New York Unite Speciale

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Unité Spéciale > 6.16

31 Octobre 2020

New York Unité Spéciale

Episode 6.16 : Ghost

Review réalisée par Jéjé


La vengeance d'une blonde... et d'un chauve !

La preuve que « Desperate Housewives » est un « hot water cooler show » ?

La première scène de cet épisode de « SVU », qui voit deux collègues discuter en allant chercher des verres d'eau à un distributeur…

« Did you see that episode last night ? »
« Oh my God ! The part where she's having sex with the gardener and the husband comes in !! »
« Oh yeah, and the lover boy jumps out the window… How great was that ! »

(Pour les derniers des incultes, « DH » est la série qui explose l'audience en ce moment et dont tout le monde parle, et que la France découvrira à la rentrée grâce à Canal +, et un « water cooler show » est une série dont la popularité est telle qu'elle devient un sujet de conversation devant les distributeurs d'eau des entreprises, en France, ce serait plutôt devant les machines à café…)

Malheureusement, leur conversation est écourtée, et d'une, par l'absence d'eau dans la bonbonne, et de deux, par la découverte du cadavre de la patronne de la boîte !!

S'en suivent la découverte de trois autres cadavres et une enquête qui s'éloigne rapidement des crimes sexuels et qui s'oriente vers le trafic de drogues. Mais le SVU reste sur le coup puisque celui qui aurait du être le 5ème mort dans cette affaire est un enfant de huit ans, dont la balle qui lui était destinée n'a fait qu'effleurer sa boîte crânienne. Antonio.
C'est l'occasion pour B&S de bosser avec une ancienne connaissance, l'ex jardinier de « The OC » reconverti en flic chez les stup', et que le spectateur avait découvert lors de cet atroce épisode centré sur Ice-T et son incapacité à jouer la moindre ligne de dialogue correctement.
Pendant ces dix minutes, rien de palpitant mais rien de mauvais non plus… Il y a cependant le spectre de l'épisode centré sur le témoignage d'un enfant traumatisé qui plane… Est-ce à cela que le titre de l'épisode (« Ghost ») fait référence ? Aux fantômes des épisodes de SVU qui tournent autour du pot pendant 40 minutes avec un gosse insupportable qui n'ose pas dire ce qu'il a vu avant le tout dernier moment ? Pitié, noooonnnn !!!

Rien de transcendant, donc, jusqu'au passage chez les techniciens de la police scientifique… Tiens, c'est pas eux qui font les enquêtes ? Mais pourtant dans CSI, ce sont eux les héros qui bossent sur le terrain, les anciennes stripteaseuses reconverties dans la recherche de preuves qui font avouer les méchants ! Je suis perturbé quelque peu…

Bref, le mec de la balistique veut expliquer quelque chose… Il montre différentes balles de revolver étudiées et comparées…

Hot-ex-OC-cop : « Perfect match. The bullet found in Antonio's head ? »
Un mec du CSU (crime scene unit): « No. An unsolved homicide. »
Benson : « What case ? »
Stabler : « The murder of Alexandra Cabot… »

Elle est de retour… Alex is back ! Hourra ! Non ?
Si on la mentionne c'est qu'elle va revenir non ?
Bon, en même temps, la mention « Special guest star Stephanie March » au début de l'épisode pouvait nous mettre sur la voie…

Aux dernières nouvelles, psychorigid' Alex est toujours dans le monde obscur du fameux programme de protection des témoins cher à toute fiction policière qui se respecte… Comment les scénaristes vont-ils pouvoir se débrouiller pour la ramener de ce monde parallèle, dans lequel, on l'espère, elle coule des jours heureux avec Will Tippin ?

Tout simplement grâce à un deuxième acte, il faut le dire pas vraiment passionnant et boursouflé de rebondissements, mais qui s'avèrent nécessaires pour justifier THE come-back…
- découverte « très rapide » de l'identité du meurtrier, aka « the ghost » ! (cf. le titre… Haaaaa… et la description par le petit gosse de l'entrée de son agresseur dans sa chambre à la manière d'un fantôme… Héééé….), un ancien de l'IRA qui s'est transformé en hit man pour les Colombiens…
- localisation du meurtrier en quelques secondes (bien que depuis des années, toutes les agences internationales soient à sa recherche…)
- course poursuite sur les docks qui nous permettent de voir les qualités athlétiques de Stabler et de hot-latino-guy
- séance classique de line-up : Pat' est identifié par le p'tit gosse !
- interrogatoire de Patrick-l'Irlandais-Fantôme par Stabler, qui ne donne rien, mais qui montre bien au téléspectateur que Pat' est un dur à cuire, qui ne craquera pas facilement… (c'est important pour la suite)
- fusillade au moment où le p'tit gosse se prépare à aller témoigner devant le grand jury, accompagné par hot-je-suis-égratigné-par-une-balle-et-c'est-une-nouvelle-occasion-de- me-montrer-en-marcel-tout-muscle-saillant-latino-cop et Olivia-toujours-compatissante-Benson
- petite scène à l'hôpital où on nous explique qu'ils ont pas intérêt à se pointer en retard, sinon la juge risque de libérer PôtrRick'

Rien de transcendant -bis-, donc, jusqu'au passage devant le juge après le grand jury…
La juge : « You're late Miss Novak » !
- blablabla-
L'avocat de la défense : « 15 minutes too late… »
- blabla - tentative de meurtre sur le témoin - blablabla -
La juge « I'm sorry. You're free to go Mr Connor. »

(musique lancinante… les gentils ont perdus… re musique lancinante…)

Novak : « Arrest him. »

Toujours la même musique… Gros plan sur chaque visage des protagonistes présents dans le prétoire, dont Stabler et Benson.

