Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Envie de discuter de la série imaginée par René Balcer ?
Le forum francophone dédié à New York Section Criminelle est ici.
Avatar de l’utilisateur
Bipbip
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 94
Inscription : 13 avril 2007, 19:04

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par Bipbip » 29 août 2007, 10:04

dangercop @ Mardi 28 août 2007 à 21h13 a écrit : La Rupture
Le rôle de VDO n'est guère étoffé mais il est assez amusant avec ces manières stressées, timides, et cette curieuse habitude d'utiliser des mouchoirs pour nettoyer ses oreilles (?) --->penser à demander aux scénaristes où ils vont chercher leurs trouvailles (sic)  :D
Il se nettoie les oreilles avec un mouchoir ?
Bon, je vais regarder à nouveau. Vive le DVD et la touche avance rapide. :siffle:
Lundi soir, sur M6, il y a Men In Black. J'adore sa démarche saccadée. Mais, même en sachant que le cafard c'est VDO, on a du mal à le reconnaître.

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 29 août 2007, 10:06

Non, je n'avais toujours pas trouvé cette chanson, mais maintenant je sais, merci mimi 1802Image


Dangercop : je n'avais pas franchement l'intention de voir la rupture, maintenant c'est fait, il faut que je le fasse :lol:
rhaa passion quand tu nous tiens :rolleyes:

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 30 août 2007, 23:40

vhikie @ Mercredi 29 août 2007 à 8h06 a écrit : Non, je n'avais toujours pas trouvé cette chanson, mais maintenant je sais, merci mimi 1802Image


Dangercop : je n'avais pas franchement l'intention de voir la rupture, maintenant c'est fait, il faut que je le fasse :lol:
rhaa passion quand tu nous tiens :rolleyes:
appelle-moi le mauvais génie :D
Image

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 13 septembre 2007, 23:31

J'ai découvert grâce à une amie ( :wub: ) Salt on our skin, The velocity of Gary et Naked tango.

Naked Tango : quel drôle d'objet que ce film. Drôle, dans le sens de bizarre. Mais pas dénué de qualités, au contraire.

Iconoclaste, résolument. UNe image léchée, des décors et des costumes soignés, précieux, très proches de la réalité des années 30 et de Carlos Gardel, le Français devenu le danseur mondain argentin par excellence.

J'avais aimé Al Pacino dans l'excellent remake de Parfum de femme pour cette danse si particulière, si sensuelle et si chorégraphiée, j'ai adoré Vincent d'Onofrio pour le réel talent qu'il a manifesté dans ce film pour interpréter ce type peu recommandable possédé par le démon de la danse. Le tango, brûlant, est omniprésent dans tout le film.

Pour encore en dire sans trop en révéler, il y a du théâtral, de la passion, de la seynette comme dans une composition d'opéra dans ces scènes tournées dans un fondu semblable au sépia pour son rendu romantique et nostalgique d'une période qui ne sera plus.

Les premières images annoncent la couleur, la matière à venir, et l'oeuvre est fidèle à ce principe jusqu'à la dernière image.

C'est délicieux et inhabituel, audacieux et surprenant, et décidément oui, Mathilda May en Louise Brooks et Vincent d'Onofrio en hidalgo macho hyper élégant sont magnifiques.

Salt on our skin Bien beau film sur le noir destin qui s'abat sur ceux ou celles qui se jouent de leur destinée ou des signes forts qu'elle leur envoie, pour se préoccuper de carrière, de qu'en dira-t-on, de différences sociales, au lieu de se cocnentrer sur ce que la vie a de plus précieux : l'amour de quelqu'un.

George est moitié écossaise, moitié Française, vit avec sa soeur et ses parents à Paris, découvre Simone de beauvoir et les existencialistes, et lorsqu'elle éprouve un violent coup de coeur pour un jeune marin, Gavin, use de ses charmes au clair de lune, en vain, semble-t-il. Mais la vie est pleine de surprises et vous offre parfois l'occasion de reprendre son jeu où on l'avait laissé...

The Velocity of Gary Il aurait été facile de tomber dans le vulgaire ou les clichés dans un sujet tel que celui-ci. Il y en a bien d'ailleurs quelques uns, mais ce sont de ceux qui existent dans ces milieux interlopes et fascinants, ces hommes qui sans être des femmes semblent vouloir en tout cas leur ressembler jusqu'à en faire des caricatures trop appuyées pour que l'on puisse y croire ou les prendre au sérieux.

Un acteur de films pornos, bi sexuel assumé, se sachant séropositif depuis peu, passe les derniers moments de forme relative avec sa compagne et son nouveau boy friend, Gary, prostitué à ses heures.

Le miracle est d'être parvenu à faire avec un tel tissu la plus douce des étoffes, où la véracité des êtres et de ce qu'ils ressentent de meilleur, efface le côté sordide et voyeur pour ne plus laisser voir que le coeur du bijou, et vous toucher jusqu'aux pleurs.

Splendide interprétation de Vincent d'nofrio mais aussi de Salma Hayek et de ce fameux Gary... Fait marquant ? Les baisers fiévreux échangés entre Salma et Valentino (VDO) ou ceux plus dérangeants ou inhabituels en tout cas entre Gary et Valentino.

Un film à voir absolument à mon avis, et à revoir.
Image

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 17 septembre 2007, 20:33

Outch !! Tes descriptions sont à tomber :wub:

j'ai vu ces films aussi, et je dois dire que j'en ai gardé beaucoup de bons souvenirs, même plus

je crois que je regarde au moins une fois par semaine salt on our skin, parce ce que j'aime cette histoire romantique au delà de tout, et que j'adore l'accent à couper au couteau que possède Vincent dans ce film :rolleyes:

aujourd'hui j'ai regardé des making off du film Men in black, en fait, plus que les making off, c'est le film directement commenté par Barry Sonnenfeld et Tommy Lee Jones
et c'est ainsi que j'ai appris que la fameuse scène "sucre dans eau" a été tournee 15 fois de suite et que c'etait bien de l'eau sucrée, et qu'à la fin des prises, Vincent était remontée comme une horloge (vous parlez le sucre ça énerve) :lol: , il n'en pouvait plus (et oui, parce que trop de sucre, ça donne la nausée aussi :D )

c'est dur la vie d'acteur parfois :siffle:

J'ai beaucoup apprécié les paroles de Tommy Lee Jones et de Barry Sonnenfeld sur les scenes de Vincent :"c'est vraiment un tres bon acteur"

on en a jamais douté :P :wub:

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 28 septembre 2007, 00:01

Steal this movie !

Ou comment un provocateur de génie, qui aurait à n'en pas douter fait des miracles dans la publicité, a vu sa vie basculer par la faute du FBI, très remonté après les hyppies depuis leur position contre la guerre du vietnam.
Tout avait bien commencé pourtant pour Abbie Hoffman, homme plein de fantaisie, qui tel John Lennon et yoko Ono, avait décidé de protester nu contre l'etablishment et créer un personnage politique, monsieur pig, redoutable politicien immoral obscédé par l'argent et les bénéfices sous toutes ses formes !
Presque forcé à l'exil, Hoffman péta les plombs, alors qu'on lui diagnostica une bipolarité frustrante et terriblement destructrice, jusqu'à ce qu'un journaliste vint l'aider en s'entourant de son univers et de ses proches (sa femme, sa maitresse, son fils, son avocat...

Une biographie juste, colorée, une analyse riche et pertinente de cette époque extraordinaire qui vit la mort de John F Kennedy, de Martin Luther King et de Malcom X, avec pour fond la guerre du vietnam et ses milles controverses...

Vincent D'Onofrio se livre à une composition d'une justesse bluffante et il est à noter également le souci de véracité pour restituer cette période déjantée :wub:
Image

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 30 septembre 2007, 10:51

Tu as encore frappé juste dans la description de ce film (tu devrais te lancer dans l'ecriture de critiques cinématographiques toi :D .......quoique non, je me demande si tu ne serais pas un peu trop pour Vincent d'Onofrio :lol: )

Mais c'est vrai que ce film lui va bien, il y a même on moment du film ou l'on pourrait presque retrouver le Goren du tout début de la série de L&O.

(une courte scène ou il est en costume cravate, ça m'a fait un choc :rolleyes: )

il y a aussi une scène ou il n'est habillé que d'un minuscule tablier de cuisine :P et qui nous laisse admirer à loisir sa plastique :siffle:

Non, franchement , Vincent D'onofrio n'aura pas fini de nous étonner :rolleyes:

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 30 septembre 2007, 20:47

ATTENTION : SPOILER

Fires within

Ou quand la moralité rigide américaine l'emporte sur toute autre considération...

Il y a un homme marié et père d'un tout petit bébé, qui a l'orgueil de ses aspirations et n'hésite pas à défendre ses idées politiques à tout prix, quand bien même cette ligne aussi belle dans l'absolu se révèle dangereuse pour qui l'applique sans penser aux conséquences.
Il y a cette jeune femme prête à beaucoup pour sauvegarder sa famille mais qui se retrouve bouleversée tel un fétu de paille dans les rigueurs didactiques d'un régime qui se voudrait progressiste.

