New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 1.21

28 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 1.21 : Sonata For a Solo Organ

Review réalisée par ASP


Avant :

Où apparaît un nouveau type de vol et de voleur.

Pré-générique :

Par un froid matin d’hiver, une patrouille de la police montée fait le tour de Central-Park pour réveiller les clochards qui y dorment sur les bancs.
L’un des deux est en train de voler les chaussures d’un de ses compagnons.
Les policiers interviennent, mais le volé est en fait blessé, et n’a rien d’un clochard…
On retrouve les inspecteurs Max Greevey et Mike Logan aux urgences. La patrouille leur explique la découverte.
En fait, la blessure est une plaie suite à une opération. Mais la victime n’a jamais été opéré : on lui a volé un rein…

Générique.

L&G commencent leur enquête en interrogeant l’équipe médicale. Une chose est sûre, c’est du travail de pro !
Ils se renseignent sur la procédure de greffe de rein : elle est gérée par le CDR : centre de distribution des organes, qui gère le système pour l’ensemble du pays.

La procédure d’obtention est longue, mais la technique de greffe désormais imparable.
Il reste cependant des cas particuliers où un rein identique est indispensable : à creuser (creuse mon garçon, creuse !).
Ils s’intéressent alors à la victime : Drew MacDaniel. Il traversait le parc en revenant de raccompagner sa fille, comme tous les mardi. Il n’a aucun souvenir de ses agresseurs.

De retour au 27th, L&G exposent leur théorie au Capitaine Cragen : MacDaniel n’a pas été agressé par hasard. On voulait son rein, parce qu’on le savait compatible.
Il faut donc chercher chez les personnes qui ont des problèmes de rejet, et compatiblent avec la victime : un jeu d’enfant, non !

Après recoupement, il reste 4 transplantations suspectes.
Direction le CDR pour avoir plus d’infos : une d’elle ne figure pas sur leur fichier. Elle a été faîte à Grammersea par le Docteur James Reberty.
Quand L&G l’interroge il dit ne rien savoir, que tout c’est passé normalement, et que le CDR a dut faire une erreur.

La patiente s’appele Mary Merrit, un pseudonyme pour Joanna Woodleigh, fille de Philip Woodleigh, un gros bonnet de l’immobilier et du reste.

Devant L&G, il nie être au courant de quoi que ce soit, et prétend que sa fille a reçu son rein grâce au CDR.

Notre duo, prend alors le problème dans l’autre sens, pour lui prélever son rein, il fallait savoir que MacDaniel était compatible avec la fille Woodleigh.
Ils apprennent que MacDaniel a du faire des analyses récemment pour recherche en paternité.
Au laboratoire d’analyse, ils découvrent que les dossiers ont tous été consultés une fois de trop par une des employés, Rosaria Mendez. Celle-ci a voulu aider une des infirmières de l’hôpital Grammersea, Helain Hale, qui demandait des renseignements pour une étude…contre un petit dédommagement.

Helain Hale nie tout, elle aussi, et les envoie promener.
Reste à prouver que le Dr Reberty et Helain Hale sont bien impliqués.
Le CDR leur confirme d’abord qu’il n’y a pas eu d’erreur : le rein de Miss Woodleigh ne vient pas du circuit officiel ; ensuite, les tissus de MacDaniel sont bien compatibles avec ceux de Miss W.

Reste que pour effectuer le prélèvement il faut être un minimum outillé.
L&G font le tour des boîtes de location de matériels médical (y en a pas 10 000 non plus) et tombe sur la bonne : le Dr Reberty a loué un bloc de ce type, livré chez Helain Hale, son infirmière fétiche !

Ils perquisitionnent son appartement, mais rien. Greevey remarque alors les poubelles devant l’immeuble : gagné, elles sont pleines de déchets médicaux et le sang est du même groupe que celui de MacDaniel.

L’ADA Paul Robards (Robinette en VO) a un doute : le mandat ne concernait que l’appartement, mais passe outre, il fait arrêter Reberty et Hale.

Mais le Directeur du CDR vient voir l’EADA Ben Stone. Il lui raconte comment Woodleigh a essayé de l’acheter, et lui demande de le faire condamner.

En attendant, Paul obtient une caution de 150 000 US$ pour chacun des deux.
Reberty vient voir Stone pour témoigner contre son infirmière : c’est elle qui aurait tout fait.
Stone refuse et va voir Helain Hale. En apprenant qu’il a voulu la faire plonger elle craque et avoue tout contre 2 ans fermes.
Elle accuse même Reberty d’avoir voulu supprimer MacDaniel pour ne pas avoir de témoins !

