ayez attrapé par la gorge… Tout ça est " simplement arrivé " ?
Kenny (énervé) : Je lui parlais et il m'a tourné le dos et commençait à partir !
(…) Tout est arrivé si vite, tout ce que je voulais, c'est qu'il s'excuse pour ce qu'il a dit sur mon fils…

Le procès arrive à son terme et McCoy explique à la juge qu'il n'y a pas suffisamment de preuves pour que la défense d'EED puisse être utilisée, par conséquent la possibilité de ne condamner Kenny que pour homicide involontaire ne doit pas être donné au jury… Chiles n'est évidemment pas d'accord et c'est à lui que la juge donne raison…
Lors de son argumentation finale, Chiles compte à l'évidence sur la fibre patriotique des jurés. McCoy, de son côté, insiste sur le fait que, contrairement à ce qu'affirme la défense, rien n'indique que Kenny est " perdu le contrôle de lui-même ", pire, Kenny a utilisé sa formation militaire pour assassiner un jeune homme.

Le jury rend un verdict de non culpabilité en ce qui concerne l'accusation d'assassinat mais se trouve dans l'incapacité de prendre une décision en ce qui concerne l'autre chef d'accusation, l'homicide involontaire. La juge demande aux jurés de poursuivre leurs délibérations… ce qui n'aboutira pas à un autre résultat… La juge est alors contrainte de déclarer un non lieu…

Première grosse interrogation après le visionnage de cet épisode, pourquoi, alors que la défense se basait sur l'Extreme Emotional Disturbance, n'avons-nous pas eu le droit à la moindre expertise psychiatrique ? Bizarre, bizarre…

Le fait que les jurés se soient trouvés dans l'incapacité de s'accorder sur la culpabilité de Kenny Silva est assez intéressant car, même si cela peut sembler absurde pour nous français, il est clair que cela peut tout à fait arriver aux Etats-Unis… Rappelons qu'il suffit qu'un seul membre du jury se refuse à déclarer un accusé coupable pour qu'un verdict de culpabilité devienne impossible… Le climat actuel fait qu'il n'est guère difficile d'imaginer qu'un américain sur douze (au moins) puisse faire preuve d'un patriotisme déplacé et ainsi "excuser" un acte tel que celui qui a été commis par Silva…

Le choix de Paul Calderon pour le rôle titre est également intéressant, il compose un personnage assez ambigu, à certains moments, on a envie de le croire tandis qu'à d'autres, on n'a vraiment aucun mal à l'imaginer en tueur de sang froid…
A l'opposé, le portrait de la victime dressé au cours de l'épisode est positif… Les scénaristes ne sont donc clairement pas tombés dans le piège de présenter un méchant activiste extrémiste opposé à un gentil militaire…
La manière dont Silva a tué Brian ne fait que renforcer ce sentiment, il a utilisé une méthode militaire pour le tuer froidement et rapidement…
Malgré cela, la lecture des newsgroups américains (alt.fan.law-and-order) m'a montré que beaucoup de téléspectateurs américains (pas tous, heureusement…) trouvaient cette absence de condamnation tout à fait normal, presque au point de justifier l'acte de Silva…
Je trouve ça assez terrifiant… Le final de l'épisode est donc un reflet assez juste de cette situation :-(

Une petite citation :

Ronny Gibbon : It was like waving a red flag in front of a bull…

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 18/02/2004
Review en ligne depuis le 22/02/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7