New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 1.18

3 Juin 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 1.18 : The Secret Sharers

Review réalisée par ASP


Avant:

Où le prix d’une vie humaine varie.

Pré-générique :

La fête bât son plein à la kermesse de l'église Saint Julien, où se retrouve la communauté portoricaine.
Pendant que deux jeunes hommes Hector et Urbano se disputent à propos d'argent à un stand de tir à la carabine, deux policiers terminent tranquillement leur patrouille. Alertés par des coups de feu, ils arrivent juste à temps pour ramasser le cadavre d'Urbano.
Leurs premières constatations se heurtent à un silence communautaire évident...

Générique.

Arrivé sur les lieux Logan essaie de briser ce silence... sans grand succès.
Il rejoint Max Greevey et examine la cadavre. En le retournant, ils trouvent un revolver sur le sol, sans savoir si Urbano le tenait à la main ou non. Autre surprise, un sachet de crack, Urbano était donc un dealer.
Cela semble indiquer un crime de drogué, mais Max remarque que plusieurs balles ont été tirées sur les parties génitales.
De retour au 27th Precint, L&G découvrent que la victime était un pensionnaire assidu de l'Etat, encore sous conditionnelle. Les 4 projectiles bien placés semblent par ailleurs indiqués une affaire sexuelle.

L&G interrogent sa sœur, Anita. Elle les met sur la piste d'un co-détenu d'Urbano, Hector Cartorema, celui qui l'accompagnait à la kermesse. Elle confirme aussi la dispute d'argent, que José voulait régler définitivement.
Vu le CV de notre ami, L&G vont l'interroger sérieusement épaulés.

Greevey : " J'y vais pas sans renforts... "

Logan : " Tu rigoles, moi j'y vais pas sans lance flammes ! "

Finalement interpellé, Hector nie avoir tué Urbano et joue assez bien son jeu, suffisamment pour que L&G ne le croient pas coupable.

Ils vont alors interroger le responsable du stand de tir. Celui-ci les met sur la voie d'une employée de l'église, Alicia Rivers. Il a remarqué quelque chose entre eux. Voulant l'interroger, L&G se heurte au Père Torres, prêtre de la Paroisse. Manifestement, c'était pas le grand amour entre Urbano et Alicia, mais ils n'arrivent pas à en savoir plus.

Ils vont alors voir la balistique au cas où... En fouillant le fichier des ports d'armes, ils trouvent un permis au nom de Mme Anna Rivers, la grand-mère d'Alicia. Interrogée, celle-ci reconnaît ne plus l'avoir, prétextant un vol. C'est rien de dire qu'elle ne convint pas notre duo...Ils retournent donc voir Alicia, qui vit avec sa sœur, Lucy. Ne trouvant personne chez elles, ils interrogent des voisins et apprennent que Lucy est à l'hôpital depuis 3 jours...

Les services de l'hôpital leur apprennent que la jeune fille a été agressé, elle nie qu'il y ait eu viol. La présence de la famille et du Père Torres n'a pas en plus facilité le travail de l'équipe médicale sur ce sujet.
En rendant visite à la victime, ils tombent sur Alicia et son petit ami, Nicky Guzman, qui les empêchent de voir Lucy.
Sur les conseils de Cragen, L&G vont la voir en-dehors des heures de visites. Lucy avoue que c'est bien Urbano qui l'a agressée.

Ils retrouvent une infirmière présente à l'époque des faits, et comprennent que le petit ami d'Alicia voulait venger Lucy et s'en était ouvert au Père Torres.
L&G vont alors voir le prêtre . Il refuse de leurs répondre et... leur conseille d'oublier cette affaire !!! Pour lui, Urbano n'était qu'un dealer et un criminel : un de plus ou de moins... décidément tout fout le camp, ma pauv'dâme !

Heureusement, la balistique veille. La grand-mère d'Alicia a tiré il y a quelques mois sur un ivrogne ; et comme la vie est bien faîtes, la balle en question est dans les archives de la balistique.
Vous l'aurez compris, c'est la même que celle qui a tué Urbano. Ils soumettent alors le dossier à l'ADA Paul Robards (Robinette en VO).

Pour lui, il n'y a pas assez d'éléments pour mettre en cause Nicky. Max émet alors l'idée de faire pression sur Alicia, Paul accepte. L'affaire est rondement menée : arrestation, caution de 100 000 $US et donc, vu la richesse de la famille, prison.
Son avocate, Shambala Green, vient voir l'EADA Ben Stone. Ce dernier lui fait comprendre qu'il veut en fait des éléments contre Nicky. Mais elle refuse tout marché, et veut aller au procès. Pari perdu !

Ils rendent compte au DA Adam Schiff. Vu le peu dont ils disposent, il leurs conseille de faire parler le prêtre et la grand-mère : ils vivent peut-être plus mal le fait qu’Alicia soit en prison.

Paul fait gentiment pression sur la grand-mère en lui parlant du devenir d’Alicia. En gros, son avocate commise d’office est une incompétente, et elle va finir ses jours en prison.
Le choix de la grand-mère est vite fait : elle accepte une confrontation à la prison. Elle y révèle tout : Alicia n’a rien fait, Urbano a violé Lucy et Nicky l’a tué.

Au moment de fixer la caution de Nicky, Miss Green veut le représenter. Paul fait remarquer au juge qu’il y a risque de conflit d’intérêts : elle représente aussi Alicia, qui peut devenir témoin à charge contre Nicky.
Le juge s’occupe des deux affaires (faut qu’ils embauchent à Manhattan… !). Il constate que les charges étant les mêmes, Alicia doit bénéficier d’un non-lieu, ainsi Shambala Green peut représenter Nicky.
Cela réglé, le juge fixe une caution de 200 000$US.

Green cherche alors a retourner Ben, elle lui dresse le tableau d’un jeune homme gendre idéal, amoureux de sa petite amie dont la sœur se fait violer et qui, pétant les plombs, a tué sous le coup de la colère. Elle lui propose de dresser ce tableau au jury, qu’elle mettra sous pression.
Elle propose alors mise en péril par imprudence, un délit mineur (je sais pas moi, quelque chose comme 10 minutes de sursis…).

Stone : « Et puis quoi ??? Tirer 7 balles c’est plus qu’une mise en péril !!! Homicide volontaire, 3 ans.

Green : Involontaire, 1 an et une psychothérapie.

Stone : Pas question !

Green : Rien ne vous fera changer d’avis ?

Stone : Rien !

Green : C’est un bon gamin, pas un assassin !!

Stone : Un bel exemple pour vos minorités ; si vous avez un problème avec quelqu’un tuez le !

Green : C’était un trafiquant de drogue, doublé d’un violeur !!

Stone : Qu’est ce que vous me racontez ?? Pour vous la vie d’un homme ne vaut pas plus qu’un an !!! Que proposez vous ? Pour un simple voleur à la tire, on ferait 1 an et demi, pour un cambrioleur 2 ans et pour un anglo-saxon protestant blanc 25 ans !!!!
Tu ne tueras point a dit le Seigneur, ça ne veut pas dire tu ne tueras point que les gens convenables !»

C’est pour ça que je l’aime !

Ben va malgré tout rendre compte à Adam, qui devant l’état du dossier et la perspective d'un jury complaisant lui ordonne de plaider l’homicide involontaire.
Ça chauffe, mais Ben s’exécute quand Paul vient lui annoncer que Green se récuse et laisse la place à , je cites, « un cow-boy de Dallas » qui veut aller au procès, Maître Chet Burton.

Une scène l’introduit. Sûr de lui, il prétend que selon sa culture communautaire Nick a fait son devoir. Il prévient Ben qu’il n’a perdu aucun procès dans toute sa carrière.

A l’ouverture du procès, Ben lui fait avouer qu’il est là à la demande de Green. Elle lui a demandé de lui donner une leçon !