Vient alors la vie et tout ce qu'elle sait faire et défaire avec une ingénioisité et une cruelle ironie. Vient donc le moment du choix. Crucial. Définitif. Obligatoire.

Je ne suis pas du tout convaincue que dans la vraie vie il soit possible de pardonner certains manquements gravissimes sous prétexte que leur auteur s'est excusé. La bonne morale rôde à Hollywood sur la pellicule, à défaut de régner dans les coeurs des humains y travaillant.

Cela retire une part de l'intéret du sujet, à mon sens. Tant il est prévisible que nous ne nous écarterons guère du droit chemin.

Vincent d'Onofrio, Greta Scacchi et Jimmy Smiths sont d'une beauté à couper le souffle, il y a quelques bons passage dans le script, mais ça manque quelque peu de spontanéité et de suspens. La faute au scénario, un peu trop convenu, plutôt qu'aux acteurs, excellents.
Image

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 2 octobre 2007, 18:36

Vincent d'Onofrio, Greta Scacchi et Jimmy Smiths sont d'une beauté à couper le souffle,


ouais ! surtout deux d'entre eux Image

ceci dit, remarquable analyse du film Image

Moi j'avoue avoir été un tantinet déçue quand même Image

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 14 octobre 2007, 13:56

Toujours excellent dans la nouvelle saison "amends" est bien dans la lignée de ses prédécesseurs et nos deux héros toujours aussi charismatiques. De très bonnes idées dans ce nouvel opus mais moi j'avoue ne pas avoir été choquée par le nouveau générique (même si la musique est moins géniale). Alex est touchante et Bobby fait montre de bon sens tout en soutenant discrètement sa coéquipière et amie. Notre Eames est une lady et malheur à celui qui l'oublie.

Un grand merci à ceux qui m'ont permis de le suivre. :wub:


A propos de Vincent d'Onofrio : Je me suis renseignée sur l'éventuelle existence d'un dvd The taking of Pelham 123 (sortie tv 1998) et si par hasard l'un de vous saurit comment se le procurer, merci à l'avance de m'envoyer un mp. B)
Image

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 16 octobre 2007, 20:50

C'est une prestation qui n'a qu'un rapport lointain avec notre série (encore que ça expliquerait qu'il veuille absolument rester sur NY) mais Vincent et sa femme Carin vont être parents en décembre. :wub:
Image

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 21 octobre 2007, 18:51

Voilà une bonne nouvelle :wub:

Donc à partir de décembre, Vincent aura des journees bien chargées : le flingue, les assassins torturés et les enquêtes alambiquées le jour

et les couches culottes, les biberons et les câlins la nuit :P :wub:

Tu as raison Dangercop, cela doit lui donner envie de rester sur New York, un bon point pour nous car la série reste assurée de le garder :P :wub:

Avatar de l’utilisateur
vhikie
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 22
Inscription : 29 juin 2007, 20:46

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par vhikie » 24 janvier 2008, 15:02

:o Vous n'imaginez pas la peur que j'ai eu, j'ai cru que ce topic était passé à la trappe :blink:

un grand merci à Dangercop pour m'avoir aiguillée sur la bonne page (la honte pour moi :D )

La joie d'avoir retrouvé Vincent d'Onofrio dans la saison 6 de "New York section criminelle" et de voir qu'il n'a pas trop changé <_<

parce qu'a force de chercher des infos sur lui sur Internet, on le decouvre une fois plutot "bien en chair", une fois plutot svelte, on y perd son latin :siffle:

cet homme semble avoir une facilité à jouer avec son poids, c'est carrement injuste B)

dangercop
Partenaire de Goren
Partenaire de Goren
Messages : 75
Inscription : 31 mai 2007, 21:30
Localisation : Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par dangercop » 26 janvier 2008, 22:14

C'est extrêmement criant dans Untethered où selon les plans, le détective Robert Goren passe d'une figure mince à plus en avant dans l'épisode, à singulièrement épaissie ! :lol:
Enfin quoiqu'il en soit, qu'importe, Bobby reste Bobby n'est-ce pas... :wub:
Image

Avatar de l’utilisateur
Arwen
Pote de Chris et Mariska
Pote de Chris et Mariska
Messages : 472
Inscription : 22 juin 2004, 16:47
Série L&O préférée : New York Section Criminelle (CI)
Personnage favori : Olivia Benson
Localisation : Près de Paris

Vincent D'Onofrio (Robert Goren)

Message par Arwen » 27 janvier 2008, 10:09

Effectivement Bobby sera toujours Bobby !!
C'est dingue le poids qu'il a pu prendre, mais par contreson visage est très expressif. Il est doué quand même !!

A+
Image
Merci à Str@buck pour la signature.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités