New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 1.17

11 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 1.17 : Seizure

Review réalisée par Stef


Pré-générique : Une jeune pas très net loue une chambre au motel ALADDIN en vue de passer une nuit très agitée avec une jeune et jolie blonde. Alors que cette scène a lieu en soirée, c’est en plein jour que la jolie blonde rentre dans la chambre direction la salle de bain où elle suit à la lettre une liste : c’est alors qu’on la voit vérifier le contenu de son sac de voyage qui renferme, une paire de gants, une ceinture en cuir, un tournevis à manche rond… tout cela sur un fond de musique pas très réjouissante !

Au comptoir d’un bar, elle joue de ses charmes auprès d’une autre femme qui répond facilement à ses avances et alors qu’elles s’apprêtent à quitter les lieux, la jeune femme fait part à notre blonde qu’elle est professeur des écoles, ce qui, on ne sait pas pourquoi refroidit notre blonde ! Puis c’est toute chaude qu’on la retrouve dans un autre lieu plus "gay" en compagnie d’une autre femme avec laquelle elle retournera au motel. Affalées sur le lit à se baiser les pieds -beurk, j’espère qu’elles les ont bien astiqués ! LOL- Blondie rejoint la salle de bain et tandis que la jeune femme se déshabille, elle l’agresse sauvagement.

Générique

Évidement, qui retrouvons-nous chargé de l’affaire ? Non pas Bonnie & Clyde -???- ou Peter & Sloane -?? Je zapperais à coup sûr, c’est sûr !!- ni même Stone et Chardène -quoique- mais notre couple d’inspecteurs de chic et de choc, j’ai nommé : Robert Goren et Alexandra Eames.

Un inspecteur leur fait part de ce qu'il sait à savoir : la chambre a été louée par un dénommé John Smith qui a payé pour une nuit, mais ne sait pas qui est la victime. Exposée en évidence sur la commode, Goren se penche sur la photo d’un enfant (le fils de la victime) portant le T.Shirt d’un camp de vacances "Arista", ce qui veut dire pour ses collègues : « Allez les gars, commencer à chercher par-là. »

Toujours accro aux poubelles -LOL- Bobby trouve une serviette tâchée de ketchup qui partira aussitôt au labo. En examinant le corps, il constate avec son collègue que la victime a été tuée de la même façon et avec les mêmes armes dont se servait « l’éventreur des motels » qu’ils croyaient en prison. Gros plan de Bobby qui doit penser : « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, on se serait trompé ? »

Les caméras de l’hôtel ayant donné un visage à John Smith qui ayant payé avec un billet tout neuf de 50$, ses empreintes seront vérifiées mais n’ayant pas les empreintes fichées de la victime, Harland s’oriente vers les camps de vacances. Pendant ce temps, Goren explique à Carver que tout coïncide avec les meurtres qui ont été commis auparavant : la ceinture est de la même taille, la blessure est semblable avec la même orientation que celle d’un gaucher -et là, je me dis : « Mais… mais… mais… mais, dis-moi pas que c’est toi le meurtrier Bob ?!! »- de plus, la victime avait les mêmes caractéristiques physiques que les victimes de Kevin Reddick, le présumé assassin.

Un débat a donc lieu entre Deackins et Carver : pour Carver, le meurtre a été commis par un admirateur de Kevin ; Deakins, perplexe lui dit que la signature n’a jamais été rendue publique, mais Carver souhaitant avoir le dernier mot lui dit que quelqu’un aurait pu la découvrir lorsque intervient Goren qui dit : « En supposant que Kevin Reddick soit vraiment l’étrangleur des motels. » Et même avec ça dans les dents, Carver ne s’avoue pas vaincu et leur dit que toutes les preuves découvertes sur Reddick lors de son arrestation ainsi que celles acquises sur son passé violent avec les femmes suffisent pour le faire condamner pour ses meurtres, point à la ligne ! Plutôt point virgule car il leur suggéra de s’avoir à qui Kevin aurait pu parler en prison. Tout content de lui, Monsieur le Substitut du Procureur s’en va d’un air fier et hautain. -Tu parles !- Tut-tut, le téléphone de Deakins : la victime est identifiée…

Au domicile de Rosa Dern. (la victime) le propriétaire parle d’elle comme une femme qui était prudente en ce qui concernait ses fréquentations et n’avait que sa femme et lui pour amis. C’est sur le mur de la cuisine que Eames remarque qu’il manque le coupon d’un bar le "Polter Grill" daté de la veille.

Arrivés sur les lieux, G&E interrogent une serveuse qui leur apprend que Rosa venait tous les quinze jours et qu’elle est partie non pas avec un homme mais avec une femme dont elle donne la description. Selon ses dires la femme en question était nerveuse et a mis du temps avant de se décider à "draguer". Leur apprenant que ni l’une ni l’autre ne mangeaient de plat avec de la sauce tomate Goren fait comprendre à sa chère coéquipière qu’il va leur falloir trouver où elle a mangé avant de venir ici… ce qui la rend folle de joie. LOL

A son appartement, la meurtrière de Rosa Dern est au téléphone et elle explique en détail à son interlocuteur son crime. A ses mots, sa voix et à sa façon de parler, on ressent que l’idée de commettre ce meurtre ne vient pas d'elle ; mais de qui alors ? Et qui est-elle ? Car notre blonde n'est plus… elle est brune !

Dans une cour de récréation, G&E ont retrouvé la prof -dire qu’ils ont dû se faire tous les restos et les fast-food s’en que nous puissions nous régaler ! LOL- où elle leur dit que Blondie s’appellerait en fait Marie-Helen, qu’elle viendrait de l’Ohio et qu’elle devait commencer un nouveau travail. La prof fera tout pour leur faire entendre que c’est ELLE-MÊME qui n’a pas voulu accompagner Marie-Helen au motel… -la menteuse- Goren le lui fera savoir en disant : « Arrêtez de mentir, vos oreilles ont viré au rouge et ma mère m’a appris ce que ça voulait dire. » -Bon, ben si c’est maman Goren qui l’a dit, alors respect.- Et il lui demande si ce n'était pas Marie-Helen qui aurait changé d’avis ; la réponse sera affirmative et elle dira le pourquoi. Alors justement pourquoi avoir tué une mère de famille plutôt qu’une instit ? Tut-tut, le téléphone de Eames.

Dans la salle d’interrogatoire, John West (l’homme de l’hôtel) dort affalé sur la table lorsque les inspecteurs G&E entrent dans la pièce. C’est avec une très très grande diplomatie que Goren le réveille non pas en lui tapotant l’épaule mais en faisant claquer une chaise par terre : « Oh, euh excusez-moi j’ai fait du bruit. »

Ne voulant pas d’avocat, Goren commence l’interrogatoire avec les questions qu’on connaît ; il dira que le jour du meurtre il se droguait, puis vantera ses mérites d’étalon avec Blondie avant de se rétracter lorsque Eames lui parlera d’une éventuelle troisième personne qu’elle aurait amené avec elle. Eames assise en face de John lui montre une photo de Rosa (vivante) mais il lui dit ne l’avoir jamais vu puis c'est prise de colère qu'elle lui montre des photos de Rosa morte, il se brusque et refuse de les regarder.

Goren lui apprend que Blondie s’est "tapée" Rosa ; John avoue n’avoir eu aucun autre contact avec elle que le fait d’avoir loué la chambre, et elle l’aurait payé 50$ pour lui avoir rendu ce service. Malheureusement pour lui, John sort de prison, celle-là même où est enfermé Kevin Reddick et Eames l’accuse d’avoir sympathisé avec lui pour lui piquer ses "petites manies" mais il nie tout en bloc.

Du coup, Eames continue à lui balancer des photos en gros plan de Rosa à dix centimètres du nez où l’on voit bien le sang… ce qui fait paniquer John. Sous l’œil attentif de Goren (qui l’analyse depuis le début) John hausse la voix sur Eames en lui demandant de retirer ces photos posées devant lui.

