New York Unite Speciale

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Unité Spéciale > 7.08

22 Novembre 2017

New York Unité Spéciale

Episode 7.08 : Starved

Review réalisée par Karman


Je m’attaque donc à cet épisode fort intéressant (et remplie de guest stars) où la série de viols n’est que le prétexte à un débat beaucoup plus élevé : Le droit de vie et de mort sur les personnes souffrant du coma type IV (ou mort cérébrale).

Ainsi donc l’épisode commence sur l’enquête traitant d’une série de viols, bien évidemment en général dés qu’il y a une guest star on peut sans rougir affirmer qu’il est coupable.
Mais dans cet épisode le suspens autour de l’identité du violeur ne compte pas, (on se doute très bien qu’il s’agit de Dean Cain interprétant le docteur Mike Jergens dont pour ma part je ne trouve rien à redire concernant son interprétation).
Bref notre cher docteur est un narcissique (qui se rend quand même à des speed dating, bonjour l’ego) qui ne supporte pas d’être plaqué par une femme, et c’est pour ça qu’il les agresse. Bref, nos inspecteurs comprenant très vite que le violeur se rend à des speed dating décide de piéger notre docteur en envoyant sous couverture Olivia (une manière comme une autre de la part des producteurs de mettre en valeur les atouts de Mariska Hargitay ?)Le tout marche, puisque Mike Jergens a bon goût, il décide donc de revoir Olivia, mais celle-ci le plaque car il «fait preuve d’autoritarisme » sic Elliot Stabler, pris en flagrant délit en train de la suivre, il est emmené en salle d’interrogatoire.

Et c’est à partir de ce moment là, que les choses sérieuses commencent, on voit arriver la copine du docteur Jergens la fameuse Cora kenisson, qui d’entrée, défend son ami en lui offrant un alibi tout fait., elle clame haut et fort qu’il n’a jamais quitté le lit durant la nuit du viol.
Puis notre Chère Cora se rétracte après que notre Olivia lui ai montré des photos de son rendez-vous avec son cher et tendre (pour l’instant pas époux) .Condamnant donc, son copain à un procès inévitable maintenant puisqu’elle devra allait témoigner contre celui qu’elle aime.
Voici je dirai le second plus important personnage de l’épisode la mère de Cora, Virginia Kenisson (dont l’interprétation est nickel). On peut très vite s’apercevoir que la mère et la fille sont en conflit permanent et que Cora est encore totalement subjuguée par son petit ami narcissique puisqu’elle va jusqu'à l’épouser en prison , pour ensuite se suicider lorsqu’elle apprend que son petit ami va en faire autant !

LE DUEL

C’est là le point culminant de l’épisode celui du débat sur le droit de vie et de mort sur un individu.
Cora après sa tentative ratée Cora n’est pas à proprement morte, elle vit mais son cerveau est mort, elle est dans ce qu’on appelle un coma de Type IV elle est condamnée à rester à l’état de légume jusqu’à la fin de ces jours. Notre docteur veut débrancher l’appareil respiratoire mais la mère s’y oppose farouchement !Et c’est là le cas de conscience très justement souligné par les répliques de Munch et d’Olivia dont je vais me permettre de citer les dires
M-« ce n’est pas à nous de décider quand doit s’achever une vie »
O-« Alors Cora devrait souffrir »
M-« Alors débranches là, est-ce qu’on va décider qu’une vie de paraplégique ne vaut pas le coup d’être vécu ? »
Et effectivement qui sommes nous pour décider ce qui est bon ou pas pour une personne qui se trouve dans l’incapacité de le dire ?Qui n’a jamais dit, je n’aimerai pas vivre comme ça ?Mais qui s’est déjà mis dans la position du décideur du destin de la personne ?
Comment prendre la terrible décision de laisser vivre ou de littéralement tuer une personne ? (la débrancher c’est vraiment ne lui laisser AUCUNE chance)
C’est une décision très difficile à prendre car on joue à Dieu quelque part on décide qui doit vivre de mourir.
Et c’est là que le deuxième débat apparaît : Qui a le plus de droit sur le/la malade, les parents ou le/la conjointe ?Bon l’épisode soyons clair, donne l’avantage pour la mère même si celle-ci défend un sort pour sa fille que bien peu choisirait (elle veut que sa fille continue à vivre même artificiellement).
En tout cas un très bon épisode malgré la fin un peu inutile (le docteur qui avoue qu’il a fait tout son possible pour que sa femme soit débranchée dans le but de toucher l’assurance vie), qui pose de bonnes réflexions de bons acteurs (oui oui,je n’ai pas honte je le dit) bien que la partie intéressante ne concerne vraiment que les 10-15 dernières minutes de l’épisodes, le reste étant là pour meubler (ou préparer) le débat.

Review réalisée par Karman

Episode diffusé sur NBC le 15/11/2005
Review en ligne depuis le 02/11/2007

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).








© 2001-2017 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Vous pouvez soutenir le site en passant par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA