New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.22

10 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.22 : Gaijin

Review réalisée par Seb


En un mot : Eh! Devinez-quoi ? Ben oui, l'épisode de cette semaine est encore réussi... :)

Prégénérique : La scène se passe dans un centre d'appels téléphoniques de la police, une opératrice répond à un homme à l'accent très prononcé - vraisemblablement asiatique -, l'homme explique que quelqu'un vient de tirer sur sa femme en pleine rue.
Chose assez peu fréquente (c'est même un euphémisme) dans Law & Order, la scène d'ouverture ne se déroule donc pas sur le lieu même du crime.
Ce petit écart est cependant totalement justifié par le fait que le crime est survenu un dimanche, qui plus est dans un quartier désert...
Une fois sur le lieu du crime, la victime n'est pas cliniquement morte et a par conséquent déjà été emmenée (deuxième écart par rapport à la construction habituelle des prégénériques...), seule une tache de sang sur le bord du trottoir témoigne de ce qui vient de se produire...

L'avis du médecin concernant la jeune femme asiatique est très réservé, le mari (nommé Hiroji), lui, n'a été touché qu'au bras et sera assez rapidement sur pieds. Le couple japonais était en vacances aux USA, le mari explique que lui et sa femme s'étaient perdus et s'étaient arrêtés pour chercher leur chemin à l'aide d'un plan lorsqu'un jeune homme noir leur a demandé l'heure. Le jeune homme s'est fait ensuite menaçant et a demandé ses bijoux à la jeune femme... Celle-ci ne comprenait pas, du fait de son anglais très approximatif, le jeune noir s'est alors énervé et a fini par lui tirer dessus avant de lui arracher son collier.
Lors de la séquence suivante, on apprend que le couple est assez populaire au Japon, l'homme est propriétaire d'un club à Tokyo, sa femme est mannequin...

L'enquête conduit à jeune noir qui correspond au vague signalement dont la police dispose et qui conduisait un véhicule tel que celui qu'a décrit la victime. Interrogé, le jeune homme confirme qu'il est bien passé par l'endroit où le crime a eu lieu, mais il nie catégoriquement toute implication. Il ajoute qu'il a été doublé par une voiture roulant très vite à proximité du lieu du crime.
Après l'interrogatoire, on apprend que la jeune asiatique n'a pas survécu à ses blessures.
Hiroji se révèle ensuite dans l'incapacité d'identifier son assaillant, celui-ci sera relâché (non sans que son alibi ait été vérifié).

L'enquête va ensuite se concentrer sur la voiture décrite par le premier suspect. A l'aide des caméras utilisées pour contrôler la circulation, une voiture correspondant au signalement est isolée. Son propriétaire - un vieil homme asiatique - explique qu'il avait prêté son véhicule à son petit fils, lorsque Green voit la photo de l'intéressé, il coupe court à la conversion et force un peu la main à Briscoe pour quitter l'appartement... En sortant, il explique à Briscoe que les tatouages corporelles du jeune homme son caractéristique d'un " gang "... les yakuzas (la mafia japonaise)... Green est assez familier avec l'organisation du fait de son passé à la brigade anti-gang...

L'enquête montrera que le club de Hiroji est situé dans une zone contrôlé par les yakuzas... Difficile de ne pas en tirer de conclusions... Mais pourquoi le mari de la victime a t'il décrit son agresseur en disant qu'il était noir ? Par peur des représailles ?

Le jeune yakuza, Bobby Ito, est ensuite appréhendé.
Incarcéré, et après avoir dans un premier temps refusé de reconnaître toute implication dans l'assassinat, Ito finit par accepter de parler à la partie civile. Ce qu'il va dire va s'avérer assez surprenant. Il va en effet expliquer que c'est bien lui qui a tiré, mais que le crime n'a rien à voir avec les yacuzas... puisque c'est Hiroji lui-même qui a commandité l'assassinat...
On apprend également que Hiroji (qui aurait une grosse dette de jeu auprès des yacuzas) avait au moins une bonne raison de vouloir sa femme morte, quatre mois plus tôt, il avait souscrit une assurance vie juteuse pour cette dernière...
Le témoignage d'une jeune serveuse confirme la version d'Ito, la jeune affirme avoir vu le tueur à gage et Hiroji attablé ensembles...

Problème, Hiroji est retourné au Japon - on a d'ailleurs pu le voir dans une conférence de presse à son arrivée là-bas lors de laquelle il blâmait le taux de criminalité de la ville de New York -, et le consulat nippon semble bien peu enclin à le forcer à revenir aux Etats-Unis...
Qu'à cela ne tienne, Branch choisit de piéger Hiroji pour le contraindre à revenir aux USA de son plein gré... Une conférence de presse est alors organisée, Branch y explique qu'un suspect noir vient d'être appréhendé et qu'il compte sur le retour aux USA d'Hiroji pour l'identifier formellement...