Goren s’approche alors de lui en s’asseyant au bord de la table et lui demande s’il se pique ; bien-sûr que non, Johnny a peur des piqûres ! Et c’est alors que Goren lui tend une main et de l’autre sort un couteau avec lequel il s’ouvre la paume. Ouille, ouille, ouille, aïe, aïe, aïe, il saigne et il oblige John à regarder les gouttes de sang qui dégoulinent le long de sa main en lui disant : « T’as vu, je saigne ? » - John, au bord de la syncope : « Oui, oui, je vois ! » - Bobby : « Regarde, regarde, je saigne ! » Trop tard, John est tombé dans les pommes et s’écroule par terre avec l’aide du flic sado.

Deakins et Carver ayant tout suivi de la pièce voisine entrent dans la salle d’interrogatoire suivi d’un policier (qui tentera de réveiller ce pauvre John) tandis que Goren enfile sa blouse de docteur et s'adresse à tout ce petit monde : « Euh, on dirait qu’il s’évanoui à la vue du sang. -Non, on n'avait pas remarqué ?!?!- C’est pour ça qu’il ne se pique pas. C’est un réflexe qu’il ne peut pas contrôler comme 10% de la population et ils sont sujets à une hyper ventilation qui provoque une compression du nerf de védus (???) le cœur ralenti… pff ce qui veut dire (petit non de l’index) qu’il n’a pas pu la piquer, il ne pouvait pas DONC ce n’est pas lui. » Grâce à ce judicieux diagnostic Johnny est innocenté par Bobby. Deakins, Eames et Carver (ainsi que toutes les personnes ayant regardé cet épisode) ont été très attentifs à ce qu’a dit le Dr Goren qui nous a encore -faut le dire- « bluffé » mais ça, ce n’est pas nouveau.

Même après le cours de médecine donné par Goren, Carver n’est pas convaincu par la démonstration "sanglante" de celui-ci mais le reste en pensant que Kevin et John ont échangé des mots. Goren lui suggère alors "une" complice… mais toujours décidé à avoir le dernier mot, Carver lui dit qu’aucune femme n’a jamais été proche de Kevin, il n’a ni sœur, ni petite amie, ni même une lointaine cousine.

Persuadé que Marie-Helen a menti à la prof sur son identité ainsi que son travail, Goren sait que Reddick tentera par n’importe quel moyen de rentrer en contact avec elle ; Eames décide de s’intéresser à tout ce qui relie Kevin au monde extérieur tandis que Carver leur demande de se dépêcher de trouver des preuves solides car un jugement en vue d’une libération va débuter.

A la prison, G&E apprennent par un gardien que Kevin n’a jamais reçu de visites personnelles et que les appels téléphoniques ne sont pas enregistrés. -Mince alors !- En fouillant sa cellule, un gardien trouve cachés dans son poste de radio des photos d’une femme "Karin" posant nue dont on ne voit pas le visage et des lettres.

A leur bureau, G&E (fatigués) lisent les lettres envoyées par Karin mais Goren est sûr que cette fille n’est pas Marie-Helen. Toutefois, en lisant l’une d’entre elle, il comprend que Karin a vu Kevin depuis qu’il est en prison… mais comment ?

Présents au tribunal où Carver rugit contre la défense de Reddick, G&E assis sur un banc cherchent discrètement parmi les femmes présentes qui pourrait être "cette" Karin. C’est en suivant le regard de Kevin que Goren est témoin d’une scène (qui l’a ébloui et retourné -quoiqu’il se rince bien l’œil le Bobby-) où une jeune fille au look punk-gothique lui dit bonjour en écartant joyeusement ses jambes. Au moment de partir, Goren l’appelle au pif : « Karin ! » et c’est elle.

