New York Unite Speciale

  LawAndOrder-fr > Critiques > New York Unité Spéciale > 5.08

17 Janvier 2021

New York Unité Spéciale

Episode 5.08 : Abomination

Review réalisée par Jéjé


Enfin, un bon épisode dans lequel on retrouve la formule qui fait l'intérêt de « Law & Order » : une intrigue bien ficelée au travers de laquelle peut être examinée la complexité des réactions face à un sujet de société…

L'Abomination du titre se réfère à un passage de la Bible qui qualifie de ce nom toute pratique homosexuelle…
Ainsi, l'épisode va s'intéresser à l'homosexualité, et plus particulièrement à l'impact que peut avoir son rejet sous couvert de motifs religieux ou de théories psychiatriques.
Cet épisode présente aussi l'intérêt non négligeable de montrer Novak autrement que dépassée par les événements ou hargneuse et autoritaire, et d'en faire un personnage intéressant et sympathique… (ce qui après 3 épisodes laborieux pour elle, est une gageure…)
Et une fois n'est pas coutume pour SVU, l'épisode est parsemé d'une bonne dose d'humour… surtout grâce aux réactions de Stabler !

Dans cet épisode, il y a aussi et surtout une intrigue, qui commence par la découverte d'un corps sur un trottoir de Manhattan. Il s'agit de James Reed, un universitaire homosexuel, dont le travail de recherche consistait à démontrer l'inefficacité voire la nuisance des entreprises devant aboutir à une « déshomosexualisation » de certains individus… L'enquête montrera que son meurtrier n'est autre que l'un de ses principaux détracteurs, qui est également le père de son petit ami…

Acte I : L'homosexualité est un péché

Au cours de leur enquête, B&S entrent en contact avec une association d'obédience chrétienne (REGENESIS ! )regroupant des homos repentis ou en prenant le chemin. Le discours prôné par les membres est que l'homosexualité étant un péché, il faut lutter contre ses penchants pour vivre au mieux selon la volonté de Dieu.

Hypothèse : la victime, porte parole pictural de l'assoc', revenu à ses anciennes amours, aurait été tué par un des membres furieux du discrédit jeté sur REGENESIS à cause de son comportement…

B&S vont se diriger sur d'autres pistes, mais les scènes autour de REGENESIS sont assez savoureuses…

- tout d'abord, la scène avec le couple « mixte » recevant B&S, et étant sensé illustrer la réussite de la « conversion »', semble rendre hommage à l'épisode de « Will & Grace » où Jack était initié à ce type d'association !! (Ah, oui, il faut de bonnes références en matière de séries pour suivre mes reviews… W&G, Melrose Place…) La légère caricature du couple permet de décrédibiliser ce genre d'entreprise, mais il est judicieux de la part des scénaristes d'avoir donné une scène à Wong, qui nous fait un petit historique sur ce genre d'assoc', et qui explique que les seuls résultats sont l'abstinence des membres et non la « conversion » à l'hétérosexualité !!! Certains trouveront ça un peu trop didactique, mais, moi, ça ne m'a pas dérangé…

- puis un dialogue à l'issue drolatique entre B&S
Stabler : "Ils sont peut-être heureux…"
Benson : "En réprimant leurs désirs sexuels pour faire d'eux de bons chrétiens ?"
S : "Certains choisissent d'être hétéro, d'autres d'être homo…"
B (amusée) : "Tu as choisi d'être hétéro ?"
S (les yeux écarquillés) : "Moi… Non !"

Cet acte nous permet d'avancer (un tout petit peu) dans l'intrigue, de retrouver l'ancien petit ami de James, qui va organiser les funérailles.

Acte II : L'homosexualité est un péché mortel

A l'enterrement de James, on se retrouve devant le cimetière, avec une manifestation d'activistes anti-gay mené par un prêtre extrémiste. Là encore, on est proche de la caricature, mais j'ai le sentiment que ce genre d'événement a réellement lieu… (Cette scène m'a fait pensé à celle de l'enterrement dans le meilleur épisode de la saison 1 de « Six Feet Under »… C'est un peu mieux comme référence là, non ?)

Parce qu'il a dépassé la limite entre la manif' et l'entrée du cimetière, père facho est embarqué à la brigade. Il n'est pas vraiment pris au sérieux par Stabler, jusqu'à ce que notre homme se mette à raconter que « New York étant une ville remplie de sodomites, que les flics tentent de protéger, il ne faut pas s'étonner que la police ait perdu tant des siens lors du 11 septembre… »
J'ai trouvé ce passage très fort et bien culotté de la part des scénaristes…
On se demande comment Stabler résiste à emplafonner la tête du prêtre dans le mur…

En quelques scènes, les scénaristes montrent le côté néfaste des dogmes religieux, qu'ils soient appliqués avec fureur ou bien même avec compassion. Ca ne fait jamais de mal de le rappeler…
Et au cours de ces scènes, Meloni est excellent : on y croit vraiment à son personnage de flic tolérant mais quand même un peu gêné aux entournures sur le sujet…(Rien à voir avec le charisme sexuel démesuré qu'il réussit à dégager quand il interprète Keller, l'un des prisonniers psychopathes de « Oz »)
C'est écrit de cette façon que Stabler est intéressant, autrement plus que lorsque l'on lui fait jouer les gros bras hargneux (cf. l'épisode 5x06)

Actes III et IV : L'homosexualité est
une pathologie mentale complexe

Munch et Tutuola enquêtent sur le travail de la victime. Ils rencontrent alors le Dr Tate, (incarné par George Segal, le papa facétieux de Maya dans « Voilà ! /Just Shoot Me »), psy de son état, qui a une position bien arrêtée sur l'homosexualité (problème du développement psychosexuel), qui nous vaut une bonne sortie de Munch à l'issue de l'entretien.
{« If an overbearing mother and a distant father cause homosexuality, how come I'm not gay ? "}

Munch reconnaît Ian, le fils du Dr Tate, comme une des personnes présentes à l'enterrement. Rapidement, des liens sont établis entre lui et la victime, des indices matériels désignent sa chambre comme le lieu du crime. Ian est alors arrêté.

A l'audience pour la caution, Ian, qui s'est toujours défendu d'être gay, invoque la légitime défense, expliquant qu'il s'est fait violé par James Reed et qu'il s'est ensuite défendu.

Passe d'armes jubilatoire entre l'avocate de Ian (Daphne Zuniga… La Jo Reynolds de "Melrose Place") et Novak.

L'ADA conteste la théorie du viol, arguant qu'il a été retrouvé deux types de sperme différents dans les draps. Jo réplique immédiatement :
{« If a woman has an orgasm when she's raped, does it mean she really enjoyed it ? » }
On est dans SVU, là, y'a pas de souci !!!

Bien qu'elle considère cette théorie comme farfelue, Novak est inquiète. Branch comprend son angoisse, et lui fait comprendre, de plus, que face à cette ligne de défense, susceptible de déclencher une «{ gay panic }» et de flatter les repré sentations les plus erronées d'un seul juré ({« gays are predators and sinners »}), le procès va s'orienter vers un match « STRAIGHT vs GAY ».
La seule possibilité pour ne pas glisser sur ce terrain : montrer que Ian est gay.

Cependant, de nouvelles preuves matérielles désignent le père de Ian comme l'assassin. Novak se rend alors sur le lieux de sa meilleure scène depuis son apparition dans la série, et dans un échange mêlé de compassion et d'assurance, elle réussit à obtenir de Ian la vérité : son père l'a surpris avec James, a tué ce dernier et agressé son fils. Mais Ian ne peut se résoudre à ne pas se sentir l'unique responsable de la tragédie.

Le père passe donc devant le tribunal. Sa ligne de défense : lorsqu'il a surpris son fils au lit avec un homme, il n'a envisagé qu'une unique possibilité, son fils se faisait violer et il devait le protéger.
Son avocat propose que les théories de Dr Tate sur l'homosexualité, bien que non publiées, soient versées au dossier comme preuve de l'état d'esprit de son client… J'aime bien lorsque les scénaristes de « L&O » montent des défenses où les pires préjugés avoués peuvent permettre à l'accusé de s'en sortir…
Novak boule en touche une espèce d'associée de Tate qui vient déblatérer des horreurs sur les gays à la barre.

Seulement, ce n'est pas suffisant. Pour contre le système de défense du père, il faut que Novak démontre qu'il était au courant de l'homosexualité de son fils.

Par une facilité de scénario (la mère d'une amie de Ian en aurait parlé à son père), ce fait devient alors incontestable.
Non seulement, le personnage de Segal ne peut plus s'en sortir, mais il prend une dimension détestable supplémentaire !

La scène finale réunit Novak et Ian sur un banc dans New York. Elle s'excuse d'avoir du l'« outer », mais Ian l'en remercit.
J'aime bien cet fin et je la préfère à une à la « L&O » où McCoy aurait asséné « une petite phrase mordante » avant le « executive producer Dick Wolf » !!

Un bon épisode, donc, qui rend sympathique notre nouvelle ADA, offre une enquête simple mais qui donne une base solide pour une partie juridique intéressante et qui s'en sort bien avec les considérations générales sur le sujet de l'intrigue.

Review réalisée par Jéjé

Episode diffusé sur NBC le 11/11/2003
Review en ligne depuis le 06/12/2003

Note : Les épisodes dont les titres sont suivis d'une étoile (*)
sont inédits en France (ou l'étaient au moment de la mise en ligne de la review).







© 2001-2021 LawAndOrder-fr
New York Police Judiciaire (New York District)
New York Section criminelle
New york Cour de Justice
Los Angeles Police judiciaire
paris Enquêtes Criminelles
Londres Police judiciaire
Titres VO / VF
Suivez-nous sur Twitter
Retrouvez-nous sur Facebook


Pour soutenir le site et son forum, n'hésitez pas à passer par les liens suivants pour vos achats en ligne ;)
Amazon FRANCE Amazon CANADA Amazon USA

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: include(): Failed opening '/home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/lo_code_inclus/reviews/reviews_connect.inc.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.3/lib/php') in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 4

Warning: mysqli_fetch_row() expects parameter 1 to be mysqli_result, bool given in /home/clients/6e1e4297aceac9143f5f7c80cfc51abc/lawandorder/critiques/compteur.inc.php on line 7