New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 15.06

28 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 15.06 : Cut

Review réalisée par L'Animal


Réalisé par Richard Dobbs

En un mot : Très en retard, je claque quand même la review de ce très faible épisode que la présence de Bruce Altman ne suffit pas à sauver…

Pré-générique:


Une femme de ménage rentre dans la chambre d'un hôtel et découvre le corps d'une femme, Laura Hackett. La piste du cambriolage ne tient pas (beaucoup de choses de valeur sont encore là). Sur la table est présent un plateau "thé" pour deux . La victime présente de nombreux bleus. A été rouée de coups? Non, c'est à cause d'une opération de chirurgie esthétique très récente. Le décès se situe entre 18:00 et 21:00 la veille par strangulation ou un coup à la tête. Fontana pense qu'elle a glissée sur le carrelage puisque son corps est à côté de la baignoire.

Fontana fait du charme :


Grâce à un numéro sur une boite de Démérol, Fontana et Green (F&G) voient que la victime a essayée d'appeler deux fois le Docteur Alvin Lawrence. Dans une scène très drôle, Fontana se prend la tête avec le directeur de l'hôtel qui souhaite que la police dégage au plus vite de son établissement.
En cuisine, le serveur dit avoir apporté le thé vers 16:30 – 16:45. Laura Hackett était seule mais quand il est revenu chercher le plateau vers 18:00, elle se disputait avec un homme à l'accent "snob".
Le directeur : Hackett est arrivée à l'hôtel vers 13:00 avec une femme. Pas de trace d'elles sur la vidéo-surveillance car elles sont passées par l'entrée V.I.P. grâce au Docteur Lawrence qui envoie ses patientes se reposer à chaque fois dans cette hôtel.
F&G se rendent au cabinet de Lawrence: apparemment, Hackett n'a pas eu de complications et elle est restée jusqu'à 12:45. Pourquoi a-t-elle téléphonée alors? Tous les patients sont inquiets dans ces cas-là et ils appellent pour être rassuré. Il n'y avait pas de problème pour Laura.
Fontana fait du charme à la secrétaire (Angela Gusmarino; Joe a connu son oncle à Chicago) pour avoir des renseignements (il obtient le nom de la sœur de Laura, Darlene). C'est son assistante qui est venue la chercher après l'intervention. F&G vont lui parler : Hackett avait l'air bien. B&G apprennent son nom d'auteur (de romans policiers) : Corinne King, mondialement connue.

Les deux policiers vont rendre visite à son ex-mari : leur dernière rencontre remonte à un an (les deux pervers en profitent pour apprécier les charmes de la nouvelle femme canon du mari ;-). Son alibi est bon. Laura n'avait pas d'ennemis déclarés. A qui va aller l'héritage? A sa sœur. L'homme à l'accent snob? C'est son agent en fait.
F&G se rendent donc au bureau de Clive Raymond qui confirme que la victime était une romancière très douée. F&G savent que Raymond a appelé l'hôtel vers 15:00. Ce dernier avoue qu'il est allé la voir. Le motif de leur dispute? Le thème de son nouveau roman qu'il trouvait beaucoup trop noir. Clive dit avoir quitté l'hôtel vers 18:00. Pourquoi aurait-il tué Laura, sachant qu'il n'est pas sur son testament (il confirme que c'est uniquement sa sœur qui touchera la monnaie).

Comme en général l'argent appelle le crime, F&G vont taper la discute avec Darlene Hackett qui leur dit que feue sa soeur avait l'habitude de se rendre dans cet hôtel après chaque intervention esthétique (nombreuses d'ailleurs). Elle reconnaît que c'est elle qui va toucher l'héritage. Et Clive? Mais ce n'est plus son agent depuis plusieurs mois, à son grand désespoir d'ailleurs car il souhaitait par dessus tout qu'elle revienne dans son agence (de nos jours, tout se sait grâce aux batailles d'avocats!).

F&G se rendent au bar à cigares West end et vont parler au nouvel agent de Hackett qui leur parle du montant pharamineux des contrats. Raymond redevient donc un parfait suspect!

Les policiers le convoquent donc au commissariat : lui jure qu'elle était en vie au moment de son départ. Il finit par avouer le thème de la dispute (le contrat d'agent) mais nie toujours l'avoir tuée.

A la morgue, Rodgers présente son bilan: la mort est due à une interaction médicamenteuse entre un antidépresseur (IMANO NARDIL) et le Démérol.

F&G retournent parler à la secrétaire de Lawrence. On assiste à un nouveau numéro de charme de Fontana (ah, ces italiens! ;-) pour pouvoir lire le dossier médical (on apporte un café à une femme et hop, on a tout ce qu'on veut! Je vais la retenir celle-là!). Ce qui est étrange c'est que la feuille parlant des médicaments est au début de la pile…C'est à ce moment là qu'arrive le docteur Lawrence qui prend mal le fait que la police consulte le dossier. Nos deux amis ne se laissent pas décontenancer et brandissent la menace d'un mandat. Sur le dossier sont inscrites les lettres "N.A." pour "Non Allergique" à des médicaments. Lawrence nie avoir su que la victime prenait du Nardil.
F&G vont parler au médecin traitant de Laura, le docteur Arthur Glassman qui trouve étonnant qu'il ne soit pas fait mention de cette prise de Nardil sur le dossier, sachant que la victime faisait une dépression depuis 6 mois. Comme elle était très prudente, il est plus que surprenant qu'elle n'est pas fait mention de sa prise de Nardil à Lawrence.
Au 27th precinct, Van Buren demande à ses inspecteurs si le dossier n'a pas pu être trafiquer et obtient un mandat pour le vérifier. [Heureusement qu'elle est là la petite Anita!]

