Cinéma...

Cinéma, Séries télé... Parce qu'il n'y a pas que Law & Order dans la vie ;o)
Avatar de l’utilisateur
r lefourbe
Pote de Dick et Rene
Pote de Dick et Rene
Messages : 1312
Inscription : 8 juin 2004, 09:47
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Zach Nichols
Localisation : Entre NY, Baltimore et Issy Beach

Cinéma...

Message par r lefourbe » 28 août 2006, 11:12

Miami Vice

Bon film qui souffre quand même de quelques longueurs. Michael Mann tire vraiment profit des villes dans lesquelles ils tournent. Comme pour Collateral avec Los Angeles, ici les plans de Miami sont magnifiques.

Il a su garder le coté clinquant de la série avec des flics qui roulent en Ferrari, utilisent les dernières technologies et toujours de gros bateaux très puissants... Bref, le top du top.
L'histoire : pas grand chose à dire. Réseau de prostitution au départ et infiltration dans le monde de la drogue ensuite avec histoire d'amour dangeureuse pour 1 des 2 coéquipiers. Bref, tout comme dans la série.
Le film comme un bon James Bond nous fait visiter tous les endroits chauds des Caraibes : Cuba, Haiti, le nord de l'amérique du sud, ... Dépaysement garanti

Quelques facilités quand même : regards appuyés quand un méchant parle de la famille de Tubs. Cela sent à coup sur la vengeance à la fin du film. Bingo !

Point remarquable : la bande son, comme dans la série.

Au niveau des guests : on retrouve John Ortiz de The Job et guest de 2 épisodes de la galaxie L&O, la barbe le rend presque méconnaissable et Domenick Lombardozzi acteur qui évolue dans la sphère de Levinson / Fontana pusiqu'il a joué dans toutes leurs séries avec notamment le role du detective 'le boulet à la casquette' Herc dans The Wire. Il y a aussi Isaac de Bankolé.
Lorsque le couperet de la justice se met en travers de son chemin, l'homme du monde se doit de changer de trottoir.

Benoit P.
Comique Troupier

Avatar de l’utilisateur
Sam Waterston
Pote de Chris et Mariska
Pote de Chris et Mariska
Messages : 508
Inscription : 12 août 2006, 07:17
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Mike Cutter
Localisation : Un peu partout ...
Contact :

Cinéma...

Message par Sam Waterston » 30 août 2006, 18:13

Je viens de voir le film "The Sentinel" avec Micheal Douglas et Kiefer Sutherland! Il est tout simplement génial!!!! C'est un très bon policier et l'ihistoire c'est qu'il y a un complot pour faire assassiner le Président des Etats-Unis, il y a une taupe parmis les gardes du corps et tous les indices se portent sur Micheal Douglas...
A voir, il est génial!! ;)
http://samwaterston.skyrock.com => Mon Blog, celui de Nadou & Monique !!!

Avatar de l’utilisateur
NONO
Pote de Chris et Mariska
Pote de Chris et Mariska
Messages : 1518
Inscription : 18 juin 2004, 09:28
Localisation : Toulouse 31 et Montauban 82

Cinéma...

Message par NONO » 9 septembre 2006, 12:28

LE VENT SE LEVE

De Ken Loach avec Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham.

Palme d'or à Canne.

Un film sur la rebellion des Irlandais façe aux troupes britannique dans les années 20. Un medecin et son frére s'engagent dans les troupes séparatistes (l'ancetre de l'IRA), pour combattre les Anglais.

Un bon film, mais dur (notamment la fin que je ne vais pas révéler).
Les paysages et la musique (traditionnel) sont supers.
Le film a le merite de na pas juger, quelque chose de rare au ciné.
Jus est ars boni et aequi
Le droit est l'art du bien et du juste

Digeste

Avatar de l’utilisateur
McCoy
Disciple de Ben Stone
Disciple de Ben Stone
Messages : 1113
Inscription : 14 janvier 2006, 21:46
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Ben Stone

Cinéma...

Message par McCoy » 25 novembre 2006, 18:59

Borat

N'allez surtout pas voir Borat !! C'est la plus grosse bouse que j'ai jamais vue. Avec tout le buzz qu'on en a fait et la bonne critique du Parisien, je me suis dit que c'était drôle. Et bien, il n'en est rien...C'est un film honteusement dégradant pour l'image du Kazakhstan, grossier à l'extrême, anti-sémite et anti-arabe et aux dialogues lourdingues comme on en fait pas. Le pire dans tout ça : aucun scénar, on ne comprend même pas le but du film...

Ma note : 0/10 :angry:

Avatar de l’utilisateur
Hartigan
Partenaire de Briscoe
Partenaire de Briscoe
Messages : 169
Inscription : 22 février 2005, 20:36
Localisation : Paris
Contact :

Cinéma...

Message par Hartigan » 26 novembre 2006, 09:56

McCoy @ Samedi 25 novembre 2006 à 19h59 a écrit : Borat

N'allez surtout pas voir Borat !! C'est la plus grosse bouse que j'ai jamais vue. Avec tout le buzz qu'on en a fait et la bonne critique du Parisien, je me suis dit que c'était drôle. Et bien, il n'en est rien...C'est un film honteusement dégradant pour l'image du Kazakhstan, grossier à l'extrême, anti-sémite et anti-arabe et aux dialogues lourdingues comme on en fait pas. Le pire dans tout ça : aucun scénar, on ne comprend même pas le but du film...

Ma note : 0/10 :angry:
Oserais-je dire que j'ai trouvé ça hilarant? Que je me réjouis de l'existence d'une pure teigne comme Sacha Baron Cohen? Comme un grand coup de boule à la tiédeur, à l'ignoble politiquement correct (que tout le monde semble confondre avec le respect)?

Je ne trouve pas le film particulièrement dégradant pour le Kazakhstan, disons qu'il me semble bien plus dégradant pour l'ignorance générale. Ce film ne parle pas du Kazakhstan, mais de nous tous qui ne savons rien du Kazakhstan, moins en Europe qu'aux USA parce que nous en sommes plus proches, et qui par la même, du fait de notre ignorance, sommes prêts à croire tout ce qu'on veut à propos de ce pays. Dans un registre proche, "Des Hommes d'influence", de Barry Levinson, était-il un film dégradant sur l'Albanie? Non, mais sur les USA, ça oui!

Baron Cohen, en se présentant sous les traits d'un journaliste TV d'un pays que l'ignorant de base considère comme un pays totalement arrieré ("elles sont bonnes les putes de l'ancienne Russie?" demande l'un des étudiants beurrés), leur fait dire souvent des choses qu'ils n'oseraient pas dire à quelqu'un d'autre. Tout le monde sait que Baron Cohen invente une fausse pensée Kazakh, mais les personnes "piégées" par lui, elles, expriment leur vraie pensée.

Difficile d'accuser Sacha Baron Cohen d'être antisémite, puisqu'il est juif lui-même. Je pense que les juifs peuvent se moquer d'eux mêmes comme peu d'autres "groupes" religieux aujourd'hui. Je me souviens de l'Oncle Léo, vieux juif de la série Seinfeld, qui soupçonnait tout le monde d'être antisémite, de la jeune barmaid qui lui servait un coca trop chaud jusqu'à la femme qui partageait son lit...

Personne ne sort grandi de ce film, mais je pense que le Kazakhstan fictif de ce film est la moins atteinte de ses cibles. Ce qui m'a plus frappé, c'est la violence des rapports. Borat se fait dénoncer aux flics, menacer de se faire arracher les burnes à plusieurs reprises s'il tente de faire la bise, écrabouiller par le service de sécurité du Virgin, de l'hôtel, etc...

Si tu ne connaissais pas Borat avant, je te conseille son reportage à Oxford (on doit pouvoir le trouver sur Youtube). Sans même le pousser, il interviewe un vieux prof qui lui dit que oui, c'est beau, car les femmes sont aussi intelligentes que les hommes, mais que les femmes, tout de même, n'ont pas une intelligence créatrice. Ouf, on a eu peur l'espace d'un instant!

Mais peut-on espérer que le type qui a inventé Ali G et Borat fasse l'unanimité? Dans un film de Larry Charles, qui avait écrit un épisode de Seinfeld entier qui se moquait d'un enfant-bulle? Producteur de la série misanthrope par excellence (Curb your Enthusiasm)? Heureusement que non.

Bref, je suis heureux que les États-Unis reprennent la veine de films politiques (parmi les plus récents : Borat, Thank You For Smoking, Une vérité qui dérange - film extraordinaire - et tout récemment, Fast Food Nation. Ces deux derniers se sont vus reprocher de ne pas être assez cinématographiques. C'est un argument stupide, et faux surtout dans le cas de "Fast Food Nation", vrai film de cinéma. Mais qu'importe, les idées qu'ils défendent, et la moralité de leur engagement est plus important, a plus de valeur que le "cinématographe" cher à Bresson et aux rédacteurs des Cahiers du Cinéma.)
Portfolio en ligne : illustration, dessin, peinture...

Avatar de l’utilisateur
McCoy
Disciple de Ben Stone
Disciple de Ben Stone
Messages : 1113
Inscription : 14 janvier 2006, 21:46
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Ben Stone

Cinéma...

Message par McCoy » 26 novembre 2006, 12:13

Je suis d'accord avec toi sur le fait que Cohen donne un grand coup de boule au politiquement correct dans ce film et qu'il dévoile tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas et qu'il fait ressortir l'ignorance de beaucoup d'Américains, mais ton argumentation béton ne me fera pas aimer le film pour autant et je ne visionnerai pas les exploits passés de Borat...
Il reste des éléments sur lesquels je reste en désaccord avec toi:

-Quand tu dis qu'en se faisant passer pour un faux Kazakh, il fait dire aux vrais gens ce qu'ils n'oseraient dire ailleurs, n'as-tu pas pensé qu'il s'agisse d'acteurs qui récitent des dialogues appris par coeur, parce que dans le film, 90% des intervenants à l'écran ont leur nom de mentionné et qu'ils se montrent très accueillants...
-L'argument de dire que nous connaissons mieux le Kazakhstan en Europe qu'aux USA du fait de l'éloignement géographique n'est pas valable selon moi : je sais plus de choses sur les Etats-Unis ou le Canada que sur le Liechstenstein qui est pourtant tout proche...
-Cohen est peut-être juif, mais est-ce une raison pour être aussi irrespectueux envers sa propre confession en ne montrant que les clichés sur celle-ci (alors qu'elle est boudée de tout part du monde)?
-Il ne faut pas confondre le politiquement incorrect et le n'importe quoi : pour moi, les films de Michael Moore, bien qu'assez démagos je te l'accorde, sont très politiquement incorrects car ils montrent des vérités qui fâchent mais basées sur des faits et un travail de recherche approfondi.
Borat un film politique ? Ce film ne fait que brasser les clichés les plus extrêmes sur tous les sujets qu'il aborde : un Kazakhstan arriéré (même s'il reste très en retard par rapport à beaucoup de pays développés), des Américains qui se limitent à des buveurs de bière, pro-Bush et anti-arabes, coupés du monde, allant à la messe et faisant du rodéo.
Le concept de départ était intéressant mais quand tu vois que son périple à travers les USA se transforme finalement en quête de Pamela Anderson car il l'a vue "dans la télé", c'est vraiment du nawak total...

Avatar de l’utilisateur
Hartigan
Partenaire de Briscoe
Partenaire de Briscoe
Messages : 169
Inscription : 22 février 2005, 20:36
Localisation : Paris
Contact :

Cinéma...

Message par Hartigan » 26 novembre 2006, 13:55

-Quand tu dis qu'en se faisant passer pour un faux Kazakh, il fait dire aux vrais gens ce qu'ils n'oseraient dire ailleurs, n'as-tu pas pensé qu'il s'agisse d'acteurs qui récitent des dialogues appris par coeur, parce que dans le film, 90% des intervenants à l'écran ont leur nom de mentionné et qu'ils se montrent très accueillants...

Il y a quelques procès aux USA contre Sacha Baron Cohen, notamment de la part de la famille du pasteur qui lui apprend les bonne smanières à table, du vendeur de Range Rover, et des étudiants du camping-car. Ils ne sont plus accueillants avec lui.

-L'argument de dire que nous connaissons mieux le Kazakhstan en Europe qu'aux USA du fait de l'éloignement géographique n'est pas valable selon moi : je sais plus de choses sur les Etats-Unis ou le Canada que sur le Liechstenstein qui est pourtant tout proche...

On est gorgés d'infos sur l'Amérique du Nord. Mais au moins, je pense que la plupart des Européens savent où se trouve le Kazakhstan, et même que ce pays existe. Dans un pays aussi vaste que les USA, aussi éloignés, et de la part de personnes qui n'ont pas forcément été plus loin que les limites de leur état d'origine (avant de devenir Président, George W. Bush ne possédait pas de passeport, soit dit en passant, et cela ne choquait pas grand monde), on peut comprendre aisément que l'on ignore l'existence même du Kazakhstan.

-Cohen est peut-être juif, mais est-ce une raison pour être aussi irrespectueux envers sa propre confession en ne montrant que les clichés sur celle-ci (alors qu'elle est boudée de tout part du monde)?

Le bon humour n'est-il pas de savoir aussi rire de soi-même? Tu vois, je ne jugerais pas un catholique qui se moquerait des catholiques (d'ailleurs, c'est quelque chose de très banal), un musulman qui se moquerait des musulmans (un peu moins banal), un animiste qui se moquerait de l'animisme, etc etc... Il y avait un article formidable dans le Sunday Times, sur Borat. Pour savoir s'il était offensant. Ils avaient interrogé plusieurs personnes : un représentant de la communauté gay, une féministe engagée, une protectrice des animaux, un Kazakh, un Juif militant contre l'antisémitisme. La féministe trouvait le film un peu facile (c'est sûr, ce n'est pas un brûlot à la William Karel, mais c'est mieux que rien), l'homosexuel trouvait le film très drôle, tout comme la protectrice des animaux, et le Juif militant. Celui-ci trouvait le film très drôle, et pas offensant pour un sou. Le Kazakh trouvait la charge féroce sur les USA, et regrettait la partie "Kazakh" du film, mais ne la considérait pas trop, car c'est en gros, du grand n'importe quoi sur ce pays. Il avait bien ri, en général.


-Il ne faut pas confondre le politiquement incorrect et le n'importe quoi : pour moi, les films de Michael Moore, bien qu'assez démagos je te l'accorde, sont très politiquement incorrects car ils montrent des vérités qui fâchent mais basées sur des faits et un travail de recherche approfondi.

J'aime beaucoup Michael Moore, et je préfère la démagogie latente de M. Moore à celle, qui me fait gerber, de l'autre bord politique. Les livres de Moore sont formidables, ainsi que sa newsletter. Il vient d'en expédier une ce matin, sur l'Irak (ou comment les USA ont mis moins de temps, avec un peu d'aide, pour renverser les Nazis, les Japonais, les Fascistes que pour échouer à dégager une route sûre entre Bagdad et l'aéroport de Bagdad. La comparaison est hélas très drôle.)


Borat un film politique ? Ce film ne fait que brasser les clichés les plus extrêmes sur tous les sujets qu'il aborde : un Kazakhstan arriéré (même s'il reste très en retard par rapport à beaucoup de pays développés), des Américains qui se limitent à des buveurs de bière, pro-Bush et anti-arabes, coupés du monde, allant à la messe et faisant du rodéo.

Si Borat n'avait été à la rencontre que de démocrates raffinés, voire tendance Nader, qui lisent Saul Bellow ou Chaim Potock en écoutant des chansons de Bob Dylan et Bruce Springsteen, je pense que le film aurait été moins drôle. Et n'aurait fait réagir personne. La comédie, c'est nécessairement forcer le trait. Ensuite, qu'on n'aime pas ce gros trait, c'est autre chose... Pardon, mais un personnage d'antisémite joué par un juif qui supplie de rentrer à New-York parce qu'il y a trop de juifs dans la cambrousse, ça me fait glousser. Connement, mais glousser quand même. Et je maintiens que ce film est plus politique que la moyenne. Borat, c'est un peu du Gotlib en film.

Et tu vois, je sais faire la part des choses. J'ai été aux USA, je ne demande qu'à y retourner, j'écoute de la musique américaine (Springsteen, justement - un homme très moral), des peintres d'aujourd'hui, je ne connais que les américains, je lis des livres américains, je ne lis pas de BD, sauf deux trois trucs américains, etc etc... Il suffit de savoir que les USA regroupent ce qu'il y a de meilleur et de pire. J'apprécie le meilleur, et j'aime bien rire du pire.
Portfolio en ligne : illustration, dessin, peinture...

Avatar de l’utilisateur
McCoy
Disciple de Ben Stone
Disciple de Ben Stone
Messages : 1113
Inscription : 14 janvier 2006, 21:46
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Ben Stone

Cinéma...

Message par McCoy » 26 novembre 2006, 18:19

Belle analyse en tout cas Hartigan, j'aime ce genre de débat argumenté ;).

Avatar de l’utilisateur
NONO
Pote de Chris et Mariska
Pote de Chris et Mariska
Messages : 1518
Inscription : 18 juin 2004, 09:28
Localisation : Toulouse 31 et Montauban 82

Cinéma...

Message par NONO » 2 décembre 2006, 12:35

CASINO ROYAL

Le nouveau James Bond.

Le débat est : est-ce un James Bond ??

Le style a changé avec l'acteur, plus de gadgets, une voiture normal
Jus est ars boni et aequi
Le droit est l'art du bien et du juste

Digeste

Avatar de l’utilisateur
NONO
Pote de Chris et Mariska
Pote de Chris et Mariska
Messages : 1518
Inscription : 18 juin 2004, 09:28
Localisation : Toulouse 31 et Montauban 82

Cinéma...

Message par NONO » 2 décembre 2006, 12:42

Je continue aprés une coupure .....

Pour une fois le scénario est "presque" réaliste, plus de 3 guerre mondiale, de mechants voulant faire sauter la planéte cachés dans une volcan ou dans une station spaciale. dans sa mission Bond devra gagner au poker contre le banquier du terrorisme, afin de le ruiner et de pouvoir l'utiliser.

Second point: les femmes. Elle ne sont plus de potiches même si c'est vrai que ça allait mieux dans les 3-4 derniers. Pour la mission, il a une équipiére du Tresor qui a un vrai rôle.


Enfin J.B parait plus humain, moins macho, et plus psycologique (cf la scéne de la douche)

Seul bémol la scéne à Madagascar sur la grue et l'ambassade est franchement inutile et longue.
Jus est ars boni et aequi
Le droit est l'art du bien et du juste

Digeste

Avatar de l’utilisateur
r lefourbe
Pote de Dick et Rene
Pote de Dick et Rene
Messages : 1312
Inscription : 8 juin 2004, 09:47
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Zach Nichols
Localisation : Entre NY, Baltimore et Issy Beach

Cinéma...