Stone l’interroge sur Woodleigh, mais elle affirme qu’elle ne l’a jamais vue.

Pour étayer le dossier contre Reberty, Stone et Paul fouille sa vie. En gros, il se prend pour Dieu, a fait en plus des placements risqués où il a beaucoup perdu. Bref il est sur la paille !
Et Woodleigh a les moyens de le renflouer !

Pour faire bon poids, L&G finissent par trouver des empreintes sur le fauteuil-roulant loué par Helain Hale : les siennes, celles de MacDaniel…et celles de Reberty.
Celui-ci propose alors de négocier en donnant Woodleigh.
Ben est tenté, mais il lui faut l’accord du DA Adam Schiff.

Adam est réticent : d’abord, Woodleigh est un poids lourd de la ville ;
ensuite, la Loi n’autorise que difficilement la poursuite de personne indirectement mise en cause : Woodleigh est dans un cas d’ignorance volontaire.
Finalement il se laisse convaincre, mais cela se passera en douceur : c’est Woodleigh qui se rend de lui même.
Paul obtient une caution de 300 000 US$ ; mais en attendant le versement, il attendra à Rikers.

Son avocat vient voir Adam dans son bureau en présence de Ben et de Paul.
Il veut obtenir un arrangement, mais Adam lui oppose une fin de non-recevoir : c’est le jury qui tranchera.

Adam à Ben : « Souhaitons que vous ne vous soyez pas trompé de cible ! »

Le procès débute par le témoignage de MacDaniel, qui raconte son calvaire.
Vient ensuite le tour de Reberty. Il témoigne contre Woodleigh : 1 millions de US$ contre un rein.
L’avocat de la défense mise tout sur la difficulté de prouver l’ignorance volontaire : Woodleigh n’a pas ordonné à Reberty d’aller prendre le rein sur MacDaniel.

L’affaire s’annonce donc serrée, quand Ben reçoit une visite inattendue, celle de Johanna Woodleigh.
Elle vient plaider la cause de son père : c’est un homme bon, qui vient de créer un fond de sauvegarde pour MacDaniel. Si il est jugé, il mourra, et blabla et blabla.
Et puis MacDaniel n’est pas mort !

Un peu géné, Ben trouve la réponse adéquate :

Stone : « Croyez vous sincèrement que votre père aurait agit différemment si vous aviez eu besoin d’un cœur au lieu d’un rein ? »

Le lendemain, le procès reprend. C’est au tour de la défense qui commence avec le témoignage de Woodleigh père. Il ne savait pas, n’a rien fait, est désolé pour MacDaniel.

Ben pousse alors un peu son contre-interrogatoire, mais rien n’y fait, Woodleigh maintien qu’il ne savait pas d’où venait le rein.
Ben, convaincu du contraire, vient demander conseil à Adam.
Paul leur apporte alors un nouvel élément : en plus du million de l’opération, Woodleigh a racheté la maison de Reberty, que les huissiers allaient saisir…juste après son arrestation :
Woodleigh a acheté le témoignage de Reberty : celui-ci a témoigné mais n’a pas tout dit !

Ben le convoque et le met sous pression : plus de marché, plus d’indulgence ! Reberty propose alors un autre marché : un enregistrement prouvant que Woodleigh savait tout !

Ben accepte, l’enregistrement est produit à l’audience. On y entend Woodleigh dire à Reberty de tuer MacDaniel s’il le faut, mais qu’il veut un rein pour sa fille !

L’épisode se termine dans le bureau de Ben. On y apprend de la bouche d’Adam, que Woodleigh fait appel.
Paul fait remarquer à Ben qu’il n’a pas répondu à la question de Woodleigh au Tribunal :

Ben : « Et si c’était ma fille ?….Je ne sais pas ce que j’aurais fait… »

Après :

Un excellent épisode, à la foi sordide et ambigu, voir la dernière réplique de Ben Stone.

Les deux parties se valent et nous réservent toutes les deux leurs lots de surprises.

Des accusés totalement déconnectés de la réalité : « Vous connaissez la différence entre un médecin et Dieu ?…. »

En prime Max Greevey illustre encore une fois le côté ambigu de son personnage, par ailleurs si attachant.
Quant il devient évident qu’il s’agit d’une affaire de trafic d’organe, L&G sont le bureau de Cragen.
Max tient un discours strict, certains diraient réactionnaire, sur les transplantations d’organes : pour lui, ça ne devrait pas exister.
On doit mourir avec les mêmes organes qu’à sa naissance.
Problème : le père de Mike doit la vie à une transplantation cardiaque...

Review réalisée par ASP

Episode diffusé sur NBC le 02/04/1991
Review en ligne depuis le 09/03/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7