Bien qu’elle nie avoir écrit à Reddick, Goren lui rappelle sa façon très personnelle de lui avoir dit « bonjour ». Eames d’un sourire complice lui montre les photos trouvées et Goren en profite pour la traiter de "petite chienne soumise". -A coup sûr, il ne s’est pas remis de ce qu’il a vu le Bobby ! LOL-

Professeur de littérature à l’université, Karin déclare n’avoir jamais au Dieu non jamais avoir fait du mal à quelqu’un et cela même si Kevin lui avait demandé… mais leur avouera quand même qu'elle est bien la fille qui pose sur les photos. Elle leur dira que Kevin n’a pas le fond méchant (ce qui rend folle de rage Miss Eames qui lui parle des meurtres affreux qui l’ont conduit en prison) et en entendant ça Goren resté debout est énervé (sentant que l’enquête n’avance pas !), soupire et jette son four-tout sur la table avant de s’asseoir pour pousser un second soupire, pff. Malgré ça, Karin continue à plaider l’innocence de son bien-aimé en invoquant sa maladie cérébrale.

Et là, qui dit cerveau dit Bobby Goren ; soudain pris d’intérêt pour ce qu’elle raconte, elle lui confiera que c’est le psy de Kevin, le Dr Roger Buckman qui est allé le voir en prison qui lui a conseillé de ne plus le revoir à cause de cette fameuse maladie qu’il a qualifiée de dangereuse.

Arrivés à la vitesse de la lumière dans le bureau de Buckman, celui-ci apprend aux inspecteurs que Kevin ne lui a jamais parlé de filles mais c’est en bon saint Maritain qu’il a mis en garde Karin.

Étudiant le syndrome du déclenchement lymbique -à la fin de cet épisode, c’est sûr, nous connaîtrons de nouvelles choses sur notre cerveau !- il dit que Reddick est un cobaye dans ses recherches.

Une longue conversation entre les Dr Buckman et Goren commence, et le cerveau par-ci et le cerveau par-là, -vous comprendrez part ces mots que le mien commence à fumer !- Tout ça pour apprendre que les personnes qui tuent dans un excès de fureur ont cette liaison du nerf lymbique. Il dira à Eames (restée debout… Goren ayant perdu toute galanterie à cause de la science, et oui Alex, tu ne peux pas lutter contre la "nature" ! LOL) qu’il a connu l’existence de Karin par l’intermédiaire de son associer, le Dr Cathleen Dwyer.

Dans le bureau du Dr Dwyer (où ils ont cette fois dépassé le mur du son) G&E l’écoute parler de la relation que lui a confiée Kevin envers Karin. Selon ses dires, il se vantait de pouvoir en faire ce qu’il voulait. Des radios du cerveau -ENCORE- sont placardées sur le mur et Goren (d’où sa manie de toucher à tout) en prend une dans la main tout en la questionnant ; ce qui fait bondir Cathleen de sa chaîne… Et c’est en lui arrachant la radio de la main et en la remettant bien à sa place qu’elle répond à ses questions !

Goren lui fait remarquer son côté TRES maniaque… En confiance, elle acquiesce et c’est alors que ce coquin de Bobby reprend la radio, lol, rrr Cath a les nerfs. Voyant que Bobby est très bien informé sur tout ce qui touche les lésions du cerveau, elle lui demandera s’il a étudié le sujet et nous apprendrons qu’il a dû le faire par nécessité, sa famille ayant un lourd passé schizophrène. Et c’est tout discrètement en faisant le tour du propriétaire que notre ami Bobby dérangera un peu tout sur son passage : livres et dossiers seront déplacés d’un point A vers un point B.

Puis très sympathiquement, Bobby fera l’éloge de son travail envers ses patients et lui demandera d’où lui est venue cette passion pour la médecine ; elle répondra que sa mère était professeur de biologie. La veilleuse de Goren s’illumine et il dit : « Hum, une enseignante ! » avec un hochement de la tête de la part de Eames.

Toujours coquin, l’ami Bobby dérangera encore quelques petites affaires avant de partir ; en arrivant dans le couloir et en se retournant Eames et lui verront Cathleen remettre tout en place en un temps record !

