New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 1.20

24 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 1.20 : The Troubles

Review réalisée par ASP


Avant :

Attention, épisode a savourer!

Pré-générique :

Dans la cour d’une prison fédérale de Manhattan, 4 officiers de la police de New-York trompent leur ennui, en attendant leurs prisonniers, pour l’heure entre les mains des fédéraux.
Parmi eux les inspecteurs Greevey et Logan, qui viennent chercher un cubain, Savino Montez.
Finalement le convoi arrive mais à l’ouverture du fourgon, un des prisonniers, Ahmed Mustapha un trafiquant de drogue libanais est mort, étranglé. Le coupable est un des deux autres, mais lequel…

Générique.

Les 1ères constatations faîtes, des agents du FBI arrivent sur les lieux, avec à leurs têtes, l’agent Axelrod. Ils veulent tout de suite prendre la direction de l’enquête et récupérer les prisonniers. Greevey, plus gradé sur les lieux s’y opposent. Mais finalement, il ne peut les empêcher d’embarquer les deux survivants, un certain O’Connell, membre de l’IRA, et le prisonnier de L&G, Montez.

De retour au 27th Precinct, notre duo impuissant se fait passer un joli petit savon par le Capitaine Cragen…et pour cause, les prisonniers ont beau être fédéraux, ils étaient sous la responsabilité de la police de New-York.
Le FBI a outrepassé ses droits, et maintenant les témoins et suspects du meurtre sont entre ses mains. Bref, ils sont priés de se bouger !

Ils commencent par Montez (une vraie tête d'allumé !!!). Mais tout ce qu’ils en retirent, à part que Max doit suivre des cours intensif d’espagnol, c’est qu’il a rien vu et qu’il a rien fait !

Ils passent alors à O'Connell, mais il ne répond pas à leurs questions, et lie connaissance avec Logan. Exaspéré, Max va voir le directeur de la prison (fédérale), pour voir les autres prisonniers. Mais il refuse de coopérer.

A la sortie de la prison, Mike est convaincu de l’innocence d’O’Conell, irlandais comme lui…

L&G partent alors voir la femme de la victime, ils lui apprennent la mort de son mari. Emmenant ses enfants déguisés en soldats, elle se réfugie dans l’arrière boutique.
L&G la suivent pour l’interroger, mais ils ont juste le temps de voir un fax éditer du texte en arabe…

Ils reprennent les bonnes vieilles méthodes et épluchent les dossiers des deux suspects : Mortez, à la grande satisfaction de Mike, a déjà était condamné pour deux meurtres par strangulation.
Reste à trouver le mobile !

Ils vont avertir Cragen, qu’ils trouvent en compagnie de leurs vieille connaissance, l’agent Axelrod. Il veut leur faire arrêter l’enquête : le FBI a intérêt à ce que la mort de Mustapha reste secrète…mais c’est trop tard, L&G ont déjà avertis sa femme !

Ils poursuivent donc leur enquête en allant voir Montez et si possible d’autres prisonniers. Mais en arrivant à la prison, ils apprennent que Montez s’est pendu( ou qu’on l’a aidé…). Max essaie de convaincre le directeur de lui laisser voir les autres prisonniers, mais il refuse toujours. Max n’hésite de le menacer de poursuites d’entraves à la justice !

De son coté, Mike apprend du médecin que Montez a certainement était étranglé avant d’être pendu.

Mike ne croit toujours pas à une implication d’O’Conell, même si des trois, il est le seul encore en vie.

L&G reprennent leur enquête par la femme de Mustapha. Mais ils trouvent porte close…et fouillent les poubelles, ils mettent la main sur le fax, qu’ils avaient déjà vu.
Ils l’envoient à un traducteur, et vont faire un tour dans un pub irlandais où est organisée une collecte pour O'Connell
Ils y interrogent une serveuse du nom de Sheila, elle est terrorisée par l’IRA qui a tué son mari en Irlande. Alors les alibis pseudo-politique…
Max remarque un type fêté par les autres clients. Elle leur apprend qu’il s’agit d’un gardien de prison : Mac Carter.

De retour au 27th, la traduction est arrivée. Les documents font références à des pains d’ « argiles » importés du Liban, en fait des explosifs, pour le compte de l’IRA.
Quant à Mac Carter, c’est le gardien qui a trouvé Montez pendu dans la prison…L&G l’arrêtent donc pour le meurtre de celui-ci.

L’EADA Ben Stone hésite, Mac Carter est défendu par un avocat de l’IRA et rien ne dit qu’il parlera pour accuser O'Connell dans le meurtre de Mustapha…il finit par donner son accord.

