New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > Bilan de la saison 1

3 Juin 2020

Bilan de la saison 1 de
New York District / New York Police Judiciaire

Review réalisée par Nono


Que dire de la première saison de L&O ?? Que dire plus de 17 ans après ou plus exactement après 17 autres saisons de L&O, 3 spin-offs : SUV (New York Unité Spéciale) CI (New York Section criminelle) TBJ (New York Cour de Justice) et bientôt une adaptation française sous le titre Paris Section Criminelle ?? Voila quelques années j’ai découvert cette série sur TF1. Toutefois la saison n’est pour le moment disponible que en DVD.

NB : j’utilise le sigle L&O dérivé du nom Law and Order : la Loi et l’Ordre dans la langue de Molière. Mais le DVD est commercialisé sous le titre New York District. Enfin TF1 diffuse la série sous le titre fantaisiste de New York Police Judicaire.

Sur le mouvement général de la saison :

La saison 1 est sans doute une des meilleurs, elle se situe au début des années 90. La différence est grande avec les épisodes que l’on peut voir actuellement sur TF1. En effet, ce qui peut paraître inconcevable actuellement, il n’y a pas de femme dans les personnages récurrents. Ce n’est qu’a partir de la saison 3 que le casting va se féminiser avec l’arrivé d’une substitut du procureur ainsi que du lieutenant Anita Van Buren à la tête de la brigade.
Ensuite la saison va traité de dossier brûlants dans les années 90 : tel l’avortement. Des intégristes font sauter une clinique et la réaction de personnage est différente : Logan, le jeune flic est pour l’IVG, tandis que son partenaire Greevey, ne cache pas sa sympathie pour les criminelles responsables. De même le procureur devra poursuivre les auteurs de l’attentat malgré son opposition à l’avortement.
La première saison date de plus de 15 ans mais elle ne fait pas vieillot comme peut le faire d’autres séries de la fin de l’années 80-début des années 90. Certes la médecine légale et la police scientifique en est a ses débuts, la police est équipé de machine à écrire, les voiture du NYPD sont bleu (l’ancien modèle) mais on a pas l’impression d’être a une autre époque.

Les premières saisons sont parmis les meilleurs. Si on compare avec les saisons diffusées actuellement (saison 10 à 15), on voit tous de suite une différence. Les nouvelles saisons « tourne un peu en rond » ce qui n’est pas le cas d’une série naissante. A l’heure où on s’inquiète pour le renouvellement de L&O pour une 18éme saison, il n’a qu’a voir quelques épisodes des 5 premières saisons pour voir que les anciennes saisons sont bien meilleurs...

Sur les épisodes :

Il y a du bon, du très bon et du moins bon.
On peut noter quelques particularités : l’épisode pilote est en fait le 6 éme épisode, il ne faut donc pas s’étonner de voir les personnages plus jeunes durant un épisode puisque le pilote a été tourné, par une chaîne concurrente, environ 2 ans avant que NBC débute la diffusion. De toute façon, ne pas voir en premier le pilote ne gène en rien la compréhension pour la suite. Comme pour tous les épisode, l’histoire est indépendante, et on peut très bien ne pas regardé le épisodes dans l’ordre, ce que certaines chaînes qu’on ne nommera pas sont coutumière du fait et pas seulement pour L&O. Seulement le DA (District Artomey = le procureur général, mais qui est élut par la population) n’est pas joué par S. Hill

Ensuite il convient de souligner un double épisode, chose rare puisqu’en 17 saisons on ne peut noter que 2 doubles épisodes (le second clôture la saison 9), ainsi qu’un triple au cours de la saison 7 et quelques crossovers.

La saison commence très fort avec 3 bons épisodes, le premier peut surprendre, en effet un père vient porter plainte après la mort de sa fille à l’hôpital suite a une opération. D’abord retissant à mener l’enquête les policiers vont arrêter un médecin alcoolique. Pour une série policio-judicaire, commencait par un théme comme celuis là est osé ! Ici point de flingues, poursuite en voiture, ADN ou SWAT !! Le second épisode traite d’une fusillade dans le métro ayant tué un jeune noir et blesse un autre. Le troisième épisode « le Trompe la mort » est sans doute le plus réussit : un homosexuel aide ses compagnons malades du SIDA a se suicider, un épisode sur l’euthanasie 15 ans avant que le sujet face l’actualité. Bref trois épisodes atypique ayant des thèmes particulièrement différent : l’alcoolisme, le racisme et l’euthanasie.
Ce n’est qu’aux 4 et 5 épisodes que l’on trouve des thèmes « plus classique » comme le meurtre de la maîtresse ou du mari, épisodes relativement moyens voir mauvais pour le quatrième.
Les autres épisodes sont dans la même logique : prostitution et indifférence de la souteneuse au SIDA (épisode 7) ; bavure de la police, un étudient noir est tué ce qui provoque les foudres de la communauté mais aussi du NYPD (le service de police de New York) soutenant son collègue (épisode 8) ; un très bon épisode où se combine violence conjugal et violence sur les enfants ce qui conduit à la mort d’un fillette (épisode 9) ; sado maso ayant provoqué la mort de l’un des participants (épisode 10) ; inégalité raciale mais cette fois le scénario montre comment a partir d’une plainte d’un viol imaginaire commis par des policiers, un politicien monte l’affaire devant les médiats. L’épisode suivant (le 12) se déroule après un attentat commit contre clinique pratiquant l’IVG par des extrémistes catholiques. Certains personnages vont être confronté à un choix moral entre leurs opinions et leurs travails de détective ou d’assistant du procureur. On va ensuite trouver la mort d’un policier en service, le titre original étant le plus parlant « a death in the family » : un mort dans la famille et non pas la mauvaise traduction « mort dans l’exercice de ses fonction. Le titre en VO est du formidable esprit de corps et de famille qui règne au sein du service de police de la ville de New York (épisode 13). Une agression (épisode 14), la mafia (le double épisode : épisodes 15 et 16). L’épisode suivant est de grande qualité. Il traite de la mort d’un enfant. Celui-ci est tué par un jaune garçon « embauché » comme tueur, mais étant analphabète, il se trompe d’adresse. On peut noter la présence en guest star S. E. Merkerson avant qu’elle prenne son rôle de Van Buren, les mauvaises langues parleront d’un essai avant de lui confié le rôle du Lt Van Buren au cours de la saison 4 (épisode 17), l’élimination d’un dealer par une communauté religieuse ( épisode 18), de nouveau un meurtre en famille, épisode pas franchement terrible (épisode 19).
Après le meurtre d’un prisonnier, Logan est confronté à ses origines Irlandaises quand leur suspect est un terroriste de l’IRA. Mike le prend pour un patriote prisonnier politique (épisode 20). Enfin le vol d’un rein occupe l’épisode suivant (épisode 21)

La saison se termine sur un épisode atypique comme en rencontre peu. Le capitaine Cragen est accusé d’être un ripou, ces inspecteurs vont le disculper. L’épisode n’est pas construit autour d’une affaire criminelle, mais autour d’une accusation portée par le procureur (épisode 22)


Sur le coffret DVD :

Pour le téléspectateur « normal » (c'est-à-dire celui qui reçoit les 6 grandes chaînes et qui n’est abonner a aucune chaîne payante et bien sur ne télécharge sur Internet) la seule façon de visionner cette saison passe par le DVD. En effet TF1 ne daigne pas acheter les saisons 1 à 6 alors qu’elle diffuse (n’importe comment c’est vrai, mais au moins elle les diffuses) les saisons 7 et suivantes.
Le coffret DVD se distingue par sa grande sobriété. Pas question de rajouter des artifices inutiles, on trouve les épisodes en VF, VO, VOstf et en Version Allemande ainsi qu’un seul bonus : un commentaire de Dick Wolf, le créateur de la série. Ce commentaire dur environ 20 minutes. Donc pas d’interviews, visite des lieux de tournages, biographie des acteurs ou des personnages, making-off, commentaire de pseudo spécialiste…, bonus souvent inutiles, servant uniquement à alourdir la facture !!! Il va sans dire que la série est complète et non pas en demi saison comme pour Lost ou CSI, autres procédés scandaleux pour prendre le consommateur et/ou le fan pour une vache à lait.
La VF tant qu’elle n’est pas au top. En effet il est préférable de voire les épisodes en VO. La VF contient de nombreuses fautes de traduction ou traduction approximative, ensuite le jeu des acteurs ne rend réellement bien qu’en VO.

Review réalisée par Nono

Review en ligne depuis le 22/01/2007



Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7