Paris Enquetes Criminelles

  LawAndOrder-fr > Critiques > Paris Enquêtes Criminelles > 1.01

21 Novembre 2017

Paris Enquêtes Criminelles

Episode 1.01 : Bilan de la première soirée

Review réalisée par Seb


20 mois. Depuis l’annonce de sa mise en chantier par TF1, c’est le temps qu’il aura fallu attendre pour enfin découvrir cette fameuse adaptation française de Law & Order Criminal Intent (New York Section Criminelle).
Paradoxalement, j’avoue que j’avais une certaine hâte de découvrir cette nouvelle déclinaison officielle de l’univers Law & Order… alors que je n’en attendais vraiment pas grand chose…

Première constatation après visionnage de ces deux premiers épisodes : le résultat est loin d’être catastrophique.

Le plus gros problème de Paris Enquêtes Criminelles réside finalement dans ce que l’on savait déjà (et ce qui nous a sans aucun doute poussé à la regarder...), ses scripts ne sont que des adaptations d’épisodes de la série originale. Du coup, les fans de New York Section Criminelle ont forcément une impression de déjà vu (et c’est véritablement un euphémisme) en découvrant la nouvelle série de TF1.

Autre souci majeur de la série : son interprétation.
Je ne vais pas blâmer les acteurs car je ne suis pas certain qu’ils soient totalement responsables, mais la direction d’acteur est à l’évidence catastrophique.
C’est vrai aussi bien pour les deux acteurs principaux (Vincent Perez donne notamment une féroce impression de s’écouter parler) que pour les acteurs secondaires (avec une mention spéciale pour la juge qui est tout simplement ridicule !).

Néanmoins, le caractère pessimiste des intrigues – hérité des scripts originaux – détonne tellement par rapport à la masse des séries policières Made In TF1 que l’on ne peut que s’en réjouir.
Le premier épisode inspiré de l’affaire Romand (qui en plus d’un épisode de New York Section Criminelle avait déjà inspiré deux films français : L’Emploi du temps et L’Adversaire) se termine comme celui de la série originale : on découvre que Paul n’avait que deux cartouches dans son fusil et qu’il comptait s’enfuir après avoir abattu ses deux enfants.
Le moins que l’on puisse dire, c’est Julie Lescaut et Navarro n’ont pas franchement habitué le public français à ce genre de conclusion sans concession…

Ceci dit, les scénaristes français doivent vraiment l’avoir mauvaise (et on les comprend sans peine). Eux que TF1 - et les autres « grandes » chaînes françaises - empêchent systématiquement de sortir des sentiers battus de la fiction consensuelle.
Je serais scénariste, je serais purement et simplement révolté de constater que l’on laisse plus de liberté sur le fond dans le cadre de l’adaptation d’une série américaine que sur un projet 100% français...
Plutôt que d’essayer de copier (ou d’adapter) les séries qui marchent outre-Atlantique, TF1 ferait probablement mieux de s’inspirer de leurs méthodes de production.
Quand le scénariste de télévision est considéré en France comme un simple exécutant à qui l’on demande d’écrire un certain type d’histoires ultra-balisées, le scénariste américain se trouve au cœur de la télévision américaine.
Les chaînes et maisons de production US s’arrachent littéralement à coup de millions de dollars les auteurs talentueux, tout en leur laissant le plus souvent une grande liberté de création.
Malheureusement, le manque de concurrence sur la fiction française (combien de fois deux séries françaises inédites sont-elles diffusées face à face à la télévision ?) fait qu’il n’y a aucune émulation entre les chaînes et que la prise de risque n’a pratiquement aucune chance de payer…
Du coup, on se retrouve condamné (?) à voir éternellement les mêmes produits calibrés à la télévision française.

M’enfin, après cette digression, revenons à nos moutons. Sur la forme, contrairement à ce que l’on avait pu lire ici et là (et notamment dans le Wall Street Journal), le ca-ching n’a finalement pas été conservé.
Quant au fait qu’il n’y ait pas de séquence pré-générique (Chris l’a notamment évoqué dans sa review), cela ne me choque pas particulièrement étant donné que cette séquence n’existe aux Etats-Unis que parce qu’elle permet de caser de la pub avant le générique (incroyable mais vrai !).

La grande question est finalement de savoir si les fans de New York Section Criminelle ont vraiment un intérêt à suivre Paris Enquêtes Criminelles puisque celle-ci ne fait qu’adapter les scripts de la première…
D’un point de vue strictement objectif, la réponse est clairement négative puisque les histoires sont les mêmes et que les acteurs sont clairement beaucoup moins bons…
Ceci dit, le cœur et le label L&O pousseront sans doute nombre d’amateurs de la franchise de Dick Wolf à suivre sa petite sœur française, d’autant que l’engagement est loin d’être mirobolant puisqu’il ne reste déjà plus que trois semaines de diffusion pour arriver au terme de cette première saison de huit épisodes.

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur TF1 le 03/05/2007
Review en ligne depuis le 04/05/2007

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).








© 2001-2017 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Vous pouvez soutenir le site en passant par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA