New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 15.03

20 Avril 2019

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 15.03 : The Brotherhood

Review réalisée par Seb


En un mot : Un épisode peu original sur le fond mais néanmoins réussi, grâce un script délicieusement pessimiste…

Briscoe et Fontana enquêtent sur le meurtre d'un certain Trammell, un ex-taulard membre de " The Brotherhood " - un gang néo-nazi qui officie dans les prisons et, accessoirement, à l'extérieur -…
Dans un premier temps, l'enquête conduira nos deux inspecteurs à suspecter d'autres ex-prisonniers… Elle les mènera ensuite à un latino membre des " Latin Kings ", actuellement incarcéré pour trafic de drogues et dont la peine de prison s'est vu allonger suite à une agression sur Trammell lors d'une rixe…

Mais, surprise, le latino affirme que ce n'est pas lui qui est responsable de l'agression mais un des matons de la prison, il affirme même qu'un membre de " The Brotherhood " peut confirmer cette version… ce sera effectivement le cas…
Nos enquêteurs commencent donc à s'intéresser à John Worley (interprété par Gary Basaraba, vu dans Boomtown), le maton en question… Manifestement assez dur, le bonhomme est apprécié par ses collègues et se fait respecter par les prisonniers…
Worley avait bien un passif avec Trammell (Pour l'anecdote, nous apprendrons plus tard que les détenus " s'amusent " à jeter leurs déjections au visage des matons), le fils de Worley (17 ans, bon élève et propre sur lui) a été arrêté pour trafic de drogues et, de l'avis de ses proches, c'est Trammell et " The Brotherhood " qui auraient dissimulé la drogue dans la voiture du jeune homme afin de sa venger de Worley…
Plus ennuyeux, l'arme qui a été utilisée pour l'exécution de Trammell nous ramène au maton (l'arme a été volée dans un centre d'entraînement que fréquentait Worley dans le cadre de son travail), l'homme est donc placé en garde à vue.

Lors de sa mise en accusation, Worley et son avocat implore la clémence du juge en prétextant que sa vie serait en danger si il venait à être détenu en prison… Le juge ne fait pas la sourde oreille et place la caution à un montant accessible (100.000$ tout de même).

Le complément d'enquête de Serena nous apprendra que Worley et sa famille avaient reçu de nombreuses menaces de mort…
Pour McCoy, cela ne suffit pas à justifier le meurtre, il aurait tout à fait pu reporter ses actes à ses supérieurs et/ou à la police. Serena lui rétorquera que les choses ne sont pas si simples, les membres de " The Brotherhood " ne craignent absolument pas la police et encore moins la prison.
Après avoir rendu visite, à la prison de Sing Sing, à un des boss de " The Brotherhood " qui lui fera part de sa satisfaction de retrouver un ex-maton " de son côté des barreaux " (bonjour le sous-entendu…), McCoy décide finalement de laisser une chance à Worley en lui proposant un deal intéressant : homicide involontaire (soit 5 ans de prison).
L'avocat de Worley refuse cette offre en arguant que la vie de Worley serait en danger (même dans une prison fédérale, " The Brotherhood " est partout…) et tente d'inciter McCoy à étouffer l'affaire… ce que ce dernier refuse bien évidemment…

L'avocat de Worley décide alors de tenter un coup de poker en plaidant la légitime défense… Trammell a été assassiné d'une balle dans l'arrière du crâne… Difficile dans ces conditions de prouver la légitime défense… L'avocat s'en tirera pourtant très bien et réussira même à convaincre la juge (Candice Bergen qui est pressentie pour rejoindre le cast du nouveau spin-off L&O : Trial by Jury…) en rapprochant la situation du syndrome de la femme battue et en insistant sur les nombreuses menaces plus ou moins directes subies par la famille de son client. L'échange entre McCoy, l'avocat de la défense et la juge est particulièrement réussi.