Chez Lawrence, Angela Gusmarino n'est plus là, elle a démissionné…
Au labo de la police scientifique, Beck arrive à prouver que des lettres ont été effacées sur le dossier : "N.A." puis la suite… "RDIL", pour "NARDIL".

F&G vont chercher Angela à la Marina de Dyckman mais un de ces amis leur apprend que Gusmarino est repartie pour Chicago. Fontana décide de téléphoner à son oncle (qu'il connaît bel et bien!) et la jolie Gusmarino revient à New York (à l'aéroport de Laguardia) le lendemain.
Elle nie d'abord être au courant de quoi que ce soit puis avoue qu'elle est convaincue qu'Alvin a modifié le dossier car la victime a appelé deux fois pour se plaindre de gros vertiges. Alvin n'a jamais rappelé.

Serena n'aime pas la chirurgie esthétique :


Dans le bureau du DA, on assiste à un nouvel "affrontement" entre Arthur et Serena sur le fait de vieillir en toute sérénité.
Branch : si c'est la première fois qu'un incident de ce genre se produit, on laisse la famille porter plainte. En revanche, si c'est habituel, Jack devra attaquer. On va fouiller dans le passé de Lawrence.
Serena va donc parler à l'ancien associé d'Alvin : Les deux hommes avaient "des façons différentes de pratiquer le métier". Lawrence est un bon chirurgien mais prend beaucoup trop de risques. Hackett s'est d'abord adressé à lui mais il a refusé de l'opérer puis elle est allée voir Alvin.

A la compagnie d'assurances Asclepion, Serena apprend que cette firme a résilie son contrat avec Lawrence car il était victime de trop nombreux procès, suite à des erreurs médicales. Serena se rend compte par elle-même en parlant à une ancienne patiente, Ann Belman, paralysée du côté gauche. Alvin n'a pas tenu compte de son passé (il fallait la mettre sous respirateur lors de l'intervention, ce qu'il n'a pas fait, une des 10 infractions commises ce jour là!).

Serena se rend chez Alvin histoire de faire plus ample connaissance : ce dernier vend bien son truc et malgré la beauté de l'ADA lui conseille tout un tas d'opérations. On prend à ce moment là l'âge de la demoiselle : 31 ans (le parfait âge pour notre ami Lefourbe ;-)!

Dans le bureau de Branch, Serena pense à l'homicide involontaire car Alvin opère à tour de bras. Jack et Serena ne sont pas d'accord : l'affaire doit elle aller au civil ou au pénal? Arthur tranche : pénal.
Alvin est arrêté devant les caméras (sur une volonté de Branch).

Son avocate Erica Gardner parle d'une amende à payer comme les 7 autres fois. Mais Serena répond que madame Belman n'a pas eu un sou.

Au tribunal, Fontana prévient Jack qu'Angela et Alvin aurait eu une aventure mais sans pouvoir le prouver [Si quelqu'un peut me dire à quoi sert cette scène, merci de m'envoyer un MP].

A la barre, Angela raconte les faits (les appels sans réponse). Gardner : "Hackett était une patiente pénible (nombreuses plaintes injustifiées), enquiquineuse (surnom donné par les employés)".
Intervention du docteur Olivett : Hackett souffrait de dismorphophobie (pardon pour l'orthographe plus qu'improbable), un syndrôme de mal-être dans sa peau que tous les plasticiens connaissent. Alvin aurait dû envoyer Hackett chez un psy.
Gardner fait un mauvais contre-interrogatoire, en comparant la chirurgie esthétique à l'avortement et parlant de spéculations sur ce que pensait Hackett car Olivett ne l'a jamais vu.
Dans un bar, Jack et Erica se parlent et concluent que la chirurgie esthétique n'a pas sa place dans un tribunal.
Reprise du procès : à la barre, Alvin explique que c'est un accident. Hackett n'a pas dit qu'elle prenait du Nardil. "Je n'ai pas modifié le dossier. Je ne néglige pas mes patients. Mon métier est un art."

- Jack : "Pourquoi ne pas l'avoir envoyée chez un psy?"
- Lawrence : "Elle serait plus heureuse grâce à son opération!"
- Jack : "Alors pourquoi prenait elle des antidépresseurs?"
Echec et mat!

Lawrence tente un dernier coup de force dans le bureau de Jack, trouvant que Gardner fait du mauvais boulot.

Le verdict est sans surprise : le jury le condamne (sûrement à 4 ans).

Verdict :


Ah, ça fait plaisir de refaire des reviews! Rappelons que ma dernière concernait le 13– 19, le d'anthologique "Seer". Eh ben ici, c'est à peine mieux. Comment croire à cette histoire de chirurgien qui se fout totalement de ses patients? En tout cas, moi, je n'y crois pas!

Review réalisée par L'Animal

Episode diffusé sur NBC le 27/10/2004
Review en ligne depuis le 15/06/2006

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7