New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 2.07

10 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 2.07 : Tomorrow

Review réalisée par Stef


Pré générique : Tina Davenport se prépare à partir en week-end avec son mari tandis que leur petite fille Lucy sera avec sa nounou Sarah qui aidera la voisine à préparer une réception.

Rick et Amanda sont les enfants aînés d’un premier mariage de Bill. Selon les dires de ces grands enfants, -lol- leur belle-maman ne les porte par vraiment dans leur cœur. Bref, pour se venger du passable acceuil qu’elle réserve à Rick quand celui-ci vient voir son père, il a prévu de passer la soirée chez eux. Avec un copain, ils regarderont un match de foot et jouerons à des jeux vidéos. Amanda n’est pas ok pour encourager son frangin mais elle accepte tout de même de lui donner les clés.

Rick et son pote sont dans la place où ils se servent quelques boissons alcoolisées dans le bar.

Bill a eu vent de cette descente par Amanda. -Pff, elle aurait pu garder le secret !- Papa ne refuse pas que son fils soit à son domicile et lui donne quelques recommandations par téléphone. Rick lui dit qu'ils passeront la soirée devant la télé à regarder un match et à jouer à un jeu vidéo. Tina rejoint son mari et écoute cette brève discussion. Il est clair qu’elle n’apprécie pas que Rick soit chez eux mais Bill en bon père lui dit net in her face : « J’ai divorcé de ma femme, pas de mes enfants ! » -Bien dit !-

Rick et son pote sont en pleine conversation quand Sarah entre pour prendre un truc qu’elle a besoin… Gênée de se faire entendre appeler "le joli p'tit lot", elle quitte la maison.

Amanda est avec une amie quand son biper bipe. -LOL- C'est son frère…

Bill et Tina rentrent chez eux avec Lucy. Le salon est dans un salle état et la petite fait venir sa mère jusqu'à Amanda qui n'a pas l'air bien dixit l'enfant et le couple découvre la jeune femme morte sur le canapé et Josh, le pote sans vie sur le sol.

Tina appelle les flics et Bill cherche après son fils dans la maison en vain.

Générique

Un policier explique en gros le topo à Goren qui vient d'arriver. À première vue, Amanda et Josh ont été tués par Rick alors qu'ils étaient… occupés. Rick n'aurait pas apprécié de voir sa sœur avec son pote. Goren prend le relais et remarque des petits pois alignés près du corps du jeune.

Eames interroge Bill et Tina mais Bill dit ne pas comprendre où elle veut en venir avec ses questions quand ils sont interrompus par Lucy qui court dans les bras de sa maman. Goren de passage interroge Sarah au sujet des garçons. Elle déclare les avoir vu et qu'ils buvaient et alors qu'elle va pour parler d'Amanda, Tina lui donne l'ordre d'aller s'occuper de l'enfant qui a soif.

Bill mettrait ses mains à couper pour innocenter son fils du meurtre de sa sœur et Goren l'acquiesce tout en lui demandant si Rick a déjà suivi un traitement ; Bill est grincheux d'avouer que son fils unique a été soigné pour un problème d'alcool pendant une courte durée. Goren ne dit rien et le remercie.

Eames étonnée lui demande (en gros) qu'elle est sa trouvaille du jour et il lui montre les petits pois provenant du bidon de Josh. Eames pense un truc du genre : « Wouah, c’est génial tout ça Bobby mais bon, j’ai pas très faim pour l’instant ! » Il parle de la façon dont ils ont été alignés et dit qu’ils ont été mis ainsi par une personne qui a suivi un traitement particulier afin d’exercer un control et maîtriser un environnement. Il est certain que la personne qui les a disposé ainsi a passé plusieurs années dans une prison ou dans une clinique. De plus, le chemisier d’Amanda a été trouvé ouvert bien qu’il l’ait été ouvert après le meurtre.

