New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 14.18

31 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 14.18 : Evil Breeds

Review réalisée par Seb


En un mot : Très bel épisode sur le thème du fascisme, deux scènes sont particulièrement efficaces... Je tire mon chapeau aux auteurs :)

Prégénérique : Après avoir livré le repas d'un couple, un jeune asiatique dépose des prospectus pour le restaurant pour lequel il travaille. Une des portes est entrouverte, l'homme la pousse et découvre le corps sans vie d'une femme sur le sol.
La victime, Lea Glazer, avait 78 ans, après avoir été bousculée violemment par son assaillant, elle s'est fracassée le crâne en tombant, l'homme l'a ensuite étouffé...
Rien ne semble pourtant avoir été volé dans l'appartement...

L'enquête s'oriente dans un premier temps sur une assistante médicale à domicile et son petit ami, l'assistante à domicile a justement travaillé pour plusieurs personnes âgées ayant été cambriolées. La responsabilité du petit ami sera rapidement établie dans de nombreux cambriolages, mais l'homme ne semble pourtant pas responsable de la mort de Lea, il dispose même d'un alibi solide.

La fille de la victime, fraîchement arrivée d'Israel pour assister aux obsèques de sa mère, indique aux inspecteurs que la seule chose ayant été volée à sa mère est un médaillon avec une photo de ses parents. Elle nous apprend ensuite que sa mère a survécu à l'holocauste durant la seconde guerre mondiale, le médaillon était la seule chose qui la rattachait à sa vie d'avant la guerre.
Nos inspecteurs favoris découvriront ensuite que Lea Glazer devait témoigner contre un certain Stefan Anders, criminel nazi qui avait fui l'Allemagne pour les Etats-Unis après la guerre. Briscoe et Green se rendent ensuite au domicile de l'homme en question et découvre le médaillon de Lea... Le (vieil) homme est immédiatement appréhendé, celui-ci affirme alors que le médaillon lui a été envoyé et qu'il n'en connaît aucunement l'origine.

Une preuve irréfutable de son appartenance aux SS est ensuite découverte à son domicile. Lea Glazer affirmait que lors de la période qu'elle a passé dans les geôles nazies, Anders avait assassiné six personnes sous ses yeux...

Dans la séquence suivante, l'avocat d'Anders passe à l'offensive et nous fait le coup du négationnisme. Pour lui, il n'y a jamais eu d'holocauste, ni de " solution finale " (il va même jusqu'à expliquer que " les juifs sont morts de faim, de maladies... bref de la guerre ").
Le juge ne se laisse bien évidemment pas berné et rejette en bloc cette défense absurde.
La scène s'avère particulièrement réussie, en quelques minutes, les scénaristes parviennent à démontrer toute l'absurdité des 'thèses' négationnistes. Bravo !

Les résultats des expertises scientifiques démontrent qu'Anders s'est trouvé à un moment donné sur le pallier de Lea, mais il semble que ce ne soit pourtant pas lui qui ait défoncé la porte.

L'enquête conduit ensuite à un site Internet qui milite en faveur d'Anders et qui va même jusqu'à financer ses frais de justice... Un jeune homme, patron d'une maison de disque produisant du Metal prônant la supériorité de la race blanche, est ensuite questionné. Le jeune homme n'a pas du tout le profil du néonazi 'de base', il n'a pas le crâne rasé et s'avère plutôt élégant. Il s'abrite derrière le premier amendement (la liberté d'expression) et affirme ne produire ce type de disques que parce que ça se vend bien, de la même manière, il prétend soutenir Anders uniquement parce que c'est politiquement incorrect.

