New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 3.12

10 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 3.12 : Unrequited

Review réalisée par r lefourbe


C'est parti pour ma semaine review de L&O CI. Et oui, depuis quelques temps j'ai un peu glandé. J'ai de bonnes raisons pour excuser mon retard : des we passés à visiter la France, une tonne de travail et un apprentissage laborieux au squash. Sentant le coup venir j'avais embauché une tribu de macaques à qui j'avais greffé des mains de Paul Loup Sulitzer pour qu'ils fassent un travail d'auteur de qualité. Mais ils ont commencé à devenir de plus en plus exigeants mais surtout une sombre histoire de divorce entre un male et une femelle est venue perturber l'harmonie du groupe. J'ai du mettre tout ce petit monde dans ma Polo et les abandonner sur une aire d'autoroute. Donc je reprends le travail de ces petits monstres.
Le 3x12, Unrequited et en une phrase : un épisode très plaisant à regarder.

Tout commence dans un cours style Cours Florent multi-ages avec une scène de Roméo et Juliette sauf que la Juliette a 85 balais et le Roméo 20. On assiste ensuite pèle mêle a une séance photo avec la star défraîchie, à une exhumation de cadavre, à un prélèvement d'ongle par le Dr Rogers pour finir à un gala de charité organisé par notre Juliette à qui on annonce que la police est dans sa maison pour évoquer le décès de son mari. Il aurait été assassiné ! Et oui c'est le drame. Générique.

Et c'est le grand retour de la détective Eames !!! Cette première scène est carrément jouissive. Les détectives expliquent à Marion Whitney la veuve que son mari est mort empoisonné ! Ils l'ont découvert après avoir reçu une lettre anonyme et pratiqué une autopsie sur le cadavre. Mais Marion ne semble pas trop se soucier de ces problèmes d'intendance et repart danser envoûtée par le rythme de la salsa. Le même rythme qui amène Goren à esquisser quelques pas de danse. Après le basket on découvre à Goren un talent de roi de la piste.

Grâce au docteur Rogers, Goren comprend le modus operandi du meurtrier. Il a utilisé la bouteille à oxygène de M. Whitney pour mettre un agent chimique et le tuer pendant son sommeil. Petit tour chez l'ancienne infirmière pour comprendre comment cela a pu arriver et parler des relations entre M & Mme Withney et de sa passion pour le théâtre.

Les inspecteurs se rendent donc chez Lawrence Bradley sorte d'Armande Altaï pour les acteurs et en masculin. De suite, les inspecteurs sont surpris par la différence d'age entre les élèves et Marion Whitney. Bradley explique qu'elle a un talent fou. En fait les inspecteurs pensent que c'est surtout le compte en banque de Marion et son influence qui intéressent le professeur. Mais celui-ci s'offusque et les met à la porte.
Dans la scène suivante on retrouve Harvey Gruenwald, sa mère Esther et Marion. Et on sent la tension entre les 2 femmes. Marion s'absente pour prendre une communication et déclare à " Daniel " qu'elle ne tolèrera aucun obstacle, c'est son moment.

Ensuite cela se corse car l'émission d'un chèque au profit du comique Marty Chapman (celui du gala dans le prégénérique) permet aux détectives d'arriver sur la piste d'Harvey Gruenwald (sorte d'agent en Public Relation) et confirme une possible fraude pour un éventuel prix d'interprétation. Direction le bureau d'Harvey et là, c'est une véritable catastrophe : l'homme est petit, légèrement dégarni du cuir chevelu, avec un tic au visage et une transpiration qui nous font penser que Samantha de Sex and The City a encore de beaux jours devant elle. Il a rencontré Marion a un gala de bienfaisance, il est copain avec tout le monde (maires, gouverneurs, Liza, Dustin, Madame Pichon...). Bon il a juste permis en ami à Marion de passer une audition chez Lawrence Bradley et c'est juste inquiété des nominations. Puis Harvey est dérangé par sa mère au téléphone, le genre de mère omniprésente : " dis fiston tu penseras bien à prendre les médicaments et à ramener 3 kilos de patates.

Bon je crois qu'on va accélérer le rythme. Harvey est un looser et il n'a jamais organisé de gala de charité. Il a rencontré Marion Whitney lorsqu'elle est venue à la maison de retraite de sa mère. D'ailleurs Goren remarque dans ce centre pour personnes âgées des lettres écrites avec la même imprimante que la lettre anonyme. Direction l'appartement de la mère Gruenwald de son prénom Esther. Et là, Goren et Eames sont tombés sur plus forts qu'eux. La vieille dame est coriace, ne les laisse pas entrer, leur ment et ne se montre pas tendre envers son fils. Il serait tombé sous le charme de cette Marion alors qu'elle n'a aucun égard pour lui. D'ailleurs on assiste ensuite à une scène entre le fils et sa mère où cette dernière le met en garde contre Marion qui selon elle aurait tué son mari. Des traces sur la bouteille d'oxygène retrouvé chez les Withney permettent à G&E de perquisitionner chez Esther Gruenwald mais ils trouvent la pauvre femme morte. Le fils arrive juste à ce moment et semble réellement choqué par la nouvelle. Il était à une avant première avec Marion Whitney.