Conclusion : L’assassin veut faire croire que Rick Davenport a tué sa sœur et son ami dans un moment de folie parce qu’ils s’apprêtaient à conclure. Cela aurait pu être une très bonne mise en scène si l’acte réflexe des petits pois n’avait pas été présent !

Au commissariat, Deakins hallucine avec l’histoire des petits pois et trouve bizarre que Rick se soit volatilisé. Goren pense qu’il a dû "tomber" dans la benne à ordure qui a été vidée le lundi matin mais Deakins le stoppe car il ne veut pas imaginer l'histoire possible que son policier adoré va lui raconter.

Rick a bien disparu mais rien ne prouve qu'il soit encore en vie : il ne s'est pas servi de sa carte de crédit et n'a pris aucun contact avec ses proches. Pour Deakins tout s'explique, l'assassin savait que les poubelles seraient ramassées avant la découverte des corps.

Goren continue en parlant de Bill qui n'a plus de famille… ni d'héritiers. Ce qui laisse à penser que Tina pourrait être à l'origine de ces meurtres souhaitant que sa Lucy chérie soit l'unique héritière de la fortune de son papa. Ok, mais par qui Tina aurait-elle fait tuer les jeunes ? Et bien figurez-vous que Eames, oui vous avez bien lu, Eames a sans aucun doute un début de réponse en la personne de Jinny Canto qui a porté plainte contre Tina son ancienne patronne pour agression physique.

Gini est à Central Park où elle s'occupe d'une petite tête blonde. Elle dit aux inspecteurs que Tina ne la jamais frappée ; pourtant Eames lui rappelle qu'avant de retirer sa plainte, elle avait dit avoir reçu des gifles de sa part mais la jeune Jinny ne veut pas s'éterniser sur le sujet car elle a peur de perdre son nouvel emploi.

Goren décide de parler et joue son gentil ! -De toute façon, il est toujours gentil Bobby, hi hi.- Il joue la carte de la sensibilité et on apprend que Jinny est philippine, qu'elle a des enfants au pays et qu'elle leur envoie tous les mois de l'argent pour leur éducation. Le sympatoche flic en vient à lui faire avouer que Tina lui a offert un petit bonus financier pour qu'elle retire sa plainte.

Jenny dit que Tina Davenport affirme aimer les enfants de son mari mais qu'elle devient verte de rage quand leur père leur donne des $ en particulier quand le bénéficiaire est Rick qu'elle ne souhaitait ne plus voir sous son toit car il aurait tenté de tuer sa demi-sœur Lucy !

Au commissariat, Tina est entendu par nos "superflics" à qui elle jure ne jamais avoir levé la main sur une "domestique" et que Jenny a inventé cette histoire parce qu'elle n'avait pas accepté son renvoi pour vol. Eames lui dit qu'elle aurait eu sans doute la possibilité de porter plainte contre elle mais Tina répond qu'elle n’a jamais réussi à la prendre en flag !

Goren n'est pas convaincu. Elle n'a eu aucun remord à virer une personne sans preuve et veut savoir si la véritable raison de ce renvoi n'est pas que Jinny savait ou a vu quelque chose mais miss Tina lui répond clash avec un regard à la fois furieux et d’un air pimbêche : « Ne soyez pas sordide ! Elle a essayé de nous soutirer une augmentation. Si on ne payait pas, elle a menacé de nous faire arrêter parce qu’on l’obligeait à dormir dans la chambre de la p’tite. »

À cette réponse, Goren comprend qu’elle faisait travailler Jinny plus de temps que la loi ne l’autorise et se met à jouer les compréhensifs en faveur de Tina qui se serait fait avoir par une petite philippine… Et là, Tina réagit -bien Bobby !- et il profite de lui demander ce qui s’est passé entre Rick et Lucy ! En gros, l’enfant a ingurgité des antidépresseurs qui appartenaient soi-disant au fils Davenport qui a toujours nié prendre ces médocs. Elle a beau causé la belle Tina, il en faut plus pour convaincre Goren et elle qui ne comprend pas où il veut en venir, Eames l’éclaire en lui disant qu’ils ne croient pas que Rick est le meurtrier d’Amanda et de Josh et qu’il serait lui-même victime d’un complot. Goren lui balance que c’est génial qu’il n’y est plus personne capable de mettre la main sur la fortune de Bill, qu’elle peut espérer avoir désormais le control sur la tune et que Lucy n’aura pas à avoir peur pour son avenir…

