New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 13.17

28 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 13.17 : Genius

Review réalisée par L'Animal


Ecrit par William N. Fordes
Réalisé par Jace Alexander

En un mot : Un très bon épisode cette semaine ! Green qui nous montre (enfin) sa personnalité et McCoy pétri de doutes face à la peine de mort .

Pré-générique:


Une bande de jeunes joue au foot US dans la rue . Alors que l'un des participants plonge (sur le goudron, quel barjot !) pour récupérer le ballon, il découvre le corps d'un homme sous un taxi .
Arrivés sur les lieux, les très "Je n'ai pas d'inspiration pour leur donner un surnom cette semaine" Briscoe & Green (B&G) interrogent le légiste . La victime a reçu un coup de couteau dans l'aorte, ce qui a provoqué une mort immédiate (datant de 5 heures environ, donc vers 3h du matin) . Comme les traces de sang se trouvent plus loin, la victime a été poignardée puis cachée sous la voiture .
Quelques objets sont retrouvés à proximité : le livre d'Arthur Rimbaud, "Une saison en Enfer", ainsi qu'un cigare . Briscoe demande à ce qu'on relève l'ADN présent dessus . Le portefeuille du cadavre est toujours là mais sans pièce d'identité (ce serait beaucoup trop facile pour nos Sherlock Holmes des temps modernes !) . Pour finir, le fait que le taxi soit ouvert fait penser à Lennie que la victime avait un rapport avec cette voiture . Toutefois, ce n'est pas le propriétaire puisque la licence est au nom de Ji-Hoon Pack .

Green dans un huis-clos "off the records !


B&G se rendent à l'appartement de Pack où celui-ci les accueille avec un bon gros rhume . Il fait l'ignorant ("je ne connaissais pas cet homme") mais sous la pression des inspecteurs, il finit par donner son nom : John Chertoff, qui empruntait le taxi tous les mercredis après-midi quand Pack allait à ses réunions des Alcooliques Anonymes .
Au poste, Ed retrouve le background de Chertoff grâce à ses empruntes . Elles correspondent à celle de l'incendiaire d'une église dans le Mississippi, les faits remontant à 5 ans . Chertoff s'appelle dons en réalité Bobby Lee Reitburg, membre (actif) du Ku Klux Klan qui fui depuis et s'est reconverti dans une carrière de pédophile . Comme "seulement" 4 empruntes sur 5 correspondent, la très pointilleuse Van Buren demande aux inspecteurs de trouver des preuves irréfutables sur l'identité de la victime .
B&G vont chez Chertoff et les soupçons se confirment quand ils trouvent une drapeau de la Confédération dans un tiroir . L'identification est définitive quand le Mississippi reçoit la photo de la scène du crime .
Au poste, le très "aware" Ed n'arrive pas à faire le lien entre "Un saison en Enfer" et Reitburg puisqu'il a remarqué qu'il n' y avait aucun livre chez lui . Bien joué Ed ! Le livre appartient sûrement au tueur …
Les inspecteurs font donc le tour des librairies et demande la liste des acheteurs récents du bouquin . Bingo puisqu'un seul nom sort de la machine : celui de l'écrivain Nelson Lambert, connu comme ayant poignardé sa femme .
Chez lui, B&G font connaissance avec un vieil ivrogne, fumant le cigare . Son alibi pour la veille ? Il a passé sa soirée à La Taverne d'Helen . Il n'avoue pas le meurtre et propose aux inspecteurs de boire un verre avec lui . Logiquement, l'ex-alcoolo qu'est Lennie refuse mais, ô surprise (!), Ed se laisse tenter . Les inspecteurs se séparent …
A la Taverne d'Helen, Lennie a confirmation auprès de la barmaid de la présence de Lambert la veille . Elle lui apprend aussi la vérité sur cette fameuse "histoire du couteau dans le cœur de sa femme", qui ne serait qu'une dispute ayant fini en légende urbaine .
Chez Lambert, Ed est en face à face avec Nelson autour de quelques verres de scotch . Apparemment, le contact passe bien entre eux . La conversation est variée et la confiance étant là, Ed va même jusqu'à prêter son arme à l'écrivain ! Lambert raconte les histoires qui lui sont arrivées au Viêt-Nam et parle de la première fois où il a tué un homme .
A la taverne, Lennie apprend que l'ami de Nelson, Clay Warner, a passé la soirée avec lui (jusqu'à 3h), en compagnie également d'une bonne bouteille de tequila ! Il récupère la bouteille dans la poubelle et l'apporte à Beck au labo pour comparer l'ADN avec celle du cigare .
Chez Lambert, la conversation se poursuit sur le Viêt-Nam puis quand Ed demande à Nelson s'il peut voir le livre "Une saison en Enfer", ce dernier lui répond qu'il l'a offert à un ami .
Ce qui va alors frapper Ed, c'est lorsque Lambert décrit avec minutie la façon de poignarder quelqu'un à l'aorte pour le faire mourir le plus vite possible . Il demande des aveux à l'écrivain mais sans succès !
Au poste, quand Van Buren apprend que son inspecteur a passé plus de 5 heures chez Lambert, lui et Lennie se font taper sur les doigts . C'est vrai que la procédure n'est pas très légale !
B&G vont voir Warner à l'université d'Hudson . Ce dernier décrit Lambert comme quelqu'un étant "incapable de tuer qui que ce soit !" . Il l'aurait mis dans un taxi vers 1h . Quand Ed lui demande où est le livre "Une saison en Enfer", Warner dit que sous l'effet de l'alcool, il l'a sûrement oublié dans le bar .
Au labo, Beck a comparé l'ADN du cigare et celui de la bouteille : ils concordent . Mais surprise, cet ADN n'appartient pas à Lambert mais à quelqu'un ayant purger une peine de 6 ans à Sing Sing : Clay Warner !
B&G vont chez lui . Il leur raconte qu'il est tombé à cause d'un petit trafic de drogue lorsqu'il était étudiant .
Van Buren, un peu agacée que ses inspecteurs changent de suspect comme de chemise, leur demandent s'ils en veulent à tous les écrivains .
Toutefois, Warner ne va pas échapper à l'arrestation : dans son livre, le bonhomme décrit parfaitement la façon de tuer quelqu'un avec un couteau et à Sing Sing, B&G apprennent que Clay a été mêlé à un meurtre au couteau dans la buanderie de la prison .

McCoy face au "Death Row Blues" …


La caution est fixée à 300.000$ . L'avocat de Warner, Ira Simpkis, un ancien professeur de Serena, essaye de vanter les qualités exceptionnelles de son client mais Jack ne se laisse pas impressionner . Quand Simpkis demande un homicide volontaire + la peine purgée (les 6 ans pour trafic de drogue, injustifiés selon lui), Jack lui rétorque qu'il veut de la prison ferme .
Ira tente une défense assez osée puisqu'il veut faire croire que la police a bafoué le premier amendement en demandant à la librairie qui avait acheté "Une saison en Enfer", portant ainsi une attente à la vie privée de chacun . Sans le bouquin, jamais B&G ne se seraient intéressés à Lambert puis Warner . Mais la juge Carla Saloman rejète cette demande car c'est Lambert qui a acheté le bouquin et non Warner .
Serena rencontre la mère de Clay, espérant obtenir des informations sur la personnalité de son fils et sur d'éventuels problèmes financiers mais c'est peine perdue puisque Marta Warner avait coupé les ponts depuis longtemps . Elle décrit Clay comme "une mauvaise graine'" (sympa !) .
A la fac, miss "coupe de cheveux de m…" s'entretient avec le collègue de Clay . Là aussi, Clay, même si on reconnaît son grand talent, est présenté comme quelqu'un trempant dans des affaires louches . Surtout quand son collègue remet à l'ADA une enveloppe contenant un couteau et 300$ (les billets portent les empruntes de Chertoff) .
Dans le bureau de Jack, alors que Simpkis fait son show en invoquant l'invalidité de ces preuves (fouille illégale), Warner prend tout le monde à contre-pied : il avoue le meurtre mais en échange il demande la peine de mort !
Jack est choquée par cette demande et Simpkis veut prouver que son client ne sait pas ce qu'il fait . Il demande à ce que Clay ait une entrevue avec Skoda .
Elle a lieu à Rikers . Warner veut mourir pour échapper à la prison qu'il juge plus terrible que la mort . L'avis de Skoda est que Warner est quelqu'un de "très intelligent" . Cette situation rend Jack très mal à l'aise … Doit il accéder à sa demande ?
Skoda revoit Warner le lendemain . Il déclare avoir tué Chertoff car "il en avait envie" . Emil le déclare sain d'esprit et Jack "apte" à la peine de mort .
Alors qu'il est entrain de noyé ses doutes dans un verre de scotch, Jack reçoit la visite de Simpkis . On assiste à un bel affrontement verbal entre les deux hommes . Simpkis est très convaincant : un écrivain de génie qui a tué un pédophile pour 300$ ne mérite pas d'être condamné à la peine de mort . "Ca ne vaut pas une vie humaine !" Face à ça, Jack ne fait que se retrancher derrière la loi …
Devant la cour suprême, Lambert déclare à la barre que "Warner a des qualités exceptionnelles" et que jamais un écrivain ne demanderait à mourir en étant sain d'esprit car il nous pourrait plus écrire . Jack se montre dur et pointe le fait que Lambert n'a aucun diplôme en psychologie .
Puis Clay décrit le crime : il a allumé un cigare dans le taxi et a refusé de l'éteindre quand Chertoff lui a demandé . Ils se sont battus et il l'a poignardé . Il déclare à Simpkis qu'il n'a "pas peur de la mort" . Ce dernier essaye une nouvelle fois de convaincre la juge que les actes de son client ne sont pas rationnel .
Dans son bureau, alors que Jack doute toujours du bien-fondé de sa démarche, il trouve du soutien auprès de Terminator Branch, qui en tant que bon vieux républicain de base est tout à fait favorable à l'exécution (après tout, c'est marqué dans le code pénal !) . Arthur a tout de même le bon goût de prononcer cette phrase : "Vous doutez car d'habitude vous demandez la peine de mort mais vous savez que la Cour d'appel peut revenir sur la décision … Pas cette fois-ci …" Mais c'est la loi qui décide … Et Warner est donc condamné à la peine capitale .

Au final :


Un très bon épisode, centré sur Ed & Jack !
Le huis-clos entre Green & Lambert est bien écrit et bien joué . Cette saison 13 me permet d'apprécier enfin le personnage joué par Jesse L. Martin, qui est finalement très intéressant et subtil .
Quand à Jack face à la peine de mort, que dire à part que c'était tout simplement génial ! Jack, qui d'habitude est si sûr de lui, laisse entrevoir des failles, ce qui est appréciable après toutes ces années passées dans la série . Ce que je trouve dommage, c'est que si Branch joue son rôle (du sang, du sang !), Serena est beaucoup trop effacée ! J'aurais bien vu un affrontement Serena/Arthur avec le pauvre Jack au milieu !

Review réalisée par L'Animal

Episode diffusé sur NBC le 02/04/2003
Review en ligne depuis le 25/01/2005

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7