Le procès peut ensuite débuté. Son supérieur dresse un portrait flatteur de Worley, les taulards qui se succèdent à la barre manquent forcément de crédibilité (ce sur quoi l'avocat de l'accusé n'hésite pas à appuyer).
Durant le procès, la juge - qui convoque alors les différentes parties dans son bureau - reçoit une lettre de menace de mort : " Si Worley est acquitté, vous êtes mortes ! ".
L'avocat de la défense demande à ce que la lettre soit utilisable lors du procès (celle-ci illustre selon lui la dangerosité de " The Brotherhood "). Sa requête sera logiquement rejetée puisque absolument rien ne prouve que cette lettre est un quelconque lien avec " The Brotherhood "…
L'avocat de Worley obtient cependant que le témoignage du boss de Trammel (qui a forcément autorisé les pressions exercées sur le maton) soit recevable, la juge accepte.
A la barre, l'homme se montrera peu loquace… A la question, " avez-vous autorisé Mr Trammel a assassiné mon client ? ", le témoin reste silencieux…
Lorsque la juge lui intime l'ordre de répondre à la question posée (il aurait pu se contenter de se retrancher derrière le 5ème amendement qui lui permet de garder le silence…), le témoin répond :
- Vous allez faire quoi, juge ? M'arrêter pour outrage à magistrat ?
La juge : Considéré que c'est fait.
Témoin (le sourire aux lèvres) : Vous êtes certaine de vraiment vouloir faire ça ?
La juge : Etes-vous en train de me menacer ?
Voilà un témoignage qui va forcément peser lourd dans la balance au moment des délibérations du jury…

A la barre, Worley - l'accusé - se montre particulièrement convaincant. Il est évident que l'homme craignait pour sa vie et encore plus pour celles des membres de sa famille…
A la question posée par son avocat, " l'avez-vous tué ? ", Worley répond que, effectivement, il l'a fait… pour protéger sa famille…

McCoy se lève alors et s'insurge :
- Vous pensiez justifier de régler le problème seul ?
Worley : Oui.
McCoy : La menace était-elle à ce point imminente ? Vous avez volé l'arme du crime deux mois avant que Trammel ne soit libéré… N'est-ce pas ?
Worley : Je me préparais. Libre, Trammel représentait un danger pour moi et ma famille…
McCoy : Lorsque vous avez pointé votre arme sur l'arrière de son crâne, étiez-vous en danger ?
Worley : Non, pas à ce moment précis… Je contrôlais la situation…
McCoy : Votre famille était dans un motel, était-elle en danger à ce moment ?
Worley : Le seul moyen de garantir la sécurité de ma famille était de le tuer… Il n'y avait pas d'alternative…
McCoy : Pas d'alternative ? Avez-vous contacté les autorités ? Ses menaces constituaient une violation de sa liberté conditionnelle… Vous auriez pu le renvoyer en prison… Vous ne l'avez pas fait, vous avez choisi de le tuer à la place…
La caméra s'attarde alors sur l'accusé, manifestement gêné et qui restera muet…

Le jury ne parviendra pas à atteindre un verdict à l'unanimité, l'accusé est donc libre… en attendant un hypothétique nouveau procès…

Dans l'ultime scène, Branch n'est pas surpris, selon lui, les jurés se sont mis à la place de Worley. McCoy se montre, pour sa part, pessimiste quant à l'issue d'un éventuel second procès (" Pourquoi le résultat serait-il différent ?).
Ensuite, alors que McCoy prend des nouvelles de la juge - menacée lors du procès - auprès de Branch, Serena entre dans le bureau :
- La police vient de nous contacter…
McCoy : Quelque chose est arrivée à Worley ?
Serena (secouant la tête) : Sa femme… elle a disparu…
L'épisode se conclu alors sur le visage dépité de McCoy…

Bien qu'assez peu original sur le fond, cet épisode est une jolie réussite grâce à un script délicieusement sobre, sombre et efficace…
J'avoue avoir beaucoup apprécié l'aspect particulièrement fataliste de la démonstration qui nous est faite… Worley n'a pas été condamné pour le crime qu'il a commis mais cela ne change finalement absolument rien pour sa sécurité et celle de sa famille (bien au contraire…).
Le personnage et sa famille se sont finalement trouvés condamnés au moment même où le conflit entre les membres de " The Brotherhood " et lui a éclaté…
L'assassinat de Trammel, que Morley devait voir comme le seul moyen de reprendre le contrôle de sa vie, n'a finalement fait qu'envenimer la situation jusqu'à un point de non retour…
Dans une telle situation, que pouvait vraiment faire Worley ?

Rien à voir avec le script, mais on peut également apprécier la présentation de la juge Amanda Anderlee (sous les traits de Candice Bergen). Vu la manière dont le personnage est mis en avant, il est fort probable que nous la reverrons dans de prochains épisodes et, même si il n'y a toujours aucune confirmation officielle à ce propos, dans le nouveau spin-off de la série : Law & Order : Trial by Jury…

Quelques citations :

Fontana : " I love a public service homicide, don't you? "

Fontana : " There's two things every con wants the minute they get out, second one is a pizza "
Rodgers : " Really, what's the first ? "

Avocat : " How long are you supposed to stay on the tracks with a freit train comming at you ? "

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 29/09/2004
Review en ligne depuis le 02/10/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2019 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.2/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, boolean given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7