Dans un bureau du commissariat, G&E parlent du Dr Dwyer à Carver qui pour eux a le profil de l’assassin de Rosa Dern. Ils lui font part de son côté maniaque à en être malade et de sa mère enseignante… Carver perplexe, Goren lui parle du cadre de la photo du fils de Rosa qui était posé sur un pull plié en quatre sans un faux pli et qu’en aucun cas il aurait pu être plié par Rosa qui était bordélique.

Carver leur demande alors pourquoi avoir préféré tuer une mère de famille plutôt qu’une prof ? -il est à l’ouest !- Une question se pose tout de même : Pourquoi a -t- elle commis un tel crime ?

Deakins arrive et prévient Carver que l’affaire Reddick prenait une autre tournure du fait que le juge ne le considère pas comme le meurtrier de Rosa Dern ni celui des autres meurtres. Rrr avant de partir avec la rage au ventre Carver conseille à G&E de se dépêcher de trouver toutes les preuves qui relient Kevin Reddick et Cathleen Dwyer.

Dans le labo du Dr Buckman, il déclare à G&E qu'il est impossible que Cathleen ait pu commettre un tel crime. La connaissant de puis plus de huit ans elle a toujours fait preuve d'un sérieux exemplaire… Il ne répondra pas à Goren quand il lui posera des questions sur sa vie privée mais ayant compris qu'il parlait de Kevin Reddick, Buckman lui dira avoir toujours été présent lors des différents entretiens qu'ils ont eu ensemble et qu'à aucun moment il y a eu des gestes attentionnés. Il donnera à lire un rapport à Goren.

Pendant que Goren examine le rapport, Buckman répond aux questions de Eames en lui affirmant qu'à aucun moment il a entendu Kevin parler de sa façon de tuer au Dr Dwyer et que de toute façon, il n'a aucun renseignement sur ce sujet dans ses dossiers. Goren lui parle alors des tests que Cathleen a fait subir à Kevin sans sa présence.

Dans une salle où se font les scanners, une infirmière déclare à G&E que Buckman a fait subir plusieurs scanners à Kevin prétextant qu'il avait égaré le premier et que le second était flou. Elle leur dit aussi qu'à part la première fois, Cathleen est resté près de Kevin en lui donnant tendrement la main tout le long de la séance. Une assez bonne raison pour Eames de demander un mandat de perquisition !

Dans le dressing de Dwyer, Eames ne trouve pas les vêtements que portaient "Marie-Helen" mais trouve bien caché sous une pile d'affaires son petit jardin secret : des magazines sado-masochistes ! Bobby quant à lui, il découvre des photos d'enfance où elle fait du skate avec une minerve, des photos où elle pose avec maman mais aucune avec papa et là, Bobby demande à Eames : Pilotes Pour La Carte Modem Creatix Combo PCI Modem HaM V.90Elle lui répond : « Je sais pas, j'ai pas pris de notes ! » -Euh moi non plus en fait car ils ont dû en parler lors d'un précédent épisode.- Sourire malin de Bobby qui en déduit que Cathleen est à la recherche d'un "père" dur et autoritaire et Eames en conclut que Kevin ferait un très bon papa.

Découvrant qu'elle a beaucoup de découverts bancaires, ils se demandent comment elle fait pour payer le loyer et le concièrge leur dit que le bâtiment étant ancien, le prix n'est donc pas élevé ; il leur dira qu'elle a dû être pistonnée car il y avait beaucoup de personne pour cet appart' avant elle… Et comme par hasard, le propriétaire se trouve être l'ancien patron de Kevin Reddick !

Au parloir de la prison, Cathleen qui rend visite à Kevin lui dit que son appartement a été fouillé par des policiers mais qu'ils n'ont rien trouvé car il n'y avait rien à prendre. La voyant perdre le contrôle, Kevin la rassure en l'assénant de belles paroles…

G&E rencontrent l'ancien patron de Reddick dont il lui aurait demandé de trouver un logement décent pour une amie afin de lui prouver qu'il était untype bien et que malgré ses crédits, il y avait moyen de s'arranger car elle pourrait dans tous les cas lui rendre quelques petits services. -Vous aurez bien-sûr compris la nature de ceux-ci !-

Eames se demande pourquoi une femme comme Cathleen a parlé de ses petits secrets intimes à un homme comme Reddick tandis que Goren est sûre que ce n'est pas elle qui lui en a parlé.

Retour à la prison où Carver accompagné de G&E parle à l'avocat de Kevin (aussi présent) du fait qu'il pourrait s'arranger à veiller à ce que son client ne soit pas victime de la peine capitale. L'avocat sachant qu'il n'a rien de concret contre son client depuis le meurtre de Rosa Dern, lui dit que son client sera bientôt libéré…

L'avocat et son client s'apprêtent à partir quand Goren s'adresse à ce dernier en prêchant le faux pour savoir le vrai en refusant de croire qu'une femme fragile et discrète comme l'est Cathleen ait pu dévoiler sa personnalité à un être comme lui. Kevin dira avec un grand pouvoir de persuasion avec les filles. Oui mais avec les gamines comme Karin, soulignera Bobby ! Alors Kevin lui dira : « Un jour, elle m'a raconté qu'elle a laissé un homme lui tordre le bras au point de… de lui déboîter l'épaule. » -Et moi, je dis aïe ! Ça fait mal !!!- Goren a eu la preuve qu'il voulait : Kevin est bien au courant des délires masos de Cathleen bien qu'il reste persuadé que ce n'est pas elle qui lui en a parlé, il sait que c'est lui qui la poussé à tuer !

Au commissariat, G&E ont retrouvé le dossier médical de Cathleen où figure bien sa blessure à l'épaule et c'est étonnement qu'ils découvrent que les frais médicaux ont été payé par le Dr Roger Buckman, un ancien amant.

Pour Goren, il n'y a plus de doute possible : Buckman était la seule personne assez proche de Cathleen la connaissant TRES bien… c'est lui qui a tout cafté à Kevin Reddick !

A l'université d'Haddon, Starsky & Huch, -euh pardon je m'égare, LOL- G&E apprenne par la doyenne que le Dr Dwyer avait demandé, voilà quelques temps, au comité de jouer les médiateurs entre elle et le Dr Buckman car elle voulait arrêter les entretiens avec Reddick, chose que ne voulait pas le Dr Buckman. Pourtant bizarrement quelques jours plus tard, elle reviendra sur ses objections.

En fait, Buckman faisait pression sur elle pour obtenir des résultat dans son travail de recherches qui aurait dû être stoppé car il n'apportait pas de preuves suffisantes entre ce qu'il disait et ce qu'il essayait de prouver sur la maladie et la fameuse lésion. Pourtant lors de la dernière échéance, il a apporté la preuve de ce qu'il avançait avec le scanner de Reddick. Goren très intéressé demande à voir CETTE fameuse radio.

C'est dans un des bureaux du commissariat que Goren examine à la loupe la radio tandis que Eames lui apprend que tous les chercheurs ont dû eux aussi passer un scanner, dont les Dr Buckman et Dwyer. A ces mots Goren comprend alors tout… il se souvient alors de la photo où Cathleen fait du skate avec une minerve et comprend soudain que la radio posée devant lui n'est pas celle de Reddick mais celle du Dr Dwyer qui présente sa fracture et LA lésion.

Pendant ce temps en prison, Reddick donne toues ses affaires à ses compagnons de cellules en préparant sa sortie… -Bouge pas Kev' c'est pas fini !-

Au labo de Buckman, G&E accompagnés de Carver attendent les deux docteurs qui arriveront séparément. Carver leur parle de l'audience de Kevin qui va avoir lieu et leur demande de venir témoigner à la barre.