Message par r lefourbe » 19 décembre 2006, 23:09

Arlington Road

j'ai oublié de le signaler (mais c'est l'avantage de RTL 9, il rediffuse les films quelques jours après), mais ce soir passait le film cité ci dessus avec Jeff Bridges et Tim Robbins.

J'avais vu le film en DVD mais c'est un véritable bijou qui confirme que Tim Robbins est un excellent acteur.

Le pitch : un homme (Jeff Bridges), spécialiste du terrorisme (style chercheur pas agent secret) et qui a perdu sa femme depuis une paire d'années et intrigué par le comportement de ses voisins, notamment l'homme (Tim Robbins) qui de mémoire se dit architecte. il commence donc à mener son enquête et tente de reconstituer le passé.

C'est terrible on sent la tension monté et on sait qu'il va y avoir un drame. Robbins joue un homme refermé sur lui même qui soutient malgré tout Jeff Bridges veuf eploré. Mais où commence la manipulation et où commence la paranoia. C'est très bien fait (surtout la fin).

Le compositeur de la musique du film est reconnaissable entre 1000 : Angelo Badalamenti (Twin Peaks).

Surveillez la rediffusion (jeudi 28 décembre dans l'après midi) et n'allez pas sur le site de RTL9 pour voir la fiche du film, il y a un énorme spoiler.
Lorsque le couperet de la justice se met en travers de son chemin, l'homme du monde se doit de changer de trottoir.

Benoit P.
Comique Troupier

Hamaiah
Partenaire de Benson
Partenaire de Benson
Messages : 47
Inscription : 15 novembre 2006, 11:41
Localisation : Paris

Cinéma...

Message par Hamaiah » 21 décembre 2006, 20:49

Eragon

Je viens d'aller le voir, en tant qu'adepte de la fantasy il faisait obligatoirement partit de ma liste. Le film est bien, bien que l'histoire soit simplite, surement du au faite que c'est un livre pour enfant à la base. Le dragon est trop mignon au début du film (quand il est bébé), ça donne envie d'en avoir un, le seule problème c'est que le bébé dragon grandit et grandit. :D Enfin c'était 2h bien occupé. Mais je ne pense pas que je vais me mettre au livre pour autant.
Image

Avatar de l’utilisateur
McCoy
Disciple de Ben Stone
Disciple de Ben Stone
Messages : 1113
Inscription : 14 janvier 2006, 21:46
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Ben Stone

Cinéma...

Message par McCoy » 22 décembre 2006, 18:10

Quelqu'un a vu The Departed (Les Infiltrés) ?
Ca a l'air pas mal ce film et le casting est impressionnant.

Avatar de l’utilisateur
L'Animal
Consigliere de Johnny Sack
Consigliere de Johnny Sack
Messages : 370
Inscription : 14 juin 2004, 07:46
Localisation : Dans le bocal

Cinéma...

Message par L'Animal » 22 décembre 2006, 19:32

"The Departed" est le remake américain de "Infernal Affairs" (Hong Kong 2004), un brillant polar aux multiples rebondissements.

Mais sous ces airs de "copier/coller", Martin Scorsese a vraiment fait du très bon boulot!
A voir donc, ne serait ce que pour la performance exceptionnelle de Jack Nicholson!
"I don't care how close you are, in the end your friends are gonna let you down. Family. They're the only ones you can depend on."

The Sopranos 06 - 01 "Members Only"

Avatar de l’utilisateur
McCoy
Disciple de Ben Stone
Disciple de Ben Stone
Messages : 1113
Inscription : 14 janvier 2006, 21:46
Série L&O préférée : New York District (L&O)
Personnage favori : Ben Stone

Cinéma...

Message par McCoy » 24 décembre 2006, 13:40

OK merci L'Animal, il paraît que Di Caprio crève l'écran aussi, d'ailleurs il est nominé aux Golden Globes pour son rôle.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités