New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 5.12

13 Décembre 2019

New York Section Criminelle

Episode 5.12 : Watch

Review réalisée par Nono


Je reviews un des épisodes avec le duo Logan et Barek. Le scénario traite d’un tueur en série….

Pré générique : Nous sommes dans une rue, un homme observe les prostituées. Il reste de marbre faces aux sollicitations d’une d’entre elle. Nous retrouvons notre homme dans un repas de famille avec son oncle, sa tente et son neveu. L’homme (toujours le même) rend visite à un éditeur de BD : celui ci refuse ses dessins. Il faut dire que ses fameux dessins ne sont pas terribles : ils représentent une personne seul sur la page, façon années 50. On le retrouve à observer les prostituées. Puis on le revoit à faire ses courses. Des surfeurs s’approchent de la mer quand un corps tombe dans l’eau.

Tomber d’un avion


Logan et Barek arrivent sur les lieux. Logan pense que la victime était caché dans le train d’atterrissage : sûrement une clandestine d’autant que elle est vêtue d’une drôle de façon. Logan fait des calculs sur la chute. La victime est une Afro américaine assez jeune. En fait c’est la prostituée que nous avons vue dans le pré générique mais Logan ne le sait pas !
La légiste trouve des empreintes de coup, elle est morte depuis + de 10 heures donc elle aurait pu être caché avant le décollage mais Barek trouve un piercing érotique qui semble en contradiction avec les us africains, de plus ses ongles ont étaient coupés avec beaucoup de soin.
La police se renseigne à l’aéroport, et retrouve l’avion. Logan nous apprend que son père était un ancien pilote militaire et qu’il voulait devenir pilote de chasse. D’après les techniciens de la police scientifique elle est morte à NY et a était caché dans le train d’atterrissage. Barek soupçonne un tueur en série : le capitaine est septique

Un tueur en série


Les dets cherchent des victimes à l’étranger

On retrouve la personne du pré générique qui utilise une sableuse chez lui sur un mur. Un voisin vent de plaindre car c’est la nuit et que sa femme ne dort pas : il le renvoi sèchement (en fait il lui claque la porte au nez). Le voisin idéal en quelque sorte…

Logan et Barek trouvent des morts similaires aux quatre coins de la terre : Athènes, Sao Polo, Lisbonne… : même modus opèranti : le cadavre caché dans le train d’atterrissage. Mais il peut avoir des cadavres tombés dans l’océan et qui ne sont pas retrouvé : la police a du pain sur la planche.

Les Dets font le point : la victime de Sao Polo est tombée d’un vol en provenance de JFK. Logan arrive et informe que toutes les victimes sont des prostitues de NY. Ils font le tour des prostituées : une parle. La victime s’appelait Marcie : elle parle d’un type qu’elle aurait abordé. On ne le sait pas mais c’est sûrement le type du pré générique.

Résonnement de la police : le tueur en série travaille à l’aéroport, au contact des avions. Il cache les cadavres dans le train d’atterrissage de vol internationaux. L’idée n’est pas mauvaise et permet de relier les meurtres des autres pays à ceux de NY.
Ses victimes sont des prostituées de NY frappées à mort.

Logan et Barek font le point des employés ayant un eu un problème notamment un meccano qui a proféré des propos racistes. Un autre a fait des menaces a une femme : il parle de problèmes conjugaux mais plus important c’est le même superviseur qui a fait les deux rapports. Ce rapporter Mr Winslow est interrogé dans les vestiaires de l’aéroport: il est un peu coincé. De plus il fait beaucoup de rapport pour tous et n’importe quoi. Barek regarde son carnet de croquis et ente une opération de séduction mais celui ci reste coincé. Il est déprimé, réfractaire à l'autorité : on est donc en présence « d’un client » sérieux