Goren lit un ancien discours qu'à fait Buckman à l'école de médecine d'Harvard où il parlait du syndrome du déclenchement lymbique mais Buckman pense qu'il n'est pas nécessaire d'en parler dans un tribunal. Goren lui rappelle que c'est lui-même qui a dit que "l'éventreur des motels" présenterait cette lésion…

C'est en voulant lui montrer une autres de ses citations que Bobby (le maladroit, il l'a fait exprès) fait tomber les magazines chauds de Cathleen -petit coquin, il les avait gardé ! LOL- ce qui gêne cette dernière surtout quand Eames lui dit haut et fort que ce sont ceux qui ont été trouvés dans son appartement. Carver lui dit que Reddick leur a parlé du fait qu'elle aime jouer les soumises et les vilaines petites filles -non, ça c'est moi mais ça rejoint ce qu'on sait déjà.- Elle nie irréfutablement ce qui semble contrarier son confrère.

C'est alors que Goren va les monter l'un contre l'autre : « Alors par qui j'commence? »-doit-il se dire ! LOL- Goren dit à Cathleen que la seule personne qui aurait pu parler de ses secrets à Kevin à part elle, ne peut être que Buckman (qui devient pâle). Elle le regard avec des yeux revolver pensant : « Pourquoi tu m'as trahie, c'était un secret et je te faisais confiance ? » Goren en remet une couche en parlant de la relation qu'essayait d'entretenir Buckman avec son cobaye en lui parlant lui-même de ses propres conquêtes dont Cathleen… Buckman, démasqué dit à Cathleen de ne pas l'écouter !

Alors Goren continue de s'adresser à Cathleen en lui disant qu'il sait que Reddick a abusé de sa confiance pour obtenir ce qu'ils voulaient, lui et Buckman mais elle ne réagi pas à ce qu'il lui dit.

Goren lit un autre article dans lequel Buckman parle d'un meurtrier californien ayant réussi à convaincre sa petite amie à commettre un meurtre comme lui pour le faire disculper et Bobby sait que s'est Cathleen qui a tué la pauvre Rosa sous l'influence de Reddick et va leur expliquer pourquoi.

Buckman trouve que les dires de Goren sont ridicules mais Goren va le prendre à son propre jeu car… Oui, Buckman savait dès le premier scanner de Kevin que celui-ci ne souffrait pas du syndrome du déclenchement lymbique (on lit sur le visage de Buckman que ce qu'il est train d'entendre est vrai, mais trop fier il niera) !

En fait, la carrière en aurait pris un coup si une personne découvrait que Reddick n'avait pas la lésion, c'est donc pour gagner du temps qu'il s'est servi de Reddick afin qu'il se serve du DrDwyer.

Goren montre à Cathleen le scanner censé être celui de Kevin et c'est en le regardant à la loupe qu'elle reconnaît sa blessure, celle qu'elle s'est faite lorsqu'elle était enfant et comprend soudain que Bobby a raison ; Buckman s'est bel et bien servi d'elle pour se débarrasser de Kevin…

Devant le fait accompli, Buckman essaie tout de même de démentir (faut dire que Goren le cherche) mais Cathleen prise d'un excès de fureur veut lui arracher les yeux sera retenue par G&E. Buckman la traitant de folle demande à ce qu'elle ne l'approche pas. Eames les menottes en main les lui passe au poignet. Cathleen quant à elle est arrêtée par des collègues.

Carver déduit que la conclusion du Dr Buckman n'avait rien de faux vu que Cathleen a tué, mais Goren lui fera comprendre que le meurtre de Rosa Dern n'a pas été commis dans un excès de fureur mais par amour qui selon lui est la plus belle preuve d'amour qu'il soit.

NOTE : 6/10

Ce que j'ai pensé de l'épisode : Assez bon épisode avec de bons acteurs dont Jenny Bacon (Cathleen Dwyer) et Marcus Chong (John West).

Review réalisée par Stef

Episode diffusé sur NBC le 31/03/2002
Review en ligne depuis le 01/10/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7