New York Section Criminelle

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Section Criminelle > 3.10

29 Janvier 2020

New York Section Criminelle

Episode 3.10 : F.P.S.

Review réalisée par r lefourbe


Vous connaissez Jacques Chirac ? C'est le grand monsieur qui avait suivi des cours d'informatique devant des caméras de télévision. Bon c'était sa première leçon avec au menu, les basiques de l'informatique : qu'appelle-t-on une souris ?
Le rapport avec L&O CI ? Eh ben, j'aurais du être dans la même promo que le président car mon niveau sur une échelle de 1 à 20 en informatique est proche de -17. Mais une méchante gastro m'a cloué au lit ce jour là. Aujourd'hui je le regrette car FPS (c'est le nom de l'épisode) ne tourne qu'autour des mots virus, réseau, jeux entre adultes et pour une fois je n'y connais rien.

Le pré générique est touffu. La première scène est certainement la plus chaude de l'épisode : un homme et une femme en pleins préliminaires stoppés dans le feu de l'action car l'ordinateur de bellâtre est attaqué par un virus. Puis nous voyons un homme enrager contre un distributeur automatique dans une supérette, puis des flics faire une descente dans un cyber café, une femme se faire insultée au téléphone (la prochaine fois, regarde derrière toi salope, sinon tu auras ta tête sur une pique) et partir précipitamment au nez et à la barbe de son patron ; enfin, deux frères s'engueuler à propos de billets d'avion jamais commandés. On retrouve la jeune femme, elle a perdu son travail et la même qui ouvre à un livreur et là c'est le drame ! Un homme avec une capuche sur la tête la prend et vite bien fait la balance par-dessus le balcon. Scène bien pêchue.

Générique et début de l'enquête. Encore une fois, c'est Goren et Bishop qui sont sur le coup. Des taches sur le pull et des marques autour du cou laissent à penser que la victime a été aidée pour réaliser le saut de l'ange.
Les racines de Bishop !!!Cette scène est un peu gore pour 2 raisons : d'une part parce qu'on voit la tête pleine de sang de la jeune femme (Corinne Kennedy) et d'autre part parce que Bishop, à un moment, se penche pour voir le corps et on voit sa coupe de cheveux. C'est une horreur !!! On voit que sa couleur de cheveux est vraiment ratée. C'est n'importe quoi au niveau des racines. Annie Paix, la femme ciseaux de TF1 devra faire quelque chose. Sinon, c'était une jeune femme sans histoire. Goren remarque que 1-l'ordinateur portable a disparu 2-elle a un système pour dupliquer des cartes bancaires. Direction : l'employeur. Et oui, il l'a lourdé pour une bonne raison. Elle était toujours sur internet et elle a importé un virus qui a tout fait planté.

Première piste : le virus d'internet. Pas grand-chose à dire sur cette piste. Le virus est le même que celui qui a été trouvé par des policiers dans le cyber café. G&B pensent alors qu'il peut exister un lien entre Corinne et un employé du bar. G&B découvrent alors une arnaque au détriment de la banque ATM à partir du fameux distributeur de la supérette. Ce dernier contient un circuit qui ne devrait pas y être. Elle a été placée sûrement par ceux qui s'occupent de l'entretien de la machine. Et on retrouve les 2 frères. Mais on n'apprend pas grand-chose. Les sommes détournées sont ridicules par rapport à ce qu'ils auraient pu voler. Les inspecteurs se plongent alors sur les alibis. Les 2 frères étaient occupés au moment du décès de Corinne Kennedy. Goren sent qu'il se passe quelque chose d'étrange puis se souvient de la conversation relatée par le patron. Une recherche sur l'intranet de la police de NY. Vous tapez " head on a stick " et vous tombez sur un jeu en réseau : Bloodmatch. L'assassin ? Un autre joueur.

Deuxième piste : le joueur assassin. Donc très gentiment on nous explique les notions d'avatars, de profils, de jeux en réseau, … Prochaine étape : la boite de production du jeu pour voir si quelqu'un a craqué les sécurités afin de tuer Corinne Kennedy. Nous faisons la connaissance de Neil Colby et Jack Cadogan les créateurs du jeux. Une Ferrari Maranello, plusieurs kilos en moins et une renaissance font de Jack le principal suspect. Tant mieux, car il est plutôt bien de sa personne.
Il est temps d'assister au premier interlude entre les 2 partenaires. Zack joue à Bloodmatch et Neil essaie de le convaincre qu'il doit se concentrer, prendre de la distance avec les participants et que dehors c'est le chaos !!!

Retour au laboratoire de la police où un informaticien (forcément à lunettes) nous explique qu'on peut mettre un pilote automatique afin de faire croire qu'on est en direct sur le réseau. On raconte tout ça à Deakins et on va chez Bloodmatch pour enquêter sur les connexions. Dans le bureau de Neil, on apprend que le lancement d'une nouvelle version du jeu est en cours d'élaboration, elle a du retard. Neil travaillait la porte fermée alors il ne sait pas si Zack est sorti le soir du meurtre. Il en profite pour faire un petit cours à Goren. On reconnaît les personnages à leur programmateur. Souvent l'informaticien met les mêmes caractéristiques chez tous les personnages qu'il crée. Les inspecteurs se rendent chez Ginny Carlotta (ancienne employée de Bloodmatch). Jack est un homme passionné, riche qui voulait voyager, bla bla bla. Goren découvre alors un jeu programmé par Jack. Le petit lapin fait un double saut avant de faire un 360°. Cela ne ressemble pas du tout au personnage fictif du jeu. Il a donc été programmé par quelqu'un d'autre mais qui ?

Un nom sort du chapeau : Ebe Mac Vee. Le troisième larron de l'histoire à la création de la société. Mais les flics ne trouvent qu'un procès au civil (affaire de divorce à ce nom). Il a été lourdé du trio par Neil pour manque de travail. Ils montrent à Mc Vee la similitude des caractères. Il nie avoir programmé le personnage mais au cours de l'entretien Goren comprend qu'il s'est fait manipulé depuis le début. Par quelqu'un qui ne voulait pas perdre un associé et un partenaire de confiance. Neil a su que Jack avait indemnisé de sa propre poche Ebe après son départ de la société. Il ne l'a pas accepté. Quand il a vu que Goren s'intéressait à Jack, il a reprogrammé la simulation en faisant croire que c'était le travail de Mc Vee pour orienter les pistes sur lui. Carver apprend aux inspecteurs qu'un témoignage de Goren sur une vieille affaire a été récemment consulté dans une bibliothèque. Neil fait donc des recherches sur lui pour mieux le cerner. Mais quel aurait été son mobile ? La jalousie. Neil n'acceptait pas le temps que Jack passait à jouer avec une inconnue alors qu'il devait se concentrer sur le futur lancement.

Dernier acte : le piège. Les inspecteurs parlent gentiment avec Jody Colby. Tout n'a pas l'air d'aller très bien dans le couple. Neil et Jack, malgré toutes les dénégations de Jody, semblent très liés. Goren montre à Jody qu'ils ont trouvé un lien entre Jack et Corinne Kennedy. Il a déjeuné dans un restaurant près de chez elle la veille du meurtre. Aussitôt, elle met fin à l'entretien et avertit son mari. G&B exposent leur stratégie à Carver. Maintenant que Neil croit à une arrestation imminente de Jack, il devra créer une preuve pour montrer que Corinne n'était pas en train de dîner avec Jack la veille. Il faut donc interpeller Jack pour faire paniquer Neil.

Scène finale : le tribunal. On assiste à la libération de Jack suite à la découverte d'un élément disculpant. Il y a tout le monde Jack, le bogosse, grrr !!!, Neil, son épouse Jody, Goren et Bishop. Au passage, ce couloir avec le vitrail est souvent utilisé dans L&O classique. Goren provoque la discussion en expliquant que Jack veut s'en aller en Allemagne. Il a payé pour faire transporter sa Ferrari. Il partira 2 mois. Quel ingrat ! Il laisse tomber son ami. Sans rien lui dire.
Jack : tu devrais essayer de sortir des jeux vidéo, conduire des voitures c'est trop bien
Neil : tu ne peux pas, on doit développer le jeux.
Et Goren de comparer la situation aux Beatles avec l'arrivée de Yoko Ono qui aurait provoqué la séparation en John Lennon et Paul Mc Cartney. B&G montrent que Jack était tout pour Neil.
Neil : vous êtes fous, vous accusez, Jack puis Ebe, et enfin moi. Je n'ai pas tué cette fille.

Et Goren de dévoiler le stratagème : un bon samaritain a changé les " logs " la veille du meurtre pour montrer que Corinne travaillait et ainsi ne pouvait pas être en train de diner avec Jack. Neil admet avoir changer le registre des connexions pour protéger Jack mais Bishop donne le coup de grâce. Il a utilisé le même accès que lors de l'implantation du virus. Bon ensuite tout le monde craque. Ce qui donne ce dialogue (version courte).
Neil : je n'ai pas tué ta copine
Jack : ce n'était pas ma petite amie juste une " gamer " une joueuse…Je ne l'avais jamais rencontrée.
Goren à l'initiative de Neil : mon partenaire me laisse seul, vulnérable pour une joueuse, c'est incroyable
Jack : mais qu'est ce que tu as fais !
Neil : c'est toi que j'aurais du tuer, connard !
Goren : Neil, you're under arrest. Et voilà c'est fini

Bip bip bip ! Bip bip bip ! Oh, un sms sur le portable ! Eames a accouché d'un magnifique bébé et tout va bien.

Note : 7/10

Résumé : j'aime bien cet épisode. Goren se rend compte de l'importance des liens qui peuvent se créer entre des partenaires. Cela vaut-il un 7/10 pour autant ? Bonne question. Malgré une critique sur le forum de law and order (www.lawandorder-fr.com/forum) sur des notes exagérées par rapport aux 2 premières saisons, et malgré le fait que j'apprécie plus L&O classique, L&O CI reste bien au dessus de l'ensemble de la production télévisuelle ambiante surtout en ce qui concerne les cop shows. Elle maintient une excellente qualité des scénarios, des réalisations (voir 3.08 réalisé par Jean de Segonzac directeur photo d'Homicide), et les interprétations sont la plupart du temps justes. Donc oui, 7/10 c'est une bonne note. Il faut cependant regretter deux choses : 1-les personnages de Deakins et Carver sont quasi inexistants depuis le début de la saison 3. Une présence plus importante donnerait plus d'équilibre à la série. 2-il manque aussi peut-être une histoire longue sur 2 épisodes qui permettrait de donner à Goren un adversaire plus épais que ceux qui ont jalonné pour l'instant la 3ème saison. Attendons de voir la suite.
Ah, au fait ! J'allais oublié FPS (le titre de l'épisode) signifie Frame Per Second, c'est-à-dire le nombre d'images par seconde donc la fluidité finale d'un jeu. Mais cela signifie aussi First Person Shooter, c'est-à-dire que le jeu est montré en position subjective : on est dans la position du joueur qui tue (Doom, Quake…).

Review réalisée par r lefourbe

Episode diffusé sur NBC le 04/01/2004
Review en ligne depuis le 26/01/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Unité Spéciale
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7