Tina reste zen et sereine devant un Goren qui est quasiment en train de l’accuser du meurtre des deux jeunes quand on frappe à la porte. C’est Deakins qui annonce à ses inspecteurs que le corps de Rick a été retrouvé dans une déchetterie du New Jersey.

Dans le bureau du médecin légiste, Goren remarque des marques de ceinture sur le cou de Rick qui est mort asphyxié pendant qu’il faisait l’amour. De la salive a été retrouvée sur les parties intimes de la victime mais l’analyse toxicologique sur les antidépresseurs s’est révélée négative. Goren est contrarié par cette nouvelle mais le doc’ lui dit que même si Rick avait pris ces médocs un mois auparavant il y aurait des traces dans son foie, ce qui n’est pas le cas. De plus, il n’y a rien dans son dossier médical qui pourrait affirmer qu’il en a déjà pris.

Donc, une question se pose : À qui appartenait les médocs que l’enfant a avalé ? Goren est dégoutté car Tina et eux ont été mis sur la mauvaise piste dès le départ. -Ouais, si on comprend bien, quelqu’un avait une dent contre Rick et le lui a fait payer !-

Au commissariat, Jinny dit à G&E que si elle connaît certains de ses droits c’est grâce à la nourrice de Marjorie Whilden : Hannah Price. C’est cette Hannah qui lui a dit de se plaindre auprès de Tina sur le fait qu’elle ne devait pas partager la même chambre que l’enfant. C’est aussi Hannah qui lui a dit que Tina le payerait plus mais à aucun moment elle lui a dit qu’elle risquerait de se faire virer.

Goren réfléchit et lui demande si Hannah lui a déjà parlé de Rick. Oui, Hannah disait très souvent qu’elle le trouvait beau. Goren commence à y voir plus clair !

Chez elle, Marjorie Whilden admet la raison pour laquelle Jinny Canto a été mise à la porte par Tina et déclare qu’Hannah n’a que faire de savoir ce qui lui est arrivé. Goren lui dit qu’ils ont eu écho du souhait qu’Hannah désirait bosser pour les Davenport mais Morjorie se défend en répondant que la raison était que sa fille grandissait et qu’elle ne voyait pas l’utilité d’une nounou.

Eames lui fait comprendre que la seule raison qu’elle avait de partir était le fils Davenport et c’est elle qui s’est arrangée pour faire virer Jinny. Marjorie refuse de croire que sa nounou d’enfer -lol- est une fille capable de faire ce que la fliquette vient de dire quand Goren lui rappelle que ce n’est pas la première fois que SA nounou a failli partir… mais retombant sur ses pattes, elle dit que c’est parce qu’elle voulait être augmentée. Elle essaie de gagner des points en disant que c’est grâce à sa Hannah que les Davenport ont trouvé une nourrice en la personne de Sarah, Sarah Eldon qu’elle a rencontré dans un parc.

Hannah entre des courses les bras chargés de paquets avec la petite Whilden quand Goren -galant- va pour l’aider à se débarrasser, Marjorie refuse net en disant qu’elle est capable de se débrouiller seule car elle sait où est sa place ! -Ouais, mais bon l’abolition de l’esclavage a été abolie depuis pas mal d’années maintenant ! C’est du n’importe quoi, ces bourges !!!-

