New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > BDD Articles > New York District / New York Police Judiciaire

20 Mai 2018


Fred Thompson bouscule la campagne des républicains
Publié par Philippe Gélie dans Le Figaro le 05/09/07.


Candidat de la onzième heure, l'acteur et ancien sénateur du Tennessee compte sur sa prestance et ses positions conservatrices pour rallier un électorat insatisfait par le choix jusqu'alors proposé.


C'EST par un de ces numéros d'acteur qui ont fait sa gloire que Fred Thompson va se lancer demain dans la course à la Maison-Blanche. Dans une vidéo diffusée sur son site Internet, la haute figure du procureur Arthur Branch dans la série télévisée Law & Order (New York Section criminelle) annoncera officiellement sa candidature à l'investiture républicaine.


Avec ses 2 mètres de haut, sa voix de baryton et sa prestance nonchalante du Sud, Frederick Dalton Thompson, 65 ans, est assuré de créer l'événement dans le camp conservateur. En six mois passés à « tâter le terrain » sans vraiment faire campagne, il s'est hissé en deuxième position dans les sondages nationaux, derrière l'ancien maire de New York, Rudy Giuliani, et au coude-à-coude avec l'ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney.


Cet exploit reflète autant sa notoriété que l'insatisfaction de l'électorat républicain avec le choix qui lui est offert. Candidat de la onzième heure (à quatre mois des primaires, il rejoint un panel de neuf prétendants républicains en lice depuis déjà un an), Thompson peut-il faire la synthèse de toutes les qualités - personnelles, idéologiques et tactiques - attendues d'un vainqueur ? L'homme a un parcours coloré qui, aux États-Unis, constitue une somme d'« expériences ». Venu d'une petite ville du Tennessee, marié à 17 ans avec son amour de collège, il commence comme avocat et fait parler de lui comme procureur adjoint à Nashville, où il gagne 14 de ses 15 procès contre des escrocs et des voleurs de banque.


« Une star naturelle »


À 30 ans, il est conseiller juridique des républicains dans les auditions du Watergate : sa longue silhouette apparaît constamment à la télévision. En quatre ans, il devient une star. Redevenu avocat, il remporte un procès contre le gouverneur du Tennessee accusé de vendre ses grâces à des prisonniers. L'épisode va le mener tout droit à Hollywood : le réalisateur Roger Donaldson lui demande s'il veut bien jouer son propre rôle dans un film inspiré de l'affaire.


Le film fait un flop mais Thompson est applaudi par la critique : « Une star naturelle, écrit le Los Angeles Times. Il vous donnerait presque envie de commettre un crime pour l'engager comme défenseur. » Le voilà lancé : il jouera dans une trentaine de longs-métrages et séries télévisées, au côté de vedettes comme Robert De Niro ou Clint Eastwood. Law & Order, où il campe pendant cinq ans le procureur Branch, scelle sa célébrité. Parallèlement, Fred Thompson capitalise sur ses succès : en 1994, il est élu sénateur du Tennessee après une campagne populiste où il parcourt l'État au volant d'un pick-up rouge, vêtu de jeans et de bottes de cow-boy. Il restera huit ans dans la prestigieuse assemblée, mais s'y ennuiera ferme et y laissera peu de traces : sur ses 90 propositions de loi, quatre ont été adoptées.


Pourquoi se lancer, aujourd'hui, dans la compétition politique la plus difficile qui soit ? Même si la droite religieuse cherche toujours son champion (Giuliani a une vie privée agitée et défend le droit à l'avortement, Romney est mormon), Fred Thompson, au-delà de ses tirades sur la sécurité nationale, la discipline fiscale ou le contrôle de l'immigration, n'est pas sans failles. Comme lobbyiste, il a travaillé pour le compte d'une association de défense de l'avortement. Il traîne une réputation de dilettante qui s'accorde mal avec le job le plus exigeant de la planète. En trois mois, il n'a levé que 6 millions de dollars pour sa campagne, moins qu'espéré. Certains doutent de son appétit pour le pouvoir et suspectent sa seconde femme, Jeri, de 24 ans sa cadette, d'être la véritable ambition derrière sa candidature.


Ce beau parleur qui espère marcher sur les traces de Ronald Reagan n'a pas encore expliqué ses positions sur les sujets de fond. Il a choisi de se lancer jeudi pour esquiver un débat avec ses neuf rivaux la veille dans le New Hampshire. Au cinéma, il a déjà campé trois fois le président des États-Unis. Cette fois, à lui d'écrire le script.

Article issu de Le Figaro et
initialement publié le 05/09/07.




Tous les articles présentés dans cette rubrique sont la propriété de leurs auteurs respectifs.





© 2001-2018 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Le site et son forum sont uniquement financés par l'affiliation et la publicité


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA