New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 15.04

28 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 15.04 : Coming Down Hard

Review réalisée par Jéjé


En un mot : Un épisode peu original sur le fond mais néanmoins réussi, grâce un script délicieusement pessimiste…

Les mots d’ouverture de la dernière review de Seb peuvent d’appliquer à ce nouvel épisode…

Et je peux également reprendre ceux de ma première review pour le site : « Lorsque les scénaristes de « Law & Order » décident d’en découdre avec le système de santé de leur pays, les épisodes se révèlent souvent polémiques et exceptionnels. »

Dans celui là, McCoy et Serena poursuivent le PDG d’une grande entreprise pharmaceutique soupçonné d’avoir enterré des dizaines de rapports sur les effets secondaires d’un de ses médicaments, dans le but de poursuivre d’autres études sur les dits effets avec l’espoir de pouvoir sélectionner quelques résultats positifs pour la promotion du médicament dans le milieu médical. Ce petit arrangement avec l’éthique serait à l’origine de l’étude « de trop », au cours de laquelle deux étudiants, cobayes volontaires, se sont suicidés à quelques jours d’intervalles .

« Coming Down Hard »s’ouvre avec des bruits de tôle froissée et de glace brisée. Une femme s’inquiète. « Une bombe ? ». La réalité est plus triviale, un jeune homme vient de se jeter de la fenêtre de son appartement et s’est encastrée dans une voiture. Les images crues de la situation sont impressionnantes, particulièrement le gros plan sur le visage du jeune homme dans le pare brise déformé…

Green et Fontana prennent l’affaire en main, s’interrogent d’abord sur la nature du saut – suicide ou meurtre ? -, envisagent une connexion avec un trafic de stupéfiants, ou bien un trafic de devoirs universitaires… Le deuxième suicide relance Fontana, alors prêt à laisser tomber l’enquête pour chercher « les vrais criminels coupables de vrais crimes »…
Le seul lien entre les deux étudiants, apparemment totalement étrangers l’un pour l’autre, est que l’un comme l’autre possédait un carnet de note rempli de dates et de chiffres (beaucoup de 250 et de 500)…
L’enquête déterre des cas de tentatives récentes de suicide parmi les étudiants, et F&G les relient à une étude menée par un laboratoire affilié à l’université… Tous les étudiants « devenus suicidaires » testaient les effets secondaires provoqués par un dosage supérieur aux prescriptions habituelles (250 mL voire 500 mL… cf. les carnets de notes) d’un médicament appelé Lumedapine.

Les deux enquêteurs s’interrogent sur le fait que le médecin menant, un certain Dr Toomey, cette étude ne se soit pas inquiété à propos de cet effet suicidaire récurrent, de l’anxiété et des troubles du sommeil rapportés également. Les tests portaient seulement sur la perte de cheveux et le niveau de fatigue des cobayes, leur explique le médecin… Comme le dit Fontana : « But you’re a doctor, doctor ! »

Celui-là est arrêté pour négligence criminelle, bien que les preuves pour maintenir cette accusation soient encore bien légères…

Les enquêtes policières de « Law & Order » sont en général passionnantes, non pas seulement à cause des révélations faites au fur et à mesure de l’avancement de l’histoire, mais aussi grâce à l’alchimie existant entre les deux flics (Fontana et Green ne dérogent pas à la règle et forment un « couple » qui fonctionne très bien…) et surtout grâce aux courtes scènes avec les parents des victimes, les possibles témoins et les suspects... La série est tellement bien écrite et jouée (les directeurs de casting sont phénoménaux) que chaque personnage, pour peu qu’il ait plus d’une vingtaine de secondes à l’écran, existe comme une entité unique… Aucun serveur ne semble être interchangeable avec celui d’un épisode antérieur, aucun parent de victime ne paraît avoir la même réaction… C’est assez banal ce sur quoi je suis en train d’insister, mais je trouve que cette dimension humaine est la grande force de la partie policière de « Law & Order »… Il ne s’agit pas seulement de résoudre une enquête, d’assembler logiquement les pièces d’un puzzle… « Law & Order », c’est plus que ça !
Les réactions des parents de la deuxième victime Alicia sont très poignantes, l’empathie et la volonté d’aider associées à la peur de perdre son travail transparaissent clairement du personnage de la secrétaire pendant les quelques dizaines de secondes de la scène dans les bureaux de l’université…

La partie juridique peut s’ouvrir… Et une condamnation ne semble pas pouvoir être facilement obtenue.
L’avocate du Dr Toomey insiste sur le fait que pour son client la Lumedapine était sans danger en regard des deux autres études disponibles sur le sujet. Disponibles ! C’est bien là le souci, explique à Serena un médecin. Les deux études ont été publiées dans une revue médicale financée par ceux qui ont commandées ces études… Libres à eux de ne pas laisser paraître les rapports qui contiendraient des résultats ne les satisfaisant pas…

Serena s’entretient alors avec le Dr Cedars, le PDG de Bardon Pharmaceutical, la société qui a développé et commercialisé la lumédapine… Elle tombe face à une caricature de l’homme arrivé, qui dégouline de condescendance et qui lui explique que tester des médicaments qui vont pouvoir à terme sauver des millions de vie provoque parfois quelques tragédies.
« Don’t lecture me about helping people. This is about money. »

Quelle est bien cette petite ! On est sûr que Kerry aura au moins une vote parmi les membres du bureau du District Attorney.

La menace de 8 années en prison a raison du Dr Toomey qui confesse que Barden Pharmaceuticals l’a menacé de lui couper ses financements si l’étude était arrêtée…

Branch ne semble pas s’offusquer du fait que les études non publiées ne soient pas accessibles au bureau du D.A. Cela mettrait en péril les secrets technologiques de Barden, surtout dans le milieu ultra concurrentiel qu’est la recherche pharmaceutique.
Serena lui rappelle que l’industrie pharmaceutique est la plus importante du monde et que les antidépresseurs sont les 3èmes types de molécules les plus préscrits… Elle est vraiment bien…
Elle a pris le côté militant de gauche que McCoy semble avoir délaissé dans ses verres de bourbon ! Je ne suis pas persuadé que Kerry puisse compter parmi ses supporters l’ancien défenseur acharnés des libertés civiles…

Dans son travail de préparation du dossier, Serena entre en contact avec un chercheur danois, dont l’étude sur les effets de la lumédapine ont été interdits de publication, comme une dizaine d’autres rapports.

Le procès s’ouvre sur le témoignage de ce chercheur et enchaîne avec celui d’une des cobayes de l’étude du Dr Toomey, devenue suicidaire à l’époque.
Mais le témoignage suivant fait du mal à nos amis procureurs. Un médecin raconte que des tests sur l’action d’un médicament anticancérigène en développement avait provoquée des réactions mortelles. Sa première idée avait été de tout arrêter, mais le Dr Cedars avait insisté pour que les protocoles d’évaluation continuent… Et le médicament en question a finalement démontré son efficacité et est le produit phare de Barden Pharmaceuticals.

Au cours de la soirée, Serena tend à McCoy un document écrit qui semble pouvoir faire son effet au procès, mais l’on n’en sait pas plus…
Au fond de moi, je laisse sourdre une légère déception… La production dramatique de nouvelles preuves au dernier moment n’est pas dans la tradition des meilleurs épisodes de la série… L&O n’est pas Perry Mason, bon sang ! Mais voir le Dr Cedars se décomposer face à ce coup de massue va rester assez jubilatoire.

Cedars se comporte à la barre comme avec Serena, en vantant les mérites de la recherche pharmaceutiques, sans laquelle les êtres chers, aimés, à qui l’ont tient peuvent être soignés ou en tout cas avoir cet espoir… Il y aura malheureusement toujours des tragédies, mais au final, c’est pour la bonne cause…

McCoy acquiesce et suggère tout de même une autre raison que l’intérêt général pour avoir mener des études sur l’action de nouveaux dosages de son médicaments. La date d’expiration du brevet de la lumédapine, par exemple ?

Effectivement, la formule de ce médicament va tomber dans le domaine publique dans quelques mois, à moins que Barden lui trouve une application nouvelle.
McCoy demande que la demande d’extension de l’exclusivité du brevet (le document-choc de Serena) soit versé au dossier. Et là, surprise, le juge s’y oppose et demande au jury de ne pas tenir compte de cet aspect de l’affaire…
L’épisode perd de son côté Perry Mason, et ce n’est pas pour me décevoir.

Le verdict tarde à tomber. McCoy propose un arrangement à Cedars, un arrangement plutôt clément puisque une peine de prison n’est pas demandée, simplement que le médecin plaide coupable pour négligence criminelle et autorise la publication de toutes les études médicale sur le développement de ses médicaments…
Malgré l’énorme indulgence de la cour, Cedars avoue ses forfaits la mort dans l’âme…

Mais au final, le plus insatisfait par cette issue semble être Branch… Il redoute une action civile de masse contre Barden Pharmaceuticals qui mettrait en péril l’entreprise et l’avenir de ses salariés…
McCoy dit réserver ses larmes pour les deux victimes et se prépare à rejoindre un avocat du civil dans un resto chic. « Make sure the victims get some of the money », lâche avec complaisance notre réac’ de D.A.

Un épisode classique donc, mais particulièrement bien écrit. Pas de révélation sur le background sombre de Fontana, mais l’interaction avec Green est excellente… C’est tout ce que le peuple demande !

Review réalisée par Jéjé

Episode diffusé sur NBC le 06/10/2004
Review en ligne depuis le 18/10/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7