New York Unite Speciale

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Unité Spéciale > 5.07

7 Décembre 2019

New York Unité Spéciale

Episode 5.07 : Choice

Review réalisée par Jéjé


Un épisode au féminin intéressant, avec quelques bonnes scènes de tribunal et une fin satisfaisante, mais l’ensemble est trop irrégulier pour être pleinement convaincant.

Si la semaine précédente, l’épisode était centre sur Stabler, cette fois-ci, c’est le “Benson Show”… Et c’est pour moi un motif de complainte, puisque je préfère lorsque SVU assume son statut d’ « ensemble show ». Munch n’a dans cet épisode que de minuscules répliques, dont une en contradiction avec son personnage, mais nous verrons ça plus tard…

Bref, une fois n’est pas coutume dans SVU, la victime dont la découverte ouvre l’épisode, est en vie. Elle a été agressée et violée ( ?) dans le restaurant qu’elle tient avec son mari, alors qu’elle buvait seule ( ?) un verre de vin après le service.

Mais cette jolie blonde contusionnée par terre, c’est… Mais oui, c’est elle ! Josie Bissett aka Jane Mancini dans „Melrose Place“ !!!
(Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec mes goûts « sériesques » déviants, sachez simplement que « prime time soap » n’est pas pour moi une catégorie rédhibitoire en matière de séries et que si je devais établir un TOP 20 des meilleures séries de tous les temps, « Melrose Place » et « Dynasty » ne seraient peut-être pas au plus haut, mais seraient tout de même présentes !!!)

Notre victime s’appelle Jennifer Fulter. C’est assez anecdotique, excepté lorsque son mari donne du "Jane" à tout va ! (Rapport à son personnage de Melrose Place, vous saisissez ??)

Passons ! Pendant le premier segment, l’enquête se focalise sur un jeune tagger aperçu sur les lieux de l’agression. Au bout de 10 minutes, Jane se décide à donner sa version de l’histoire (c’est assez pénible en ce moment, les victimes qui tardent à éclairer les enquêtes…) : son mari, d’avec lequel elle est en instance de divorce, est venu la voir au resto pour discuter affaires, la situation s’est envenimée, il a commencé à la violenter, puis a tenté de la violer avant qu’elle lui dise qu’elle était enceinte…

La version du mari est légèrement différente. Il nie tout acte de violence (malgré ses précédents en la matière) et explique qu’une fois au courant de l’état de sa femme, il l’avait sermonné sur le fait qu’elle buvait de l’alcool. Elle se serait énervée, et dans l’agitation du moment, serait tombée par terre. On rajoute un radiateur, on déplace l’intrigue en Lituanie, et on obtient « SVU : ripped from the French headlines » !!!
Libre à chacun de trouver ça drôle ou pas !

Face aux arguments de l’avocate du mari (le fait que la victime a désigné au début de l’épisode un mauvais coupable et le fait qu’elle boit alors qu’elle est enceinte), Novak trouve un arrangement, laissant l’accusé en liberté tout en lui ordonnant de rester à une certaine distance de sa femme.

Quand B&S annonce la nouvelle à Jane, un verre à la main, et que Stabler lui fait une remarque à ce sujet, elle leur confie son intention d’avorter.
Quelques instants plus tard, elle est assignée par son mari au tribunal familial dans le but d’être forcée à mener sa grossesse jusqu’au bout !
Novak confirme l’inanité des poursuites, mais Jane est tout de même obligée de se présentée. Elle lui conseille une avocate.
On assiste alors à un échange au tribunal entre deux avocates pro- et anti- avortement, et on commence à taper dans ses mains, en se disant que les scénaristes de « Law & Order » ne sont jamais aussi forts que sur des sujets aussi polémiques que l’avortement…

Le juge tranche en la faveur de Jane, dont la tendance à la bouteille fut cependant mise en lumière, au bout de trois minutes, tout en lui priant de revenir sur sa décision… Ce qu’étrangement cette dernière décide de faire !

Benson l’emmène alors voir une spécialiste du « Fetal Alcohol Syndrom » qui nous explique pendant trois minutes, de façon très magistrale et un peu ennuyeuse, que l’alcool peut provoquer de graves troubles de développements chez le futur individu…

Jane n’a pas trois secondes pour réfléchir qu’elle est de nouveau assignée en justice par son mari, qui porte plainte contre elle et le tribunal familial pour négligence à l’encontre de son futur enfant… Pas mal !
S’en suit une discussion peu intéressante à la brigade du SVU sur ce sujet, Munch prenant fait et cause pour l’opinion du mari !! De la part de Munch, c’est étrange… On connaît, pour sûr, sa petite misogynie qui ne ressort que lorsqu’il parle de ses ex-femmes, mais on connaît encore plus sa farouche volonté de voir le gouvernement intervenir le moins possible dans les affaires privées de ses administrés…
Au procès, on apprend avec surprise, qu’aux US, une femme a été forcée de faire une cure de désintox’ car, accro au crack, elle avait donné naissance à 5 enfants mal formés et était enceinte d’un sixième… Cependant, pour Jane, l’alcool n’est pas une substance illégale et elle n’en est qu’à son premier enfant.
Son mari va tenter de montrer qu’elle est alcoolique, et une fois la liste de ses témoins soumise, le procès est suspendu.
B & S discutent avec l’un d’entre eux, une ancienne prof de Jane, qui leur apprend qu’adolescente, celle là avait une tendance à la fête et à l’ivresse et qu’elle est tombée enceinte, confiant son enfant à l’adoption.

B & S, dans la scène suivante, retrouvent la famille qui a recueilli l’enfant (ils sont forts quand même !) et découvrent que la jeune fille est atteinte du syndrome décrit plus haut…

Suite à cette découverte, le tribunal ordonne à Jane de ne plus boire et de se présenter dans un centre pour une cure « ouverte », lui permettant de travailler.

Benson se rend chez Jane pour prendre des nouvelles et la trouve en train de siroter un rhum coca ! Ni une, ni deux, elle lui passe les menottes…

Jane repasse alors devant le tribunal, mais cette fois, il y a un jury. Elle risque d’être enfermée dans un centre de désintoxication jusqu’à la fin de sa grossesse. Le seul argument de Novak est notre amie melrosienne a enfreint un ordre du tribunal. Celui de la défense est tout de même plus percutant : si l’Etat empêche toutes les conduites dites à risques des femmes enceintes, celles-là ne deviendront plus que des « réceptacles à fœtus » !!
Le problème qui se pose est comme souvent la balance entre le cas particulier et la généralisation. En conscience, on se dit que, bien sûr, le mieux est d’empêcher Jane de boire, mais les conséquences d’une telle décision judiciaire peuvent être très graves du point de vue des libertés individuelles… Aaargh, les bons dilemmes à la « L&O » !!!
Le jury acquitte Jane !

Pour la scène finale, on retrouve Benson et Jane devant la maison des parents adoptifs de son premier enfant. Elle se sent coupable. Benson lui propose d’aller parler avec sa fille. Elle est hésitante, mais se décide finalement.
Cette scène ne verse aucunement dans le pathos et est d’une importance extrême pour l’ »intégrité » de l’épisode, car deux choses n’ont pas été soulignées : 1) toutes les femmes sont inégales devant le syndrome LAS, donc la mère n’est pas seule responsable, et 2) les enfants atteints de ce syndrome restent des personnes à part entière. Le final permet de réhabiliter l’enfant de Jane dans ce cadre et de plus être seulement l’abominable conséquence du comportement néfaste de sa mère.

En conclusion, un épisode intéressant, mais une fois de plus, je me suis demandé si un tel sujet n’aurait pas été mieux traité dans le cadre plus strict mais au combien passionnant de « Law & Order : classic »… Je n’ose imaginer les prises de becs entre Jack, Serena et ce vieux réac’ de Branch…

Review réalisée par Jéjé

Episode diffusé sur NBC le 04/11/2003
Review en ligne depuis le 26/11/2003

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7