New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.24

15 Décembre 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.24 : C.O.D.

Review réalisée par Seb


En un mot : Bye bye Briscoe ! Un épisode très réussi qui conclut sur une très bonne note une saison bien supérieure à la précédente...

Prégénérique : Une femme et sa fille discutent dans leur living room, quelqu'un sonne à la porte... Il s'agit d'un livreur (genre UPS). La femme signe et récupère un pli, pli qui s'avère étrangement vide...
Soudain, deux coups de feu retentissent à l'extérieur... La femme sort et découvre le corps du livreur gisant sur le sol...
Le fait que le pli livré était vide va immédiatement intriguer nos enquêteurs...

C'est dans la première scène qui suit le prégénérique que l'on apprend que Lennie va bientôt prendre sa retraite, celui-ci évoque le sujet avec Van Buren (après avoir fait un premier bilan de l'affaire) :
Van Buren : Alors, tu lui as dit ? (à Green...)
Briscoe : Je n'ai pas encore trouvé le bon moment... Alors ça fait combien de temps tous les deux, 11 ans ?
Van Buren (laissant échapper un sourire nostalgique) : Quelque chose comme ça...
Briscoe (ironique) : Je ne suis jamais resté aussi longtemps avec une femme...

Green intervient et coupe court la conversation, l'enquête peut maintenant reprendre ses droits...
Nous allons rapidement apprendre que John Burn, le mort, n'était pas vraiment un modèle de fidélité, il entretenait en effet une liaison - dans le dos de sa femme - avec une (très jolie) femme travaillant dans une des sociétés dans lesquelles il effectuait régulièrement des livraisons...
Interrogée, la jeune femme expliquera qu'elle avait mis un terme à sa liaison avec John deux mois plus tôt car elle avait découvert qu'il avait une autre maîtresse...
Une fois retrouvée, cette seconde maîtresse va nous apprendre que la femme de John était parfaitement au courant de la liaison puisqu'elle l'avait même appelé pour la menacer...

Dès lors, la femme de John devient le suspect N°1 car cette révélation va totalement à l'encontre de son témoignage initial... Adele Burn dispose cependant d'un alibi relativement crédible. Elle affirme par ailleurs ne pas avoir d'arme à feu...
L'enquête va ensuite nous conduire dans le Vermon où Adele a réalisé un retrait important quelques mois plus tôt... Le distributeur où le retrait a été effectué se trouve devant un armurier... Après avoir refusé dans un premier temps de parler, le gérant finit par lâcher qu'il a effectivement vendu une arme à la jeune femme... En fait, il a acheté l'arme lui-même pour elle afin de contourner la loi qui interdit aux armuriers du Vermont de vendre des armes à des New-yorkais.
Confrontée, Adele affirme que l'arme lui a été dérobée un mois plus tôt... La jeune femme ayant effectivement déclarée le vol de son sac à main lui à cette date... Aucune référence à l'arme n'avait cependant été effectuée à l'époque...

C'est dans la scène suivante que Briscoe révèle son intention de quitter la police à Green (le tournage de cette scène avait été évoquée sur le forum). Les deux hommes se tiennent dans Riverside Park pendant que des plongeurs cherchent l'arme du crime, Green évoque un truc (je n'ai pas saisi quoi...) qu'ils auront l'année prochaine :
Briscoe (manifestement touché) : L'année prochaine... (silence)
Green : Qu'est-ce qui se passe Lennie ?
Briscoe : Je vais demander ma retraite...
Green (surpris) : Quoi ?... Vraiment ?... Qu'est-ce que tu vas faire ?
Briscoe : J'sais pas... Jouer au golf... glander au soleil... et si je m'ennuie j'essaierai le bureau du DA pour enquêter sur une affaire par-ci par-là...
Green : Oh... La vache Lennie...
Et hop, la référence au nouveau spin-off et au futur prochain rôle de Jerry Orbach/Lennie Briscoe est placée :)

C'est alors que l'arme est repêchée... Le numéro de série correspond bien à l'arme achetée par Adèle dans le Vermont, trois balles ont été utilisées... La jeune femme est ensuite appréhendée.
Adele nie être impliqué dans le meurtre de son mari... L'analyse balistique lui donnera raison, l'arme qui a tué John est bien du même type que la sienne, mais ce n'est pas celle-ci... Nous apprendrons peu après que son arme a en revanche servi à tuer un certain Randall Gardner...
La femme de ce Gardner, Belinda, se trouve avoir un lien avec Adele...
Par ailleurs, les maris des deux jeunes femmes se trouvent avoir été assassinés la même semaine... et l'arme de l'une a servi à assassiner le mari de l'autre... Difficile de ne pas conclure :o)