Marjorie va pour rejoindre Hannah dans la cuisine quand Goren lui fait barrage -rrr, que j’aimerais avoir un barrage comme ça très souvent moi aussi ! LOL- et lui demande : « Est-ce que vous ou votre mari prenez des antidépresseurs ? » Elle répond d’un air agressif et enragé : « Premièrement, je suis divorcée et deuxièmement, ça ne vous regarde pas ! Désolée !! » Et comme Eames se sent exclu, elle lui balance avec un ton tout aussi agressif et enragé : « Ben, ça veut dire oui pour les antidépresseurs ! » -Et toc, dans les dents de la bourgeoise ! Pour une fois, je ne sais pas quoi dire. J’ai honte de l’avouer mais je suis fière de nunu… euh, d’Alex à ce moment ! »

Sarah et Hannah sont dans un parc (sans doute à Central Park) avec les enfants dont elles ont la charge et parlent d’un gars. Hannah demande à Sarah s’il parle souvent d’elle et bien que peu sûre de sa réponse, elle répond qu’il en parle souvent et qu’il se pourraient qu’il les invite en voyage à Paris.

La voiture de Bill Davenport arrive. Papa vient chercher sa fifille et sa nounou. Une fois les deux filles installées, Hannah donne ses condoléances à Bill qui toujours sur le choc de la mort de ses deux aînés, lui ferme la portière et la vitre au nez avant de dire à son chauffeur de partir. En partant, les deux jeunes filles se font un sourire complice qui veut dire que le gars qu’elles parlaient tout à l’heure est en fait un homme et cet homme c’est Bill Davenport !

G&E attendent assis pénards sur un canapé installé devant la porte d’entrée de Mme Whilden, qui est absente, l’arrivée d’Hannah. -La scène qui suit est du Bobby tout craché !- Il demande à Hannah la permission d’attendre sa patronne à son domicile alors qu’il est déjà dans le couloir de l’entrée ; et bien-sûr, Hannah ne peut pas refuser !

Dans la cuisine, Hannah doit s’occuper du repas de la petite fille mais doit aussi lui enregistrer "Midi Les Zouzous" -lol-. G&E se proposent de préparer le repas. -Et en plus, il sait faire à manger !- Euh, ouais mais bon, c'est pas vraiment un vrai repas car c'est du tout fait mais au moins, il met la main à la pâte ! Ah, je l'imagine bien avec un tit tablier blanc et une toc : Bobby Goren, le flic aux mille et un recettes ! LOL-

Bref, à vue d'œil Eames est coincée avec les gamins tandis que Goren est décontracté et commence à servir l'enfant. Au menu : du maïs et de la viande froide. Ils s'occupent de la petite fille comme un vrai petit couple. -Sont-ils pas mignons ?-

Tout en coupant en morceaux la viande, Goren parle de l'action généreuse à trouver Sarah pour qu'elle s'occupe de Lucy Davenport. Eames demande si les risques d'encourager une personne inconnue au bataillon à s'occuper d'un enfant ne sont pas élevés mais Hannah répond qu'elle a eu un très bon feeling dès qu'elle la connue.

Goren chante les louanges de Sarah quand sans faire attention il renverse quelques grains de maïs sur la table qu'Hannah s'empresse de ramener vers elle avec délicatesse. (Il a fait exprès de les renverser !)

Goren curieux, veut savoir si les conversations des filles tournent autour des garçons et Eames simplifie la question en demandant si elles parlaient du beau Rick Davenport mais Hannah répond qu'elles ont d'autres sujets à converser ! Puis, elle trouve l'excuse de devoir s'occuper de l'enfant pour tenter de mettre un terme à cet interrogatoire.

Goren est malin mais elle ne va pas lui échapper comme ça la Hannah ! Il lui demande d'où lui vient ce petit accent qu'elle a mais elle ne répond pas à la question… Il entend la VHS se rembobiner, (ce qui lui fait quitter la pièce) -dis donc, ça dure pas longtemps "Midi Les Zouzous" aux US ! LOL- va à la place où était la jeune femme et Goren voit alignés sur la table les grains de maïs. Eames a la même pensée que son partenaire à ce moment.