Novak : « Your Honor, my detective are here to re-arrest the defendant… » Bis repetita pour la musique et les gros plans.

L'avocat de la défense : « On what charges ? »

Casey-j'ai-jamais-aussi-bien-articulé-depuis-que-je-suis-arrivée-dans-la-série-Novak : « The mur-der ooof Aaasssisss-tant Diiîîisctiiict Aaatorney Aaââalexondra Caââabott' » !!!

Eh, eh… Re gros plan sur Benson et Stabler, qu'ont pas l'air super ravi… Forcément, y'a pas vraiment « murder »… Elle est toujours en vie Glaciale-Cabot ! Ils s'exécutent cependant, et les scénaristes s'amusent énormément, et nous avec, en faisant prononcer à Pat' cette belle réplique… « You can't prove I killed her. And the dead can't talk. »

Hé, hé… Nous, on sait…

Dans la scène suivante, Skinner aka le grand méchant de « The Mountain », soap très sympathique injustement sous estimé et malheureusement déjà annulé fait comprendre à Cragen ce que tout le monde sait depuis le début…

S'en suit une petite explication entre Cragen et B&S… Et dans cette séquence, les scénaristes donnent à Dann Florek l'occasion de montrer qu'il est un excellent acteur en obligeant son personnage à tenter de ravaler sa fierté et à faire mesurer à ses inspecteurs que leur attitude au tribunal a été non professionnelle, contre productive et loin d'avoir la noblesse derrière laquelle il semble se réfugier… « La fin ne justifie pas les moyens, et si ce genre de concept ne vous parle pas, pensez que vous auriez pu perdre votre boulot, votre pension et toute crédibilité dans toutes les affaires que vous avez traitées jusqu'à présent.. »
Florek est stupéfiant dans cette scène, son personnage se réapproprie son statut de leader, et entendre ce genre de discours qui à une époque aurait pu être considéré comme du « politiquement correct » fait du bien en ces temps de blanc seing contre le terrorisme…

C'est donc naturellement Cragen, qui, avec Skinner, est amené à aller voir… Alex Cabot !

Séquence classique. Cabot veut aller témoigner contre Connor, Cragen tente de l'en dissuader. Ce qui pourrait être un alignement consternant de platitudes est transformé en un moment poignant grâce à March et Florek…

On nous fait le coup de l'arrivée surprise de Cabot deux fois de suite, la première devant Benson et Stabler, la seconde au tribunal devant Connor et le juge ! C'est peut être un peu facile comme procédé, mais les scènes sont tellement jubilatoires que j'ai du mal à trouver à y redire. C'est de toute façon un peu ce qui se passe jusqu'à la fin de l'épisode… Les scènes sont attendues, avec toujours comme arrière fond la position indélicate dans laquelle se trouve notre revenante : victime à la place de combattante : une discussion durant laquelle sophisticate-blondie traite avec une certaine condescendance malheureuse brute-de-décoffrage-red-hair, une autre entre Alex et Stabler, une dernière avec Benson dans laquelle Cabot évoque la difficulté d'avoir perdu son identité… Rien d'original mais ça marche…

Jusqu'à ce qu'Olivia tende à Alex le dossier de Connor… Ce qui me choque un peu, ce n'est pas tant le geste d'Olivia, mais plutôt le fait qu'Alex accepte cette situation… Elle a alors les armes pour ne pas se contenter d'être une victime comme une autre au tribunal, mais de pouvoir attaquer et forcer son agresseur à commettre une faute (ce que n'avait pas réussi Stabler en salle d'interrogatoire, souvenez vous…), ce qui se passe dans la scène suivante, toujours réussie, mais un peu amère, à mon goût…

La scène de trop arrive lorsqu'à sa sortie du prétoire, Cabot convainc le p'tit gosse de surmonter sa peur et d'aller témoigner…

Le verdict est sans appel, mais au final, un peu vain, puisque tout de même, il ne s'agit que du procès d'un homme de main, pas des commanditaires… Cet état de fait nous est rappelé dans la séquence finale, la célébration de cette conclusion dans le bureau de Novak, à laquelle Cabot ne vient pas… car elle est déjà retournée dans les cercles de l'anonymat forcé…

Au final, « Ghost » est une réussite bien que son traitement soit peu original. Il parvient surtout à transcender les passages obligés « special special guest star » grâce à l'interprétation de March et surtout à celle de Florek, qui est pour moi le véritable intérêt de cet épisode…

Review réalisée par Jéjé

Episode diffusé sur NBC le 22/02/2005
Review en ligne depuis le 27/02/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7