Après son intervention, Branch est pris à part par Van Buren qui est assez gênée (le mot est faible) par les méthodes du DA. Elle lui reproche essentiellement de laisser penser à la presse que le crime a été commis par un noir :
- Avez-vous déjà été victime de discrimination (la traduction n'est pas littérale, mais c'est l'idée)
Branch : non
Van Buren : Et bien moi si... Ce que le public vient de voir, c'est un autre visage noir lié un crime odieux...
Branch : Je comprends, mais je pense vraiment que ça va marcher... La vérité va être mise à jour, les gens vont voir qu'il avait menti...
Van Buren : Et dans le cas contraire ?

Hiroji est accueilli à l'aéroport JFK par... Briscoe et Green qui le place en état d'arrestation...

L'avocat d'Hiroji demande ensuite, sans succès, la délocalisation du procès vers le nord de l'état de New York (là où les habitants n'apprécient que très modérément les new-yorkais " de la ville "), car selon lui, son client ne peut pas avoir un procès équitable à New York même du fait des propos qu'il a tenu dans les médias à l'encontre de la ville (il l'a accusé d'être responsable de la mort de sa femme).
La séquence suivante nous présente ensuite McCoy et l'avocat de Hiroji qui questionne les possibles jurés... McCoy récuse la seule asiatique du jury, tandis que l'avocat d'Hiroji récuse tous les noirs présents... Les deux juristes ne manquent pas de se reprocher mutuellement leur choix, chacun arguant que le choix de l'autre est motivé par des critères raciaux... La séquence est une réussite :)

Le procès démarre ensuite. La première à témoigner est la jeune serveuse qui aurait vu Hiroji avec Ito. Lorsque l'avocat d'Hiroji lui demande si elle est 100% certaine qu'elle a bien vu Hiroji, elle répond que l'on ne peut jamais être certain à 100%, semant ainsi bien involontairement le doute dans l'esprit des jurés.
C'est ensuite au tour de Bobby Ito de témoigner, lorsque McCoy lui demande pourquoi Hiroji a choisit New York, le jeune yacuza explique :
- Il a dit que les noirs commettaient tellement de crime à New York que la police n'arrivait pas à suivre...

Lorsqu'il passe à la barre, Hiroji affirme avoir d'abord accusé un noir par peur des représailles des yacuzas :
- Ito a d'abord dit qu'il avait un message de Tokyo pour nous avant de nous tirer dessus. (...) Mon club marche très bien, les yacuzas voulaient que je leur reverse une part des bénéfices, j'ai toujours refusé...
Son avocat lui demande ensuite comment il explique le témoignage de la serveuse :
- Les gens se trompent. Elle est chinoise... Peut-être pense-t-elle que tous les japonais se ressemblent...

McCoy essaie ensuite de le déstabiliser en l'interrogeant sur l'assurance vie d'environ 3 millions de dollars qu'il avait souscrit pour sa femme... Le jeune asiatique ne se démonte et il a raison puisque force est de constater que, même si c'est un élément troublant, cela ne constitue en aucun cas une preuve...
Comme souvent, les scénaristes ont réussi à semer le doute dans l'esprit du téléspectateur :)

Dans la scène suivante, McCoy nous apprend que le jury n'a toujours pas pris de décision (après déjà plus de deux jours de délibération). L'avocat d'Hiroji offre de plaider coupable, mais Branch refuse et il aura raison car le jury finira par s'accorder pour déclarer l'accusé coupable...

Lors de la scène finale (qui fait un écho à la scène lors de laquelle Van Vuren critiquait la conduite de Branch), McCoy et Serena discutent de l'attitude de Branch dans cette affaire (et notamment de sa conférence de presse mensongère) :
McCoy : On a le responsable, mais Arthur a vraiment joué avec le feu...
Serena : Lorsqu'il a été arrêté la vérité a repris le dessus...
McCoy : Tu sais que les rectifications dans les journaux sont toujours en petit sur une page perdue au milieu du reste, tu ne t'es jamais demandée combien de gens ne voyaient que l'article en première page et rataient les rectifications ultérieures ?

Encore un bon épisode cette semaine. Même si sur le fond l'épisode n'apporte rien de bien transcendant, deux scènes sont particulièrement pertinentes (celle de la sélection des jurés et la toute dernière :) et suffisent à donner un attrait supplémentaire à ce qui était déjà un très bon polar.

Quelques citations :

Briscoe : We brought you a gift from the city of New York, you like jewellery?
Hiroji : Je ne comprends pas…
Briscoe (les menottes à la main) : Bracelets !

McCoy : Have you ever wondered how many people see the front page story and miss the follow-up corrections ?

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 28/04/2004
Review en ligne depuis le 01/05/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7