New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 4.01

10 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 4.01 : Semi-Detached

Review réalisée par r lefourbe


« …Tu lui parles
Comme s’il était l’un de tes proches
Tu es fan
Tu es la fan de sa vie »

Avez-vous reconnu la grande référence culturelle qui sonne la reprise de mes reviews de L&O CI (4ème saison) ? Non ? Réponse à la fin de la review pour les incultes.

Le pré générique est tout ce qu’il y a de plus conventionnel. Sauf que la guest star ne sera pas le meurtrier mais la victime. Tout commence par un animateur radio qui parle de fruits et légumes avec une auditrice. Ce n’est pas Jean Pierre Coffe mais plutôt Howard Stern donc les melons et autres mangues ont des connotations un peu plus « sexe ».Le dialogue est coupé net par le réalisateur de l’émission sous prétexte de ne pas choquer la FCC (le CSA américain). Au fait je ne vous ai toujours pas dit qui était la guest ? C’est Fisher Stevens. Qui ? Fisher Stevens ! Celui qui jouait Chuck Fishman dans Early Edition (Demain à la Une), le copain insupportable. Donc, l’animateur radio déboule dans les couloirs, s’engueule avec son producteur et comprend qu’il sera viré Différentes scènes nous font comprendre qu’il n’est pas au mieux de sa forme : pilules, séparation avec bobonne, retrait important d’argent. On le retrouve ensuite sur un ferry (le genre de bateau qui fait la liaison entre Manhattan et Staten Island) en compagnie de son producteur. Mais 2 hommes sur un bateau c’est un de trop. Si on voit le producteur débarquer ce n’est pas le cas pour Ray (Fisher Stevens) et un homme de ménage finira par retrouver sa casquette sans tête dessous. Générique.

La femme de Ray est inquiète. Il n’a manqué qu’une seule émission et il avait la grippe. C’est pour cela qu’elle a appelé la police. Début de l’enquète pour notre couple vedette Goren et Eames. Il faudra qu’on m’explique le domaine de compétence de G&E. Bientôt ils enquêteront sur la mort d’un pigeon dans le parc national de Yosemite.
Une rapide discussion avec le producteur qui confirme sa présence sur le bateau et les inspecteurs découvrent que cela faisait 6 mois que Ray n’était pas dans son état normal. Il déprimait au point d’avoir des tendances suicidaires. Toutefois pour sa femme il s’agit du passé. Depuis il était sous médicament. Par acquis de conscience les inspecteurs demandent lors de la première tentative de suicide s’il avait écrit une lettre. Non, il avait enregistré un message d’adieux, sa voix était tout pour lui. G&E pensent alors que si Ray s’était noyé, personne n’aurait pu entendre la cassette. Il doit donc être encore sur le bateau.

On retrouve le cadavre en fond de cale, là où les vapeurs de monoxyde de carbone s’accumulent avec un magneto à coté de lui. Tout est sur la bande. Mais la clarté de la voix et la quantité de pyroxytin (l’antidépresseur) ne collent pas. Goren demande au Dr Rodgers d’analyser les cheveux pour savoir si Ray prenait depuis longtemps le médicament salvateur. On n’en retrouve aucune trace dans les analyses Le chef Deakins perspicace trouve donc la solution : Quelqu’un a substitué au médicament un placebo pour que Ray sombre dans la dépression malgré une prise apparente de médicament. Un meurtre par suicide interposé.

Retour dans la maison pour enquêter sur la substitution. Les inspecteurs découvrent les retraits importants en cash. Ils supposent compte tenu des montants (juste en dessous du seuil fédéral de déclaration) que c’était pour des activités illégales comme l’achat d’antidouleurs. Ils vont voir le médecin qui fournit à Ray sa première ordonnance de pyroxytin. L’antidouleur devait être fourni par un ami qui souffrait terriblement (cancer ou amputation). L’assistante du docteur fournira une liste des pathologies possibles.

