New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 2.10

15 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 2.10 : Con-Text

Review réalisée par Stef


Pré-générique : Jimmy et Roseanne attendent Mickey qui, après avoir passé 10 heures à voyager dans un bus est aussi aimable que mon gardien d'immeuble lorsqu'on ne ferme pas la porte du vide-ordures, zappe totalement Roseanne qui pourtant l'accueille avec un beau sourire et un bouquet de fleurs. La seule chose qu'il demande à Jimmy, est à propos de savoir où est sa voiture. Jimmy file un peu d'argent à la pauvre nana (qui ne se remet pas de cet affront) afin qu'elle puisse rentrer en taxi ; vexée et humiliée, elle prend la tune et s'en va sans dire un mot jetant le bouquet dans la poubelle qui se trouve à sa droite ! -Y'en a qui ont des bras droits et d'autres des poubelles droites ! Ah ! Ah ! Ah !-
Mickey est en colère d'apprendre qu'il ne lui reste plus un rond et accuse un dénommé Doug de s'être servi sans lui en avoir parlé ! -C'est ce que j'appellerais du VOL !-
Mickey, Jimmy et ce fameux Doug sont dans une voiture où Mickey ne laisse pas de répit à ce dernier qui tente en vain de lui expliquer où est parti son argent, il le menace du pire s'il ne revoit pas au plus vite la couleur du pognon !
Chez lui, Doug raconte ses malheurs à une fille. Il lui demande si ce ne serait pas plus raisonnable de rendre l'argent mais la fille opte pour "LES" appeler afin qu'ils règlent ce léger malentendu…
Entre temps, Doug a disparu. Fou de colère de s'être fait entuber, Mickey ordonne à Jimmy d'aller voir la mère du fugueur afin de savoir où il a bien pu aller ; il revient avec une bien belle réponse : Doug se planque dans un motel de la ville.
Arrivant sur les lieux, arme à la main tel Schwarzy dans Terminator, Mickey se fait d'abord accueillir par un mec qui veille à la porte mais sûr de lui, il lui pointe son arme sur le pif avant de défoncer la porte. Grr, on peut lire sur son visage la rogne de Mickey et sur celui de Doug la peur jusqu'au moment où un homme que l'on ne verra pas pointera une arme sous l'oreille de Mickey qui deviendra blanc et là, on pourra lire sur son visage : « Putain, tu m'as bien eu ! » et sur celui du jeune : « Putain, je t'ai bien eu ! »


Générique


Les corps de Mickey et Jimmy Connely (qui se trouvent être le père et son fils) sont retrouvés dans le bureau du défunt Sir Connely. Tout porte à croire que Jim a tué son père avant de se donner la mort.
On apprend par Eames qui discute avec un collègue que Mickey venait tout juste de sortir de prison après avoir été arrêté comme bookmaker sur le net.
On retrouve Goren qui a enfilé sa tenue de médecin légiste qui nous prouve par quelques petites preuves tout à fait simples pour un esprit aussi GENIAL que le sien que les deux victimes ont été torturés.
Après avoir dégoûté Eames en allant chercher à la pince à épiler quelques petits éclats de verres dépolis se trouvant dans des blessures du bras de Jim, il l'écœurera en ouvrant un œil de Mickey pour lui enfoncer son doigt -Beurk, Bobby tu deviens dégueu !- pour nous dire que son mucus est épais et qu'il n'a pas beaucoup dormi les jours précédents sa mort, sans oublier ses cuticules qui sont rétrécis. Bref ayant suivi à vol d'oiseau l'analyse du docteur Goren, Eames soumet l'hypothèse que Jimmy a dû conserver son papa au frais avant de le tuer mais ça ne peut être le cas car le fils présente les mêmes symptômes.