Dans le bureau de Carver, G&E lui font part du cas Hannah Price. La police de Pennsylvanie a une arrestation à son nom datant de cinq ans mais son dossier est sous sellé vu son jeune âge au moment des faits. Le substitut du procureur pense qu'il pourrait ne s'agir que d'un vol à l'étalage mais rien de grave quand Goren lui apprend qu'il y a un centre pour jeunes délinquants à Meadville (Pennsylvanie) où elle aurait pu avoir été internée.

Pour Carver, leurs preuves culinaires ne sont pas suffisantes pour leur donner accès à son dossier et affirme qu'il ne pourra jamais convaincre le procureur de l'état voisin. Goren est dégoûté !

Vroum, vroum ! Voilà nos deux flics à Meadville où pour faire parler la responsable du centre, ils se font passés pour un couple -rrr, ça devrait être moi à la place de la blonde !- dont Eames s'inquiète pour son petit frère qui fréquente Hannah. -Ah, ils sont de plus en plus débrouillards.-

On apprend qu'Hannah a perdu sa mère alors qu'elle n'avait que 6 ans et qu'elle a vécu dans le centre jusqu'à l'âge de 16 ans. Elle la décrit comme étant une fille gentille mais solitaire.

Goren met en scène "sa sœur" et c'est grâce à cette ruse qu'on apprend que Sarah est la petite sœur d'Hannah. La dame leur dit que seule Sarah a pu être adoptée par une famille de la région…

Chez la famille d'accueil Eldon, Mme Eldon parle en bien de leur fille adoptive. Elle raconte que sa mère biologique est morte en prison du SIDA et que son père les a abandonnées après sa naissance.

Mr Eldon leur dit qu'ils ont voulu adopté Hannah mais que la cohabitation a toujours été difficile : elle cassait, volait et mentait… c'était une terreur !

Le couple explique qu'Hannah n'a jamais souhaité être adoptée car elle espérait que son père viendrait la rechercher afin de vivre ensemble. Sarah vivait à Meadville avant de partir bosser à NY et affirme que même si elle ne leur téléphone pas tous les jours, elle n'a pas oublié l'anniversaire de son papa d'adoption en lui envoyant une carte et en lui faisant cadeau de boutons de manchettes en diam's ! G&E comprennent qu'elle s'est lié avec sa sœur pour voler les Davenport au nom de la pauvre Jinny Canto.

Les deux sœurs sont chez les Davenport où elles viennent de regarder leur soap-opéra préféré "Dans l'ombre du lendemain" et parlent de ce qui vient de se passer dans l'épisode, blablabla et blablabla…

Tina entre dans le salon où elle demande après sa fille mais Sarah lui répond qu'Hannah lui a dit que Lucy était avec elle. Furieuse, la propriétaire quitte la pièce et c'est comme pour se venger qu'Hannah pince fortement sa frangine qui ne rigole pas de cette "violence" !

Chez Marjorie Whilden, les inspecteurs fouillent les chambres d'Hannah et Sarah. Ils ne trouvent rien de spécial mais Goren tombe sur une panoplie de VHS… Il fait le lien entre la soi-disant émission enregistrée et sa trouvaille tandis que Eames met la main sur une boite suspecte dont le contenu comporte une montre en or gravée aux initiales de William "Bill" Davenport.

Il n'y a plus aucun doute, Hannah est obsédée par le patron de sa sœur…

Au commissariat, G, E, D&C regardent la télé -non, ils ne regardent pas "Les Feux de l'Amour", lol !- mais une scène du feuilleton qu'idolâtrent les filles. L'actrice (jeune) parle à un homme (mûr) de son souhait de revoir un jour son père et que ce dernier soit à l'image de cet homme…

D&C sont dans les choux. Goren leur fait un petit récapitulatif : il se trouve que Sarah et Hannah ont basé leur vie sur ce feuilleton à l'eau de rose. Tout ce que font les filles coïncide avec ce qu'il se passe dans le soap-opéra !