Un rapide coup d’œil sur l’ordinateur de Ray donne l’identité du bienfaiteur en médicament M. Gregorian. En fait les inspecteurs découvriront la femme de M. Gregorian morte au pied de son escalier. Les blessures indiquent que le meurtrier serait plutôt une meurtrière. M. Gregorian craque et avoue que Ray rachetait ses pilules. Mais une descente de flics le mois dernier a convaincu Ray d’arrêter son trafic.

Après investigations aucun service de police n’a fait de perquisition chez Ray. Finalement, il s’agissait sûrement de quelqu’un qui voulait lui faire peur. Or qui était au courant pour son addiction aux antidouleurs : le staff médical de la clinique et les patients. Plus particulièrement une femme. Et pourquoi pas une femme déçue de l’éventuel arrêt de l’émission.

Direction les studios de W-VYS pour écouter les bandes. Une certaine Susan semble bien gratinée. Ils font écouter au docteur la bande et ne reconnaît pas la voix. C’est une voix très sensuelle style animatrice de FIP « Bienvenus chers auditeurs, il est 8h23 et on nous indique qu’il y a 35 km de bouchons sur le périphérique intérieur ». En fait, on a l’impression que l’animatrice nous parle directement et dit : «Bonjour R Lefourbe, je suis chaude comme la braise, si tu veux me refroidir en faisant glissant un glaçon le long de mon corps, je suis toute à toi ».

Revenons Goren et Eames. Abandonnés par le docteur ils sont obligés de voir avec la belle Nelda (son assistante) les personnes susceptibles d’être Susan. Eames s’absente pour répondre à un coup de téléphone de Carver. Nelda en profite pour interroger Goren sur ses connaissances médicales. Car il semble s’y connaître. Goren explique que sa mère est malade (schizophrénie) et qu’elle suit un traitement particulier. Pleine de sollicitude, Nelda explique à Goren qu’il faut peut-être envisager une autre solution .La conversion prend un tour sympathique et plus personnel.
Dans ce cas, 2 options, soit on se dit que nous assistons en direct à la formation du couple de l’année. Soit Nelda est la meurtrière.
D’ailleurs, Nelda n’hésite pas. Elle pose des questions sur Eames. Et Goren de présenter leur relation : « It’s a great partner, We have a complementary skill » (C’est une très bonne partenaire, nous avons des talents complémentaires).

Eames revient et Goren part alors parler à Carver. C’est au tour de Eames d’être seule avec Nelda. Très gentiment, elle met en garde Eames : la maladie de la mère de Goren pourrait affecter son moral de son coéquipier

L’attitude prévenante de Nelda est trop suspecte. Ils découvrent qu’elle n’est pas mariée contrairement à ce qu’elle a prétendu. Mais Goren laisse en plan Eames et Deakins pour… retrouver la belle Nelda. Il entame devant son immeuble une conversation toujours personnelle qui porte sur le cas de sa mère mais Goren se montre également entreprenant (attention dialogue revu et corrigé).
Goren : « Peut-être pourrions nous boire un verre un jour ? »
Nelda : « Je suis mariée »
Goren : « J’ai fait ma petite enquête et un divorce a été prononcé il y a 6 ans. Toutefois si vous portez encore votre alliance c’est que vous devez avoir un cœur gros comme celui d’un boeuf. J’aime ça. La prochaine que nous nous verrons, appelez moi Robert. »

2 minutes après, le téléphone sonne chez Nelda Carlson. « Allo Nelda, C’est Robert ! Je voulais juste m’assurer que vous étiez bien rentrée. »
« Oui, bonne nuit robert ».

Mais Goren avait enregistré la conversation. L’analyse des voix n’est pas concluante. Petit point avec toute l’équipe. Deakins ne peut s’empêcher de questionner Eames sur l’attitude ambiguë de Goren. Eames répond très affirmative : « il la manipule ». Mais elle n’y croit qu’à moitié. S’en suit une petite conversation entre les 2 coéquipiers qui ne fait que confirmer ce sentiment équivoque.

Eames part interroger l’ex mari de Nelda. Au départ réticent il s’épanche ensuite et raconte toute sa vie. On apprend d’ailleurs que Nelda est toujours aux petits soins avec lui malgré la séparation. D’ailleurs, le hasard fait bien les choses ; il écoutait Ray Garnett tous les matins.

