New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.17

13 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.17 : Hands Free

Review réalisée par Seb


En un mot : Un épisode faible car plombé par de trop nombreuses incohérences... L'histoire n'est pas mauvaise, mais la qualité de l'écriture n'est malheureusement pas au rendez-vous...

Prégénérique : Une femme oblige son fils à chercher dans les poubelles quelques choses qu'il a perdu (on appendra à l'arrivée des inspecteurs qu'il s'agissait de son appareil dentaire ;).
En fouillant parmi les déchets, le jeune garçon découvre... Une main...
Une fois la police sur les lieux, une seconde main est découverte...

La " victime " (j'utilise des guillemets car il n'y a pas de corps...) sera relativement rapidement identifiée, il s'agit d'un homme du quartier que tout le monde jugeait 'très chiant', son nom était Roger Barry... On apprendra dans la foulée que l'homme entretenait une relation avec sa voisine de palier (une jeune femme muette).
Jennifer Selby - la voisine en question - semble avoir disparu, Briscoe et Green découvrent un couteau de boucher (taché de sang...) dans son appartement.

Alors qu'ils sont à la recherche de cette fameuse Jennifer Selby, nos deux inspecteurs ne tardent pas à découvrir que la femme qui sortait avec la victime n'était justement pas Jennifer Selby malgré ce qu'elle s'efforçait de faire croire à son entourage, elle avait usurpé l'identité de celle-ci.

La 'fausse' Jennifer Selby est finalement retrouvée et appréhendée, mais problèmes, elle n'est pas vraiment muette et n'est surtout pas vraiment une femme...
L'imposteur est un certain Eli Madison, un homme issu d'une famille riche et puissante qui, une dizaine d'années plus tôt avait été jugé (avant d'être relaxé) pour le meurtre de sa femme.
Les avocats de Madison demandent immédiatement à ce que le procès n'ait pas lieu à New York car, selon eux, le jury ne pourrait pas être totalement objectif (la presse avait fait ses choux gras du précédent procès de Madison avec des titres tels que " Millionnaire Murderer ", " Wealthy Wife Killer "...). Le juge refuse de céder à cette requête mais interdit cependant à l'accusation de mentionner cet ancien procès.

Le procès démarre alors, l'avocat de Madison est épaulé par deux spécialises - un expert légiste ainsi qu'un expert en analyse génétique - ce qui vient rapidement à porter ses fruits. Lorsque l'expert de l'accusation explique que l'ADN du sang retrouvé sur le couteau est celui de la victime, l'experte de la défense lui reproche alors de n'avoir utilisé qu'une seule technique, ce qui suffit à semer le trouble parmi les jurés...
On comprendra plus tard dans l'épisode que cet argument était tout à fait ridicule, en effet, lors du second procès de Madison (oui oui, il y aura un autre procès ;), McCoy fera expliquer à son expert pourquoi il n'utilise que la méthode 'PCR'... La raison est d'une extrême simplicité : c'est la méthode la plus fiable... Alors tout ça est bien beau, mais pourquoi McCoy n'a-t-il pas redirigé son témoin lors de ce premier procès ?
Absolument rien ne permet de l'expliquer... :-/

Le procès se poursuit ensuite, les avocats de Madison brouillent un maximum les cartes, en insistant sur le fait que l'accusation ne dispose pas du corps de la victime (et n'ait donc pas en mesure de déterminer la cause de la mort), et se permettent de remettre en cause les différents éléments à charge. C'est alors que Madison, lui-même, passe à la barre et explique ce qui " s'est passé " :
- Il a entendu ma véritable voix et a compris que je n'étais pas vraiment sourd... et que je n'étais pas une femme...
Avocat : Pourquoi était-ce si important pour lui ?
Madison : Nous étions intimes...
Avocat : Vous aviez réussi à lui cacher votre sexe ?
Madison : Oui (...)
Avocat : Il était énervé ?
Madison : Furieux même, il m'a frappé avec sa canne... Il avait vraiment un sale caractère... Je l'ai repoussé (...) Il a lâché sa canne et est tombé, je suppose qu'il a eu une crise cardiaque... Je lui ai administré les premiers soins, mais c'était trop tard, il était mort...
Avocat : Donc, Mr Barry était étendu, mort, malgré vos efforts pour le réanimer... Qu'avez-vous fait ensuite ?
Madison : J'ai paniqué, je savais ce que la police aurait pensé... J'ai alors décidé de me débarrasser du corps de Barry...

Au terme de son procès, Madison sera déclaré non coupable... (Comme le dit Branch, tout ce que le procès a réussi à démontrer, c'est que Madison a découpé un cadavre...)

McCoy ne compte pas en rester là et décide que s'il ne peut pas faire tomber Madison pour le meurtre de Barry, il peut y parvenir pour celui de sa femme (affaire dans laquelle le corps de la victime n'a pas non plus été retrouvé)... Nos procureurs ont maintenant une ébauche de mobil pour ce crime : sa femme aurait très pu découvrir son orientation sexuelle... De peur d'être exposé publiquement, Madison aurait alors pu décider de la faire taire définitivement...

Serena mène sa petite enquête et découvre que le principal témoin en faveur de Madison (son alibi même) est décédé quelques semaines avant de témoigner lors du procès. La jeune ADA parviendra même à établir que le témoin en question était l'amant de Madison et que tout semble indiquer que Madison est responsable de sa mort (je vous passe les détails, mais ça tient la route ;).
Mais pourquoi avoir tué le témoin qui lui fournissait son alibi ? Tout simplement parce celui-ci était instable et avait déjà témoigné en faveur de Madison devant le grand jury (témoignage qui a donc été utilisé tel quel - comprendre : sans que le témoin ne puisse craquer à la barre - lors du procès pour meurtre...).

McCoy peut alors juger Madison pour le meurtre de sa femme (le fait d'avoir éliminer un témoin étant un élément à charge...), le second procès démarre alors...
Une nouvelle fois, Madison joue les martyrs et justifient chacun de ses actes comme il peut... Le bougre est habile et bien conseillé par ses avocats, c'est une certitude... Mais cette fois, cela ne suffira pas... Eli Madison sera logiquement déclaré coupable du meurtre de sa femme...

Un épisode très, très moyen pour cause de trop nombreuses incohérences. Je pense bien sûr à cet élément du premier procès concernant la méthode d'analyse de l'ADN (cf. plus haut), mais les absurdités sont nombreuses : Madison qui a réussi à se faire passer pour une femme auprès de Barry, même lors de leurs rapports sexuels... Madison encore qui, pour échapper à la presse, préfère rester à New York et vivre dans un appartement miteux et se faire passer pour une femme plutôt que de s'expatrier (l'homme est toujours riche, comme le prouve le fait qu'il ait pu s'attacher les services d'un bon avocat et d'experts en tout genre...). Madison toujours qui utilise dix ans après le même pseudo que celui qu'il avait utilisé pour prendre le billet d'avion qui l'a conduit à l'endroit où il allait assassiner son amant...

Quelques citations :

Avocat de la défense : 'Consistant with' ? That's not the same as 'the same' is it ?

Branch : At the end of the day, all we really proved was that Eli Madison cut up a body

Serena (faisant référence au statut social de Madison) : Better a murderer than a cross-dresser ?

Branch : I guess justice is not always for sale...
McCoy : Not today anyway…

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 03/03/2004
Review en ligne depuis le 05/03/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7