Au commissariat, D&E parlent du risque qu'il encourait à aller chercher son argent gagné malhonnêtement s'élevant à 2.000.000$. Pour le boss et sa domestique il est clair qu'une dispute a éclaté entre les deux hommes après que papa est eu vent que fiston piochait dans la caisse.
Les écoutant d'une oreille, docteur Goren lit les résultats des autopsies : trop de sodium et d'urée dans les mucus oculaires, les reins et le foie… bref, des ensimes en dehors de la normale. Je vous passe les détails des détails faits par l'inspecteur-docteur pour en venir à la conclusion : les Connely ont été affamés, on les a empêché de dormir et de boire façon prisonniers de guerre de plus attachés par les pieds et les mains.
Eames est heureuse d'apporter son soutien car on vient de lui apporter le numéro de la boite vocale de Jimmy qu'elle s'empresse d'appeler afin -évidemment- de l'écouter. Il y a un message de Roseanne qui se trouve être la femme du défunt ; ce message date de plus d'une semaine et pour Deakins, il semble louche qu'elle n'ai pas signalé sa disparition !


Chez les Connely, les inspecteurs s'entretiennent avec la veuve pleurée. On apprend qu'elle a parlé à son mari quelques jours avant sa mort et qu'il lui tenait tête qu'il allait bien ainsi que son père. Il lui semblait évident qu'il lui mentait. La chose que Jimmy voulait de sa femme, c'est qu'elle lui donne le numéro de sécurité social de leur jeune fils Andy.


De retour au commissariat, on apprend par D&E que les Connely avaient ouvert un compte en banque à leur fils dès sa naissance et que Jimmy avait ouvert un coffre sous le compte de son fils qui a été vidé il y a deux jours.
Mais c'est sans compter sur le remarquable inspecteur Deakins Holmes qui nous apprend que cela n'a pu être fait que par une tierce vu qu'il y a deux jours, Jimmy et Mickey Connely étaient déjà en pleine négociation avec Saint-Pierre !
Goren regarde les vidéos de la banque et s'arrête sur un homme (Doug) qui a de forts traits de ressemblances avec Jimmy. À cette heure là, mon flic préféré pense qu'il pourrait bien être son frère jumeau.


À son domicile, Doug semble être sur les nerfs, il est avec l'homme de l'hôtel qui veillait sur sa porte -je l'appellerai "l'homme en veille". C'est alors que la belle Lena (la fille à qui il a raconté ses malheurs) rentre en lui disant qu'IL le verra le lendemain. À cette annonce, Doug semble rassuré…


Goren a retrouvé la trace de l'homme de la banque, il s'agit de Douglas Morgan, le second fils de Mickey eu d'un deuxième mariage et donc le demi-frère de Jimmy. -Ah ! Ah ! Désolée de te dire ça mon chéri mais tu t'es trompé, ils ne sont pas jumeaux.-
Il se trouve que Doug ait été mêlé aux magouilles de son père mais qu'il n'ait été arrêté que pour de simples broutilles. À l'en entendre parler on est de l'avis de Deakins, Goren ne semble pas l'aimer. -Pff, de toute façon, Bobby n'est pas là pour aimer les gens sinon ça se saurait ! Hein ???-
De son côté, Eames a fait sa petite enquête et a retrouvé le trace de Doug grâce à ses cartes de crédit.


Le gérant du motel parle à G&E tout en les accompagnant dans la chambre qu'occupait Doug. Ils apprennent qu'il n'était pas seul et qu'il y avait un homme stationné à la porte. Pour le gérant, Doug devait être en charmante compagnie et n'avait pas besoin qu'on lui tienne la chandelle.
Dans la chambre, Goren remarque qu'il n'y a aucune empreinte ni même un grain de poussière car Monsieur Propre est passé par là. Pendant que le gérant parle à Eames (sans doute jalouse de voir une pièce aussi propre, lol), Goren est allé faire un tour dans la salle de bain où il ne perd pas de temps à remarquer que la porte vitrée de la baignoire a été remplacée… stupéfait, le gérant ne sais quoi dire.
Après une rapide analyse digne des agents du NCIS, des Experts à Las Vegas, à Miami ou bien à New York, mon éternel héros -t'inquiète, tu resteras toujours le number one dans mon cœur- nous prouve à tous qu'elle a bien été cassée puis remplacée. Blondie qui a tout suivi depuis le début et fière et heureuse de nous annoncer : « Le verre dépoli trouvé dans le bras de Jimmy ! » avant que Goren en déduise : « Ils étaient là. Ils ont été enfermés ici deux semaines ! », Eames terminera par ces mots : « Deux hommes dans une baignoire. » -Et ben, j’espère qu’ils n’ont pas fait de cochonnerie dans le bain… lol ! Ok, c’est pas drôle.-


Au commissariat, D&E apprennent à Deakins qu’une douzaine de compte en banque ont été ouverts avec le numéro de sécu de Doug et qu’en l’espace de deux mois la somme de 2.000.000$ a été placée sur ces comptes. Selon Goren, c’est Mickey qui a caché cet argent sous le nom de Doug pensant que personne n’irait penser qu‘il se trouve sur un compte de son fils.
Deakins s’interroge en essayant de comprendre comment Doug a -t- il pu savoir ce qui se tramait derrière son dos et vous ne le croirez pas si je vous dis que c’est Eames qui l’éclaire en disant qu’il a commencé à vider les comptes il y a quatre mois sauf deux qui ont été fermés le jour où Jimmy a ouvert le coffre. Goren termine ce que Blondie voulait dire à savoir que Jimmy a tenté de sauver l’argent de son père après s’être aperçu du vol de son frangin. Malheureusement, il n’a pu sauver que 200.000$ ; les mêmes 200.000$ qui leur ont coûté la vie à lui et à son père.


G&E ont atterri chez Véra Morgan, la maman de Doug. Elle les accueille clope au bec et verre de sky à la main et cette femme qui joue les maniaques ne trouve rien d’autre à offrir à Goren que des chaussons médicaux lorsqu’il va pour aller dans le salon satisfaire sa curiosité. Eames sera sage et restera bien gentille dans la cuisine.
Véra dit à G&E que son appart’ était bien trop petit et que son fils couchait sur le canapé. Eames aborde le sujet "Mickey" et se fait fusiller par des mots de haine de la part de la maman semi-alcoolo. Goren tente de détendre l'atmosphère en remplissant avec attention le verre de Véra d'un whisky particulièrement coûteux sous les yeux ébahis de Eames… et moi !
Alors qu'elle le déguste en tenant le verre des deux mains comme mon p'tit fiyo lorsqu'il boit son verre de lait, Goren lui fait remarquer le prix élevé de cette bouteille venant du Canada et alors qu'elle va pour lui répondre, Eames (toujours aussi chiante) lui demande si c'est son Mickey qui la lui a offerte mais Véra toujours aussi enragée l'envoie presque bouler en répondant qu'elle sera plus heureuse le jour de son enterrement !
C'est alors que Blondie lui apprend la mort de son ex. Malgré sa rage et sa haine, Véra semble touchée par cette nouvelle et demande ce qu'il en est de son fils Jimmy qu'elle trouvait très gentil avec elle. Goren comprend que c'est avec la bouteille de sky que Jimmy a appris où se cachait Doug mais Véra ajoute que c'est son fils qui lui avait dit de le lui dire et que les deux garçons s'entendaient bien.
Eames se montrera (pour une scène) intelligente en lui faisant croire qu'il leur faut retrouver au vite Doug car Mickey lui aurait laissé une très grosse somme comme héritage et bien évidemment intéressée par l'appât du gain, Véra n'ayant pas l'adresse exacte où vit sa progéniture leur donne une lettre accompagnée d'une photo sur laquelle Goren remarque en arrière plan un pigeonnier. -Sur ce coup, j'vous passe les détails !-


Doug est dans un p'tiot restau avec Lena et un homme qui se la joue prêcheur en lui sortant de jolis mots et de belles phrases à qui il donne un enveloppe. -Vous verriez le regard que lui lance Doug, c'est un peu comme s'il voyait Dieu en personne !- L'homme parti, Lena dit à douce qu'il peut aussi partir… Il s'exécute et Lena se tourne et fait signe à "l'homme en veille" installé quelques tables plus loin.


G&E ont retrouvé le pigeonnier de la photo et sonnent chez Doug. Il leur ouvre et ils l'arrêtent.


Dans la salle d'interrogatoire, Maître Cooper, l'avocat de Douglas Morgan défend humblement son client en ce qui concerne les preuves photographiques de la banque mais pendant que Eames et l'avocat discutent du pourquoi du comment, Doug est observé par l'œil de lynx de Goren qui le voit serrer les lèvres et regarder le plafond. Bien que son avocat tente de l'en empêcher, Doug avoue les meurtres de son père et de son frère en fixant Goren du regard. Maître Cooper s'empresse de mettre un terme à la discussion en faisant sortir son client de la pièce.
Deakins fait son entrée afin d'annoncer qu'il envoie un pigeon-voyageur prévenir mon grand copain Carver. Goren reste sceptique et demande à re-lire la lettre que Doug a envoyé à sa maman.


Carver a pris son bolide et est déjà dans l'enceinte du commissariat. Pour lui, même si ce n'est pas réellement des aveux, il est certain que l'avocat de Doug ne pourra rien faire pour sauver son client.
Goren a noté quelque chose d'important dans le comportement du suspect. Après avoir résumé le contenu de la lettre à D&C, il leur apprend que toutes ces jolies tournures ne viennent pas de Doug et que la façon de se comporter avant de balancer sa science ne peuvent provenir que d'une visualisation.
En fait, pour leur faire comprendre où il veut en venir, Goren repasse la vidéo où Doug est à la banque. C'est flagrant, il cherche le regard de quelqu'un et plus précisément d'une femme qui s'avère être Lena !


De retour dans la salle d'interrogatoire, Doug, toujours accompagné de son fidèle Maître Cooper, regarde une photo de Lena mais déclare ne pas la connaître ni même l'homme en veille. Bien que Carver tente de lui faire comprendre qu'il risque moins s'il avoue ne pas avoir commis les meurtres seul, Doug admire le plafond afin de trouver les mots qui feront plaisir à Carver : « Je suis responsable et personne ne m’a donné d’ordres ! »
Goren lui lit alors quelques morceaux de sa lettre en lui demandant de lui expliquer certains termes, Doug sera l’espace d’un moment un gobe-mouches essayant en vain de trouver une réponse. Il est clair qu’il lui est difficile de trouver une réponse à des choses simples s’il n’est pas dans le contexte… Goren en est convaincu : on lui a dicté ce qu’il devait écrire et dire, mais Doug dément irréfutablement ce qu’il entend.


À leur bureau, Eames a étudié (encore) les cartes de crédit de Doug et nous apprend que toutes les deux semaines il payait des factures d’un montant de 400$ à 500$ à une société hors de l’état.
Goren lui demande de faire une recherche sur le net par rapport à un "contexte" et sur un éventuel investissement s’élevant à 400$-500$. BINGO ! C’est trouvé, le site de GraceNote ! Hum, très très intéressant il y a un séminaire tous les soirs et Eames invite Goren à s’élever. -Pff, il accepte parce qu’il n’est pas marié avec moi sinon il rentrerait hélico-presto à la maison ! LOL-


G&E sont au séminaire où ils jouent le rôle que je HAIS, celui de mari et femme. -Grr, Blondie ose appelé Bobby "Mon Chéri" ! Mais pour qui elle se prend cette cruche ? Mangeuse d'hommes !-
Eames tente de savoir le nom de Lena en discutant avec la personne chargée de l'accueil mais cette dernière ne la connaît pas quant à Goren, il vient de repéré le prêcheur qui causait à Doug.
La scène qui suit fait sourire car malgré l'excellent jeu d'acteur de nos deux héros ils se feront vite repérés par Randall Fuller le fondateur de GraceNote. Bref après leur avoir fait un rapide rapport détaillé sur la façon dont ils se sont fait repérer, il déclare que la fille de la photo est sans doute une étudiante bénévole dont il ne connaît pas l'identité.
Randall s'en va faire causette avec ses fans quand Goren lui parle de Doug mais il feinte de ne pas savoir qui il est prétextant qu'il voit trop de personnes. Toutefois sympa, il les invite à le rejoindre.


Dans le bureau de Carver, G&E racontent ce qu'ils ont vécu durant quatre heures ! Eames confie qu'elle aurait pu uriner par terre -elle est comme les chattes, elle aime laisser son odeur afin de marquer son territoire ! Lol-
En gros, Randall prêche pour une vie meilleure et une confiance en soi. Pourtant G&E ne sont pas d'accord : pour Goren ce n'est rien d'autre qu'une forme de secte et pour Eames vu que rien ni personne n'oblige les gens à venir et à rester, ce ne peut être une secte. Après quelques points de vues différents de voir, de ressentir ce qui s'est passé au séminaire, notre couple après la guéguerre reprend ses esprits en interprétant ce qui a été dit par Randall. Conclusion : Douglas Morgan s'est fait manipuler. En remplissant le formulaire, Randall a découvert l'existence de l'argent caché de Doug à son insu !
Pour Carver, s'il y a eu délit, faut faire tomber GraceNote.


G&E sont au cabinet du docteur Philip Oliver qui a été victime de GraceNote. Il explique comment il s'est fait rouler pour dépenser autant d'agent pour faire des "cadeaux". On apprend qu'il avait porté plainte mais qu'il la retiré car une jeune femme est venue discutailler ; il s'agissait de Lena Caruso.


Lena ferme la porte de son domicile quand l'homme en veille lui demande de la suivre car IL souhaite la voir au plus vite. (On se doute de qui est IL.) Elle le suit.


C'est à la morgue qu'on retrouve Lena dont le corps a été retrouvé dans la baignoire d'un hôtel de Long Island. Ses lèvres sont craquelées, ses gencives retournées, ses ventricules fissurées avant la mort… ses bras sont tailladés comme pour masquer un faux suicide. Pour nos inspecteurs, c'est du déjà vu.


G&E font un mini rapport sur Lena qui avant de quitter se famille lui avait envoyé une lettre bradée de jolies phrases. Selon eux, avant de travailler pour Randall elle a tout aussi été manipulée et volée par ce faux prêcheur donc connaissant trop de choses sur ses agissements, elle est devenue une menace et vous connaissez la suite.
Pour Carver, le plus important pour coincer Randall Fuller c'est de faire parler Douglas Morgan.


À la prison, Doug parle de GraceNote qui a fait de lui un homme bon et bien sous tout rapport et que l'argent (de son père) fut un cadeau de bonne fois en retour de ce que lui a apporté Randall.
G&E lui parle de Lena et de son rôle dans l'histoire GraceNote mais sûr de lui, Doug prétend qu'elle l'aime et blablabla et blablabla… Goren tente de lui ouvrir les yeux sur le suicide de sa bien aimée en lui montrant des photos présentant les mêmes symptômes que ses pères et frères mais le jeune homme réfute ce que dit le policier en lui sortant tout un baratin incompréhensible avant de sortir de la pièce. Il est évident que pour l'avocat Cooper son client va changer sa défense : "Non Coupable pour maladie mentale" dixit Carver qui commence à perdre espoir en ce qui concerne l'inculpation de Fuller ; il ne tarie pas d'éloges sur l'échec de Goren sur Doug : « Un cerveau que même toi tu ne peux pas ouvrir ! » mais mon super flic qui ne désespère pas lui répond d’un air tranquille et détendu : « Faisons venir quelqu’un qui pourra… la première personne qui lui a fermé le cerveau ! » -C’est bien dit mon chéri ! Et puis si t’es pas content Carver t’as qu’à te bouger au lieu d’attendre que tout te tombe dans le bec ; t’as qu’à aller sur le terrain !-


G&E choppent Fuller qui vient de finir son séminaire et bien qu’il soit pressé, ils prennent le temps de lui faire part d’où provenait l’argent que lui a donné Doug ainsi que du rôle de Lena. Après lui avoir lavé le cerveau, ils lui remettent un joli mandat. Pensant que GraceNote a été victime des vols de Doug et Lena, Goren revient sur ses pas lui faisant entendre qu’il se moque s’il compte ou pas rendre de l’argent car la seule chose qui compte c’est l’arrestation de Doug Morgan ! Il lui annonce qu’il a avoué les meurtres mais qu’il serait sympa pour lui qu’il aille le voir afin de parler et qu’ensuite le procureur fera sans doute abstraction sur ses difficultés financières ; ce qui met en rage Blondie. Bien-sûr, cette mascarade est un coup monté de nos deux complices.


Randall Fuller parle avec son avocat qui lui dit que peu importe le résultat avec Doug, il ne sera pas obligé de rendre et/ou de rembourser les 2.000.000$.


Doug arrive dans le bureau de Carver où l’attendent G, E et Fuller accompagné de son avocat. Dès qu’il voit son Dieu, Doug lui fait un sourire à 180°.
Carver demande à Doug d’expliquer les détails de ses meurtres. À chaque question posée, Doug écoute Randall qui lui de "contexte" et explique comment il a tué son père et son frère. Hum, après ses déclarations, l'inquiétude de Fuller se lit sur son visage et pour cause Goren joue le jeu des bienfaits de GraceNote en ventant ses mérites sur Doug qui serait devenu un HOMME accompli.
Tu parles ! C'est un piège dans lequel il va tomber fa-ci-le-ment ! Il va lui demander s'il va parler du cas "Doug" à ses élèves mais Fuller répondra qu'il espère qu'ils trouveront un autre chemin que cette attitude, ce qui attriste lourdement le pauvre Douglas. Ça y est, il le sait. Fuller sait que Goren l'a piégé car même si Doug a commis deux meurtres ça n'était pas la solution à ses problèmes… et là, bang-bang Doug dit tout ce que le prêcheur lui a dit de faire afin d'arriver à lui dérober tout l'argent de son père.
Goren remue le couteau dans la plaie et avoue à Doug que Lena a été tuée par Randall qui s'engouffre encore plus en parlant de ses veines tailladées ; détail que personne n'avait mentionné. Pff, bien qu'il essayera de s'enfuir (il n'ira pas plus loin que le bout de la table), Goren le stoppe et l'arrête.


Phrases de fin :
Les meurtriers sont arrêtés et les trois protagonistes se retrouvent seuls dans la pièce où ils analysent les faits :
Carver : « En tout cas Doug a retenu une leçon de GraceNote : assumer la responsabilité de ses actes ! »
Eames : « C’est quelque chose que Randall ne sait pas faire. »
Goren : « Là où nous l’emmenons, il aura tout le temps de l’apprendre. »


NOTE : 7/10


Mon avis : C’était un épisode partiellement intéressant à reviewer car même si l’histoire n’est pas des plus convaincantes le côté "secte" était pas mal.
J'ai apprécié le jeu des acteurs ainsi que le côté : « Fais c’que j’te dis et tais-toi ! »

Review réalisée par Stef

Episode diffusé sur NBC le 05/01/2003
Review en ligne depuis le 02/10/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7