La collègue de Marcie reconnaît le type a qui elle a parlé mais pas le bon soir. Logan et Barek se rendent chez Duane Winslow en prétextant un problème avec des dossiers. Sur son frigo, il a des autocollants d’une assos de femme battu : il dit faire du bénévolat mais comme il est bizarre les Dets ne le croient pas. Barek tente a nouveau de la séduire mais il reste de marbre. Il refuse de montrer ses dessins à Barek. Logan tant qu’a lui ait le tour du proprio et découvre qu’il a un feinte dans le mur pour mater. C’est donc son complice qui a donner les coups et lui qui regardé. Ses relevés de téléphone ne rendent rien. Barek fait son profit : il représente ses dessins pour représenter ses fantasmes ; il a donc un complice qui massacre les prostitués, durant ce temps là, il « matte ».
Logan et Barek rendent visite à l’oncle et à la tante de Winslow. Ils disent qu’il a dîné avec eux et leur fils Hart (donc le cousin du suspect) avant le meurtre. Celui ci est dans la marine et est actuellement dans un bateau : donc introuvable. L’oncle raconte que quand ils étaient plus jeune, Hart maltraité Duane.

L’équipe infernale


Les Dets font le point avec le proc : Hart a été arrêté pour voies de fait (=coups) sur une prostituée dans plusieurs villes d’escale dans son bateau. Mais cela ne suffit pas pour un mandat.
Logan et Barek se rendent sur le lieu de travail de Duane : Logan l’informe des agressions commissent par Hart aux quatre coins du monde. Logan trouve dans sa voiture du matériel de premier secours comme pour un match de boxe.

On voit Hart en train de faire des faux papiers et Duane en train de choisir des armes sur un catalogue.

Logan et Barek se rendent sur le bateau d’Hart mais il l’a quitté récemment en prétextant une maladie. Ils se rendent donc chez les parents avec la police d’état de New Jersey. Dans sa chambre Barek trouve des coupes de lutte. Hart est interpellé dans un resto alors que sa mère lui donne de l’argent.
Au poste il est examiné par le légiste qui trouve des traces sur son corps indiquant des bagarres récentes.
La police a maintenant un mandat de perquisition pour l’appart de Duane. Logan trouve le matériel de premier secours indiquant qu’un combat devait avoir lieu. Quand le suspect arrive ; il est arrêté. Barek trouve un pistolet. Un expert en informatique fouille l’ordi du suspect et trouve un fichier sous forme de dessin animé : la caméra tourne on ne le voit pas mais on entend des coups de feux.

Interrogatoires finaux


Logan interroge le suspect Hart : il lui montre les photos où on voit le matériel de premier secours, Mike tente de lui faire balancer Duane, mais Hart ne veut rein dire : ils sont copains ! Barek rentre avec Duane. Barek tente d’obtenir des aveux en jouant sur le fait que que Hart le maltraité quand ils étaient enfant et qu’il veuille se venger, mais rien n’y fait : aucun ne dénonce l’autre. Barek leurs montre alors la vidéo a nos deux suspect. Cette fois la caméra zoome sur l’écran de l’ordi : on voit un dessin animé avec les dessins de Duane. Duane, est représenté en dessin et tire sur un femme, puis sur son oncle, puis sur Logan et Barek, puis sur Hart, enfin il retourne l’arme contre luis et se suicide. Hart devient fou et tente d’étrangler son complice, Logan et un officier les séparent et il avoue mettant tous bien évidement sur le dos de Duane. Celui ci est content de ce qu’il a fait.
Répliques finales :
Barek : « Si le père de Hart avait su ou sa mènerait son fils, je pense qu’il y aurait réfléchir a deux fois »
Logan »Tu ne t’ai jamais demandé pourquoi je n’avais pas d’enfant ? Maintenant tu sais ! »

FIN


Note : 8,5 /10


On a affaire à deux tueurs en série qui forme une équipe ce qui est assez rare : mais ils sont membres de la même famille ce qui permet à l’histoire de ce tenir. Duane, le premier, repère les prostituées. Son cousin Hart organise un « combat de boxe à mort ». Enfin Duane cache le corps dans un train d’atterrissage d’un avion et fait disparaître toutes les traces du combat grâce à la sableuse.

Le scénario se tient, même si Logan et Barek trouve rapidement un suspect et n’explore aucune autre piste.

Mike Logan, même si il a un peu vieillit depuis L&O / New York Police judicaire / New York District, reste fidèle à lui-même. En plus de ses cravates à carreau conservé du temps où il travaillait à la crim’ de Manhattan, on retrouve des traces de son enfance battue, notamment dans les répliques finales.

Review réalisée par Nono

Episode diffusé sur NBC le 22/01/2006
Review en ligne depuis le 11/09/2006

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7