New York District (New York Police Judiciaire)

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York District / New York Police Judiciaire > 8.18

3 Juin 2020

New York District / New York Police Judiciaire

Episode 8.18 : Stalker

Review réalisée par Nono


Pré générique : un couple regarde la TV. Apres avoir étendue un grand bruit ils découvre une jeune femme qui a été poussé dans les escaliers.

Pour une fois la victime n’est pas morte mais salement blessé. Elles s’appelle Mrs Andrea Blake et travaille comme infirmière dans un hopital.
En fouillant son appartement Briscoe et Curtis découvrent qu’elle reçoit depuis un certain temps de emails pornos ; Van Buren nous en fait la lecture : « enfile ton déshabillé en satin bleu et attend moi sur ton nouveau matelas. Est-ce qu’il grince quand tes jambes montent et descendent ?» Ils sont signé d’un certains Govani
A l’hôpital où elle travaille nos deux Det apprennent qu’elle a porté plainte et qu’elle a déménagé. L’inspecteur qui s’est chargé de l’affaire nous apprend qu’un prisonnier a fait une demande pour avoir son adresse et qu’elle lui a été donnée. Ce qui est confirmé a la prison ou il était pour harcèlement sexuel. Il s’agit d’un certains Russel Lauery. Ce dernier est arrêté mais nie.
Le second suspect est Lewis Dutton, un homme qui prend des photos et les diffusent sur Internet en ce mettant en scène et ayant des relations virtuels. Briscoe, Curtis, Profaci et Van Buren constatent par eux même…….. Notre artiste (oui !oui ! il se considère comme tel) est donc interpellé.

Mais Briscoe et surtout Curtis croyant que miss Blake a mis en scène son agression pour que cesse les emails. C’est ce qui lui explique Ray au poste, celle le prend mal d’autant qu’elle ne le sait pas mais elle vit ses dernières heures. En effet elle est tuée quelque temps après.

Grâce a son appel au 911 (le numéro de secours américain), les inspecteurs déduisent que c’est Lauerey qui a fait le coup ; Mais il était en prison quand les messages ont commencé ; c’est là qu’attend une surprise : la prison les faits travaillé sur des ordinateur en prenant des commandes de mobilier, les malfaiteurs peuvent voire le numéro des cartes de crédit des commendes ! C’est grâce a cela qu’il la connue et il a pu lui envoyé ses emails grâce a l’ordinateur du surveillant qui lui prêtait (il le fessait chanter). Il est donc placé en détention provisoire.

McCoy et Ross sont bloquer par la justice, il ne peuvent pas utilisé l’appel au 911, de plus l’avocat se targue que l’enquête sur l’agression c’est conclue sur l’invention de cet acte par la victime.

Alors qu’ils vont perdre, apparaît Briscoe qui revoit l’affaire. Pour lui l’agression dans l’escalier est bien une tentative de meurtre. Lauerey l’a bien poussé et tenter de l’étrangler. (On en profite pour savoir que ça fait 28 ans qu’il est flic au NYPD). Notre Lennie témoigne donc devant le juge. L’affaire est donc repartie pour le procureur McCoy.

Mais Curtis n’est pas de cet avis. Il garde ses déclarations antérieures. La patronne Van Buren est furieuse de savoir qu’il y a un menteur dans ses rangs. Le Det Curtis est donc contraint de témoigné contre les dires de Briscoe, heureusement McCoy rattrape le coup au contre interrogatoire et Curtis est en difficulté.

Le verdict tombe : coupable. McCoy promet à la mère de la victime de demander perpétuité. Briscoe et Curtis retrouve McCoy et Ross sur les marches du palais de justice. Briscoe demande a Ray si ça va, celui ce répond qu’il est en paix avec lui-même.

Fin

Un bon épisode qui prend le net comme thème. Il a fort à parier que le fond de l’histoire (les messages pornographique) est véritable.
On peut voire une particularité des prisons américaine : les détenus travaille avec des cartes de crédit (ah profit !!), chose probablement impossible en France.
Mais il y a bien plus intéressant : le témoignage des inspecteurs. D’une part Briscoe est prêt a tout pour le faire condamner, même a prendre ses distance avec la moral (chose normal pour un flic qui en 30 ans de carrière a tout vue) tandis que Curtis s’en tient à sa premier version, par sa bêtise l’affaire aurait pu aboutir sur la relaxe du prévenus. On peut mettre sa sur le compte de sa jeunesse, bien que Logan aurait a mon avis soutenus son équipier. Verdict : Curtis ne reste que 4 saisons et c’est déjà trop !

Review réalisée par Nono

Episode diffusé sur NBC le 15/04/1998
Review en ligne depuis le 29/12/2004

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2020 LawAndOrder-fr
New York Unité Spéciale
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7