Paris Enquetes Criminelles

  LawAndOrder-fr > Critiques > Paris Enquêtes Criminelles > 1.01

21 Novembre 2017

Paris Enquêtes Criminelles

Episode 1.01 : Bilan de la première soirée

Review réalisée par chrismelonijunior


Paris Enquêtes Criminelles débutait hier soir sur TF1 à 20H50.
Quel constat tirer de la diffusion de ces deux premiers épisodes, qui préfigurent par ailleurs de la teneur de la première saison ? Pour ma part, il est plutôt bon. PEC arrive à imposer un style qui n’est ni une simple copie de New York Section Criminelle ni une série qui n’aurait que le nom pour appartenir à la franchise internationale Law & Order.
Le public a d’ailleurs été séduit par ces premiers épisodes, avec une audience de plus de 8 millions de téléspectateurs et une part de marché supérieure à 32% , c’est un excellent départ pour PEC qu’il faut confirmer les semaines suivantes.

Du côté des points négatifs, PEC est très mal rythmée. Par moments les actions s’enchaînent à une vitesse folle, dans d’autres c’est à la limite du soporifique. Il semble que la répartition des scènes permettant de donner un nouveau souffle à l’intrigue ne soit pas le point fort de la série. Cela va d’ailleurs de pair avec une musique très mal employée, voire même très mal choisie. Elle ne créée pas de véritable « ambiance » indispensable à toute bonne fiction. On pourra me rétorquer,à juste titre, qu’il faut du temps pour installer une telle atmosphère. Dont acte. Tantôt assourdissante et à contre-emploi, tantôt angoissante et se rapprochant des standards assez sommaires de L&O, la bande son accompagne le mauvais découpage de PEC.
Un autre regret réside dans le fameux « teaser », c’est à dire un pré générique qui décidemment est très peu usité en France. Ainsi le générique est d’abord diffusé, puis le teaser et en guise de séparation un simple écran noir avec le titre de l’épisode qui déclenche l’apparition des crédits (où d’ailleurs Dick Wolf et NBC ont leur juste place). C’est quelque peu dommage que l’intérêt suscité par le meurtre primaire ne soit pas mis en valeur.
Le co-ching a donc bel et bien disparu. L’écran noir et le son si caractéristiques de la franchise Law & Order ont sautés au profit d’une vague incrustation assez fade qui ne représente guère plus grand chose et qui est avant tout accessoire, alors qu’elle fait partie intégrante des shows américains.
Si le duo Revel/Savigny est bon, nous allons y revenir, les seconds rôles sont mauvais. C’est le cas du juge quelque peu insignifiante. J’espère que la deuxième trouvera plus sa place. Le commandant Bonnefoy se rapproche de Deakins en cela qu’il ne sert pas à grand chose, passant les plats et se réservant les discours condescendants. Il en faut bien un. Mais le pire réside en quelques personnages qui surgissent au gré des épisodes et qui font mauvais effet pour une première diffusion, c’est le cas de Kelkal. Pire encore, je me risque à dire que cela va jusqu’à casser l’intérêt de l’intrigue qui s’en trouve décrédibilisée d’autant.

Les points positifs sont plus essentiels à mon goût, car ils reposent sur les « fondations » de la série, de bons acquis, de bonnes bases qui vont lui permettre sans aucun doute de percer. La réalisation change radicalement avec ce que le milieu des séries françaises de TF1 (le fameux « policier du jeudi ») maîtrisait jusque-là. Les scènes sont incisives, les plans sont variés. On retrouve des éléments du pré générique où de multiples actions s’entremêlent. Conformément au cahier des charges, on évite tout ce qui est superflu à l’histoire, tout ce qui touche aussi la vie privée des personnages.
Le duo Savigny/Revel est pour moi le point fort de PEC. Loin de se comparer en tous points à K.Erbe, Sandrine Rigaux s’impose dans la série. Même plus que son acolyte américaine. On la sent autoritaire mais déterminée, fixée sur son objectif et sérieuse. Ce fut un peu une surprise je dois l’avouer car on sent qu’elle maîtrise son rôle. Vincent Pérez ne souffre aucune comparaison avec V.D’Onofrio. Evidemment des clins d’œil sont régulièrement adressés : la scène avec le clochard et les grands gestes, le moment où il fait la cuisine chez un témoin, ou encore le fameux porte documents de Goren que l’on retrouve avec plaisir. Des postures, des attitudes sont bien évidemment communes mais Pérez a réussi à ne pas copier D’Onofrio tout en jouant un rôle similaire !! Le pari a dans ce sens, pour ma part, été relevé. Une scène a été révélatrice du rapport entre eux deux, Bonnefoy demandant à Savigny si ça se passe bien avec lui ; ce qui nous fait penser à Eames qui ,nous le saurons plus tard, voulait au départ changer d’équipier, le jugeant un peu original dans ses méthodes. Les exemples pourraient être multipliés mais pas infiniment. PEC arrive à faire la part des choses.
Un autre élément de stabilité réside en les décors de la série qui sont exactement comme ils doivent être, ils rendent une atmosphère à la fois rassurant car proche de ce que l’on connaît de NYSC mais également renouvelant un style par certains côtés (la lumière notamment plus franche, les matériaux plus modernes) , ce qui n’est pas du luxe.
Quant aux intrigues elles-mêmes , elle demeurent bien évidemment adaptées. Sans parler de point fort, elles ne peuvent constituer une faiblesse par leur qualité d’écriture originale.

Un tel avis ne peut être que subjectif bien évidemment et le forum est là pour que les différentes opinions puissent s’exprimer.
PEC souffre à mon avis d’un manque de rythme et d’une ambiance qui n’est pas définie. Ce sont des défauts qui peuvent aisément être corrigés. La base quant à elle est solide. L’adaptation de scénarios américains permet à la série d’imposer immédiatement une crédibilité notoire. Le duo d’inspecteurs se complète à merveille. Et surtout, le plus important à mes yeux, PEC a réussi le difficile exercice d’être une adaptation mais pas une simple copie de NYSC.

Review réalisée par chrismelonijunior

Episode diffusé sur TF1 le 03/05/2007
Review en ligne depuis le 04/05/2007

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).








© 2001-2017 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Vous pouvez soutenir le site en passant par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA