New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 2.18

28 Mai 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 2.18 : Cradle to Grave

Review réalisée par ASP


Avant :

Où l’on a confirmation que l’argent mène le monde…

Pré générique :

Une garde que l’on imagine classique dans un des hôpitaux de New York. Du monde, de l’agitation, des malades.
L’agent d’entretien, entre deux tentatives de dragues, découvre un bébé dans un carton. Il se précipite aux urgences, mais il est trop tard : le bébé est mort.

Les inspecteurs Mike Logan et Phil Ceretta arrivent sur les lieux pour apprendre que ce bébé est mort de froid…
Ils sont étonnés, car cet enfant présente tous les signes d’un bébé soigné. Pas ceux d’un sans abri.

Générique.

De retour au 27th precinct, L&C font le point avec le capitaine Donald Cragen. Malheureusement, ils ne disposent que de maigres éléments : pas de témoins, la foule des urgences a permis à la personne de déposer le carton sans se faire remarquer. Seule issue, une large enquête de voisinage. Après tout le bébé était bien soigné, peut-être quelqu’un s’en rappellera-t-il.

Malheureusement, une visite aux crèches du quartier ne donne rien.
L&C se rabattent alors les vêtements que portait le bébé. Rien n’en sort avant qu’un employé d’un magasin se rappelle, malgré les efforts de sa patronne, avoir livré une layette identique à une jeune mère dans un meublé piteux de la 3ème rue.

L&C s’y rendent et finissent par obtenir d’un gardien hispanophone, ce qui n’est pas le cas de Logan, et peu coopératif, ce qui n’arrange rien, le nom d’une jeune mère et son jeune garçon, les Ward, qui habitent dans l’immeuble.
Effectivement, ils trouvent un parc à enfant dans la chambre de l’appartement, mais celui-ci est vide.
Il y règne un froid polaire, le chauffage est coupé et les vitres cassées.

L&C essaient de se renseigner auprès des (rares) voisins, mais sans grand succès : personne ne connaît personne…

Ils obtiennent au moins le nom du cabinet immobilier gérant l’immeuble, le cabinet Corman.
Celui-ci propose de fortes sommes aux locataires pour qu’ils vident les lieux, avant de remettre l’immeuble en état
En interrogeant la gérante, Iris Corman, ils apprennent que l’appartement est au nom d’Adele Loftes, locataire depuis les années 50.

Le problème, c’est qu’elle est décédée depuis un an… Or l’appartement est manifestement occupé.
Pour essayer d’identifier des membres de sa famille, ils se rendent au cimetière. Ils y apprennent que c’est une certaine Charlayne Ward qui entretient la tombe.

L&C vont la voir. C’est la petite fille d’Adele Loftes. Elle a une sœur, Jacky, qui s’occupait de leur grand-mère. Et Jacky a un fils, Henry.
Mais elle ne l’a pas vu depuis des mois, et ne sait pas où la trouver.

Sentant le coup fourré, L&C poussent l’interrogatoire, suffisamment pour que Jacky, cachée dans l’appartement, ne se rende, de crainte que sa sœur ait des ennuis.

Au commissariat, elle raconte son histoire. Partie travailler, elle pensait que Serena Price, la fille de ses voisins, allait venir garder Henry, comme prévu. Mais une fois revenue, elle l’a trouvé inanimé. Elle s’est précipitée à l’hôpital, mais une fois aux urgences, elle a paniqué et a abandonné le carton.

L&C vont alors voir la fille au pair, Serena. Celle-ci leur raconte qu’une panne de métro l’a retardé et que, devant la porte close de l’immeuble, le gardien a refusé de la laisser entrer.
Pour elle Jacky est une bonne mère, qui adorait son enfant.

Voulant avoir des explications, L&C retournent voir leur concierge préféré. Cela ne donne pas grand-chose, jusqu’à ce que Ceretta découvre que sa loge est truffée de radiateur électrique tournant à plein régime !!! Visiblement, le chauffage de l’immeuble est coupé, officiellement pour une panne. Ce qui était déjà le cas lors de leur 1ère visite.

L&C se renseignent et découvrent que la note de fioul et d’entretien ne bougent pas depuis 6 mois…même avec l’arrivée de l’hiver !
Un nouvel interrogatoire de Jacky Ward confirme les soupçons : le cabinet Corman cherche à décourager les locataires, couper le chauffage en est un moyen !
La scène est troublante, parce que Jacky est la dernière a réalisé que le chauffage n’était peut-être pas coupé intentionnellement, et que cela a provoqué la mort de son bébé…

Nos limiers vont alors se renseigner sur la réputation du cabinet Corman et son chef, auprès des service municipaux : désastreuse !!! C’est la championne des immeubles en ruines.

Les anciens locataires confirment, le gardien avait pour but de leur rendre la vie impossible, aidé en cela par un faux locataire, un certain Turner. En fait l’homme de main de l’agence.

Un scenario se met en place. Chargé par Iris Corman de mener la vie dure aux locataires, Tirado utilise tous les moyens, moyens qui en viennent à tuer le jeune Henry.

C’est cet homicide par négligence que L&C essaient de vendre à l’ADA Paul Robbards.
Mais durant la présentation des faits un point chiffonne Logan. La jeune fille au pair a dit avoir parlé au gardien… or, Tirado est hispanophone !!! Elle n’a pas parlé à Tirado, mais à Turner !
Les deux sont dans le coup !

Paul finit par accepter cette version, et L&C vont arrêter Tirado. Se faisant ils prennent Turner en flagrant délit : il était entrain de briser la serrure d’une locataire.

Une fois ces deux gentlemen sous les verrous, le Bureau du DA Adam Schiff se demande comment aboutir à une condamnation.

Le tout est de prouver que le chauffage a été coupé intentionnellement.
Des trois, c’est Adam qui se montre le plus optimiste : Tirado n’est pas un sain. Quand à Turner, il a des antécédents dans d’autres immeubles et a déjà travaillé pour Iris Corman…il y a une chance !

Pour commencer, Ben et Paul se concentrent donc sur Tirado. Ils veulent le retourner contre Turner.
A le croire, c’est Turner qui a coupé le chauffage et l’a empêché de le remettre.

Ils essaient alors d’utiliser ces éléments contre Turner, mais c’est une toute autre histoire. Le gars est sûr de lui, et ils n’en tirent rien.
Mais le duo de procureurs est désormais convaincu qu’il est responsable de la mort du bébé.
Ben demande alors à ce que ses antécédents servent de preuves à l’audience, et la juge accepte.

Ben et Paul se demandent alors s’ils n’arriveraient pas à impliquer Iris Corman. Mais Adam a de gros doutes, d’autant plus que Ben et Paul lui apprennent que nos deux amis sont amants !

L’audience commence, et Ben fait témoigner les locataires sur les brimades infligées par Turner : détérioration, coups, etc.
Viens le tour de la jeune Serena. Elle décrit Turner comme le véritable gardien. C’est bien lui qui l’a empêché d’entrer.
La défense essaie bien de la déstabiliser, mais Ben intervient à temps.

Vient alors le tour de Tirado. Il implique Turner. Mieux, il se décharge complètement sur lui.
Ben ne le laisse s’en sortir à si bons comptes et l’implique dans le harcèlement des locataires.

C’est alors le tour de Jacky. Elle décrit la baisse de températures entre son départ et son retour, l’appartement glacé, et Henry mort.
La défense veut jeter le trouble sur son témoignage. L’avocat pointe ses négligences, ce qui n’est pas difficile. Visiblement la jeune femme a des problèmes.

Mais rien n’y fait, Turner est reconnu coupable d’homicide par imprudence.

Pris par l’épisode, c’est tout juste si on ne se rendrait pas compte que l’épisode n’est pas fini !

Un retournement de taille survient lorsque la défense soulève un vice de procédure.
Un membre hispanophone du jury a contesté au cours des délibérations, la traduction du témoignage de Tirado.
Convoqué devant la juge, la traductrice reconnaît effectivement son erreur. On passe de « il m’a poussé [en] dehors [de la chaufferie, où il voulait rétablir le chauffage]» à « il m’a ordonné de sortir ».
La différence est de taille : adieu la violence et, partant, les antécédents de Turner !
La défense s’engouffre dans la brèche et les délibérations étant viciées, le vice de procédure est prononcé. Tout est à refaire.

Il en faut plus toutefois bien plus pour décourager Ben, qui veut même poursuivre Iris Corman à présent !
Adam est nettement plus circonspect : une majorité de jurés s’est fondé sur le passé de Turner pour se décider. Par sur l’intention de nuire au bébé.
Ce passé exclu, tout devient plus difficile.

Il demande à Ben de tenter une négociation avec Iris Corman et Turner. Seulement elle tourne court ! Loin de s’en laisser compter, la froide Iris, se présente comme la victime ! Elle accuse la loi sur les locataires de causer sa ruine et d’avoir tué Henry Ward. Pire, elle sous-entend que Tirano pourrait revenir sur ses déclarations. Ulcéré, Ben lui demande si elle l’a menacé. Ce à quoi elle accuse le bureau du procureur de lui avoir soufflé les réponses !!!
Son avocat a juste le temps de la faire sortir avant que Ben ne l’accuse d’insulte à magistrat !

C’est finalement Paul qui trouve la faille : depuis 1 an, ses immeubles en ruine, ne lui attire plus aucuns PV. Hors, l’inspecteur des bâtiments a changé… Coïncidence ???

Paul propose alors de tendre un piège à l’agent de l’urbanisme, Boxer.
Profaci étant en retard (le rôle de sa vie !!!), Logan et Ceretta lui font jouer le rôle du propriétaire.
L’agent se montre d’abord intraitable, mais finit vite par proposer un arrangement, question de prix.
Boxer est pris en flagrant délit de corruption.

Pris au piège, il n’a pas le choix, et témoignera contre Iris Corman.

Ben se lance alors dans le procès d’Iris Corman et Joseph Turner.
On le quitte après un vibrant réquisitoire introductif.
On alterne entre les visages des membres du jury, et ceux des accusés.

Un plan nous montre une mère de famille dont l’expression du visage regardant Iris Corman et son amant-complice, se passe de commentaire.

L’écran suivant nous apprend que Turner a décidé de témoigner contre Corman en plaidant coupable.
Cette dernière a été condamné pour homicide, et attend sa comparution devant la Cour d’Appel en liberté sous caution.

Après :

Un épisode forcément marquant, choquant. A l’époque, c’est un de ceux qui m’avaient le plus marqué avec l’épisode 1.17 - Mushrooms (L'Ecole du crime).
Et c’est d’ailleurs le même thème de base : comment les dérèglements de la société s’attaquent d’abord aux plus faibles de ses membres.

Ici, donc, c’est la spéculation immobilière qui est responsable de la mort d’un bébé d’une jeune mère noire célibataire.

A vrai dire, on repère vite la coupable, incarnée par Karen Lynn Gorney, et Ceretta aussi. Son manque d’humanité la désigne dès sa première scène.
C’est aussi à elle que l’on doit la scène la plus tendue de la partie judiciaire, lors de la tentative de négociation menée par Ben Stone.
Comme souvent dans L&O, c’est cette scène qui lève toute ambiguïté sur la culpabilité de l’accusé. Si l’on a quelques doutes avant, on n’en a plus après !

Enfin, l’épisode est parsemé d’allusions au multilinguisme hispanophone de la société new-yorkaise. Tantôt amusantes, voir Logan tenter de parler espagnol est à mourir de rire, surtout quand il se fait ridiculiser par un Ceretta hilare ; tantôt dramatique, tant aller à la rencontre de ces populations immigrées nous fait, évidement, rencontrer les populations les plus défavorisées.
Même la partie judiciaire n’y échappe pas.
On a d’abord droit à une scène humoristique lors du 1er interrogatoire de Tirado par Ben et Paul, et ensuite, bien sûr lors du vice de procédure lié à l’erreur de traduction du témoignage de Tirado.

Au final, un épisode passionnant, et foisonnant : le retournement judiciaire intervient 15 bonnes minutes avant la fin de l’épisode, ce qui laisse largement d’avoir un épisode dans l’épisode.

Review réalisée par ASP

Episode diffusé sur NBC le 31/03/1992
Review en ligne depuis le 18/11/2006

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7