Dans le bureau de Carver, G, E&C parlent à Bill accompagné de sa femme. Il déclare ne pas être au courant des sentiments d'Hannah à son égard mais admet qu'elle faisait tout pour qu'il la remarque.

Eames lui demande si son fils lui a dit quelque chose de spécial qui pouvait le laisser penser qu'il allait faire mumuse avec Hannah mais il leur dit que Rick lui avait dit qu'ils regarderaient un match et qu'ils jouerait à un jeu vidéo… Là, Goren réagit car il dit n'avoir trouvé aucun jeu vidéo nulle part et demande à Bill de se rappeler du nom du jeu. Dur pour Bill de se rappeler du nom d'un jeu pour djeuns mais il se souvient que le titre comportait le mot : ombre.

G, E&C ont compris. Ils expliquent au couple que ce n'était pas un jeu auquel ils allaient jouer mais qu'il s'agit d'un feuilleton dont les filles copient l'histoire et qu'il se pourrait bien que Rick ait découvert leur secret ce qui aurait pu provoquer leur colère et ces meurtres. Goren veut absolument savoir laquelle des deux sœurs portait le pantalon. Tina répond que c'est l'aînée Hannah qui faisait ce qu'elle voulait de sa sœur… Bill et sa femme sont obligés de s'en aller récupérer leur fille Lucy.

Carver accepte de donner un mandat d'arrêt contre les filles aux inspecteurs quand Goren lui fait part de son plan. Il souhaite qu'elles se fassent défendre par le pire des avocats commis d'office : Stan Shatenstein.

Dans la salle d'interrogatoire, Sarah est avec son avocat qui pige que dalle au dossier et qui est dans l'obligation de demander des explications qui lui sont données par Eames.

Carver et elle s'adressent à Sarah. Ils lui disent qu'ils savent qu'elles sont coupables des meurtres de Josh, Rick et Amanda mais la jeune fille réfute leurs dires ! Goren parle du secret que Rick a découvert sur elles ainsi du fait qu'il a dû obliger Hannah a coucher avec son pote et lui… Eames sort alors d'une grande enveloppe marron, les objets personnel de William Davenport en disant que ce sont ces vols et la peur d'être découvertes qui les ont conduit à tuer.

Petit lavage de cerveau dont les poudres G&E parlent d'une famille adoptive aimante et de patrons prêts à l'aider si elle avoue que c'est Hannah qui la poussée à tuer ces trois personnes. Ils parlent d'Hannah comme étant injuste avec elle mais Sarah la défend avec force et conviction !

G&E accompagnent la fille à rejoindre sa sœur en cellule où elle a élu domicile et les inspecteurs ont une brève discussion devant les filles avec leur avocat au sujet des peines capitales.

Les deux filles sont seules. Sarah confit à Hannah qu'elle n'est pas sûre de leur avocat qui n'a pas l'air de connaître ses droits ! -lol-

Hannah veut savoir si Sarah a parler… mais la jeune fille lui répond qu'elle ne dira jamais rien aux flics ; qu'elle ne leur dira jamais qu'elle est dure et mauvaise. Puis se mettent à causer du feuilleton dont l'héroïne a vécu la même histoire d'emprisonnement mais pour qui tout s'est bien terminé. Elles croient que la "prophétie" sera idem pour elles !

À la cour suprême, une avocate Élisabeth Carl engagée par William Davenport est chargée de défendre Sarah tandis qu'Hannah sera toujours défendu par Stan Shatenstein. -Bon, je suis obligée de zapper quelques parties de cette scène car la fainéantise veut que je ne veille pas rechercher la feuille sur laquelle j'avais tout noté !- En gros, Hannah se fait arrêter tandis que Bill paie une caution de 2.000.000$ pour Sarah.

Hannah est dans une cellule du tribunal où elle surveille du coin de l'œil ce que fait Sarah. La jeune fille est accompagnée de son avocate et de son patron qui lui font signer des tas de documents.