Les mobiles sont simples, l'une voulait se venger des infidélités répétées de son mari tandis que l'autre voulait se débarrasser de son riche mari pour récupérer son argent... Belinda Gardner est appréhendée à son tour...
Premier échec pour McCoy - qui dispose de bien peu de preuves directes -, les deux assassinats seront jugés lors de procès séparés...
Les procès se tiendront simultanément, McCoy s'occupera du procès de Belinda Gardner pendant que Serena se chargera de celui d'Adele Burn.
Lors du procès de Belinda Gardner, la défense va tenter de créer un doute raisonnable en accusant, plus ou moins explicitement, une des maîtresses de John Burn... Mieux, on apprendra qu'après le meurtre une arme à feu avait été découverte dans une poubelle sur le lieu de travail de celle-ci... La défense va alors demander une expertise balistique sur cette arme, celle-ci démontrera qu'il s'agit bel et bien de l'arme qui a été utilisée pour assassiner John...
L'arme ayant été découverte dans un lieu ouvert au public, il n'est pas difficile d'imaginer que celui-ci a pu été dissimulé à cet endroit par Belinda Gardner... C'est malheureusement totalement indémontrable...

Les verdicts seront sans surprises, Adele Burn sera déclarée coupable tandis que Belinda Gardner se verra acquittée...

McCoy rend ensuite visite à Adele Burn et essaie de lui mettre la pression sur le fait que Belinda s'en est tirée :
- Comment se fait-il que se soit l'arme de Belinda qui ait été dissimulée sur le lieu de travail de la maîtresse de John Burn et non pas la votre ? Belinda se trouve un pigeon alors que vous allez passer au moins les 20 prochaines années de votre vie derrière les barreaux...
La jeune femme finira par vider son sac...
L'avocat de Belinda va tenter de se retrancher derrière le statut de double jeopardy (on ne peut pas juger quelqu'un deux fois pour le même crime), seulement cet argument sera logiquement rejeté car Belinda a été déclarée non coupable du meurtre de John Burn pas de celui de son mari... C'est au complot avec Adele Burn sur ce second meurtre que McCoy s'intéresse...
Belinda Gardner va plaider coupable...

Une fois n'est pas coutume, la scène finale de l'épisode (et de la saison) se déroule dans le commissariat :
Green : Belinda Gardner aurait du se douter qu'Adele allait la balancer...
Briscoe : C'est définitivement l'erreur qu'elles ont commise... Elles ne se connaissaient que très peu... En tout cas, ça fait plaisir de partir sur une victoire...
Van Buren : Ce ne sera plus pareil sans toi Lennie...
Green : J'espère que cette histoire de boulot pour le DA va marcher... Bonne chance… (et hop ! on souhaite bonne chance au nouveau spin-off ;) Ils vont avoir le meilleur de toute la ville !
Briscoe (souriant et montrant Green et Van Buren du doigts) : Non, je suis en train de les regarder (les meilleurs de la ville ;)
Tout le monde sourit mais l'émotion est palpable...

Alors que Briscoe est prêt à partir, Green lui tend un cadre de la part de tout le commissariat, une caricature avec les autographes de tout le monde (on distingue assez bien ceux de Green et Van Buren). Briscoe donne alors une grande tape dans la main de Green et s'oriente vers Van Buren et la salue...
Il s'oriente ensuite vers la porte, se retourne une dernière fois vers tous le monde mais ne dit rien (son visage en dit long...)... Il se retourne et s'en va pour de bon...
La caméra se déplace alors pour clore l'épisode sur la plaque qui se trouve sur le bureau de notre flic fraichement retraité : Det. Leonard W. Briscoe...

Le départ de Briscoe a été merveilleusement amené dans cet épisode (dès la quatrième minute de l'épisode), c'était sobre, émouvant... A aucun moment, ça n'a semblé larmoyant ni même too much... Après 11 années passées dans la série, Briscoe/Orbach ne méritait pas moins...
J'avoue avoir vraiment hâte de retrouver Briscoe dans Law & Order : Trial by Jury :))
Espérons que ce nouveau spin-off soit à la hauteur des attentes que l'on place en lui (bah oui, le pitch est carrément excitant !!!).

Revenons tout de même à l'épisode en lui-même, le script m'a beaucoup plu, cette histoire de " je tue ton mari si tu tues le mien... " est aussi " fun " que crédible (grâce au talent des scénaristes). Ce C.O.D. conclut cette saison 14 sur une très bonne note... Saison 14 qui relève vraiment très largement le niveau par rapport aux saisons précédentes, même si, comme je l'ai signalé dans une review précédente, on reste assez loin du niveau des meilleures saisons que comptent la série...
On peut noter enfin que la trame de cet épisode n'est pas sans rappeler celle de Strangers on a Train (L'Inconnu du Nord-Express) d'Alfred Hitchcok :)

Quelques citations :

Adele : Just because my husband slept with somebody doesn't mean I would kill him…
Briscoe : "Slept with somebody" doesn't do it justice. Your husband had sexual narcolepsy… He kept falling into bed…

Allez, cadeau bonux :
Goodbye Briscoe
Goodbye Briscoe (Caricature)
Goodbye Briscoe

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 19/05/2004
Review en ligne depuis le 22/05/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7