Ben et l’ADA Paul Robards (Robinette en VO) essaient de lui proposer un marché, mais son avocat fait barrage. Ben lui rappelle alors qu’il doit défendre son client et pas les intérêts de ceux qui le paient, sinon, il le fera citer devant le conseil de discipline.
L’avocat résiste, puis cède. Il accepte la proposition. Mac Carter parle. Il avoue avoir tué Montez sur l’ordre de O'Connell pour le faire taire. Il se définie comme soldat de l’IRA.

Ben hésite alors à faire juger O'Connell : il a peur de le légitimer dans son combat. Mac Carter est d’accord pour témoigné sur les deux meurtres, O'Connell lui a raconté le meurtre de Mustapha.
Mais Ben n’est pas sûr de lui, il a peur que des menaces suffisent à le faire taire. D’autant plus qu’il n’a pas vraiment de mobile sur le meurtre de Mustapha, et ses liens avec O'Connell
Adam le met alors sur la voie d’un diplomate britannique. Celui-ci est étonné de la visite de Ben et de Paul : les liens entre Mustapha et l’IRA sont bien connus, notamment du FBI…

Stone : « Nous ne savons pas qui est le chef de l’anti-terrorisme à New-York…

Mister U.K : Un certain Axelrod ! »

Paul lui rend visite pour lui demander de les laisser juger O’Connell. Axelrod n’est pas d’accord, pour éviter des remous politiques. De plus, il est persuadé qu’ils n’arriveront pas à le faire condamner.
Mais Paul et Ben sont décidés à passer outre.

Le lendemain, O'Connell donne une conférence de presse sur les marche du tribunal. Il était détenu pour terrorisme depuis 5 ans, et le tribunal vient d’ordonner sa libération.
C’est ce moment que choisi Ben Stone pour le faire arrêter par Max et Mike. On a connu plus discret !

Dès le début du procès, l’avocat d’O’Connell place le débat sur le terrain politique, soutenu par une forte assistance irlandaise.

Ben commence par le témoignage de Mac Carter. Il hésite, mais fini par accuser O'Connell du meurtre de Mustapha.

Ben veut alors faire témoigner Axelrod, celui refuse. Il ne veut pas compromettre son opération anti-drogue à laquelle Mustapha était lié. Mais le juge l’y oblige, à condition que Ben ne pose pas de questions à ce sujet.

Son témoignage présente le rôle de Mustapha entre la drogue et l’IRA, on apprend aussi que Mustapha a doublé l’IRA de 800 000$US, laquelle a mis un contrat sur sa tête...

La défense fait témoigner O'Connell, il se présente comme un politique, n’ayant jamais tué quelqu’un, mais qui comprend les actions de la « lutte armée dans cette guerre ». Il nie aussi avoir eu un lien avec Mustapha.
Et surtout, son avocat insiste sur le fait que c’est un non-violent.

La partie s’annonce serrée, quand le diplomate britannique contacte Stone : il peut lui présenter un témoin pouvant réfuter le témoignage d’O’Conell, et briser son image de "politique".

Le lendemain, Stone mène le contre interrogatoire d’O’Conell. Il tisse sa toile, puis abat ses cartes.
Il appelle à la barre Mme Bridget MacDiarmid. En la voyant O'Connell devient blanc comme un linge.

Cette dâme, britannique, témoigne avoir vu O'Connell poser une bombe qui a tué toute sa famille le 8 mai 1981.
La défense essaie bien d’objecter, mais son témoignage est à la fois implacable et émouvant.

Bridget MacDiarmid : « On peut difficilement oublier le visage d’un homme qui a assassiné tous les membres de votre famille ! »

Il ne reste plus à Ben qu’a confronter O'Connell avec le témoignage, qu’il avait fait :

« Monsieur O'Connell, c’est ce que vous appeliez une erreur humaine ? »

On apprend le verdict lors d’une conférence donnée par Adam dans son bureau, devant tous les protagonistes de l’affaire : de L&G à Ben Stone, en passant par les fédéraux et le consulat britannique : 25 ans de prison.

L’occasion pour lui de leur rendre hommage et d’appeler à une totale collaboration entre services,...quoiqu'en pense le FBI.

Après :

Un chef d’œuvre je vous dit ! Un sujet sortant de l’ordinaire (comme la conférence finale d’Adam Schiff) le terrorisme de l’IRA, traité avec brio.

Tous les thèmes y sont évoqués. Des liens avec la drogue, à la nécessaire collaboration internationale.
On évoque même la sympathie ressentie pour l’IRA dans certains milieux irlandais, par le truchement de Logan.

Bref, que du bonheur, avec en prime un Benjamin Stone intraitable et humain à la fois (si si, c'est possible), faisant d’autant plus ressortir le cynisme d’O’Connell.

Review réalisée par ASP

Episode diffusé sur NBC le 26/03/1991
Review en ligne depuis le 23/02/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7