Goren rentre dans la pièce, s'installe à un bureau et commence à écrire -sans doute ce qu'il faut pour notre futur mariage ! LOL- en vantant les mérites d'Élisabeth et en demandant à Hannah si son petit avocat lui a expliqué ce qu'est une demande de dissociation faite par Liz Carl. Elle répond qu'elle ne sait pas de quoi il s'agit ; Goren lui explique que cela signifie que sa sœur et elle seront jugées séparément. Puis, il continue l'air de rien à lui parler de ce que fera l'avocate de sa sœur en la faisant accuser des meurtres mais bien qu'Hannah est sûre que sa petite sœur ne témoignera jamais contre elle, il lui fait comprendre que Sarah le fera car son avocate lui expliquera que ce sera mieux pour elle.

Goren se met à parler de l'adoption de Sarah en demandant à Hannah pourquoi elle n'a pas été adoptée et elle lui répond que ç'a été sa volonté de ne pas être adoptée. Tout en répondant à l'inspecteur, Hannah est en larmes en voyant sa sœur en si bonne compagnie alors que, elle, elle est assise et menottée à un misérable banc où sa sœur ne semble même pas se préoccuper de ce qu'il lui arrive ! -Et ben, c'est pas vraiment ce que j'appelle la solidarité fraternelle !-

Goren s'approche d'Hannah qui tente de faire signe à Sarah qui ne la voit pas et il lui retire les menottes. Ensemble, ils regardent Bill et Sarah dont le comportement de Bill semblerait être celui d'un père envers sa fille et Goren souligne cette image mais Hannah n'accepte pas ce qu'elle entend car elle répète que c'est grâce à elle que Sarah a "trouvé" Bill… Goren est ok avec ce qu'elle dit mais il insiste sur le fait que c'est elle qui a flashé sur cet homme qu'elle voyait comme étant l'homme de ses rêves en tant que père, celui-là même qu'elle espérait revoir venir la chercher à l'orphelinat. Hannah lui hurle dessus en disant que ses dires sont faux mais le policier continue en affirmant que c'est Sarah elle-même qui le lui a dit quand Sarah et Bill s'en vont…

… Goren dit à Hannah que c'est l'un des dernières fois qu'elle voit sa sœur car la dernière sera le jour du procès où sa petite sœur témoignera contre elle ; il ajoute qu'une fois en prison, Bill ne laissera sans doute pas Sarah venir la voir ! Selon Goren, la petite sœur va petit à petit remplacer Amanda, la fille morte dans le cœur de Bill pour devenir au fil du temps la demi-sœur de Lucy et que pour Sarah, elle n'existera plus. Mais ces paroles sont dures à encaisser pour Hannah qui se dit aimer sa sœur et avoir tout fait pour qu'elle trouve le bonheur et c'est en hurlant qu'elle essaie de convaincre sa sœur de rester près d'elle mais Sarah se retourne à peine pour l'écouter quand prise de rage Hannah avoue les meurtres qu'elles ont commis à deux ! Elle se fait plaquer au sol par trois hommes dont Goren -pff, y'a qu'à la télé qu'on voit ça !- où elle se refait menotter.

Phrases de fin :

Carver : « Et bien… Notre petit complot a fonctionné ! Elle a dénoncé sa sœur ! »

Goren, un peu déçu : « Dénoncé ! Oui et non… »

NOTE : 3/10

Mon avis : J’vais être honnête : je n’ai pas du tout aimé cet épisode qui m’a pris la tête à reviewer… Je crois qu’à la lecture de celle-ci, ça se voit mais entre nous, je m’en fous !

J’ai rien aimé du tout : l’histoire est pathétique, le mobile est pathétique, le jeu des acteurs est pathétique… Bref, tout est PATHETIQUE ! J’ai hésité à mettre une bulle ! MDR, c’est pas l’épisode sur lequel je vais me pavaner dans mon pieu pour le regarder des dizaines de fois ! Deux fois, j’ai eu ma dose !

Review réalisée par Stef

Episode diffusé sur NBC le 10/11/2002
Review en ligne depuis le 04/02/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7