Dans la séquence suivante, un spécialiste de la question néonazie explique à Serena que ces gens ont maintenant compris que plus ils se fondent dans la masse, plus ils sont efficaces.
Ils utilisent de plus en plus de moyens pour propager leurs idées haineuses (Internet, musique, jeux vidéo...) et en tirent même des bénéfices substantiels. L'homme fait ensuite référence à l'attentat d'Oklahoma City qui a été éclipsé par les évènements du 11 septembre, pour lui, les responsables sont toujours aussi dangereux...
Encore une scène d'une redoutable efficacité, pour la seconde fois dans cet épisode, les scénaristes démontent et dénoncent habilement toute une idéologie puante (la référence aux attentats d'Oklahoma City est très bien sentie, cela fait vraiment froid dans le dos de penser que de tels évènements sont tout à fait susceptibles de se reproduire...).

Le spécialiste ajoute ensuite que le jeune producteur a tout à fait pu décider de passer à l'acte, contrairement a beaucoup de jeunes du mouvement néonazi, il a eu une enfance dorée... Un tel acte est tout à fait compatible avec son profil...

Ses empruntes correspondant à celle de l'homme qui a enfoncé la porte de Lea Glazer, le jeune producteur est appréhendé. Dans le bureau de McCoy, le jeune homme affirme avoir fait cela de son propre chef et surtout pas à la demande d'Anders.

Le procès d'Anders et du jeune producteur démarre alors.
Anders passe à la barre et explique qu'il avait rendu visite à Lea Glazer, bien avant que celle-ci ne soit assassinée, pour lui parler (ce qui explique donc que les experts scientifiques aient pu prouver sa présence devant l'appartement de la victime).
Son avocat lui demande ensuite ce qu'il a fait durant la guerre, il affirme ne jamais avoir tué qui que ce soit hors des champs de bataille... Pour lui, Glazer l'avait confondu avec un autre garde...

McCoy se lève ensuite :
- Vous n'étiez pas le garde dont Lea Glazer se souvenait ? Vous n'avez pas tué 6 prisonniers ?
Anders : Non

McCoy demande ensuite à faire intervenir un témoin pouvant contredire les propos d'Anders... Lea Glazer...

En effet, le témoignage de la vieille femme avait été enregistré, le juge accepte la requête de McCoy et la vidéo est alors diffusée dans la salle d'audience. Le témoignage de Lea est particulièrement poignant et sa conviction ne laisse planer aucun doute sur ce qu'a fait Anders durant la guerre...
Morceau choisi :
" Un jour, une des prisonnière est tombée, il lui a demandé de se lever...
Elle ne pouvait pas alors il l'a abattu...
Ensuite, il abattu 5 autres femmes... Celles qui pleuraient...
1, 2, 3, 4, 5... Comme si ce n'était rien…
La cinquième victime était ma soeur, ma petite soeur… "

Les deux accusés seront alors déclarés coupables...

Après le verdict, Serena s'interroge auprès de McCoy :
- Tu crois qu'Anders disait la vérité, qu'il n'avait rien à voir avec le meurtre de Lea Glazer ?
McCoy : Ils savent reconnaître un coupable lorsqu'ils en voient un...

Très bel épisode sur le thème du fascisme, ce n'est évidemment pas la première fois que ce thème est abordé la série (loin de là même), mais les scénaristes ont une nouvelle fois fait très fort. Les deux scènes clés de l'épisode (celle sur le négationnisme et celle sur les " nouveaux " néonazis américains) sont d'une efficacité assez hallucinante.
La question soulevée à la fin de l'épisode est également intéressante, Anders a-t-il vraiment été condamné pour le meurtre de Lea (tout semble indiquer que le producteur de disques ait réellement agit seul...) ou l'a-t-il été pour ses crimes passés ?

Quelques citations :

Briscoe (montrant les menottes à un suspect) : You've heard of the seven rings of Saturn, these are the two rings of Rikers.

McCoy : If someone insists the earth is flat and the sun circles around it, despite all evidences of the contrary, are we supposed to engage the argument on their terms ? This is a conversation with a lunatic…

Review réalisée par Seb

Episode diffusé sur NBC le 24/03/2004
Review en ligne depuis le 27/03/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7