Pendant ce temps, Goren déjeune avec Nelda. Elle lui remet la liste des médicaments possibles pour le nouveau traitement. En échange il lui remet un mini badge de police. Mais au moment de se dire au revoir, elle l’aide à remettre sa veste. Et glisse dedans un cadre avec une photo de Goren à la sortie de l’école de police. Cadeau difficile à obtenir mais Nelda a su faire preuve d’imagination pour obtenir ce cliché preuve d’une obsession maladive.

Nelda n’a demandé aucun détail sur la mort de Ray Garnett lorsque Goren a évoqué ce point. Son obsession n’est pas tournée vers l’animateur mais vers son mari. Après enquête, ils découvrent que Susan c’est Nelda. Les appels coïncident et débutent juste après l’admission de Ray à la clinique où travaille Nelda. Elle parlait avec Ray de manière très sex pour être sure que son mari l’entende.

Point avec Carver. Goren balaie du revers de la main l’objection du procureur sur la preuve du changement de comprimés. Une femme aussi obsédée peut tout faire (et hop, si tous les faits matériels pouvaient être réglés aussi simplement).
Comment la faire avouer : en expliquant que les appels impliquent son mari et non elle !

Dernière scène : Goren arrive chez Barry Carlson. Il tombe sur Nelda. Elle est si bonne avec son ex qu’elle était en train de faire le repassage. Il lui déclare (revu et corrigé) :
Goren «Attention Nelda ma coéquipière est devenue folle, elle croit que c’est Barry, elle va venir d’ici peu pour perquisitionner et l’arrêter »
Nelda « Non c’est pas possible »
Goren « Si ! »

Ding Dong ! Devine qui sonne à la porte ? C’est la méchante Eames !
Ensuite grosse mise en scène, Eames qui a fait l’Actor studio fait les gros yeux à Goren style : « Mais que fais-tu déjà ici ! Tu mélanges ta vie perso et le travail ». Elle est aussi crédible que Gillian Anderson lorsqu’elle engueulait David Duchovny.
Lorsque Barry constate que les appels venaient de son appart, il comprend que sa femme est complètement maboule. Après les premiers avertissements de la FCC concernant l’émission de Ray des coupes eurent lieu dans les conversations érotiques entre Ray et Susan (Nelda). Et il devenait alors un obstacle car Barry ne pouvait plus entendre Susan-Nelda. Elle devait l’éliminer et sa position d’assistante médicale lui donnait l’arme idéale. Une fois de plus c’est assez tortueux. Le meilleur vient à la fin : les cadeaux de Nelda. Le fameux petit cadre pour Goren et un porte-clés pour Barry. Mais l’analyse des fibres autour de cadre de Goren montre qu’il a été fait avec des cheveux de Ray Garnet. Ou comment plomber une histoire à 2 minutes de la fin avec un détail qui n’avait pas lieu d’être. Nelda reconnaît alors avoir récupéré des cheveux lors de l’hospitalisation de Ray mais dans ce cas on devrait trouver des traces d’antidouleur. Goren met le porte-clés dans un sac pour analyse. Sorte de reconnaissance de sa culpabilité.

Pour une fois il n’y aura pas de petite phrase de conclusion après l’interpellation sûrement pour accentuer le malaise dans le trio Goren/Eames/Nelda.

Note : 6/10

Conclusion : et bien cela commence moyennement cette saison. L’épisode est ni bon ni mauvais mais pour un season premiere on s’attend un peu à mieux quand même. Plusieurs éléments positifs : l’attitude ambiguë de Goren, le soutien d’Eames et pour une fois une guest star qui n’est pas la meurtrière. Mais d’un autre coté la crédibilité de cette histoire peut être facilement remise en cause. Dans cet épisode tous les éléments matériels sont expliqués par l’obsession de Nelda pour son mari. Ainsi elle a pu substituer les comprimés et tuer la femme Gregorian.
Enfin pour la référence culturelle : Zazie dans La Fan de sa vie (La zizanie, 2001).

Review réalisée par r lefourbe

Episode diffusé sur NBC le 26/09/2004
Review en ligne depuis le 04/10/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7