New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 1.17

3 Juin 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 1.17 : Mushrooms

Review réalisée par ASP


Salut, c’est ma 1ère, alors soyez indulgents, mais surtout, dites moi ce qui cloche ! Bonne lecture !

Avant :

Un épisode difficile, et au développement inattendu.

Pré-générique :

Dans la nuit, un jeune afro-américain rentre chez lui à vélo. Arrivé devant la porte, il tombe sur un ado à l’air menaçant qui fait le guet.
Des rafales de mitraillette stoppe la confrontation, et l’ado s’enfuit sous des cris de femme affolée, renversant le jeune et son vélo.
Mike Logan et Max Greevey arrive sur les lieux, peinards, en discutant base-ball.
L’évacuation d’un enfant en civière dans l’escalier, stoppe leur conversation.
Il croise dans le couloir un secouriste portant un baluchon dans les bras, mais ce n’est qu’en poussant la porte criblée de balles de l’appartement, qu’ils réalisent qu’un tout jeune bébé vient d’être abattu.

Générique.

L&G commencent leur enquête. La grand-mère des deux enfants leur apprend que le plus grand s’appelle Grégory, 12 ans. Le mort, Andrew, avait 11 mois. Leur mère travaille de nuit comme femme de ménage, ils partent alors la prévenir.
Lors du 1er briefing avec Cragen, le constat est sévère : pas de témoins, les rafales de mitraillette ont été tiré à travers la porte fermée, les balles, aplaties contre les murs, ne sont pas identifiables.
Seul fait significatif (quoique, cf la suite…) : c’est le 6ème enfant tué en 1 semaine. Les 5 autres meurtres étaient liés à la drogue. Grégory serait donc un dealer, ou un drogué (subtil, non). Pour éprouver cette hypothèse, L&G partent perquisitionner sa chambre.
Ils y trouvent un revolver. Selon la grand-mère, il appartenait au père du gamin, L&G le confisque à tout hasard ( c’est déjà ça de pris…) et quittent les lieux.
C’est alors qu’il croise le jeune de la nuit précédente réparant son vélo. Ils ne le connaisse pas, mais l’interroge à tout hasard. Il leur raconte alors sa rencontre de la nuit d’avant et fait une rapide description.
Seulement une fois au poste, il ne reconnaît aucune photo, et sa mère abrége la séance par crainte des représailles.
Au dernier moment, Logan arrive à lui arracher une adresse, celle d’un squat.

A peine arrivés sur les lieux, L&G doivent courir après un jeune qui prend la fuite en alertant ses complices. La poursuite les amènent dans un appartement où ils rattrapent de justesse toute la bande, seul un des membres arrive à fuir.
La fouille des lieux est vite fructueuse : en plus de drogue, Logan met la main sur un véritable arsenal, dont un pistolet mitrailleur.

Greevey : « Si vous aimez les armes, faut s’engager dans l’armée ! »

Cette 1ère réussite depuis le début de l’enquête, se complète par une « bonne » nouvelle : le légiste a réussi à trouver une balle intacte dans le poumon du bébé.
Cette découverte, qui laisse un goût amer à Greevey, permet de confirmer que la mitraillette trouvée dans le squat est bien celle du crime. Une série d’empreintes désigne un suspect : Roneld Griggs.

Amené au poste, il nie avoir tiré, et loin d’être impressionné, nargue L&G.
Ces derniers n’ont rien qui le relie au meurtre, même pas un mobile. Suivant l’hypothèse de la drogue, ils cherchent des infos sur Grégory. Mais tout prouve que Grégory est un bon garçon.

Jouant son va tout, Logan interroge à nouveau Roneld. Il fait encore son petit caïd, mais l’intervention vigoureuse, et c’est un euphémisme, de sa mère le met dans de meilleures dispositions.
Il avoue avoir loué le pistolet mitrailleur à son cousin : Dizz Williams, 13 ans. Le signalement colle : c’est bien le guetteur de la nuit du crime.

Une fois interpellé, Dizz adopte la même défense : j’ai rien fait, j’ai rien vu, soutenu par son père qui met en avant le fait que son fils soit mineur, ce qui a le dont de mettre Greevey à cran, et là aussi, c’est un euphémisme !

L&G soumettent alors le dossier à Cragen et à l’ADA, Paul Robards (Robinette en VO). Il a beau jeu de leur faire remarquer qu’ils ont rien pour aboutir a une condamnation.
Depuis le début de l’enquête, Max subit nettement plus la mort d’un bébé de 11 mois que Mike. Il encaisse les coups les uns après les autres. La remarque de Paul sur l’absence de mobile le fait exploser.
Il finit par se calmer, mais fait remarquer à Paul qu’ils ont peu de pressions sur le gamin, qui se sait mineur et se croit intouchable.

C’est le 1er coup de théâtre de la partie judiciaire qui ne fait que commencer.
Paul demande au juge de la détention de faire juger le cousin comme un adulte. Son avocat s’y oppose, mais l’argument de Paul porte : il avait conscience de ce qu’il faisait, il doit être jugé comme un adulte pour homicide volontaire.
Un mot, comment dire, malheureux de l’avocat de la défense emporte la décision : il sera juger comme un adulte.

L’avocat sent le vent tourner et va voir Stone. L’EADA propose l’homicide involontaire en échange du tireur. Le cousin, se voyant fait, accepte et livre le tireur : Franklin 'T-Ball' Howard. Il avait besoin de la mitraillette pour un contrat. Interpellé, T-Ball refuse d’en dire plus.

Entre-temps, Paul va voir Grégory qui a repris connaissance. Il en ressort avec la certitude qu’il n’est pour rien dans l’affaire.

L’avocat de T-Ball vient alors faire une proposition à Stone : T-Ball n’est qu’un pion, il peut livrer le commanditaire. Stone propose une peine de mineur, et rend compte à Adam. Le DA hésite, avoir une belle prise est intéressant, mais il veut le tableau de chasse au complet. Finalement, il valide l’offre.

T-Ball livre alors son commanditaire, un très gros dealer : Ingrams. Celui-ci lui a demandé de tuer un certain Kay, promoteur immobilier habitant dans les beaux quartiers : il faut donc se rendre à l’évidence, le gosse a fait une erreur !!!

Paul retrouve Mr Kay, et découvre qu’Ingrams l’utilisait pour blanchir de l’argent. Il a cru pouvoir mettre 300 000 $US de coté pour financer sa boîte en chute libre. Le mobile pour le tuer.
Stone fait alors pression sur Kay, mais il perd son pari : Kay a peur de se faire tuer.

Paul propose de bluffer Ingrams en lui faisant croire que Kay a parlé. Ben accepte, et Paul obtient une caution d’1 million de $US. Seulement Adam veille et fait remarquer à Ben qu’il a pas grand chose : il préconise l’homicide involontaire.
Et effectivement, Ingrams ne marche pas. Il sait que Kay n’a pas de carrure, et veut aller au procès.

Ben se rend à l’évidence. Il est prêt à laisser tomber quand Adam, encore lui, le met sur la piste qu’il avait négligé : Kay avait des problèmes de financement, où en est il avec le fisc ?
Adam avait vu juste, le fisc est sur le point d’attaquer Kay. Après une négociation serrée, Ben obtient du fisc qu’il lui évite la prison (10 ans, y rigole pas avec les impôts là bas…).
Avec un tel atout, Ben joue sur du velours. S’en suit une négociation en 15 secondes montre en main que je vous laisse découvrir.
Kay finit par accepter : mieux vaut être ruiné que passer 10 ans en prison.

Le procès proprement dit contre Ingrams peut alors commencer.
Kay témoigne et fait état des menaces claires d’Ingrams à son encontre. La défense essaie alors de détruire sa crédibilité en révélant une condamnation pour consommation de cocaïne que Stone ignorait car infligée sous un autre nom. Kay invoque alors le 5ème amendement qui lui permet de ne pas répondre si la réponse constitue une auto-accusation (quel beau pays !).
Malheureusement, le jury peut avoir un doute sur la fiabilité du témoin.

Vient alors le tour de T-Ball. Il raconte comment Ingrams lui a dit de tuer Kay, en lui donnant l’adresse sur un bout de papier. Il invoque 2 joints pour expliquer son erreur.
On a là une belle démonstration de Stone pour démontrer qu’en fait T-Ball ne sait pas lire un mot à 14 ans (quel beau pays !) ! Il n’a donc pas pu lire l’adresse que lui avait rédigé Ingrams.
Il a cherché une adresse qui y ressemblait et a tiré à travers la porte fermée.

Stone profite du réquisitoire pour démontrer qu’Ingrams est bien coupable : le fait que T-Ball se soit trompé de cible ne change rien.
Logiquement, la culpabilité tombe.

L’épisode se termine sur le désespoir d’une mère qui a perdu un bébé de 11mois.

Après:

Un épisode très dur, qui traite de deux thèmes en un : la violence armée chez les jeunes défavorisés et leurs illettrisme.
Il y a notamment une scène impressionnante : le jumper (une sorte de harnais pour bébé suspendu au plafond) d’Andrew encore dégoulinant de sang, juste avant le générique.
Une question, comme ça, en passant : que serait devenue cette scène sur TF1 ?

Max Greevey semble beaucoup plus sensible que Logan sur ce terrain.
Dès cette scène, et tout au long de l’épisode, on le voit encaissé les coups, alors que Logan paraît plus détaché. Il est vrai que Max a des enfants.
Toujours dans les personnages L&O, la partie judiciaire met Adam Schiff en lumière : c’est lui qui évite le naufrage de l’affaire.

Bref, un épisode bien construit, en un véritable manifeste. C’est le cas de l’interrogatoire de T-Ball par Stone au tribunal, qui démontre son illettrisme. Il n’apporte rien sur l’affaire : on savait déjà qu’il s’était trompé d’appartement.
Mais ça renforce le plaidoyer : que penser d’une société qui permet qu’un enfant de 14 ans sache mieux utiliser un pistolet mitrailleur qu’un livre de classe ?

Enfin, de manière plus anecdotique, la mère des victimes, est interprétée par S. Epatha Merkerson, le futur Lt Van Buren. Mais là, je n’apprends rien aux lecteurs attentifs du site, pas vrai Seb ?!

Review réalisée par ASP

Episode diffusé sur NBC le 26/02/1991
Review en ligne depuis le 07/02/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7