Dans le bureau de Deakins tout le monde fait le point. Carver pose la question : mais où est allé l'argent collecté lors du gala. Goren retourne la question : Mais qui lui a prêté l'argent pour organiser son premier gala. Ils recherchent donc dans son passé de voiturier et tombe sur … un mafieux en cheville avec la pègre new-yorkaise. Selon lui, il a prêté de l'argent à Harvey car il aurait trouvé le moyen de se rendre indispensable aux stars, il s'agissait donc d'un aide à la création d'entreprise. Mais G&E pensent plutôt à du blanchiment. Malgré le document officiel du prêt, le taux devait être bien supérieur et Harvey devait se fournir à un prix exorbitant auprès d'entreprises du milieu. Les habitués de L&O noteront qu'on retrouve sur les photos une famille bien du milieu de la pègre : Masucci.

Carver et Goren expliquent tout cela à Marion Whtiney : Weaver (le mafieux) prenait à la gorge Harvey qui grâce à l'argent de Marion pouvait le rembourser. Toutefois, il devait se débarrasser du mari. Ceci explique le premier meurtre. Mais Esther Gruenwald à cause de sa haine contre Marion l'a dénoncé à la police. Toute l'histoire risquant d'être mise à jour, Weaver a tué la Esther pour faire passer un message au fils. Carver demande l'aide de Marion pour que le procès aboutisse. Toutefois cette dernière refuse. Une perquisition au domicile d'Esther permet aux inspecteurs de mettre la main sur un vieil appareil respiratoire d'Esther utilisé par Harvey pour s'entraîner avant de mettre son plan a exécution. Ils l'arrêtent. Mais malgré les charges accablantes, le juge autorise une remise en liberté sous caution. Caution de 3 millions de $ payée par Marion Gruenwald.

Alors comment faire tomber tout le monde : Goren a une idée. En montrant à chacun les véritables motivations de l'autre. Goren expose le besoin de reconnaissance énorme d'Harvey caractérisée par sa soif d'avoir des autographes de stars. Eames sort alors les photos de l'appareil respiratoire trouvé chez Esther pour les montrer à Marion. Mais selon Goren, Marion ne le dénoncera pas car le meurtre de Whitney a permis à Marion de vivre enfin son rêve de gosse à savoir d'être actrice. Le problème est que l'avocat qui devait régler la caution d'Harvey le lendemain du spectacle ne fera pas les démarches nécessaires. Autrement dit, Marion utilise Harvey jusqu'à son avènement sur les planches puis le laissera croupir en prison. Il se concentre désormais sur Marion et sa soif de succès. Sait-elle qui seront les invités dans la salle ? En grosse partie des retraités du centre pour personnes âgées d'Esther Gruenwald et des employés de Nick Weaver et leurs femmes. On a alors droit à un couplet larmoyant de Marion qui reconnaît que Harvey était dans la chambre de son époux peu avant sa mort. Voilà le cas d'un assassin réglé. Maintenant qui a tué Esther Gruenwald ? Goren commence la charge contre Marion qui a aidé Nick. Et oui pour occuper Harvey, ils sont allés au spectacle. Mais elle n'a pu obtenir les tickets à la dernière minute que grâce à Nick. Ils ont les reçus. Marion avoue n'avoir rien fait, elle ne savait ce que Nick avait en tête. Conséquences : tout le monde est arrêté.

Note : 9/10

Résumé : j'ai beaucoup aimé cet épisode. Pour plusieurs raisons. D'une part on retrouve Eames en pleine forme qui nous raconte ce qu'elle faisait pendant sa grossesse. D'autre part, Goren fait le pitre à plusieurs reprises (chez Marion Whitney puis dans le studio de Lawrence Bradley). Ensuite les décors sont très soignés. De nombreux détails le prouvent (tableau de Marion sur la cheminé dans sa bibliothèque ou radiateurs accrochés aux murs lors de la dernière scène sous un éclairage rouge). On sent que la production attache une réelle importance à soigner la série. Et la réalisation de Jean de Segonzac est parfaite. Enfin, les dialogues sont pleins de blagues qui personnellement m'ont fait souvent sourire. Dans le prégénérique, lorsque le jeune Roméo avoue qu'il n'arrive pas à embrasser Juliette car elle pourrait être sa grand-mère. Puis lorsque Marion interpelle Lawrence Bradley pour qu'elle soit plus près des spectateurs afin de les fixer du regard et les terrifier. Il lui répond que ce n'est pas la peine car ils seront terrifiés de toute façon (par son jeu navrant). Pour finir, j'aime assez les épisodes de série qui font intervenir des loosers (Harvey) ou des personnes complètement à la masse comme la pauvre Marion qui croit avoir la classe alors qu'elle est sans élégance (scène de l'essayage de robe) et sans talent. Casey Siemaszko et Claire Bloom rendent les interprétations très crédibles.

Review réalisée par r lefourbe

Episode diffusé sur NBC le 18/01/2004
Review en ligne depuis le 09/03/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7