Le procès débute par le témoignage de Mme Rivers. Elle affirme que son arme a disparu le soir du crime, alors que Nick était dans son établissement.
Alicia vient déposer les menaces que Nick a faites contre Urbano. Ben veut prouver la préméditation, mais le Texan veille. Son contre interrogatoire disons exotique, lui vaut une volée d’objections de Ben.

Il vient voir Stone pour réclamer un accord sans prison. Ben lui oppose que Nick a tiré 7 balles…
Le Texan reprend l’argumentaire de Green : c’était une bête, etc. Rien n’y fait.

Il s’attaque alors à la validité du témoignage du prêtre, en avançant les liens entre un prêtre et ses pénitents. Le juge lui objecte que c’est Alicia et non Nick qui l’avait appelé à l’hôpital. Le prêtre témoignera.
De retour à l’audience, Ben interroge le prêtre : Lucy lui a dit s’être faite violée, que l’agresseur était Urbano et que Nick voulait se procurer une arme.
Là aussi, Burton mène un contre-interrogatoire musclé, qui lui vaut un sévère rappel du juge.

Vient le tour de Logan, qui décrit la découverte de l’arme sous le corps, et le fait que l’arme n’avait pas servie. Le Texan essaie un contre interrogatoire, mais se heurte au juge à nouveau. L’essentiel est fait, le doute est semé : Urbano a peut-être dégainé son arme, et Nick tiré en légitime défense.

Ben croit alors trouver un bon point : un étudiant arrêté lui révèle que Nick était un dealer se fournissant chez Urbano. Mais le juge suit Burton et refuse ce témoignage : cela ne prouve rien et est préjudiciable à l’accusé.

C’est donc au tour de la défense. Burton ne cite qu’un seul témoin : Hector, le dealer ami d’Urbano. Il en obtient l’essentiel : Urbano était un homme violent et constamment armé.

3 jours de délibération ont passé. Ben discute avec Adam dans son bureau. Les deux hommes, complices, échangent sur le jeu du « je vous l’avait bien dit », quand Paul vient leur annoncer que le jury vient de demander le statut de justifications des voies de faits. En gros, ça sent pas bon.
Effectivement, le verdict tombe, non-coupable.

Sur les marches, la présidente du jury explique le verdict : « C’est un brave garçon, prêt à suivre le droit chemin, même s’il a peut-être prémédité de tuer Urbano… »

La parole de la fin à Ben Stone : « 12 citoyens qui savaient qu’il était coupable l’ont acquitté…c’est ce qui m’effraie ! »

Après :

Un excellent épisode traitant du communautarisme, et au delà, des risques que les jurys populaires s’identifient à l’accusé.

Les échanges entre Stone et Green puis Burton sur le poids de la vie d’Urbano sont édifiants…et Ben se révèle comme on l’aime, entier limite rigide, mais comment lui en vouloir, on ne peut pas tarifer la vie d’un homme en fonction de sa position dans la société !
Ces échanges prennent toutes leurs saveurs, quand on sait que Green est afro-américaine, et que parfois son discours dévie vers le « ce n’était qu’un portoricain… ».

Du côté du bureau du DA, cet épisode nous montre une vraie complicité entre Adam Schiff et Ben Stone. La scène d’attente du verdict notamment. On perçoit un réel lien entre les deux personnages.

Seul bémol, l’avocat texan, Chet Burton. Non pas que le personnage soit inintéressant, la confrontation entre Ben l’austère et le cow-boy au stetson est même assez réjouissante. De plus, le jeu de Chet Burton ajoute de la fraîcheur, vient bousculer les règles bien établies de Manhattan.
Mais son arrivée a quelque chose de rajouté, de pas clair. Je ne sais pas à quoi on doit sa présence : l’acteur J.D.Cannon est assez connu, L&O avait peut-être besoin de lui en guest ; ou bien peut-être y avait il un avocat texan célèbre à l’époque ? En tout cas, le personnage aurait sans doute gagné à être mieux amené. A creuser !

Review réalisée par ASP

Episode diffusé sur NBC le 12/03/1991
Review en ligne depuis le 17/02/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7