New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.10

21 Février 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.10 : Ill-Conceived

Review réalisée par Seb


En un mot : Un bon épisode, les questions soulevées par son second segment sont très pertinentes.

Prégénérique : Deux femmes de ménages hispaniques travaillent dans un atelier de confection, elles entrent dans un bureau et sont surprises par le désordre qui règne dans la pièce. L'une d'elle commente : " Il ont du faire une de ces fêtes, c'est bon d'être le patron… ", l'autre, découvrant un corps inerte, lui répond " non… ", elle prend le pouls de l'homme gisant sur le sol, son verdict est sans appel : " Muerto… "

Le mort est le patron de l'atelier de confection, un certain Arnold Zachary, il a été frappé violemment au crâne.
B&G commencent à interroger les femmes qui travaillaient dans l'atelier, toutes sont d'accords, Zachary était un patron formidable (elles travaillaient dans de bonnes conditions et étaient payées décemment). Une des femmes, pour insister sur la générosité de son patron, donne l'exemple d'une certaine Maria qui a bénéficié d'un long congé maternité, Zachary lui aurait même fait livrer des fleurs et un panier de fruits…

Le seul élément dont dispose les enquêteurs est un enregistrement de surveillance sur lequel on voit un homme (qui prend évidemment le soin de ne pas montrer son visage) entrer et sortir du bâtiment par une entrée normalement inutilisée…
L'homme arbore un logo BB sur sa veste, à l'aide des éléments retrouvés sur le lieu du crime, les inspecteurs déduisent que le BB pourrait correspondre aux initiales d'une boulangerie qui effectue des livraisons à domicile…
Le patron de la boulangerie en question pense que l'homme présent sur la vidéo pourrait effectivement être un de ses employés, un certain Miguel…
Lorsque B&G s'approchent de Miguel, celui-ci s'enfuit immédiatement, mais les deux inspecteurs parviennent tout de même à l'appréhender… Miguel expliquera qu'il avait peur que B&G soient de l'immigration avant de déclarer ensuite que, le soir du meurtre, il était dans un bar…
Questionné, le barman se souvient effectivement de Miguel, celui-ci s'était plaint du fait que lui et sa femme, qui venait d'acoucher, n'avaient plus de rapports depuis quelques temps… Intrigué, Lennie demande au barman si le prénom de la femme de Miguel ne serait pas Maria… Le barman acquiesce…
Maria serait-elle la jeune femme qui bénéficiait des faveurs de Zachary ?

Une visite chez la jeune femme en question confirme les doutes de Briscoe… Il s'agit bien de la même Maria, celle-ci craint que B&G soient de l'immigration au moins autant que son mari. Lorsque Maria doit sortir de la pièce, Briscoe prend le bébé dans ses bras pour aider la jeune femme… Le bébé est blanc et a les yeux bleus (alors que ses deux parents sont hispaniques), B&G commencent à avoir une idée du mobile du meurtre…
Le bébé ayant bavé sur Briscoe (oui oui ! ça a l'air con comme ça, mais ça tient la route :), un test ADN est donc possible… et celui-ci vient confirmer les soupçons des deux inspecteurs, Zachary est le père naturel du bébé…

Confronté, ni Maria, ni Miguel ne lâche quoi que ce soit… Green joue le coup de bluffe et interromps l'interrogatoire de Miguel :
- Laisse tomber Lennie, le lieutenant en a assez entendu, elle veut les poursuivre tous les deux…
Miguel (terrorisé à l'idée que sa femme aille en prison) : Maria ?
Green : Les services sociaux arrivent pour récupérer le bébé…
Briscoe (se levant) : T'as eu ta chance l'ami…
Miguel : Attendez ! C'était moi, je l'ai tué pour ce qu'il a fait à Maria… Elle ne savait pas que j'allais le faire…

Hum hum, il y a fort à parier que ses aveux seront contestés par la défense…

L'homme est un clandestin, Serena n'a donc aucun mal à obtenir la détention préventive sans possibilité de caution.
Lors de la première confrontation entre les deux parties, l'avocate de Miguel est particulièrement vindicative -elle le restera d'ailleurs durant tout l'épisode, il est clair qu'elle a des antécédents avec McCoy- et fait part de sa requête de suppression des aveux… La requête est acceptée par la juge (sous le prétexte que Miguel ne comprend que très mal l'anglais, ses droits auraient du lui être notifiés en espagnol...).

En menant sa petite enquête, Serena découvre un flux financier de 3.000$ par mois entre Zachary et le couple, celui-ci a duré durant toute la période de grossesse de Maria… Le couple aurait-il fait chanter Zachary ?
Confronté, Miguel fini par nous faire part de sa version des faits :
- José n'était pas vraiment l'enfant de Maria… Les docteurs l'ont mis en Maria…
McCoy : Vous voulez dire que Maria était une mère porteuse ?
Miguel : Oui, Mr. Zachary donnait de l'argent à Maria pour qu'elle reste en bonne santé…

L'explication tient plutôt bien la route, mais McCoy et l'avocate de Miguel ne parviennent pas à trouver un accord, l'affaire va donc être jugée…
L'avocate de Miguel explique en ouverture du procès que Zachary avait forcé Maria a être mère porteuse, il l'avait menacé de la dénoncer au près de l'immigration si elle refusait…
Même si, dans le cas présenté ici, on ne sait pas si cette affirmation repose sur des faits ou s'il s'agit seulement d'une pirouette visant à attendrir le jury, la question posée par les scénaristes a le mérite d'être particulièrement intéressante et pertinente. Il est clair que, dans le flou juridique entourant le phénomène des mères porteuses, une telle situation est tout à fait envisageable voire même souhaitable pour un couple souhaitant avoir recours à une mère porteuse (menacée d'expulsion, celle-ci ne pourrait pas changer d'avis au dernier moment…).

Le procès démarre ensuite, le premier témoignage est positif pour McCoy, le docteur qui a procédé à l'insémination affirme qu'à aucun moment Maria ne lui a semblé avoir été contrainte à faire quoi que ce soit…
La seconde personne à passer à la barre est la jeune veuve de Zachary, celle-ci répond très bien aux questions de McCoy, mais lorsque l'avocate de Miguel commence à poser les questions, le ton change…
Avocate de Miguel (parlant de la mère porteuse) : C'est un peu comme un four à pizza ?
Mme Zachary : Un four à pizza est beaucoup moins cher… On la payait 3.000$ par mois en plus de son salaire…
Avocate : Certains diraient que ce pour quoi vous la payiez n'a pas de prix…
Mme Zachary : Je paie pour ce que j'évite…
Avocate : C'est-à-dire ?
Mme Zachary : Douleurs, nausées, vergetures…
Avocate : Etes-vous en train de dire que vous êtes physiquement capable de porter un enfant ?
Mme Zachary : Je n'ai jamais dit que je ne pouvais pas…
Avocate : Laissez moi résumer, votre mari est mort, mon client risque de passer sa vie en prison parce que… vous voulez garder votre allure ?

McCoy et Serena ne comprennent pas ce qui vient de se passer dans le tribunal, la jeune femme avait été préparée pendant des heures par Serena…
Nos deux juristes rendent visite à Mme Zachary, il ne faut pas longtemps à Serena pour percer le jeu de la jeune femme… Elle est prête à tout pour récupérer son bébé et c'est pour cette raison qu'elle a menti à la barre (on apprend, par ailleurs, qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant et qu'elle avait déjà fait trois fausses couches)…
Heureusement pour McCoy et Southerlyn, Mme Zachary dispose de la cassette de son répondeur sur laquelle on peut entendre Miguel donner rendez-vous à Zachary le soir du meurtre…

Dans l'avant dernière séquence, McCoy fait écouter la cassette à Miguel et à son avocate… Le message dit en substance : " Les choses ont changé, soyez dans votre bureau dans une heure… "
Miguel ne peut plus nier l'évidence : " Le bébé était devenu une part intégrante de Maria, elle ne pouvait pas le donner… Je l'aime, Mr McCoy… J'ai essayé de l'expliquer à Zachary, mais il ne m'écoutait pas… Il disait qu'il allait nous dénoncer auprès de l'immigration…"

Les deux parties s'accorderont pour une peine de 15 ans… L'homme sera victime de la double peine, à sa sortie de prison, il devra quitter le sol américain…
Dans l'ultime séquence, nous apprenons que Maria et son bébé sont introuvables, ils ont probablement déjà quitté le pays…

Un épisode plaisant qui souligne intelligemment les problèmes posés par l'absence de législation stricte et complète autour du phénomène des mères porteuses…

Quelques citations :

Avocate (parlant de Serena) : Wow, they get prettier and smarter…

Avocate : I'm crue, I'm desgusting and I win cases…
McCoy : Coud I, please, finish a sentence here…
Avocate : Why ? I'm not listening to you anyway…

Avocate : … As you well know, my client is hardly fluent…
McCoy : That's ridiculous Vanessa
Avocate : Jack ! I was talking !
McCoy : And, how is that different from when I was talking ?
Avocate : Because I'm a lady !

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 03/12/2003
Review en ligne depuis le 04/12/2003

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7